Le lait : de la colle, des hormones et du pus…

sante-les-dangers-du-lait

On ne peut aborder ce sujet sans parler de Robert Cohen, surnommé aux USA, « l’homme anti-lait ».
Il a écrit l’un des livres les plus fascinants et les plus documentés sur ce sujet : MILK,
The deadly poison (« Le lait, poison mortel »), qui a fait grand bruit aux USA (pas encore traduit en français). Dans sa dédicace, il s’adresse à « toutes les personnes dans le monde qui souffrent de toutes sortes de troubles de santé sans être conscients de l’origine alimentaire de leurs maux. Puissent-elles découvrir que la fontaine de jeunesse, pour elles, leurs enfants et les générations futures, pourrait bien venir du simple fait d’éliminer le lait de leur vie ! »

Une tachycardie en 20 minutes !

Je fais partie de ceux-là….avec une tachycardie à la clef dans les 20 minutes qui suivent. Mais ces 10% d’intolérants aux laits ne sont pas tous comme moi. Bien souvent, ils ont la chance d’avoir un organisme encore vigilant, avec des alarmes qui fonctionnent. Plus on est encrassé et moins ces alarmes réagissent, et le problème de ces personnes est qu’elles n’ont plus aucun moyen pour faire le rapport entre ce qu’elles absorbent et leurs paquets de misères physiques qui, en outre, comme les fuites d’eau s’aggravent sans cesse avec le temps. Il suffit de voyager et d’observer les gens pour constater que dans les pays où les produits laitiers ne sont pas dans la coutume (il y en a de moins en moins), on ne trouve pratiquement pas de cas de problèmes de calcium osseux, pas de cancers du sein ni de la prostate.

Parlons un peu des bébés :

De nombreux bébés sont maintenant violemment allergiques aux laits en poudre pour biberons et les pédiatres font changer de marque….. et c’est pareil ; le nourrisson se prend un bel eczéma que le médecin va s’appliquer à faire rentrer avec ….un corticoïde qui va transformer l’eczéma en asthme (beaucoup plus grave) – et tout cela à partir d’un enfant qui était en parfaite santé et qui avait simplement le tort d’essayer d’éliminer le poison avec lequel on le nourrit.

Mais alors, qu’en est-il des bébés qui réagissent aussi au lait du sein de leur mère ? Peut –être leur faudrait-il changer de mère ( je veux dire de nourrice) ; car rappelez-vous que tout ce que la mère consomme passe dans le sein. Si la mère consomme des épinards son lait est aux épinards, des carottes, du lait à la carotte, et du lait de vache (pourri)….. !

A noter que j’ai vu des bébés allergiques à tout produit laitier quel qu’il soit et qui ont parfaitement poussé sans problèmes avec des purées de légumes.

Les vaches à lait sont des vaches malades !

La multinationale Monsanto a produit une hormone de croissance destinée à augmenter la production de lait. Grâce à ses bénéfices colossaux, elle a pu soudoyer les autorités sanitaires et politiques pour qu’elles laissent mettre sur le marché ce produit sans avoir évalué sa toxicité !

Les éleveurs auxquels on a imposé cette hormone de croissance se sont retrouvés avec des vaches qui produisaient 40 à 50 litres de lait par jour (auparavant, elles en donnaient au plus 14 litres). Il a fallu traficoter génétiquement un nouveau type de vaches, les Holstein, avec les pattes plus longues afin qu’elles ne se marchent pas sur les pis ; les pauvres bêtes ne pourraient pas suivre sur le plan alimentaire, même en broutant 24 h sur 24 si l’on ne les complémentait pas avec des farines. A savoir qu’une vache normale vit 25 à 30 ans, et celles-là sont usées à la corde en…..7 à 8 ans.

Par ailleurs ces vaches sont sujettes à de nombreuses infections, si bien que l’on a dû utiliser des antibiotiques en quantité. Les taux d’antibiotiques dans le lait sont 100 fois plus élevés qu’il y a 25 ans et les autorités sanitaires se sont contentées d’élever les normes limites autorisées. Aux USA, sur les 23 000 tonnes d’antibiotiques fabriqués chaque année, près de la moitié est utilisée pour le bétail. Il est hallucinant de constater qu’aux USA 80% des vaches souffrent de leucémie. Alors, comment le lait de ces vaches peut-il être sans danger pour l’homme ?

Le cancer du lait

Quand les études scientifiques ont montré que cette hormone de croissance stimulait chez l’homme le développement de cancers lymphatiques, l’association des médecins américains, l’O.M.S et les autorités sanitaires ont préféré fermer les yeux car les intérêts économiques passent avant la santé des populations. Depuis 1994, année où l’hormone de croissance obtenue par génie génétique fut autorisée pour stimuler la production des vaches laitières, une véritable épidémie de cancers lymphatiques a frappé les USA. Ce type de cancer, rare jusqu’alors, tue plus que les cancers du sein, de la prostate, du pancréas et des organes génitaux réunis. Les citoyens américains sont devenus, sans le savoir, des cobayes qui absorbent de l’hormone de croissance à travers les produits laitiers qu’ils consomment.

Hormones de croissance, on l’a échappé belle !

Pourtant l’Europe a résisté et, malgré la pression des multinationales américaines (notamment le dossier fourni par Monsanto qui ne comptait pas moins de 23 000 pages) la commission du Marché Commun qui a étudié la question a refusé l’utilisation de l’hormone de croissance car elle estimait que les preuves de son innocuité n’étaient pas suffisantes. Avec la passion d’un détective, Cohen, « l’homme anti-lait », révèle ce qui nous attendait sinon : « Alors qu’aux USA, du temps de nos parents, une femme sur 20 était atteinte de cancer du sein, aujourd’hui une femme sur 3 est touchée ! Quand on pense aux milliers d’enfants souffrant de leucémie et traités par des chimiothérapies hypertoxiques, on a le coeur brisé devant tant de mépris de la santé publique.

Tout bien pesé, la différence n’est pas si notable avec la France, une partie de ce lait aux hormones serait-il arrivé chez nous par l’intermédiaire de produits transformés ?

Nota : En cas de cancer, la première chose à supprimer TOTALEMENT, ce sont les produits laitiers, puisqu’ils sont bourrés d’hormones de croissance. Espérer une guérison sans cette suppression draconienne est une utopie qui semble ignorée de la plupart des médecins.

Anémiques ou diabétiques à cause du lait !

La cause la plus fréquente de l’anémie est un manque de fer. Or la consommation de lait entraîne souvent des saignements de la muqueuse intestinale, par un phénomène de réaction allergique aux protéines du lait, ce qui fait perdre beaucoup d’hémoglobine.
Et par conséquent, on remarque cette anémie par perte de fer chez un tiers des enfants nourris au lait de vache, alors que ceux nourris au lait maternel n’en souffrent pas.

On a pu aussi lire dans le New England Journal of Medicine,dès juillet 1992 : « Des études ont suggéré que les protéines du lait pourraient jouer un rôle dans l’apparition du diabète chez l’homme. Les patients diabétiques insulino-dépendants produisent des anticorps contre les protéines du lait qui participent au dysfonctionnement des îlots de Langerhans, dans le pancréas, centre de fabrication de l’insuline. Il s’agit d’une réaction auto-immune ».

Le véritable problème à la base du développement du diabète est l’énorme quantité de graisses contenue dans l’alimentation occidentale, à cause de la viande, et des produits laitiers
Des expériences faites avec des étudiants en médecine ont montré qu’en une semaine à peine d’alimentation très riche en graisse, 50% des étudiants étaient devenus diabétiques.

Tous collés à la caséine !

Près de 80 % des protéines du lait et du fromage sont constituées de caséine, qui est une puissante colle, celle qui fait notamment tenir les étiquettes sur les bouteilles de bière.

Essayez d’arracher une des ces étiquettes et vous verrez la force de cette colle ! On utilise aussi la caséine pour coller les meubles, et nos grands parents s’en servaient pour coller les papiers peints ! Pensez à ce que cette colle peut provoquer dans votre organisme. Comme la caséine est une protéine étrangère, le corps crée des anticorps pour la neutraliser. Cette réaction antigène/anticorps fait sécréter de l’histamine et engendre une intense production de mucus, voire de pus, et surtout d’inflammations (sinusites otites, bronchites, maladies en ite….). De nombreux chercheurs pensent que la caséine est la principale substance responsable des inflammations articulaires que l’on voit dans les arthrites rhumatoïdes. Cela expliquerait pourquoi la suppression de tout produit laitier permet la plupart du temps le soulagement rapide de ces affections.

Depuis des années, je préconise, pour nettoyer les colloïdes laitiers du système lymphatique, du CALCAIRE DE VERSAILLES 8 DH (en pharmacie) – 1 ampoule au lever.

Et le calcium ?

Une croyance bien enracinée !

Le calcium du lait se métabolise mal chez les adultes, aussi a-t-il tendance à se déposer d’une façon désordonnée un peu n’importe où dans les coins tranquilles, plutôt que là où il faut – c’est ainsi que se développent des exostoses, des becs de perroquet, et même la maladie de Paget où le calcium de la colonne vertébrale migre vers l’aorte par un phénomène électrolytique.

Alors où donc trouver le précieux calcium ?

Mais dans tous les légumes !!!

Il y en a partout !

Il y a près de 25 ans que je suis devenu intolérant aux produits laitiers et je n’ai aucun problème de calcification et aucun problème arthrosique. Je ne connais d’ailleurs pas de végétariens qui aient un problème de calcium.

En résumé : arrêtez de croire aveuglément ce que vous dit la télé et ce que votre médecin (1) vous répète comme un perroquet.

Michel Dogna

* * *

 

* * *

(1) petite remarque perso > Saviez vous que l’organisme OMS recommande maximum un produit laitier par jour ?

Pourtant chez nos voisins français ils disent (les merdias) qu’il faut en consommer 3 par jour et bien entendu, les moutons répètent ce gros mensonges.

Et savez-vous pourquoi ?

Le lobby du lait est le lobby le plus puissant de France, il dépense en fausses propagandes et pots de vin plus de 500 millions d’Euros par an !!!

De plus, si vous lisez mes articles, vous savez certainement que le lait, ce sont les américains qui ont lancé cette propagande à la fin de la seconde guerre mondiale.

Tiens, ça me rappel que ce sont déjà les USA qui ont importé les boucherie partout dans les campagnes européenne et le résultat a été super.

Enfin quand je dis super, c’est surtout pour les marchands de la mort > Les médecins ! Et oui, ils ont vu leur clientèle augmenter de 80% !

De ce fait, il n’est pas étonnant que ces vendus fassent de la pub pour le lait et la viande, c’est leurs premières sources de maladies et donc de revenus !!!

Source: Mutien.com

47 commentaires à “Le lait : de la colle, des hormones et du pus…”

  1. mimi dit :

    Bonjour
    est ce que on peut cuisiner avec le lait ou pas je suis perdu là j’avoue je suis scotchée 🙁
    je ne sais pas comment faire ?
    est ce que il faut acheter le lait chez les vrais fermiers? sans passer par carrf….lecler….Auch…ect
    merci pour votre aide .

    • admin dit :

      Biensur le lait cru bio est mieux que le pasteurisé non bio, mais ca reste inadapté dans la plupart des cas. Il vaut mieux préférer les laits végétaux, comme le lait damande. On peut même le faire soit même avec des amandes trempées (activées), c’est encore meilleur pour la santé. Il y a aussi le lait de coco qu’on peut préparer soit meme avec un bon blender et un sac à lait de noix.

      • Anonyme dit :

        N’importe quoi! C’est la même merde que le lait de vache soit bio ou non! Y’a moins d’antibiotique mais ça reste du lait de vache ! Perso ça fait 1 an que je remplace entierement le lait dans mes recettes par de l’eau (il faut juste sucrer plus pour compenser le sucre du lait) et le beurre par de l’huile de tournesol! Soit dit en passant les choux patissiers à l’huile sont meilleurs qu’au beurre et la crême patissière à l’eau et plus belle est brillante 😉 donc non le lait n’est pas indispensable dans les patisseries, c’est juste ce qu’on nous a fait croire pendant des années

        Faites également attention à lire les étiquettes des produits que vous achetez en grande surface et banissez les consevateurs, antioxydants chimiques et autres cochonneries qu’ils mettent dans un bon nombre de produits industriels (privilégier les matières premières)

        • jean dit :

          N’importe quoi monsieur anonyme…. Le lait de vache bio n’a pas le droit d’utiliser tous ces additifs et autres cochoneries utilisées dans les élevages inducstriel, donc on retrouve des vaches vivant 25 a 30 ans contrairement a celles de monsanto qui ne vivent que 7 a 8 ans…. réfléchissez un peu a ce que vous dites et faites des études sur la question en lisant des articles scientifiques …. plutot que de vous baser sur votre connaissance de base médiatique ou autre….

          • Mikaël Asselin-Migneault dit :

            C’est quoi du lait ?

            Liquide produit par les glandes mammaires des femelles mammifères suivant un accouchement.
            Le lait est la meilleure nourriture pour le nouveau-né. Il contient tous les nutriments pour remplir les besoins du petit, et sa composition de transforme pour s’adapter à la croissance du bébé.
            Vaches laitières

            Pour donner du lait et continuer à en produire, une vache doit donner naissance à un veau à chaque année, sinon la production diminue et finit par s’arrêter.
            À chaque année les vaches sont fécondées artificiellement (par un inséminateur). Un véritable viol à répétition.
            L’animal est vu comme une simple machine qui transforme la nourriture en lait et en viande.
            Les vaches sont des numéros, et les producteurs évite de s’y attacher émotionnellement.
            Les vaches ont une espérance de vie de 15 à 20 ans.
            Après 4-5 ans de production intensive, les vaches ont de plus en plus de problèmes de santé, elles sont donc envoyées à l’abattoir pour être tuées et transformées en viande hachée.
            La majorité des vaches reste enfermée dans l’étable toute l’année, et très souvent enchaînées pour ne pas qu’elles se déplacent.
            Les veaux

            Dès leur naissance, les veaux sont séparés de leur mère. Cela crée une importante souffrance psychologique chez la mère et son petit.
            Les veaux mâles ne produisent aucun lait, alors ils seront nourris quelques semaines avant d’être tués.
            La mention « viande blanche » associée aux veaux signifie que ceux-ci sont élevés dans la noirceur et alimentés d’une nourriture carencée en fer. On restreint aussi les mouvements du petit pour éviter qu’il s’oxygène trop en bougeant et qu’il se fasse trop de muscles. Cela rendrait sa chair plus rouge.
            Le veau souffre ainsi d’anémie et vit en situation de stress constant.
            Santé et nutrition

            La consommation de lait animal n’est aucunement nécessaire, sinon celui de la mère pour son nouveau-né.
            L’industrie laitière dépense des millions de dollars par année en publicité et en commandites d’événements pour faire accroire à la population qu’elle doit consommer du lait.
            L’industrie laitière est également un puissant lobby auprès des gouvernements, en plus de financer des recherches qui visent à encourager la consommation de produits laitiers.
            L’humain a besoin de calcium pour être en santé, mais il a avantage à le puiser dans les végétaux.
            Le calcium contenu dans le lait ne vient pas des vaches, il vient des plantes que les vaches ont consommées.
            De nombreux problèmes de santé sont associés à la consommation de produits laitiers : otites, allergies, diabètes, surpoids, cholestérol, etc.
            Les pays qui consomment le plus de produits laitières sont ceux qui souffrent le plus d’ostéoporose.
            Des enjeux environnementaux

            L’élevage est une des plus importante source d’émission de gaz à effet de serre sur la planète.
            Par leurs processus de digestions (éructations, flatulences), les ruminants (ex. vaches, chèvres, moutons, cerfs, caribous, girafe, bison) émettent une grande quantité de méthane (CH4).
            Le méthane a un potentiel de réchauffement climatique 72 fois supérieur au CO2 (sur un horizon de 20 ans) [1]
            Le Québec compte pour 40% de la production laitière du Canada, soit plus de 400 000 vaches.
            Tous ces animaux à nourrir impliquent d’immenses superficies de terre à cultiver. On parle d’environ 1 hectare par vache.

          • Malek dit :

            ça fait mal au cœur d’apprendre la souffrance cruelle subit par les animaux d’élevage :'(

          • Mikaël Asselin-Migneault dit :

            Des alternatives santé et écolo

            De nos jours, on retrouve une grande variété de lait végétaux dans les supermarchés et les épiceries naturelles (lait d’amande, de soja, de riz, de chanvre…).
            Il faut opter autant que possible pour les produits biologiques, et éviter les organismes génétiquement modifiés (OGM).
            On peut facilement faire son propre lait végétal.
            Pour remplacer le formage
            Pour remplacer le beurre
            En ayant moins d’animaux d’élevage, on libère des terres que l’on peut consacrer à des cultures pour consommation humaine (légumineuses, légumes, fruits, céréales, noix) ou pour la faune & la flore naturelle.
            À méditer

            L’humain est la seule espèce animale qui continue à boire du lait après le sevrage.
            L’humain est la seule espèce qui boit le lait d’une autre espèce.
            À lire : DESAULNIER, Élise. Vache à lait, Dix mythes de l’industrie laitière. Éditions Stanké, 200 p.

            Source: http://www.veganquebec.net/spip.php?article281

      • Loisseau Michel dit :

        Bonjour,

        Merci pour votre article important et toujours bien documenté.

        Le problème du lait, c’est que notre corps s’y est habitué ou plutôt notre maîtrise par rapport à cet aliment, lequel n’a pas vraiment son pareil.

        Pourtant, en le supprimant, durant près d’une année, j’ai pu supprimer les douleurs pointues qui apparaissaient dans mes mains de façon épisodique, mais vraiment ressenties comme des éclairs de souffrances.

        A présent, je préfère le lait de riz, qui semble bien plus économique que le lait d’amande ou de coco.

        Pendant longtemps, j’avais remplacé le lait de vache par le lait de soja; mais il semble que le soja soit lui aussi un danger pour la santé humaine, mis à part, peut-être, sous forme fermentée.

        Finalement, quelle est la solution la plus pratique ?

        Sincèrement,

        Michel Loisseau, Liège, Belgique.

        • admin dit :

          Vous pourriez par exemple mixer de l’huile de coco avec du lait d’avoine chaud (et un peu de lait de riz pour sucrer), comme ça vous auriez votre portion de lipides. On peut aussi mixer des amandes ou de la purée d’amande avec de l’eau et ca fait un lait.

    • Marie Guinot dit :

      D’après Thierry Casasnovas, le lait de chèvre pour les enfants en bas-âge serait acceptable’ sinon, rien de mieux que le lait de coco qui est donc végétal et surtout « bio » et parfaitement adapté aux enfants après le sevrage

  2. crystal dit :

    Bravo! Ai Ptg de Tout <3
    Le Lait' une sacrée Vacherie' m'a dit mon vendeur de lait d'amandes, Laitier Avant de travailler à HymnalaVie!!!
    Namasté_/I\_

  3. Virginie dit :

    Pouvons-nous avoir des références? D’ou vient cette informations sur les recommandations de l’OMS?
    Merci

    • admin dit :

      en fait ils disent 2 grand maximum, moi je dirais plutot 0 voire 1 de tps en tps

    • Dragon dit :

      Surtout ne pas croire aux recommandations de l’OMS! Ceux qui tirent les ficelles de cette soit disante organisation mondiale de la santé, ne regarde que la leur … de santé. ($$$)

  4. Celine dit :

    bonjour,
    Je suis aussi perdu j’ai sevré ma fille il y a quelque temps et maintenant elle boit du lait comme nous .. mais elle boit encore beaucoup de biberons et je ne me voit pas lui refuser qu’est ce que je pourrai mettre dans son biberon a la place ?? du lait chercher directement a la ferme ?

  5. AnaKar dit :

    Bonjour ,

    est-il de même pour le lait végétal ??? J’ai remplacé le lait de vache par le lait végétal mais est-ce mauvais aussi ??

    Merci

    • admin dit :

      Non c’est parfait 🙂 Sauf le lait de soja. Préférer les laits d’oléagineux. On peut aussi préparer soit même les laits d’oléagineux avec de la purée d’oléagineux mélangée avec de l’eau ou bien en faisant tremper des oléagineux, les mixer, et filtrer le jus avec un sac à lait de noix, ça c’est le top du top 🙂

  6. Clément dit :

    Bonjour,
    Et pour le lait de chèvre, et fromage de chèvre ?

    • admin dit :

      Il est moins nocif que le lait de vache mais congestionnant quand même. En faible quantité et cru et bio ou pas du tout.

  7. Evelyne dit :

    Bonjour
    Au petit déjeuner mes petits enfants boivent du lait d, amande, d’avoine ou d’épeautre et ils l’acceptent très bien! Cela depuis 4ans!

  8. ggrun dit :

    C’est pas le lait qué tokxik, c’est ça fabriquation et commercialisation. Aret confondre l’arbre et la forêt

  9. Guenot dit :

    Bonjour, est ce que le nourrisson peut boire du lait végétale ?

  10. Sandrine dit :

    Vous auriez pu pousser plus loin l allergie aux plv via le lait maternel, ét préciser qu il suffit a la maman de supprimer les plv de son alimentation pour ne plus empoisonner son bebe… C est dommage!

  11. Lisa dit :

    Bonjour,

    J’ai entendu souvent dire que le lait était « nocif »… Avant je n’en buvais pas, je ne consommais quasi aucun produit laitier. Le souci, c’est qu’on m’a diagnostiquée une ostéoporose ( ossature d’une personne de 80 ans alors que j’avais à peine 30 ans!!!). On m’a « ordonné » de boire du lait et de consommer des produits laitiers à tous les repas.
    Que dois-je faire, dans ce cas, que puis-je manger pour compenser cette décalcification?
    D’avance merci pour vos conseils. (Je tiens à préciser que j’ai par ailleurs une alimentation équilibrée)

    • admin dit :

      http://www.sante-nutrition.org/magnesium-pas-calcium-cle-sante-os/ (en fait les deux)
      http://www.sante-nutrition.org/?s=magnesium
      http://www.sante-nutrition.org/4-aliments-contiennent-calcium-lait/
      http://www.sante-nutrition.org/les-sources-de-calcium-vegetal-le-calcium-sans-lait-2/
      Feuilles vertes foncées, amandes, etc…
      Celui qui vous a ordonné de consommer des produits laitiers est un ignorant de première! Les produits laitiers PROVOQUENT l’ostéoporose.

      • Lisa dit :

        Bonjour,

        Je vous remercie pour votre réponse et vos liens.
        Voilà donc 10 ans que je consomme des produits laitiers, sur ordre du médecin et du rhumatologue, d’ailleurs tous les médecins que j’ai vus depuis, préconisent la même chose. J’ai l’impression d’être un cobaye, sans compter les traitements type alendronate et Protelos, que l’on m’a prescrit…Aujourd’hui la densitométrie osseuse semble indiquer une amélioration, mais comment être sûre de l’interprétation de ces médecins acoquinés avec les laboratoires. J’ai décidé d’interrompre les traitements, d’ailleurs le Protelos n’est plus remboursé.J’espère sincèrement qu’en misant sur une alimentation adéquate je retrouve une masse osseuse « convenable ». C’est une lutte contre la montre, j’ai 42 ans et j’ai l’impression qu’il ne me reste plus beaucoup de temps pour renverser la situation…

        • admin dit :

          Dans ce cas vous auriez intérêt à consommer des jus de légumes fraichement extraits afin de faire le plein de nutriments, ainsi que du lait d’amande, on peut aussi le préparer soit même avec un sac à lait de noix et un blender.
          Et aussi à consommer les aliments décrits dans cet article qui sont bons pour les dents: http://www.sante-nutrition.org/comment-guerir-naturellement-les-caries/
          S’ils sont bénéfiques aux dents ils le sont aussi aux os. L’huile de foie de morue ou la consommation de foie (poulet, veau) est très importante, pour les dents en tout les cas.

        • Gaston dit :

          TRÈS BONNE idée … ont vois une amélioration et ont arrête le traitement … ça tien du génie ça comme idée. Vous devriez consulter en biologie totale tant que a y être! (SARCASME au cas ou ça ne serait pas compris)

          • Lisa dit :

            @Gaston, à défaut d’avoir une masse osseuse suffisante, il me reste encore quelques neurones pour comprendre le sens de vos propos (y compris la forme sarcastique) et éventuellement y répondre .
            Sur le fond de votre commentaire :
            Avez-vous déjà essayé les traitements que je cite ? Connaissez-vous leurs effets à long terme? Je parle en connaissance de cause, normalement on les préconise en moyenne pour une durée de 5 ans, j’en ai pris durant 10 ans, seul le protelos a quelque peu amélioré l’ossature dorsale mais n’a eu aucun effet sur le col du fémur…Informez vous avant de juger!
            De plus, le Protelos n’est actuellement plus remboursé, car le SMR (service médical rendu) de ce médicament est jugé insuffisant…Pourquoi devrais-je continuer un traitement qui n’est pas totalement efficace et avec lequel je prends le risque de contracter des pathologies bien plus graves?!?! Mon médecin traitant m’a lui même conseillé d’arrêter au regard des nombreuses alertes lancées sur ce traitement.
            Seul le rhumatologue persiste à me le prescrire; mais lors de ma dernière visite il a jeté certains clichés de la densitométrie osseuse prétextant qu’il y avait des données inutiles…d’où mon interrogation et ma méfiance….
            Par ailleurs, concernant les bisphosphonates , j’ai appris que la molécule n’est pas éliminé par le corps et peut provoquer des ostéonécroses de la mâchoire, il y a quelques années j’avais été traité avec cette molécule, j’ai par la suite eu de nombreux problèmes dentaires que le dentiste expliquait par la prise d’alendronate…il m’a également déconseillé de continuer.

            Certes je ne suis pas un génie, mais je vais quand même me permettre de juger la forme de votre propos: En effet, de votre côté vous semblez ne pas être un génie en orthographe… »ont vois une amélioration et ont arrête le traitement … ça tien du génie ça comme idée »…

    • Geneviève Maurais dit :

      Je vous invite à lire le livre : Tout savoir sur la préménopause.  » Léquilibre hormonal de 30 à 45 ans »
      Auteur : Dr Jonh Lee
      La question de l’ostéoporose y est et surtout à votre âge, pourrait être du à un surplus d’oestrogène qui se trouve dans le soya, le lait, la viande de Poulet, de boeuf, les bouteilles de plastique et autres…
      Le surplus d.’oestrogène (débalancement hormonal) va créer des problèmes de cancer du sein, de l’utérus, du col de l’utérus, endométriose, ostéoporose, douleurs, spm, bouffées de chaleurs et compagnie.
      J’ai lu ce livre, chaque femme devrait le lire à mon avis, cela est la bible des femmes.
      Cela a changé ma vie. Je croyais mourir à chaque menstruations.
      Ça vous prendrait donc de la Progestérone Naturelle (Bio-identiques) en vente sur le site de Dr Jonh Lee.
      Parlez-en à votre doc, mais je doute qu’il ne vous comprenne, j’ai dû me servir moi-même en tant que cobaye dans mon expérience de guérison, je ne le regretterai jamais. Bonne chance !

      • Lisa dit :

        @ Genvieve: Je vous remercie sincèrement pour votre message, je vais également explorer cette piste…

  12. Dragon dit :

    Voilà voilà voilà! Il y a plus d’une décennie, quand je tenais le même discours, il va sans dire qu’on me regardait comme un doux dingue illuminé. 🙂 J’ai beaucoup aimé cet article et bravo et merci de le partager.
    Le lait est un poison de plus que l’on veut faire passer pour un aliment sain et indispensable. Indispensable pour qui? Pour l’industrie, pour que les pharmas puissent vendre leur chimie cessée combattre les problèmes occasionnés par ce breuvage. Le lait étant destiné uniquement à l’alimentation des veaux. Et que boivent il une fois sevré?
    L’homme est le seul mammifère qui continue à boire du lait une fois sevré et qui plus est, le lait d’une autre espèce! Est-ce naturel?
    Alors oui, je suis d’accord avec cet article!
    Bonne journée à tous

    • Jo le martiniquais dit :

      L’homme est le seul mammifère qui continue à boire du lait une fois sevré et qui plus est, le lait d’une autre espèce! Est-ce naturel?
      Bien vu et A MEDITER…
      (ceci est un non-sens mais je l’écrit quand même).L’Homme aussi est la seule espèce qui croit plus aux Médias(merdias)officiels qu’à son intuition;quoique que TF1 et CNN n’existent pas dans les jungles.
      A MEDITER…aussi.

    • Dom le Doc dit :

      L’homme est aussi le seul mammifère à faire cuire des aliments, est-ce naturel ?

      Il est également le seul à publier des commentaires sur internet…

  13. Myriam dit :

    Je viens d’arrêter le lait de vache même si je l’achetais bio , apres 66 ans… je ne peux me résoudre à ne pas boire mon petit dej. J’avais commencé par remplacer le lait par de la chicorée et de l’eau mais pas encore bien. Je viens d’acheter de la ricoree avec du lait et je rajoute une cuillère de chicorée que j’ajoute à l’eau chaude. Qu’en est-il de ce lait en poudre mélangé à la ricoree? J’avoue que j’ignore en fait si je peux continuer ou pas,

  14. Jo le martiniquais dit :

    Bien vu et A MEDITER…
    (ceci est un non-sens mais je l’écrit quand même).L’Homme aussi est la seule espèce qui croit plus aux Médias(merdias)officiels qu’à son intuition;quoique que TF1 et CNN n’existent pas dans les jungles.
    A MEDITER…aussi.

  15. Nata dit :

    Bonjour!
    Malheureusement, il y a toujours le revers de la médaille. Vu que nous sommes des consommateur effrénés, on remplace le lait de vache par le soja, qui extermine l’Amazonie, ou par le lait d’amande qu assèche la Californie… Faites des potagers!!! (ceux qui le peuvent encore… 🙁 )

  16. Isabelle dit :

    Bonjour,

    Pourriez-vous me conseiller des alternatives pour le BEURRE…qui ne changeront pas trop le goût?

    Par exemple dans les recettes….sur les toasts le matin…pour la cuisson qui donnerait un goût similaire…

    Merci à l’avance!

  17. Ariel dit :

    bonsoir, le lait de vache est pour les veaux point final on va pas s’amuser à boire le lait des autres espèces c’est illogique c’est comme si la vache avez besoin de boire le lait de la femme humaine faut réfléchir un peu le lait de vaches c’est pour ses bébés , le lait de là femmes chienne est pour ses bébés pareil pour nous c’est tout on est pas des veaux donc on en boit pas c’est tout il y a rien de compliquer tout est logique. A bon entendeur

  18. Moundji dit :

    C’est une étude qu’il faut lire impérativement car elle alerte sur une majorité de maladie grave de notre époque.

  19. coco dit :

    Bravo pour cet article, ma fille de 5 ans autiste léger fait beaucoup moins de crise en ayant arrêter le lait de vache et sa vilaine caseine depuis 2 ans , de plus c’est l’une des plus grandes de sa classe et c’est la plus jeune et son taux de calcium est tout à fait dans la normal, j’ai scotché notre gastro qui m’avait dit que c’était de la maltraitance , je lui ai répondu que dans mon lait de riz calcium il y a avait le même taux de calcium que dans le lait de vache, il est resté bête et m’a répondu , ben si vous avez trouvez la solution tant mieux !! par contre je lui fait tout les deux jours des graines de lin mixé dans l’eau et ensuite filtré pour les oméga 3 , et sur les tartines pâte de noisettes , amandes ou cajou ou un beurre de coco , de ce fait moi je vais mieux aussi et ma digestion s’est amelioré 🙂

Comments are closed.