Yearly Archives: 2013

Quelques idées de jus au coeur des froides journées

Sur ce blog vous pourrez trouver un bon nombre d’idées de jus, des partages au fil de mes idées du moment , au fil de mes envies.

Dans un peu plus d’un mois cela ferra 6 ans que les jus ont pris leur quartier dans ma vie. Le temps passe vite. Comme je le partage ici, des extracteurs j’en ai testé plus d’un.

Aujourd’hui c’est donc d’autres idées de jus qui viennent s’ajouter à celles déjà présentes.
Lire la suite →

Super-aliments : les super-héros du monde végétal à notre secours !

Les super-aliments : un mot que l’on entend un peu partout. Ici et là, fleurissent des articles les concernant, ils sont à la mode. Mais savez-vous vraiment ce qu’ils sont, ce qu’ils font à votre corps et ceux qui seraient bénéfiques pour vous ?

super aliments

C’est pour répondre à ces questions que le magazine Get Fresh ! a « invité » la célèbre Kate Wood (Certains l’aiment cru : 120 recettes sans cuisson) dans son numéro d’automne 2012. Kate est anglaise et a une alimentation végétalienne et majoritairement crue depuis de nombreuses années (1993) et élève trois garçons (nés en 1997, en 2000, en 2003) dans ce mode alimentaire. On peut donc dire qu’elle a une certaine expérience ! Voici, traduit de l’anglais, ce qu’elle dit des super-aliments : Lire la suite →

Le jus d’herbe de blé

jus_herbeDepuis les temps bibliques, on a vanté les vertus étonnantes de la chlorophylle et du jus vert des herbes. Les incertitudes des temps à venir nous portent à organiser des retours aux sources qui, pour autant qu’elles ont prouvé leur efficacité à travers les siècles, ont été occultées pour ne pas faire de tort aux commerces orientés.Le jus d’herbe de blé est véritablement un produit miracle. Le Docteur Schnabel estimait que 1 kg d’herbe de blé fraîche est l’équivalent en valeur nutritionnelle globale de 22 kg de légumes ordinaires courants.

Lire la suite →

Régalade de kaki

Voilà un an que j’ai fais la découverte des kakis et quelle découverte!!

Tout l’hiver dernier je me suis régalée de kaki, j’avais mon petit maraicher pas loin du travail chez qui j’allais quasi tous les midis prendre des kakis, des très bons kakis bio. Je l’aimais bien ce maraicher, très gentil et passionné par son métier.  Lire la suite →

Un jus pour « maigrir » , c’est un jus pour éliminer…

Retour sur la notion d’amaigrissement aujourd’hui , maigrir c’est diminuer la toxicité de l’organisme , uniquement…Tout autre démarche est vouée à l’échec car il n’y a de masse grasse que en rapport avec l’état de congestion. Un jus pour maigrir , un jus d’hiver pour éliminer en sollicitant à la fois la fonction de détoxination et celle d’élimination…

Les incroyables comestibles

Incredible Edible Todmorden – Reportage (VO-ST / Français)


Court-métrage mettant en évidence le travail totalement novateur d’auto-production de l’alimentation locale des « Incroyables Comestibles de Todmorden » par la participation des habitants en coopération avec les forces économiques, associatives et politiques du territoire, rendant possible l’autonomie alimentaire de la population.  Lire la suite →

Quand l’intestin de vient une passoire

De nombreuses maladies inflammatoires ou auto-immunes comme la maladie cœliaque seraient en partie causées par une condition particulière de l’intestin : l’hyperméabilité intestinale. Comment fonctionne l’intestin ? Que se passe-t-il quand il laisse passer de grosses molécules ? Quels sont les aliments à éviter pour avoir un intestin moins perméable ? Les réponses de la recherche.

L’intestin grêle est un organe-clé, car il assure la digestion des aliments alors que sa muqueuse sert de barrière entre le milieu intérieur de l’organisme humain et les éléments nutritifs et autres provenant de l’environnement. D’une longueur de 5 à 7 mètres en moyenne chez un adulte, l’intestin grêle a une structure optimisée dans le but d’augmenter sa surface de contact.

À quoi ressemble l’intestin ?

Comme le décrit le Dr Médart dans Quand l’intestin dit non, l’intestin se présente sous la forme d’un tuyau épais présentant de gros replis sous forme de saillies. Ce tuyau est entièrement revêtu d’une structure évoquant une moquette qui donne à la paroi un aspect velouté dû à des « poils » de moins d’un millimètre de haut – les villosités intestinales.
L’ensemble de ces poils s’appelle judicieusement «bordure en brosse». Chacun de ces poils est revêtu d’une couche de cellules appelées entérocytes. Cette couche mesure à peine 4/100 de mm d’épaisseur. En dessous, il y a un tissu de soutien parcouru par d’innombrables vaisseaux sanguins microscopiques. Le sommet de chaque entérocyte est revêtu d’une structure évoquant un chapeau de plumes. En additionnant la surface des gros replis, celle des poils du « tapis » et celle des « plumes » des entérocytes, on obtient une surface énorme – environ 250 m2 – équivalente à celle de deux terrains de tennis ! […]
Lire la suite sur le blog de Thierry Souccar