Le calvaire d’une petite fille après le vaccin contre la grippe

Quatre jours après avoir reçu un vaccin contre la grippe,
une petite fille de 10 ans est paralysée et ne sait plus parler

Brusquement tombée malade. : Carla Grivna explique que Marysue était une petite fille de 9 ans en bonne santé quand elle a reçu son vaccin annuel contre la grippe. C’est alors qu’elle est brusquement tombée malade.

D’après un article de Pete D’amato (MailOnline), 3 novembre 2014

Marysue Grivna, 10 ans est paralysée depuis un an à la suite d’une rare inflammation du cerveau et sa famille met en cause le vaccin.

Selon la maman, sa petite fille Marysue avait toujours été très heureuse et en parfaite santé jusqu’à l’année dernière. Elle aimait aller à l’école, courir, jouer chanter dans la chorale.

C’est en novembre de l’année dernière que Marysue a reçu son second vaccin contre la grippe saisonnière. Au cours des quelques jours qui ont suivi la vaccination, la petite fille a continué à jouer avec des amis. Quatre jours après avoir reçu le vaccin, la maman a retrouvé sa fille paralysée dans sont lit. Elle savait encore ouvrir les yeux, mais ne pouvait plus bouger, ni parler.

Les parents ont fait venir une ambulance pour conduire leur petite fille à l’hôpital. C’est alors qu’ils ont été informés d’un diagnostic peu réjouissant – Marysue souffrait d’une infection rare du cerveau appelée encéphalomyélite aiguë disséminée (ADEM).

Un an plus tard, Marysue ne sait toujours pas parler. C’est son papa qui doit la porter pour aller aux toilettes. Elle passe toutes ses journées dans un lit d’hôpital qui a dû être monté dans le salon parce qu’il était trop grand pour sa chambre à coucher.

La famille Grivna dit que « les médecins ne voudront ni confirmer ni nier », mais quant à elle, la famille croit que c’est le vaccin qui est en cause.

Paralysée : Marysue ne sait pas parler. Elle peut à peine bouger. Elle est tout le temps dans son lit ou dans une chaise roulante.

A la suite de toutes nos recherches, dit la maman, son papa et moi sommes certains que c’est la vaccination qui est responsable de son état.

Les recherches effectuées par les Instituts Nationaux de Santé ont montré que dans 5% des cas d’encéphalomyélite aiguë disséminée, le patient avait reçu un vaccin dans le mois qui a précédé l’apparition des symptômes.

En 2008, une dame de 75 ans a développé une encéphalomyélite aiguë disséminée deux jours après avoir été vaccinée contre la grippe. Elle s’est retrouvée engourdie et paralysée pour finalement mourir peu de temps après.

Toutefois, les médecins ne s’opposent pas à ce vaccin parce que les chercheurs relèvent un pourcentage supérieur de cas d’encéphalomyélite aiguë disséminée dus à des infections plutôt qu’aux vaccins. (note d’Initiative Citoyenne: qu’ils disent! Mais la population est archi-vaccinée donc combien existerait-il de cas en surplus chez les vaccinés si on comparait des gens encore jamais vaccinés à d’autres, vaccinés?? La surprise risquerait d’être au rendez-vous, d’autant que les vaccinations affaiblissant le système immunitaire, elles peuvent aussi rendre les gens plus vulnérables à des infections qui peuvent aussi déboucher sur ce type d’atteinte neurologique)

«  Si je fais la grippe, je suis davantage susceptible de faire une encéphalomyélite aiguë disséminée qu’à la suite d’un vaccin contre la grippe » a déclaré le Dr Juan Dumois, Directeur de la section des maladies infectieuses à l’hôpital « Tous les Enfants ».

La guérison est possible a déclaré le Dr Dumois, mais après six mois, les chances d’amélioration s’amenuisent significativement.

La famille de Marysue est en train d’essayer de récolter des fonds pour rendre la chambre de la petite fille plus accessible. En 11 jours ils ont déjà récolté 3.000 dollars.

Sources:
Vaccine Liberation Army
Initiative Citoyenne
Daily Mail

6 commentaires à “Le calvaire d’une petite fille après le vaccin contre la grippe”

  1. CYMONE dit :

    Bonjour
    Le vaccin homéopathique (Influenzinum) contre la grippe serait tout aussi efficace, car il est fait avec la même souche que le vaccin officiel. Il est facile à prendre et n’a pas d’effets secondaires. Quand j’étais colopathe, tous les médecins me déconseillaient de me faire vacciner contre la grippe car ce vaccin-là avait mauvaise presse et aussi parce que j’étais trop faible pour le supporter. C’est significatif! Mon système immunitaire qui était complètement à plat ne pouvait me protéger suffisamment en cas de problème, d’où le vaccin homéopathique. Cela fait une quinzaine d’années que je le prends, (ça fait seulement 5 ans que je suis guérie de ma colopathie ou SII) et je n’ai pas attrapé la grippe pendant ces 15 dernières années. Pourtant je choppais tous les microbes et bactéries qui trainaient pendant ma maladie chronique. Cordialement. Cymone

    • Oum Mus'ab dit :

      Bonjour Cymone,
      Je suis également colopathe et j’en souffre beaucoup. Quels sont les traitements que vous avez pris pour guérir de votre colopathie? J’ai toujours lu qu’on ne guérissait pas de la colopathie…
      Bien à vous.

  2. Gia Doll dit :

    Presence d aluminium dans les vaccins … Encore une preuve que les vaccins tuent !!!

  3. Alice Nature dit :

    Je comprends pas l’intérêt de vacciner un enfant contre la grippe. A vouloir trop protéger, on détruit le terrain.
    Trop peu de parents ne sont pas encore informés sur la dangerosité de la plupart des vaccins et même des médicaments allopathiques.

    Bon courage à cette famille.

  4. Sol delaforet dit :

    Un médecin venait vacciner mes beaux-parents contre la grippe chaque année; une fois, ma belle-mère lui demande : « et vous docteur, vous vous faites vacciner ? » et lui de répondre « Moi, oh certainement pas!!!! ». Il existe des milliers (millions?) de preuves que les vaccins tuent, depuis …. leurs mises en vente… des personnes sans liens d’intérêts ont passé leur vie à faire des recherches, à informer, mais on les a fait taire, et on a mis ceux qui refusaient le vaccin en prison ! Tu ne veux pas recevoir un virus ! t’es un terroriste ! Etrange, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *