Les 11 conseils d’une survivante du cancer (2ème partie)

Suite de la traduction d’un article du blog de Kris Carr, atteinte d’un cancer très rare et qui a déjoué les pronostics médicaux. Sa joie de vivre et son dynamisme en font un exemple à suivre que l’on soit malade ou pas ! (1ère partie de ses conseils).

conseils-cancer-2

7. Les modes de vie sédentaires sont dangereux.

Bien qu’il soit important de se reposer, le manque d’exercice accélère en fait la dégénérescence du muscle, affaiblit votre résistance et votre immunité et crée encore plus de fatigue. Votre corps a besoin de bouger et de rester fort. Vous supportez les traitements contre le cancer beaucoup mieux et vous récupérez plus vite lorsque vous avez plus de tonus musculaire et de souplesse.
Est-ce que j’ai mentionné le péristaltisme intestinal ? Oui, ça aussi ! L’exercice réduit également l’inflammation et l’augmentation des stimulateurs comme les œstrogènes, l’insuline et l’IGF-1. Les études ont montré que même de courts moments d’exercices peuvent avoir des résultats impressionnants sur votre santé.

Vous n’avez pas besoin de beaucoup de temps ou d’équipements sophistiqués pour faire une différence.  Mais vous devez vous lever de votre chaise et vous engager dans une forme quelconque d’exercice modéré de manière régulière (presque quotidienne). Porter des poids légers, du yoga, de la dance, des arts martiaux, n’importe quoi qui vous tente ! Commencez par 10 minutes par jour et voyez si vous pouvez y consacrer jusqu’à 30 minutes.

8. Dormez comme un champion.

Des nuits correctes de sommeil, particulièrement entre 23h et 7h, vous aideront à guérir, vraiment. Non seulement vous serez capable de mieux répondre aux traitements, mais le sommeil réparateur active les propres capacités régénératrices du corps. Vous n’avez pas à entrer dans les ordres et avoir une stricte et parfaite hygiène de sommeil, vous avez juste à créer les conditions pour dormir plus régulièrement. Gardez votre chambre fraîche, éliminez toute lumière, arrêtez le café après 12h – ou remplacez-le par du thé vert (café = 140 mg de caféine par tasse / thé vert = 25 mg), mettez la pédale douce sur l’alcool et buvez-le plus tôt en même temps que vous mangez (l’alcool perturbe la mélatonine et la glycémie), donnez-vous du temps pour vous relaxer et adoptez une attitude aimante : Je suis en paix, calme et somnolent !

9. Battez-vous contre votre stress.

Le stress entraine le relâchement dans le corps de toute une cascade d’hormones. C’est très bien quand vous avez besoin de courrir ou de vous échapper rapidement d’un endroit. Mais lorsque la source du stress est prolongée, comme le diagnostic d’un cancer qui prend des années ou même toute une vie à gérer, le stress peut devenir votre ennemi numéro un.
Être diagnostiqué cancéreux est l’un des évènements les plus traumatisants qui puissent arriver dans la vie de quelqu’un. Mais il y a des façons de gérer la panique afin que cela n’affaiblisse pas votre système immunitaire, ne perturbe pas votre sommeil et ne crée pas plus de maladie dans votre corps. La méditation, la randonnée dans les bois, la poterie, le yoga – tout ce qui peut vous faire sortir de vos pensées et vous faire réinvestir votre corps / votre cœur. En plus de cela, vous pouvez avoir besoin du bon vieux support d’un professionnel. Oui, un psy.
Renseignez-vous également sur la technique de l’EFT (Emotional Freedom Technique ou Tapping), c’est absolument remarquable. Découvrez ce qui fonctionne pour vous et n’oubliez pas les bons vieux massages de temps en temps. Nous transportons tant de problèmes dans nos précieux tissus.

10. Acceptez où vous êtes maintenant.

L’acceptation inconditionnelle est la voie du guerrier spirituel. Cela demande du courage pour accepter la situation présente, d’être présent et de vous aimer exactement comme vous êtes. Vous êtes votre réalité. Vous êtes votre vérité. Pouvez-vous changer ? Absolument ! Mais même parler du changement nous place dans le futur. Et bien qu’il y ait incontestablement un temps pour cela, construire une base solide dans le moment présent vous permettra de vous aimer et de prendre soin de vous constamment. Arrêtez pour une minute. Accordez-vous du soutien. Si vous êtes obsédé par tout ce qui pourrait être mieux, alors vous devez promettre de passer autant de temps à réfléchir à ce qui est incroyablement bien maintenant.

Lorsque l’on m’a diagnostiqué mon cancer, mon seul but était la rémission. Tout le reste semblait être comme un échec colossal. Et même pire, ma faute. Onze années plus tard, je suis un maître en mon propre conseil. Je m’accepte, j’accepte le cancer et tout le reste. Est-ce que cela signifie que j’ai abandonné ma santé ? Bien sûr que non !

L’acceptation est différente de la renonciation. Cela signifie que quoi qu’il arrive, vous ne vous abandonnerez pas.

Et voici la part qui contribue à votre bien-être global : l’acceptation vous permet de vous reposer, de vous renouveler et de vous reconstruire. Vous êtes votre propre ange-gardien.

La vie ne commence pas quand « ceci, cela ou une autre chose » est résolu. La vie, c’est maintenant et elle est géniale !

11. Eduquez-vous.

Voici deux ouvrages qui ont été des bouées de sauvetage pour moi :

 Life Over Cancer de Keith Block, médecin.

 Crazy Sexy Cancer Tips de Kris Carr (votre serviteur- écrire ce livre a sauvé ma vie).

Vous êtes un membre chéri de ma famille virtuelle et je vous aime. Continuez à prendre soin de vous.

Kris Carr

Veg an’ Bio

Un commentaire

Comments are closed.