Le curcuma, l’épice qui empêche le fluorure de détruire votre cerveau

Le fluorure se trouve partout aujourd’hui, des antibiotiques à l’eau potable, dans la pâte dentifrice, de sorte que l’exposition est inévitable. Raison de plus pour que les dernières découvertes à propos de la curcumine du curcuma, vous informe comment cette épice pourrait éviter au fluorure d’endommager votre cerveau!

curcuma-lepice-empeche-fluorure-detruire-cerv-L-sJaDFO

La neurotoxicité du fluorure a été l’ objet d’un débat académique depuis des décennies, et maintenant une question de plus en plus passionné soulevée par le grand public, en demande d’information. pour rappel, les «théories du complot » lors de sa première utilisation dans l’eau potable en Russie et camps de concentrations nazis, une sorte de lobotomie chimique subit en captivité, avec pour effet de réduire la capacité cognitive abaissant ainsi la résistance et le raisonnement des gens, augmente la calcification de la glande pinéale, augmentation de la sénilité précoce et Alzheimer.  Les USA ne sont pas à l’abri car de plus en plus de régions se trouvent fortement fluorées, l’Etat verserait cette substance toxique partout dans les eaux potables municipales. Maintenant, une nouvelle étude publiée dans le Journal de pharmacognosie, intitulé « La curcumine atténue la neurotoxicité induite par le fluorure, une évidence révélée in vivo », l’expérimentation en labo prouve que le fluorure est en fait une substance qui endommage gravement le cerveau, et que par ailleurs, la curcumine du curcuma (3 curcuminoïdes) révèle que l’agent de protection naturel agît contre les différents effets sur la santé du fluorure. curcuma-lepice-empeche-fluorure-detruire-cerv-L-IwAoGj L’ étude a été menée par des chercheurs du Département de Zoologie, Faculté des Sciences de l’Université ML Sukhadia à Udaipur, en Inde, ils ont passé la dernière décennie à étudier les mécanismes par lesquels le fluorure induit des changements neurodégénératifs graves dans le cerveau des mammifères, en particulier dans les cellules de l’hippocampe et le cortex cérébral. [ I] [ ii ] L’étude commence par une description du contexte historique de toxicité significative et généralisée liée au fluorure : » Fluor ( F ) est probablement le premier ion inorganique qui ait attiré l’attention du monde scientifique pour ses effets toxiques et la toxicité F maintenant détectée dans l’eau potable est bien reconnu comme un problème mondial. Les Rapports des effets sur la santé de l’exposition au fluorure comprend également divers types de cancer, effets néfastes sur la reproduction, augmentation des maladies cardiovasculaires et neurologiques . [ 1,2 ]  » L’étude a porté sur la neurotoxicité induite par le fluorure, l’identification excitotoxicité (stimulation du neurone à l’article de la mort) et le stress oxydatif comme les deux principaux moteurs de la neurodégénérescence. Il a été observé que les sujets atteints d’asfluorosis, marbrure de l’émail des dents provoquée par l’exposition excessive au fluorure au cours du développement de la dent, sont également des changements neurodégénératifs associés à une forme de stress oxydant connu comme la peroxydation des lipides (rancissement). L’excès de peroxydation lipidique dans le cerveau peut conduire à une diminution de la teneur totale en phospholipides dans cerveau. En raison de ces mécanismes bien connus de la neurotoxicité et la neurodégénérescence associée au fluorure, les chercheurs ont identifié le polyphénol primaire dans l’épice curcuma – le principal des trois curcuminoïdes, la curcumine connu comme agent idéal au pouvoir anti oxydant et neuroprotecteur le plus puissant connu à ce jour. Des recherches antérieures sur la curcumine indique qu’elle agit comme antioxydant de 3 façons différentes en les protégeant contre : 1 ) Oxygène (oxydant) 2 ) Radicaux hyrodxyl 3 ) Dommages des radicaux libres superoxydes. En outre, la curcumine semble augmenter la production de glutathion endogène dans le cerveau, un important système de défense antioxydant. Afin d’évaluer les effets neurotoxiques du fluorure et de démontrer le rôle protecteur de la curcumine, les chercheurs ont réparti au hasard des souris en quatre groupes sur 30 jours :

  • Contrôle ( sans fluor )
  • Fluorure ( 120 ppm ) dosé en fluorure dans de l’eau potable et de l’eau distillée sans restriction.
  • Fluorure ( 120 ppm/30 mg / kg de poids corporel ) + curcumine : dose orale de curcumine dissous dans l’huile d’olive avec le fluor dans l’eau potable
  • La curcumine (30 mg / kg de poids corporel )

Afin de déterminer l’effet du traitement , les chercheurs ont mesuré la teneur en malondialdéhyde (MDA) dans le cerveau des souris traitées. MDA est un marqueur bien connu du stress oxydatif = dommages cellulaires. Comme prévu , le groupe ayant pris le fluorure ( F ) seul, le traitement a montré des niveaux significativement plus élevés de MDA traités. Au contraire, Le groupe (F) + curcumine a montré taux très bas en MDA, démontrant l’activité neuroprotectrice de la curcumine contre la neurotoxicité du fluorure associé. L’étude a conclu : «Notre étude démontre donc que la dose quotidienne unique de 120 ppm de fluorure présente une augmentation très significative de la LPO [peroxydation lipidique , c’est à dire le rancissement cerveau par dégradation des lipides], ainsi que des changements neurodégénératifs dans les corps cellulaires des neurones des régions de l’hippocampe. Par contre, la curcumine prise en supplémentation réduit de manière significative l’effet toxique du Fluorure l’amenant proche de la normale en augmentant ses défenses antioxydantes par la propriété des curcuminoïdes du curcuma, ceci fournit la preuve du rôle thérapeutique contre le stress oxydatif médié par la neurodégénérescence. « C’est loin d’être la première étude à démontrer les importantes propriétés de la curcumine pour l’amélioration cognitive du cerveau. Du point de vue de la recherche primaire , il y a plus de deux cents études publiée et revues par les pairs dans ce domaine de recherche, indiquant que la curcumine est un agent neuroprotecteur. Dans notre propre base de données informative sur la curcumine plus de 115 articles prouvent cette affirmation : la curcumine du curcuma protège le cerveau. Considérant les nombreuses « insultes chimiques », à savoir les médicaments chimiques auxquels nous sommes confrontés tous les jours dans notre monde post-industriel, le curcuma peut très bien être le plus grand remède du monde, avec plus de 600 applications de santé fondées sur des preuves scientifiques. xcurcuma-lepice-empeche-fluorure-detruire-cerv-L-0NznCs.jpeg.pagespeed.ic.G45nKoIFfl [ I] Bhatnagar M , P Rao , Saxena A, Bhatnagar R , P Meena , des changements biochimiques Barbar S. dans le cerveau et d’autres tissus de jeunes femelles adultes de fluorure dans l’eau potable . Fluorure . 2006 ; 39:280-4 . [ Réf liste ]

[ Ii ] Bhatnagar M , P Sukhwal , Suhalka P , Jain A, C Joshi , Sharma D. Effets de fluorure dans l’eau potable dans les neurones NADPH – diaphorase dans le cerveau antérieur de souris : Un mécanisme possible de la neurotoxicité du fluorure . Fluorure . 2011; 44:195-9 . [ Réf liste ]

Ă propos de l’auteur

Sayer Ji est le fondateur de GreenMedInfo.com , auteur , éducateur, membre du Comité de pilotage de la Coalition mondiale sans OGM ( GGFC ) , et membre du conseil consultatif de la Fédération nationale de la santé . Greenmedinfo.com fondée en 2008

sources:RiseEarth

R-éveillez vous

16 commentaires à “Le curcuma, l’épice qui empêche le fluorure de détruire votre cerveau”

  1. rosette dit :

    merci pour tous

  2. Julien dit :

    Très intéressant, merci.

  3. Patou dit :

    Très enrichissant… c’est bien de partager ces précieux renseignements!!!

  4. Sandra dit :

    Bonjour, c’est un article fort intéressant. Merci.

    Je me demande, comment ce fait t’il qu’aucune mesure a été prise pour cesser l’intégration du fluor dans l’eau, il me semble que l’on doit éliminer le problème à la source. Le fluor est bon pour les dents, mais je crois que tous par logique seront d’accord de privilégier le cerveau, le constat est louche…

    J’aimerais bien que les instances outillés (personnes circonspectes sur la question) prenne la chose en main pour le bien commun !

    • Dragon dit :

      Ça serait en effet une excellente chose, mais ces gens là n’en on cure, il le font juste exprès pour garder les masses dans l’ignorance et l’impossibilité de penser correctement. La fluorisation de l’eau potable à commencé avec les Nazis dans les camps de concentration pour faire des prisonniers des gens dociles, stériles et facilement manipulable.

    • Adrien dit :

      Il n’a même jamais été prouvé scientifiquement que c’était bon pour les dents. Uniquement prouvé par les vendeurs de dentifrices et les dentistes… Les dirigeants veulent juste des gens maléables prets a tout accepter pour leurs interets..

  5. Casha dit :

    Oui j’en est entendu parlé du fluor que cela détruit le cerveau

  6. françois dit :

    je ne sais pas si on à déjà trouvé une étude sérieuse qui prouvait que le fluor était bon pour les dents. C’est une idée reçu issue d’une certaine propagande. On en met dans le dentifrice, car il fallait bien en mettre quelque part pour mieux contrôler chaque individu . Quelque part d’universel bien entendu et les gouvernements mondiaux ont réaliser que la patte dentifrice était le meilleur support pour ça;

  7. fara dit :

    comment utiliser le curcuma?
    et quelle posologie conseillez vous par jour?

    merci

    • floriane dit :

      POur obtenir la dose suffisante de curcumine naturelle pour atteindre ces dosages il faut des extraits très concentés de curcuma, mais à la condition qu’ils soient garantis sur les emballages sans nano ni solvants de synthese. Il y a malheureusement beaucoup de curcumines bas de gamme qui sont extraites du curcuma avec de l’acétone ou par nanoémulsion ou avec des solvants type acetate ethyle, ou encore avec des polysorbates et polyethylene glycol a éviter absolument. Quelques rares marques notamment françaises proposent de la curcumine naturelle garantie sans solvant de synthese ni nano . pour avoir un effet de detox sur les fluorures mais aussi contre le mercure mais aussi contre l’aluminium tel que décrit dans plusieurs études il faut apporter environ 600 mg de curcumine par jour si elle est associée avec de la pipérine pour en augmenter l’assimilation et/ou avec du gingembre qui lui aussi augmente l’assimilation de la curcumine. pour avoir de bonnes curcumines de ce type sans solvants synthétiques ni nano, j’en ai trouvé à la Pharmacie du Pere Blaize a Marseille ( ils ont un site internet aussi je crois ) et il y a une ou deux marques seulement qui garantissent de la curcumine suffisamment concentrée pour etre active mais sans de tels solvants qui pourraient etre aussi détestables que ce que l’on est supposé detoxifier.

    • danae31 dit :

      J achète le Curcuma sur JOLIVIA qui n est pas un site cher ! Je prends 2 gélules par jour car le Curcuma est aussi un anti inflammatoire qui peut aider à guérir le cancer.
      On peut en prendre tant qu on veut il ne fait pas mal. Ne pas dépasser la dose indiquée sur la boîte .
      voilà
      danae31

      • danae31 dit :

        Sur ce site il n y a que le curcuma en gélules sans adjuvants sans excipients sans rien et bio ! je prends aussi de la spiruline Bio !
        danae31

  8. Dragon dit :

    Je me souviens que très jeune, on nous donnait des pastilles de fluor à mâcher, les fameuses pastilles ZIMAFLUOR … C’est bon pour tes dents! :) Beaucoup de parents on donné ces pastilles là à leurs rejetons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>