Comment j’ai guéri le cancer de la peau de ma mère à la maison

Pendant ces 3 dernières années, ma mère avait souffert d’un type de cancer de la peau appelé carcinome basocellulaire. C’est la forme la moins agressive de cancer de la peau, considérée comme n’engageant pas le pronostic vital par l’industrie médicale, contrairement à la forme la plus maligne de cancer de la peau appelée mélanome.

La cellule basale a commencé comme une petite lésion rouge sur la couronne de la tête de ma mère. Elle se mettait à saigner, puis devenait une croûte, puis elle saignait à nouveau, et une croûte.

La croûte continua a croître et au cours de ces trois années, elle a presque quadruplé. Non seulement elle était plus large, mais elle épaississait également. Malheureusement, ce n’est qu’après tout ce processus que ma mère a finalement décidé de consulter.

Elle a été envoyée chez un dermatologue par son médecin. Une biopsie a été pratiquée et la lésion a été confirmée comme cancéreuse. Lors de la consultation initiale, le dermatologue a dit ce que tout médecin dit « Il n’y a pas de remède pour le carcinome basocellulaire, mais nous pouvons l’enlever chirurgicalement ».
Il ne pouvait pas garantir que le carcinome ne reviendrait pas. Elle a donc pris un rendez-vous pour le faire retirer.

Peu de temps après la chirurgie, la cellule basale revint – cette fois, beaucoup plus agressive. Elle semblait pousser beaucoup plus vite, et au bout de deux semaines, les saignements et les croûtes revinrent à nouveau. C’était extrêmement frustrant de voir ça et je me sentais vraiment impuissante à ce sujet. J’ai pris la décision d’aller voir le dermatologue avec ma mère à sa visite suivante, et je m’étais préparée à lui poser une pléthore de questions, la première étant « Mais enfin, de quoi s’agit-il donc??? »
C’est à ce moment-là que j’ai appris le terme médical pour ce type de cancer de la peau.

Prendre les choses en main

Avec comme bagage le terme « carcinome basocellulaire » et google, j’ai recherché tout ce que je pouvais trouver à ce sujet, y compris les traitements naturels. Je me suis souvenue avoir lu quelques articles sur la façon dont le bicarbonate de soude a un taux de réussite élevé sur différents types de cancers, alors, j’ai étudié les utilisations spécifiques pour les cellules basales. J’ai eu la surprise de trouver un bon nombre de témoignages de personnes qui avaient guéri complètement une cellule basale, en utilisant seulement du bicarbonate de soude et de l’eau. Le cancer ne peut croître dans un environnement alcalin. Et c’est exactement la façon dont le bicarbonate de soude agit.

Loading...

Ma mère s’est fait retirer la cellule basale en chirurgie deux fois avant de me laisser finalement essayer le traitement au bicarbonate de soude. Et cela fait 5 semaines que le traitement a commencé.

J’ai modifié la concoction en utilisant de l’huile de noix de coco à la place de l’eau, de l’huile brute de coco bio contribue à la régénération des cellules de la peau. J’ai mélangé à parts égales du bicarbonate de soude et de l’huile de noix de coco (une cuillère à café de chaque) dans un verre à liqueur et je l’ai mélangé jusqu’à ce que ça devienne une pâte moelleuse, et je l’ai appliquée sur la zone affectée. Les résultats ont été vraiment étonnants.

S’il-vous-plaît, gardez à l’esprit que ma mère a commencé à perdre ses cheveux de façon précoce. Toutefois, pour cette même raison, c’était beaucoup plus facile d’appliquer le traitement, et son effet était plus visible.


1) 13 février – Jour 1

2) 17 février – Jour 5

1) 13 février – Jour 1: Le premier soir après 2 applications pendant la journée, la croûte entière est tombée toute seule. La zone était très tendre, et la cellule basale se révélait être une ampoule charnue de peau qui aurait pu facilement saigner avec une simple pression.
2) 17 février – Jour 5: La cellule basale a commencé à diminuer en taille. La zone autour de laquelle la croûte se trouvait s’écaillait, mais l’huile de noix de coco aidait à éliminer toutes les peaux mortes.


3) 18 février – Jour 6

4) 23 février – Jour 11

3) 18 février – Jour 6: La cellule basale avait complètement disparu, et il n’y avait plus du tout de saignements.
4) 23 février – Jour 11: La peau où la cellule basale se trouvait était très tendre, et nous avons appliqué du Polysporine la nuit pour soutenir la guérison et prévenir l’infection.


5) 26 février – Jour 14

6) 2 mars – Jour 18

5) 26 février – Jour 14: La plaie ouverte où la cellule basale se trouvait commençait à rétrécir.
6) 2 mars – Jour 18: La zone touchée a commencé à se réparer, refermant la blessure. La zone était toujours très tendre et douloureuse, nous avons donc cessé d’utiliser le bicarbonate de soude et l’huile de coco et avons appliqué le Polysporine à la place.


7) 6 mars – Jour 22

8) 22 mars – Jour 38

7) 6 mars – Jour 22: La blessure s’était entièrement fermée. Nous avons nettoyé scrupuleusement cette zone et avons délicatement ôté tous les petits morceaux de peau morte qui restaient.
8) 6 mars –  Maintenant: La surface de la peau est restée exempte de cellule basale. Pour l’instant, je continue à appliquer le bicarbonate de soude et l’huile de coco TOUS LES JOURS, avec des tampons de coton imbibés de vinaigre de cidre que je place sur la zone pour atteindre la racine de la cellule basale. Ma mère va organiser un suivi régulier avec son médecin, ainsi qu’une nouvelle biopsie.

La méthode que j’ai utilisée

  • De l’huile de coco crue biologique (la marque que j’ai utilisée était Artisana)
  • Du bicarbonate de soude exempt d’aluminium (je l’ai acheté dans un magasin d’aliments de santé holistique)
  • Un verre à liqueur pour remuer efficacement le mélange
  • Quelque chose pour bien mélanger la mixture. J’ai utilisé le manche d’une petite cuillère en métal
  • L’antibiotique Polysporine Triple 3, ou toute autre pommade antibiotique à appliquer la nuit.

J’ai mélangé 1 part de bicarbonate de soude et 1 part d’huile de coco dans un verre à liqueur jusqu’à ce que le mélange devienne homogène et moelleux, facile à appliquer. Pour faire fondre l’huile de coco plus vite, il fallait un peu de chaleur – j’ai placé le verre à liqueur sous le robinet et laissé couler de l’eau chaude dessus pendant quelques instants.

En utilisant le manche de la cuillère, j’ai appliqué le mélange sur la zone affectée. JE N’AI PAS FROTTE. J’ai badigeonné doucement la pâte sur la zone et l’ai laissée en place aussi longtemps que possible. Puis, j’ai appliqué un bonnet de douche pour maintenir le traitement en place.

J’avais prévu 3 applications par jour pendant la première semaine, et deux pendant la deuxième semaine, en m’assurant de bien nettoyer la zone affectée avant chaque application.

Une cellule basale a des racines qui se prolongent beaucoup plus profondément dans la peau qu’il n’y paraît, ce n’est pas juste en surface. J’ai donc appris qu’il est important de continuer à pratiquer ce traitement beaucoup plus longtemps, même quand la peau s’est complètement rétablie.

Ce que nous avons tous appris de cette expérience

En considérant le tout début de cette expérience, je me rends compte que j’étais aussi sceptique que la plupart des gens en ce qui concerne un traitement efficace qui ne coûte que quelques dollars, sans parler de l’un des ingrédients qui se trouve déjà dans mon placard de cuisine! Je comprends parfaitement pourquoi une solution simple comme le bicarbonate de soude et l’huile de coco serait mise de côté en faveur d’un traitement plus « sophistiqué ».

Bien que je ne sois pas du tout contre la médecine conventionnelle ou allopathique, il est de mon avis que nous avons été fortement conditionnés par l’industrie médicale à croire que nous n’avons absolument aucun pouvoir sur notre propre santé physique et mentale, et que les solutions et les remèdes à nos maux se situent bien au-delà de notre portée, que seule une grosse somme d’argent peut acheter un remède.
Je ne peux pas insister assez sur le fait que ce n’est tout simplement pas vrai.

Tout au long de la progression de la guérison de ma mère, toute ma famille a constaté en personne combien un traitement alternatif peut être efficace. Non seulement il est efficace, mais il est abordable, sûr, et sans effets secondaires. Inutile de dire que l’opinion de  ma famille sur la médecine allopathique a considérablement changé.

J’ai l’espoir que les gens qui passent par une expérience similaire puissent comprendre le pouvoir qui est entre leurs mains pour se guérir. Personne ne va nous informer en détail sur la façon dont nous pouvons guérir en utilisant des méthodes simples et abordables – et surtout pas l’industrie médicale. Nous devons faire notre propre recherche et reprendre notre pouvoir de guérison.

Mise à jour – 5 Juillet 2014

Bonjour à tous ! Je voulais juste faire le point sur tout ce qui est arrivé avec ma mère et la cellule basale. Comme il est mentionné dans mon article et comme les photos le montrent, toute la surface de la peau s’est guérie au début du mois de mars.

En avril, j’ai accompagné ma mère chez le docteur pour relayer les détails de toute cette expérience et j’ai apporté les photos qui démontraient le processus. Le docteur était très impressionnée par la réponse de la cellule basale à l’huile de coco et au bicarbonate de soude. Mais pour être sûre, elle a envoyé ma mère chez un dermatologue (un autre, cette fois, qui est apparemment très bien) de sorte qu’une nouvelle évaluation plus experte puisse être faite ainsi qu’une biopsie. Ce rendez-vous est fixé à la mi-juillet.

Nous avons arrêté le traitement en avril – en partie parce que nous étions très occupées à préparer un voyage pour le mois de mai, et en partie parce que nous étions très curieuses de voir ce qui arriverait si nous laissions juste la zone affectée sans traitement. Cette zone est restée saine jusqu’à la première semaine de juin.

Au début de juin, nous avons remarqué que la petite lésion était de retour, à sa place habituelle. Nous étions en vacances à l’époque et avons attendu jusqu’à notre retour pour reprendre le traitement. Vers la fin du mois de juin, nous avons commencé à appliquer le bicarbonate de soude et l’huile de coco avec un tampon de coton imbibé de vinaigre de cidre placé sur la zone. En seulement une journée, la peau a commencé à se guérir à nouveau. Les croûtes ont commencé à tomber le premier jour, et en deux jours, la zone s’était à nouveau rétablie. Nous continuons le traitement.

Il est évident que le traitement fonctionne au niveau de la surface. Le cancer semble répondre en se réduisant et rendant la peau saine. Mais les cellules basales ont des racines sous la surface de la peau. Nous essayons de déterminer à ce stade si le traitement finira par éliminer la racine de la cellule basale si nous continuons le traitement, même si la surface de la peau est saine.

Une autre chose que je dois souligner, c’est que j’essaie d’expliquer à ma mère que le processus de guérison du cancer est holistique ; ce qui signifie qu’il ne guérit pas avec une seule solution miracle (dans ce cas, une application topique). C’est un ensemble de différentes modalités de guérison qui agissent pour garder le corps et l’esprit dans une vibration dans laquelle le cancer ne peut croître. Cela comprend une alimentation et une vie saines, l’élimination des toxines du corps, un état d’esprit positif, et l’intégration d’autres pratiques de guérison comme le reiki, l’acupuncture et le yoga/méditation.

J’ai entendu parler de l’expérience personnelle d’autres personnes pour qui la prise de certaines vitamines et suppléments ont été très utiles dans la lutte contre leur cancer de la peau, en conjonction avec une application topique. C’est logique, car une bonne nutrition permet au corps de se guérir. Nous allons étudier tout cela en ce qui concerne ma mère.

Je vais faire à nouveau une mise à jour de cet article lorsque j’aurai de plus amples informations et résultats.

Merci à tous de votre contribution et de partager vos expériences – c’est bien d’avoir un large éventail de points de vue sur la question.

Bénédictions, namaste et beaucoup d’amour,

Kyneret

Collective Evolution

5 commentaires à “Comment j’ai guéri le cancer de la peau de ma mère à la maison”

  1. JACQUELINE dit :

    Je découvre votre article et je voulais juste savoir comment allait votre mère aujourd’hui ?

    merci pour toutes vos informations
    cordialement
    jacqueline

  2. habiba dit :

    que dieu te la garde

  3. Conso'Oummah dit :

    Bonjour, je viens de lire l’article et c’est remarquable ce que les traitements naturels sont capables de faire.

    Pour ce qui reste de la cellule basale, avez vous pensé à faire pratiquer la saignée ou hijama ? ça pourrait être fortement utile pour évacuer les saletés qui se trouvent à l’intérieur et nettoyer alors en profondeur la place.

    En tout cas, merci pour votre partage et courage à vous pour la suite

  4. Moroni dit :

    ia ora na
    Juste te dire BRAVO et comment vas-votre maman?
    mauruuru

  5. Johanna dit :

    Bonjour, j’espère que votre maman va bien? En tout cas je trouve tout cela très impressionnant et merci infiniment pour ce partage d’expériences qui donne de l’espoir. Je vous conseil également de vous renseigner sur deux choses : 1. « Irène Grosjean – la vie en abondance » à regarder sur YouTube et 2. La cure Breuss à rechercher pour une guérison naturelle des cellules cancéreuses 😉 très bonne continuation à vous et à votre maman 🙂 et encore bravo! Johanna

Comments are closed.