Top 10 des médicaments qui pourraient vous tuer

medicaments-mort

Il y a quelques 4000 ans, nous avons utilisé toutes sortes de racines pour traiter une variété de maux. Plus tard, au Moyen Age, les racines ont été dites « païennes » et les gens ont été invités à dire une prière à la place.

Il y a deux cents ans, les prières ont été considérées comme superstitieuses, et les potions bizarres étaient censées être la réponse. Au début du 20ème siècle, la pénicilline a été découverte, et les potions se sont avérées être essentiellement de l’huile de serpent. Quelques décennies et plusieures variantes plus tard, les antibiotiques sont maintenant un poison, et nous devrions envisager des racines à la place. Cela résume assez bien l’évolution de la médecine. Les abus, la dépendance et l’utilisation irrationnelle des médicaments sous ordonnance sont devenus un fléau de notre société moderne.

Des millions de personnes à travers le monde prennent des pilules sur une base quotidienne, et nous sommes confrontés à une épidémie de médicaments. Les complications d’abus de médicaments sous ordonnance sont la troisième cause de décès en Amérique. Pendant tout ce temps, les compagnies pharmaceutiques ont encaissé des fortunes collossales. Aux États-Unis seulement, plus de 100 000 personnes meurent chaque année en raison de l’abus ou de détournement de médicaments à des fins dites de « défonce », l’abus de médicaments est plus dangereux que le trafic de stupéfiants.

Seulement 13% des personnes qui prennent des médicaments se suicident. On ne vit qu’une fois, donc réfléchissez à deux fois avant de vous « goinffrer » de comprimés que votre médecin vous à imprudemment recommandés ou prescrits.

10. Antibiotiques

Les médecins ont tendance à prescrire des antibiotiques, même pour les rhumes plus mineurs, mais les antibiotiques tuent plus que les virus. En fait, ils tuent tous les organismes vivants, même de façon importante si pris à fortes doses et nous, les humains avons de grands organismes. Ils tuent aussi les bactéries bénéfiques et provoquent l’apparition de levures à l’intérieur de nos intestins, provoquant des dysfonctionnements internes graves. La surconsomation d’antibiotiques peut conduire à des bactéries, des virus, et la résistance superbactérienne, ce qui peut avoir des conséquences dangereuses. Le virus va devenir plus fort, ce qui conduit à des complications potentiellement mortelles. Les antibiotiques les plus prescrits aujourd’hui et les plus dangereux sont le Vaquin, le Bactrim, et le Vanconcin. Les Quinolones, la classe la plus prescrite d’antibiotiques, qui comprend Le Cipro, l’Avelox, Le Floxin sont également considérés comme très dangereux et comme une menace potentielle si ils sont administrés sur le long terme. De plus, ils peuvent se révéler inutiles en cas de certaines maladies.

9. Aspirine

La salicylate, communément appelé aspirine ou acide acétylsalicylique, est l’une des pilules les plus populaires et accessibles, utilisée pour des conditions courantes telles que les plaies, l’arthrite, les douleurs musculaires, et la fièvre. Elle ne coûte pas cher, est pratique et est extrêmement dangereuse. Des doses élevées ou de faibles doses sur une période de temps prolongée peut mener à des ulcères perforés et des saignements gastro-intestinaux. De plus, 90 à 95 pour cent des cas de syndrome de Reye ont été précédés par l’abus d’aspirine. Cette maladie ravage les organes internes, dont le foie et le cerveau.

8. Tylenol

L’acétaminophène, connue sous le nom de Tylenol, est l’un des médicaments les plus dangereux sur le marché et est la principale cause des appels aux urgences concernant les empoisonnements aux États-Unis. Chaque année, 56 000 personnes se retrouvent aux urgences en raison d’abus de Tylenol, et une moyenne de 450 personnes meurent à cause de l’insuffisance hépatique causée par sa mauvaise utilisation. Le soulagement de la douleur est également un choix très populaire pour les suicides. Cependant, ceux qui tentent de faire une overdose en utilisant le Tylenol pourraient avoir une drôle de surprise. Au lieu de mourir facilement, ils feront face à une mort lente et douloureuse. Les symptômes incluent la nausée et la diarrhée, la transpiration et l’irritabilité. Le cerveau devient agité, le foie est endommagé, et les organes commencent à lacher un par un.

7. AINS

AINS signifie médicament anti-inflammatoire non stéroïdien. Les AINS les plus courants sont l’ibuprofène et le naproxène, les composés actifs dans les médicaments comme l’Advil, et l’Aleve, et les médicaments contre l’arthrite comme le Motrin et le Celebrex, utilisé pour soulager toutes sortes de douleurs. Même leur nom sonne dangereux. Il suffit de vérifier ces faits: les chances de mourir après deux mois d’utilisation d’AINS est de 1 sur 1200; autour de 16 685 personnes meurent chaque année en raison de complications, ce qui signifie qu’ils sont tout aussi dangereux que le sida; les AINS conduisent souvent à des saignements gastro-intestinaux et des ulcères perforés.

6. Médicaments contre le cholesthérol

Les statines sont une classe de médicaments  sur ordonnance utilisées pour la réduction du cholestérol. Les médicaments comme le Mevacor, le Zocor, le Pravachol, le Lipitor, le Crestor réduisent la production de cholestérol dans le foie, et pendant des années ils ont été considérés comme une sorte de pilule miracle qui peut atténuer l’un des problèmes de santé les plus courants de notre société moderne. Cependant, les statines ont aussi des effets secondaires graves. La FDA à exprimé sa préoccupation à ce sujet. Elles peuvent conduire au diabète, à des lésions cérébrales, à une insuffisance hépatique et à la mort précoce. A long terme, elles peuvent conduire à une toxicité du foie, à l’inflammation musculaire, et même à des cataractes. Elles peuvent interagir avec le plus commun des aliments, et la combinaison peut se révéler mortelle. Par exemple, le pamplemousse peut augmenter la rapidité d’absoprtion des statines dans le sang, conduisant à des lésions musculaires irréparables.

5. Anticoagulants

Les anticoagulants comme le Pradaxa, Xarelto, et Coumadin sont largement prescrits pour prévenir les AVC et les crises cardiaques, mais ils empêchent aussi la coagulation du sang. Même la plus petite égratignure ou coupure peut entraîner un saignement excessif et incontrôlable, qui peut éventuellement conduire à la mort. Il n’y absolument pas d’antidote pour les saignements et lorsque des anticoagulants sont combinés avec de l’aspirine, cela donne un breuvage mortel, qui peut conduire à une hémorragie interne.

4. Antidépresseurs

La sérotonine est un neurotransmetteur qui influe sur notre humeur, le sommeil et l’anxiété. Des niveaux élevés conduisent à l’anxiété, et de faibles niveaux à la dépression. Les ISRS (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine) sont des médicaments sur ordonnance utilisés pour réguler les niveaux de sérotonine dans le cerveau, communément appelés les antidépresseurs. Les antidépresseurs comme le Prozac, le plus « populaire », le Zoloft, le Paxil, l’Effexor, et le Lexapro peuvent conduire à une akathisie, une condition caractérisée par une agitation constante, souvent associés à un comportement antisocial, à la violence et au suicide. Très ironiquement, les antidépresseurs peuvent rendre votre dépression encore pire. La dysfonction sexuelle, le saignement gastro-intestinal, les maladies cardio-vasculaires, et les troubles de l’humeur ne sont que quelques-uns de leurs effets secondaires potentiellement mortels.

3. Antipsychotiques

Pas de surprise ici. Après tout, les psychotiques sont le choix numéro un en matière de surdosage. Une des classes les plus mortelles de médicaments, qu’ils soient prescrits pour la schizophrénie, le trouble bipolaire et la dépression chronique. Sur le court terme, les antipsychotiques populaires comme le Seroquel, le Zyprexa, le Risperdal, l’Abilify ne font qu’augmenter les niveaux de sucre dans le sang, ainsi que les niveaux de lipides et de cholestérol, et peuvent entraîner un gain de poids. Cependant, à long terme, ils peuvent causer de graves dommages au cerveau et induire le syndrome métabolique, qui comprend les maladies cardiovasculaires et le diabète mettant votre vie en danger. Le Seroquel à lui seul était la cause de 29 436 visites aux urgences en 2009 aux États-Unis.

2. Sédatifs

Les benzodiazépines sont des médicaments psychotropes utilisés pour traiter l’anxiété, les attaques de panique, la dépression, l’insomnie, les convulsions, les nausées, et les vomissements. Ils sont un groupe de médicaments connus sous le nom de tranquillisants ou sédatifs, et cela est facile d’imaginer pourquoi tant de gens deviennent accros à ces médicaments. Le Xanax, ou l’Alprazolam, ont été la cause de 112 552 visites aux urgences en 2009 aux États-Unis. Le Xanax, le Klonopin, l’Ativan, le Valium , ainsi que le Diazépam, sont parmi les 100 médicaments les plus couramment prescrits. Les effets secondaires les plus courants sont les étourdissements, la sédation, et la faiblesse. Cependant, les études montrent que les personnes souffrant de dépendance aux analgésiques ont également tendance à abuser de sédatifs. Lorsqu’ils sont combinés, ils forment une combinaison mortelle et pourtant, les médecins continuent de les prescrire à coups d’ordonnances en veux tu en voila.

1. Analgésiques à base d’opiacés

La raison principale derrière l’épidémie de surconsommation de médicaments qui a frappé le globe ces dernières années, les analgésiques sont plus addictifs que la drogue. Chaque année, environ 16 000 personnes aux États-Unis meurent à cause de comprimés anti-douleurs à base d’opiacés en en abusant fortement. Les analgésiques sur ordonnance tuent deux fois plus de personnes que la cocaïne. Tout le monde ou presque a du subir une intervention chirurgicale majeure, un accident ou un traumatisme d’ou leurs corps a du avoir besoin d’une prescription du à l’intervention ce qui a conduit a une sorte de soulagement de la douleur sur la base d’opiacés. Ceux-ci comprennent l’Oxycontin, le Vicodin, le Lorcet, le Norco, le Percocet, le Percodan, la codéine et la morphine, largement prescrits et ces analgésiques sont couramment consommés, et font d’eux l’une des principales causes de décès en Amérique aujourd’hui. En 2009, la méthadone, également dans la classe des opiacés, est la cause de 63 031 visites aux urgences aux États-Unis, une mauvaise utilisation d’analgésiques à base d’opiacés peut conduire à un ralentissement du rythme cardiaque, des palpitations et des problèmes respiratoires. Les effets secondaires les plus courants sont des douleurs musculaires, des diarrhées, des vomissements, l’insomnie, et la sensation d’avoir toujours froid. La dépendance aux analgésiques est tout comme le fait d’être « addict » à l’héroïne.

A bon entendeur …….

6 commentaires à “Top 10 des médicaments qui pourraient vous tuer”

  1. jraouatif dit :

    Très interessant

  2. Lionel dit :

    C’est tout un systeme qui est pourri jusqu’a la racine et surtout branlant au point qu’il faut trouver pleins de subterfuges tous plus invraisemblables les uns que les autres pour continuer a l’alimenter. On se demande si ce n’est pas volontaire de faire en sorte que les gens soient malade pour maintenir l’emploi dans le milieu médical, finalement la maladie a du bon puisqu’elle enrichit les hopitaux et surtout les fabricants pharmaceutiques. Ce n’est pas dans l’intérêt de la fameuse croissance débile que d’éradiquer les maladies…

  3. cachet dit :

    j’ai fait partie d’une étude sur la recherche d’un médicament pour soigner la stéathose non alcoolique du foie
    je regrette vivement car je vois que la metformine pour le diabète aggrave cette anomalie qu’on me fait prendre des statices pour le cholesterole on nous empoisonne de tous bords j’ai donc pris la décision de diminuer progressivement ces médicaments et je constate la baisse du diabète grasse à ma volonté de changement d’alimentation plus de pain blanc de pomme de terre etc
    ( par contre je consomme légumes à I G bas et ajout d’épices qui sont bons pour le pancréas ) .
    en plus j’ai perdu 3 kl sans envie de grignotage sur 3 mois . si mes derniers résultats sont favorables je mettrai
    les médecins au courant histoire de leur faire prendre conscience de leurs erreurs

  4. Lyly dit :

    En tant qu’étudiante en pharmacie, je pense que c’est le rôle des pharmaciens de s’assurer justement de la bonne utilisation des médicaments, de surveiller les interactions d’un médicament avec d’autres médicaments et d’autres aliments. En tant que futur professionnelle de la santé, il est de mon rôle d’intervenir si je constate qu’un patient abuse de médicaments en faisant des fractions de doses par exemple (je ne lui donnerai pas la quantité totale prescrite d’un seul coup). Il est aussi important d’évaluer les habitudes de vies générales des patients et non-seulement les médicaments qu’ils prennent car les mesures non-pharmacologiques peuvent contribuer à améliorer grandement l’état de santé des gens.

    • admin dit :

      Je serais vous je ferais une deuxième formation en naturopathie.
      Je prescrirais ou vendrais ensuite majoritairement des plantes, car elles sont plus « intelligentes » que les médicaments chimiques, et nous avons co-évolué de tout temps avec elles, nous y sommes donc adaptés (je ne parle pas des plantes qui sont toxiques pour l’humain).

  5. Bonjour,

    Merci pour cet article qui met à jour une réalité certaine, nous nous empoisonnons avec les médicaments !

    Le problème en France, pays de Pasteur, de Sanofi, de Servier, c’est que nous usons et abusons des médicaments, nous avons depuis longtemps oublié la prévention.
    Aujourd’hui des publicités nous disent chaque jour de limiter le sucre, le gras, de manger des légumes, des fruits…. juste du bon sens… nous avons oublié la nature, les bienfaits des plantes, les soins naturels.

    Tout le système est verrouillé : médecin, laboratoire, pharmacien, spécialiste, un petit monde qui vit sur le compte de la bienveillante Sécurité Sociale et des mutuelles… Bref, ils se rincent bien avec notre argent ! (n’oublions pas les cotisations sur nos salaires…)
    Un système verrouillé, véritable oligopole, nous sommes une masse de client et plus ils nous font consommer plus ils gagnent.
    Un système vicieux qui fait penser que se soigner est gratuit.

    Place à la prévention, aux produits naturels, au retour des racines, plantes, tisanes et autres !

    Nous pouvons éviter de nombreuses maladies juste en faisant plus attention à notre consommation et nous pouvons nous soigner avec des produits naturels, sans chimie, lorsque nous sommes vraiment malades.

    Le système doit changer, la santé doit être dépolitisé (comme l’éducation mais c’est un autre sujet).
    Repensons nos hôpitaux, donnons un nouveau rôle à nos médecins et à nos spécialistes… ré-éduquons nous ! nous sommes le fruit de la nature et elles nous offrent tous ce dont nous avons besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *