Le côté obscur du soja

Il sera l’un des plus grands scandales à venir! La sauce soja (soyu/tamari), le tempeh et le miso sont du soja fermenté, donc pas de problème. En fait, le soja contient un poison pour tout simplement exterminer lentement les espèces qui en mangent, notamment en déréglant profondément les systèmes hormonal, sexuels et immunitaires…La fermentation rend ce poison inoffensif. Par contre, le tofu, le soja cru et le lait de soja sont des vrais poisons.

Sachez qu’ils enlèvent la volonté, dérèglent profondément le système hormonal, désancrent les personnes, fatiguent le système immunitaire. Vous rencontrerez beaucoup d’intégristes nouvel âge qui mangent du soja ou du tofu presque tous les jours qui sont complètement déconnectés de la réalité. C’est du genre: « Tout est super et si les enfants meurent de faim, c’est que c’est bon pour leur karma! ». D’ailleurs, derrière le grand business du soja, on retrouve notre ami Georges B. et des firmes comme Monsanto et Pepsi-Cola, bref tous les amis qui se soucient tellement de notre épanouissement, de notre santé et de celle de nos enfants.

Croyez-moi sur parole  au moins sur un point: pitié, pas de lait de soja aux enfants! Sachez aussi que les protéines du soja ne sont pas assimilables pour notre organisme et que le fait de manger du soja soit bon pour les femmes qui ont la ménopause est complètement faux!

La “Food and Drug Administration” (sorte de ministère de l’alimentation et des médicaments aux USA) n’a jamais accepté de donner au soja la mention “GRAS” (Generally Recognized As Safe) (en français: généralement reconnu comme sans danger). Le très sérieux magazine médical britannique “The Lancet” a fait état en 1997 d’une étude qui prouverait que le seul fait de boire deux verres de lait de soja par jour était suffisant pour perturber les cycles menstruels des femmes. De plus, cette même étude prouverait que, chez les enfants testés avec ces deux mêmes verres de lait de soja, la concentration d’isoflavones serait de 13.000 à 22.000 fois plus importante que la concentration normale d’oestrogènes. Les isoflavones peuvent empêcher l’ovulation, favoriser l’apparition de cellules cancéreuses et l’hypothyroïdie dont les premiers symptômes peuvent être la léthargie,la constipation, la prise de poids et la fatigue.

Selon le Dr Mary G. Enig (Présidente de l’association des nutritionnistes du Maryland) “un bébé nourri avec du lait maternisé à base de soja reçoit l’équivalent en phyto-oestrogènes de ce que l’on recevrait si on ingurgitait 5 pilules contraceptives par jour! Cela entraîne une puberté précoce chez les filles et une maturation sexuelle retardée chez les garçons”. Certains moines Bouddhistes mangent du tofu pour faire baisser leur libido. Les autorités suisses de la santé recommandent un usage très limité du soja pour les bébés.

En Angleterre et en Australie, les agences publiques pour la santé demandent aux parents d’avoir l’avis d’un médecin avant de donner du soja à leurs enfants. Enfin, le ministère de la santé de la Nouvelle Zélande avertit que: “Les produits au soja ne devraient être utilisés que sous la supervision d’un professionnel de la santé … Les cliniciens qui traitent les enfants avec des produits à base de soja pour des raisons médicales devraient être conscients du potentiel d’interaction entre les produits pour enfants à base de soja et le fonctionnement de la thyroïde.”

Le fait que le soja soit une bonne source de protéines est tout simplement faux car il contient des inhibiteurs de trypsine qui entravent la bonne digestion des protéines et fatiguent le pancréas.

Les conséquences les plus impressionnantes de manger du soja non-fermenté touchent le cerveau. Il semble que les personnes mangeant, ne fût-ce que deux fois par semaine, une portion normale de tofu ont un rétrécissement accéléré de leur cerveau accompagné d’une diminution des fonctions cognitives. En clair, leur cerveau fonctionne moins bien. Les mangeurs de tofu et de soja cru font moins bien les liens entre les choses. Déjà en 1986, des études auraient prouvé que l’ingestion de soja peut mener à des sérieux problèmes neurologiques et entraîner des sérieux problèmes émotionnels allant de la mauvaise humeur jusqu’à la dépression chronique ou permanente.

Et pour terminer, sachez que les cultures massives de soja dans le monde ont des effets catastrophiques sur les paysans des pays du tiers monde. Ces derniers sont soumis à des régimes de rendements inhumains et les éventuels bénéfices que pourrait leur apporter le traitement du soja leur échappent car il est pris en main par les multinationales.

« On donnait du soja aux pilotes de bombardier, afin d’être sûr qu’ils soient bien insensibles, désancrés de la réalité.” Tiré des mémoires de Schmidt. Alimentations Dynamiques. Ed. Tryades.

Claude Tracks

Références:

Interview de Corinne Gouget : « Manger du soja bio, c’est se tuer à petit feu »

170 études scientifiques confirment les dangers du soja

Apprenez la vérité sur le soja. Quelle quantité de soja mangent les asiatiques?

Le soja : « cet aliment miraculeux pour la santé » a été lié à des lésions cérébrales et au cancer du sein

The Soy Controversy by Mary G. Enig, PhD

Quantité d’isoflavones dans le soja (page 28)

Le soja : « cet aliment miraculeux pour la santé » a été lié à des lésions cérébrales et au cancer du sein

Le soja

Soja ami ou ennemi de notre santé

Les effets des isoflavones sur les androgènes et les glucocorticoïdes pendant la puberté sur des rats mâles Wistar

Le développement des testicules chez les rats mâles est sensible à une alimentation à base de soja dans la période néonatale

Des suppléments d’isoflavones ont stimulé la production de équol sérique et une diminution des niveaux de dihydrotestostérone sérique chez des volontaires sains de sexe masculin

9 Steps To Perfect Health – #1: Don’t Eat Toxins

Soy Lecithin: How It Negatively Affects Your Health And Why You Need To Avoid It

Should you consume soy products?

Soy consumption linked to tumor growth in breast cancer

Exposure of infants to phyto-oestrogens from soy-based infant formula

Plus d’articles sur le soja

126 commentaires à “Le côté obscur du soja”

  1. Josée dit :

    Ah bin là… je suis abasourdie! Par chance, je viens tout juste de m’y mettre. Ayant besoin d’un liquide pour préparer le lait d’or, je me suis mise au lait de soja, étant allergique aux amandes. Bon, merci pour les infos, je partage!

    • eve dit :

      Testez le lait d avoine!ça a moins de goût que le soja .

      • Anna dit :

        Merci des infos… Punaise, on ne sait plus quoi acheter… J’ai testé le lait d’avoine, pas mauvais du tout au demeurant, mais toutes les marques se sentent obligées de rajouter de l’huile de tournesol !??

        • JC dit :

          Faites-le maison.

        • fouretier dit :

          on ne peut plus boire du lait ,du lait de soja non plus, testont le lait d’avoine bientôt un article contre le lait d’avoine!

        • Marie dit :

          Bonjour Eve,

          Vous avez bien raison de vous plaindre de ce ajout d’huile de tournesol.
          Une marque non française n’en ajoute pas cependant.
          Mais sachez que l’avoine contient du gluten aussi problématique que celui du blé.
          Voyez le site du Docteur Peter Osborne qui y a consacré un article récemment.

          Marie Kelenn.

          • ZIZI dit :

            je suis très déçue, car je mange peu et je consommais pas mal de yaourts faits « maison » au lait de soja..
            j’évite bien sûr le lait de vache par respect aux animaux..

            avec quel lait puis-je faire des yaourts dans ma yaourtière ??

            si non tant pis, je consommerai des yaourts au lait de vache, et tant pis pour ces « belles ».

            pffffffff je suis dégoûtée doublement de devoir faire ce choix et de me passer des yaourts au lait de soja..

            NEAMMOINS, je reste dans l’attente de savoir avec quel autre lait végétal on peut faire des yaourts… MERCI….

          • cécile dit :

            En fait les gens ne font pas d’ intolérence au gluten mais au roundup. Comme je les comprends!!!! Mais chutttt ça fait marcher le commerce

      • MARTINEZ dit :

        COMMENT PREPARE T ON LE LAIT D’AVOINE?

    • Christine dit :

      Vous pouvez remplacer par du lait de riz ou de coco

  2. Clémence dit :

    Bonjour, pouvez-vous dire sur quelles analyses scientifiques cet article se base? Peut-être mettre les liens pour voir vos sources? Merci

      • Gui dit :

        Merci pour ces liens très intéressent! Je ne peux que vous conseiller de les mettre à la fin de votre article car je suis sure que d’autre personne vont pensé comme moi et ne vont pas forcément lire les commentaire…
        Bonne journée!

      • RICHAUD dit :

        Dans l’article original les 170 études scientifiques se transforment en
        « here are 170 scientific reasons to back up this assertion -:  »
        Les références des études scientifiques sont complétement absentes.

        • admin dit :

          Le lien vers les études est à la fin de l’article. Il n’est pas cliquable dans la version traduite. Je vous le fournis ici : http://www.westonaprice.org/health-topics/studies-showing-adverse-effects-of-isoflavones-1950-2010/

          • ACHARD MADDALENO dit :

            Il existe du tofu lacto-fermenté, donc excellent pour la santé, comme le précise l’article; Par ailleurs, regardez bien la composition du lait de soja sur les briques vendues dans le commerce: il est composé à 95% d’eau mélangée à 7% de graines de soja. Donc, au total, il y a dans un litre de lait de soja pas plus de 6% de soja… En boire un verre de temps en temps serait un poison??? Cela fait des années que j’en bois et je suis en pleine forme et très active, ma famille aussi. On peut éviter les formes concentrées et non fermentées du soja, de là à le qualifier de poison, cela semble tout à fait excessif – donc insignifiant

          • admin dit :

            Le tofu lacto-fermenté n’est peut-être pas assez fermenté… Il vaut mieux préférer le miso. L’article est peut-être un peu exagéré, mais il existe bel et bien des études montrant les méfaits du soja. J’en ai placées certaines en fin d’article, mais il y en a bien plus.

      • E.T. dit :

        Bien sur, 170 études qui démontrent la nocivité du soja ! C’est vraiment peu comparé aux siècles de consommations et au milliard d’êtres humains qui en consomment ou en ont consommé quotidiennement de par le monde et à travers les âges.
        Je pense qu’il faut bien savoir que le tout ces produits sont totalement inoffensifs. Les phyto-oestrogènes n’ont aucun effet sur le corps humain. Heureusement d’ailleurs, Si c’était le cas (l’oestrogène est la base de la pilule contraceptive) le peuple chinois n’existerait plus.
        Mais peut-être que certains auteurs de ces études, si pas tous, sont en fait commandités par les laboratoires pharmaceufrics qui voient leurs autorités et leurs royalties leur échapper.

  3. Nicolas dit :

    Vous parlez d’un poison contenu dans le soja sans jamais le nommer.
    Oubli ou mysticisme ?

    • admin dit :

      Il s’agit des phytoestrogènes. Toutes les plantes en contiennent un peu mais dans le soja la quantité est énorme: 100mg pour 100g, alors que dans les haricots mongo il n’y en a que 0,2mg pour 100g et dans l’huile d’olive 0,04mg pour 100g par exemple. Ca perturbe le système endocrinien, et pas seulement, étant donné que le système endocrinien gouverne beaucoup de fonctions dans le corps.

  4. Les Japonais mangent du tofu depuis longtemps, du coup ça me rend un peu sceptique…
    Mais bon, je garde ça en tête pour continuer en n’en consommer qu’occasionnellement, voire peut-être le suspendre en attendant davantage d’info.
    Question : le natto est-il aussi mauvais ? Il est fermenté aussi, non ?

    • Et le tofu lacto-fermenté, à la poubelle aussi ou pas ?

      • admin dit :

        Selon cet article, seul le miso, le tempeh, le natto, et la sauce soja brassée traditionnellement sont bons, et seulement pour ceux qui ont une fonction thyroïdienne en bonne santé. Il est aussi indiqué que l’on peut mettre un tout petit peu de tofu sur sa salade une fois de temps en temps, mais qu’il ne faut en faire une habitude. Si on a nimporte quel problème thyroidien , c’est mieux de ne pas consommer de soja même fermenté parce qu’il est fortement goitrogène, c’est à dire « supresseur » de la thytoïde. Je n’ai pas trouvé d’information particulière sur le tofu lacto-fermenté. En tous les cas, il doit être utilisé en très petites quantités, comme pour tous les produits de soja. Les asiatiques ne consomment qu’environ 7-8 grammes de soja par jour en moyenne (dont le fermenté).

    • admin dit :

      Les asiatiques consomment très peu de soja contrairement à ce qu’on peut croire : 8,00 ± 4,95 g / jour pour les hommes et 6,88 ± 4,06 g / jour pour les femmes.
      Cela comprend le tofu, le miso, les graines de soja fermentées, le lait de soja, et le soja bouilli. ( Source )

      Oui pas de problème avec le natto, qui est fermenté, tout comme le miso. Le natto est une excellente source de vitamine K2.

      • Florent dit :

        Les chiffre avancé dans la source ce n’est pas la quantité de soja consommé, mais celle de protéine de soja, c’est complémentent différent. Les 8 g de protéine de soja, représente déjà un peu prés 100 g de tofu par jour, pour comparer. C’est déjà pas mal !

        Pour confirmer : « La population d’Okinawa, citée en exemple pour ses habitudes alimentaires et sa bonne santé, consomme du soja sous forme de tofu une à deux fois par jour (60 à 120g/jour, soit le double du japonais moyen) » (Source)

        • admin dit :

          Non : 8g de protéines de soja correspondent seulement à 25g de soja.

          • Florent dit :

            Ba tout dépend comment on le mange, il y a peut-être 8g de protéine dans 25g de soja sec, mais quand on le mange en tofu, il y en a maximum une vingtaine de gramme de protéines pour cents grammes d’aliments, et dans du tofu soyeux (beaucoup consommé en asie), c’est bien 8g de protéine de soja pour 100g. Il n’empêche que 8g par jour ça reste beaucoup plus que la consommation en europe, et ça doit être en moyenne la mienne (qui suis un gros consommateur de soja par rapport aux autres). Donc, comme en asie ça fait des siècles qu’ils en mangent, et qu’ils ont l’air de bien se porter (jusqu’a peu, car maintenant en chine, c’est la mal bouf…) , je n’ai pas de raison de m’inquiéter.

      • MayC dit :

        Le soja est consommé en Asie notamment au Japon dans des proportions équivalentes à la consommation de viande et produit laitier en Europe, avec des steaks de 50 à 100g en moyenne.
        Ils ont ainsi une bien meilleurs santé et longévité qu’en occident.
        Quand la France est le pays le plus médicamenté d’Europe…

        • Tyler dit :

          C’est très juste! Les asiatiques et notamment les Japonais consomment une grande quantité de soja non fermenté sous forme de tofu chaque jour. C’est le cas des japonais que je connais avec qui j’échange des recettes. De plus, les phytoœstogènes dont il s’agit sont des hormones d’origine végétale dont l’impact sur le corps humain est infime comparé aux œstrogènes synthétiques que l’on retrouve dans les pilules contraceptives notamment!! JE VOUS CONSEILLE la lecture de l’article dont je transmets le lien qui réfute intelligemment chaque point avancé dans cet article!
          http://www.habitudes-zen.fr/2013/enfin-la-verite-a-propos-du-soja/

          • François Isabelle dit :

            Les japonais prennent 100 fois plus d’iode que nous. Ils peuvent bien prendre un peu d’aliments goitrogènes (qui nuisent au métabolisme de l’iode) alors que d’autres populations ne peuvent se le permettre. D’attribuer leur meilleure santé qu’au soya est une mauvaise conclusion. L’iode est anti-cancer. Les œstrogènes naturels endogènes ont une action sur 250 fonction du corps. De croire que soulager 1 symptôme de bouffées de chaleur donne le droit aux molécules de phytoestrogènes de voler la place des récepteurs oestrogéniques aux vraies molécules sécrétées par le corps et qui sont sensées accomplir nombre d’autres tâches un peu plus utiles comme former du tissu osseux, c’est comme banaliser les perturbateurs endocriniens qui font précisément cela: occuper des récepteurs hormonaux à la parce des bonnes molécules.

    • François Isabelle dit :

      Les asiatiques consomment 100 fois plus d’iode, essentiel pour la santé thyroïdienne. L’effet goîtrogène du soya pourrait être annulé par un apport abondant d’iode…

  5. Martine dit :

    Qu’en est-il de gelules complément-alimentaire comme Isomex Métagénic que l’on donne en cas de syndrôme de pré-ménopause?

  6. quenel dit :

    Bonjour, pouvez vous me dire ce qu’il faut boire le matin. Le lait de vache on ne le digére plus à partir d un certain âge …..Le soja…..

    • admin dit :

      Du lait de coco, de noisette ou d’amande par exemple, ou un smoothie vert. On peut même faire un smoothie vert dans lequel on met des verdures, du lait d’amande ou de l’huile de coco, et des fruits acides comme les oranges, par contre évitez de mélanger les fruits doux (bananes) avec des produits gras comme les oléagineux, sauf si c’est en petite quantité.

  7. Helena dit :

    Entierement d’accord! Pour les Femmes (très mauvais)

  8. Yann Balzo dit :

    Tout d’abord merci.
    Le fait que l’on retrouve la lécithine de soja un peu partout dans les produits trahit une réelle volonté de nuire ?

  9. sarah dit :

    J’avais déjà entendu dire que le soya n’était pas aussi bon qu’on le croit et j’en consomme très peu, cependant, une question persiste dans mon esprit : que fait-on des millions d’asiatiques qui se nourrissent principalement du soya? On parle de plusieurs millions voire plus d’un milliard de personnes! Cela veut-il dire qu’ils sont tous en hypothyroïdie, sans libido, insensibles, dés-ancrés et déracinés de la réalité? J’avoue qu’en pensant à la Chine ça pourrait être un oui 😉 mais sérieusement, quel est votre point de vue là-dessus? Merci!

    • admin dit :

      Voir ma réponse ci-dessus: les quantités consommées par les asiatiques sont très faibles, contrairement à ce que l’industrie asiatique du soja veut bien nous faire croire! ils mentent sur la quantité de soja consommée par les asiatiques pour nous vendre du soja en plus grande quantité.

      • Marie dit :

        Merci de le dire tout haut, car il s’agit exactement de ça !
        Ceux qui prétendent le contraire n’ont jamais vécu au Japon, d’une part.
        Et d’autre part, l’impact de cette consommation, relativement récente chez les Japonais, de soja non fermenté (pour des raisons seulement commerciales), est loin d’être évalué.
        La longévité des Japonais concerne des personnes qui n’ont pas été habituées à en manger.
        On jugera plus tard de l’impact sur les générations plus jeunes.

        Marie.

  10. quenel dit :

    Ok merci mais le lait d amande n’augmente t il pas les risques de développer des allergies alimentaires ?

    • admin dit :

      Pour les enfants de moins d’un an, les laits végétaux ne sont pas conseillés. A chacun de voir comment il réagit à tel ou tel aliment.

      • Yann Balzo dit :

        contrairement à ce que nous sert Nestlé comme boniment, le lait maternel nourrit et booste l’organisme de l’enfant. Nous avons banni le lait de vache et lui préférons le lait d’avoine, par exemple

  11. QueenM dit :

    Pouvez vous nous donner les sources de vos dires ? études, statistiques etc ? Lorsque vous dites que le soja « entraîne une puberté précoce chez les filles et une maturation sexuelle retardée chez les garçons » c’est le docteur Mary G enig, mais avez vous un lien de l’étude ? Comment savez vous que 100g de soja contient 100mg de phytoestrogene ? pourquoi le phytoestrogene serait un poison ? l’article manque de données scientifique je trouve, mais si vous avez des liens à me donner je suis preneuse car le sujet m’interesse. Merci

  12. MOINEUSE dit :

    MERCI !! Je passe moins pour une folle grâce à votre article…ici on consomme que du soja fermenté ! Michel Dogna dans ses livres fait souvent référence au scandale du soja et explique aussi qu’il n’est bon que lacto-fermenté, sous forme de sauce.

  13. Chloé dit :

    Les habitants d’Okinawa consomment beaucoup de soja et sont en excellente santé, puisque l’île d’Okinawa est l’endroit sur terre où se trouve la plus grande concentration de centenaires, et en forme!

    Je ne suis pas pro-soja, je pense qu’il faut avoir un minimum de bon sens : il faut consommer les produits qui poussent dans nos régions! Ce n’est pas pour rien que les agricultures sont différentes selon les endroits de la terre!

  14. oOR3MYOo dit :

    Le Soja est à éviter au maximum ! fermenté ou pas !!!
    Et les infos ne viennent pas uniquement d’internet…
    (savoir ancestral, le soja était reconnu pour ses vertus nutritives oui mais de la TERRE sur laquelle on cultivait les autres plantes qui étaient comestibles..! Le SOJA était et reste toujours un ENGRAIS !!!)

    http://bioventure.ouvaton.org/soja1-93.html

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10202860561449236&set=a.1016517967374.2003540.1057856390&type=3&theater

    • admin dit :

      Intéressant, merci pour ces liens.
      Le soja fermenté n’est pas mentionné dans ces documents par contre. Je considère le miso comme très bon pour la santé, un excellent probiotique naturel. On peut l’utiliser ponctuellement en cas de besoin et pas forcément tous les jours. Les légumes lacto fermentés sont bénéfiques aussi.

  15. melanie dit :

    Bon..jai deja ete vegetarienne et jai donc consommé beaucoup de tofu…jai constaté plusieurs symptomes mentionnes dans votre texte…maintenant, est ces effets sont réversibles? ? Que puis je faire pour éliminer cette cochonerie de mon système?

    • admin dit :

      Consommer beaucoup de fruits et légumes crus favorisent la détoxification, la régénération, et le retour à l’équilibre du corps. Les smoothies et les jus de légumes sont de très bons moyens d’ajouter plus de cru dans l’alimentation.

  16. Chen Junx Xian dit :

    Depuis des générations en Chine, nous mangeons quotidiennement du soja sous toutes ses formes et préparations. Ce qui est curieux c’est que ce qui est poison en occident, ne l’est pas en orient. Au contraire c’était une bonne source de protéines en période de famine et vu la population d’origine chinoise dans le monde, le poison est loin de faire son effet. En revanche le lait de vache industriel et le soja OGM qui nourrit la viande sur pattes est en train de faire l’effet dont vous mettez en garde en Chine. Voilà pour mon témoignage contradictoire.

    • ANGLES dit :

      Vous exposez justement là la question que je voulais soulever à savoir la consommation de soja en Asie….j’espère que le site répondra !

      • admin dit :

        Le soja est un aliment de survie, tout comme le blé. On survit mais on n’atteind pas notre vrai potentiel et la pleine santé.

    • JO dit :

      J’aime beaucoup votre commentaire.1300 millions de Chinois en Chine,et on a limité le nombre d’enfant à un (sauf dans les régions rurales) depuis une vingtaine d’année…

  17. rahba dit :

    J’ai donné du lait de soja à mon fils car, bébé, il était intolérant au lactose et je vois certains de ces symptômes (lenteur psychique, gynécomastie, obésité) qui se sont développés progressivement chez lui et persistent encore même à l’âge adulte, alors que toute consommation a été stoppée depuis longtemps. Y a t-il des moyens pour améliorer son état de santé?

    • admin dit :

      Il faudrait qu’il fasse de la détox (jus de légumes, fruits) pour perdre du poids, et aussi pour clarifier son psychisme.
      Les choux permettent la détoxication des mauvais oestrogènes et rétablissent ainsi de bons niveaux hormonaux.
      Les plantes toniques adaptogènes comme le ginseng sibérien et l’ashwagandha agissent aussi favorablement sur les hormones.
      Et il faut qu’il consomme assez de produits gras, dont des graisses saturées (15g/jour), étant donné que la testostérone est fabriquée à partir des produits gras et du cholestérol alimentaire.

  18. Houbba dit :

    Et qu’en est-il du yaourt de soja ? est-il fermenté ou non (et donc inoffensif ou non) ?

  19. Elisa dit :

    Bonjour, c’est « amusant », décidée à exclure le lait de vache j’allais en course prendre du lait de soja quand je suis tombée par hasard sur cet article juste avant de partir. Bref… Du coup, j’ai pris du lait d’amande, rien à dire pour celui là ?
    Sinon, niveau crème de soja à proscrire aussi ?

    • admin dit :

      Excellent le lait d’amande. La crème de soja n’est pas fermentée donc mieux vaut l’éviter oui. Pour remplacer la crème on peut utiliser du tahini mélangé avec un peu d’eau.

  20. Marie dit :

    Bonjour,

    Oui, il faut le répéter encore et encore, le soja non fermenté est un absolu poison.
    Et non, les Asiatiques n’ont pas consommé de soja non fermenté de toute éternité !!
    Le lobby du soja est aussi performant que celui des huiles polyinsaturées, du sucre, de la viande etc.

    Lisez le livre paru en avril de cette année de Kaayla DANIEL aux éditions Marco Pietteur.
    « Le soja, ami ou ennemi de votre santé ? »
    Toutes les preuves médicales et scientifiques qu’il contient devraient calmer les doutes.
    Et pour finir, bien sûr que l’on peut manger de tout.
    Mais de tout ce qui est fait pour les humains, pas inventé par le marketing aussi « bio » soit-il…

    Marie Kelenn.

  21. FOURMOND dit :

    Vous ne parlez pas bcp des pousses de soja (haricot mungo) qu’on trouve en boite ou frais au supermarché. Est-ce que c’est mauvais comme le tofu oui ou non s’il vous plait ?

    • admin dit :

      Souvent ce sont de petites quantités qui sont utilisées donc je ne pense pas que ça pose problème. On peut faire des graines germées de toutes sortes soit dit en passant, ce qui limite l’action des antinutriments et nous fait bénéficier d’une plus grande palette de nutriments.

    • Marie dit :

      Bonjour,

      Les pousses dites de « soja » ne sont pas issues de soja !
      Les haricots mungo ne sont pas des graines de soja.
      Donc on peut en manger sans problèmes.

      Cordialement.
      Marie Kelenn.

    • Kohlman Robert dit :

      Le haricot mungo (soja vert) n’est pas du soja et donc n’est pas impliqué dans cette problématique d’après moi…

  22. fréquence révolution dit :

    Je ne suis absolument pas d’accord avec cet article !

    Le lobby laitier n’est-il pas derrière tout ça par hasard ? De plus en plus de personnes deviennent végétariens, le manque à gagner sur la viande est énorme alors s’ils se mettent aussi à mettre de côté les produits laitiers …

    De quel type de scientifiques viennent les infos, dépendants ou indépendants ? Attention à la propagande !!!

    • admin dit :

      Il existe bel et bien des études montrant les aspects négatifs du soja en tout cas. Sur plusieurs points. Même s’il y a des aspects positifs au soja, cela n’élude pas les aspects négatifs. Il y a tellement de plantes disponibles que mieu vaut en consommer d’autres.

  23. lucie dit :

    bonjour
    je suppose qu’il en et de meme pour les sauces de cuisine (remplaçant creme fraiche) et les yaourts, non fermenté ?? merci

    • admin dit :

      Vérifiez si c’est fermenté ou pas. Mais normalement seul le miso, le natto, le tempeh, et la sauce brassée traditionnellement sont suffisamment fermentés pour être sains.

  24. lucie dit :

    et qu’utiliser alors comme subsitut de crème quand on on est intolérant au lait de vache svp ?

  25. lucie dit :

    et enfin, que pouvez vous me répondre sur cette info donnée sur le site Sojasun (rubrique FAQ)
    . Les produits Sojasun sont-ils fermentés ?

    L’ensemble de nos spécialités Nature et aux fruits sont fabriqués selon un procédé de fermentation équivalent à celui de la fermentation des yaourts. Les autres produits Sojasun ne subissent pas de fermentation.
    Il est parfois dit que le soja non fermenté est à éviter. S’il est exact que le soja cru contient des facteurs anti-trypsiques et des phytates qui sont des facteurs « anti-nutritionnels » limitant l’absorption de certains nutriments, il est utile de savoir que les procédés de fabrication de tous nos produits éliminent ces composés grâce au dépelliculage, au trempage et à la cuisson de nos graines de soja.

    Merci beaucoup 🙂

    • admin dit :

      Même s’il y a une fermentation, elle n’est pas suffisante. Il faut savoir que le miso est fermenté pendant au moins 3 ans.

  26. MayC dit :

    90% des cultures mondiales de soja sont réservé pour ne nourrir que du bétail.
    Ainsi 20% des productions de soja au Brésil sont importé en France pour l’élevage.

  27. marianne dit :

    Parce que boire du lait de vache plein de pus et d’antibiotiques, c’est beaucoup mieux.
    Même bio, quel est le point de boire du lait d’un autre mammifère destiné à nourrir un bébé qui pèsera une tonne?
    Qu’est-ce que les lobby du lait ne feraient pas pour noircir la réputation de leurs compétiteurs..

    • admin dit :

      Le lait, le soja, et le blé posent des problèmes! Ce n’est pas l’un OU l’autre, pour moi c’est aucun des 3!

  28. Francis dit :

    Il faut pas oublier qu’ approximativement 90 % de la production de soja dans le monde sert à nourrir les animaux d’ élevage….. alors il y en a dans la viande aussi…. à quel concentration ?? ca je sais pas mais je suis sur que  »Admin » trouvera la réponse loll
    De mon côté, je ne mange plus de viande, de produits laitier et d’ oeufs….. et pas de soya non plus.
    Je bois du lait d’ amande et j’ adore 😉
    Et je me suis jamais senti aussi bien dans ma peau !!

    • admin dit :

      Je ne conseille que la consommation d’animaux nourris avec leur nourriture physiologique, c’est à dire à l’herbe pour les vaches.

  29. Lili dit :

    Bonjour,

    Je souffre d’une hyperthyroïdie sévère, après 2 ans de traitement et un arrêt récent, je suis à ma première rechute. Ne puis-je pas me servir du soja pour ralentir la production d’hormones thyroïdiennes ?

    Par avance, merci

  30. Agnes R dit :

    J’ai mangé du soja pendant des années parce que je suis végétarienne et je pensais qu’il fallait absolument manger des protéines. J’ai découvert que les protéines des fruits et végétaux sont suffisantes, il n’y a pas besoin d’ajouter d’additif si on mange de bons produits bio, et j’ai pu constaté que le soja m’intoxiquait complètement (maux de tête, gonflement…). De plus cela a beaucoup attaqué mon pancréas qui fonctionnait au ralenti. Cela fait des années que j’ai arrêté le soja et je me sens beaucoup mieux.

  31. YogaNovaMag dit :

    Merci pour l’information. Je vais le partager sur yoganova.fr.

  32. Ranaivo dit :

    Qu’en est-il de l’huile de soja? à proscrire aussi?

      • Ranaivo dit :

        merci, mais que conseillez-vous à la place? pour la cuisson je veux dire, car pour la salade il y a l’olive, colza, noix, etc…

        • admin dit :

          Je conseille l’huile de noix de coco qui tient remarquablement bien à la cuisson.
          Pas contre je déconseille l’huile de colza, même crue.

          • Ranaivo dit :

            c’est quoi le problème avec le colza? on nous a toujours dit que c’était bien sous toutes les coutures.
            le coco a le désavantage d’être écœurant

          • admin dit :

            Ca dépend pour qui, moi j’adore la coco, et l’huile de coco crue (rare) est excellentissime.
            L’huile de colza est trop riche en oméga 6 si mes souvenirs sont bon, ou d’autres problèmes, mais je sais que certains la déconseille.
            Les deux meilleures huiles sont olive et coco. L’huile de sésame et qqes autres sont très bien aussi.

  33. Deborah dit :

    Bonjour, que recommandez vous de boire à une femme enceinte ? Et, une fois le bébé sevré au lait maternel, que peut lui donner à boire en plus ?

  34. dav dit :

    Je suis sur le cul ! Merci pour cet article, mais quand même je tombe de haut …

    Je mange du soja depuis plusieurs années, fan de la marque Sojasun. je me fais des hamburgers végétales avec les steaks de Sojasun et je consomme des yaourts de soja, je cuisine avec de la crème de soja … sans parlé du haché végétale a base de soja que je met partout …
    Je me suis jamais posé la question mais maintenant que j’y pense, je crois que je ne passe pas une seule journée sans manger du soja en grande quantité !

    Existe il des tests médicales ( prise de sang ? ) pour savoir ou j’en suis

    Du coup il faut que je repense toute mon alimentation, quelle galère ! je tombe de très haut …

  35. ZIZI dit :

    je ne sais qu’en penser pour l’instant..

    Mais si c’est vrai, on pourra en conclure que l’on cherche à nous empoisonner, qu’il faut bien réfléchir à tout ce que l’on mange, et que ce n’est pas parce que c’est sur les étales des magasins, que c’est forcément bon, la preuve…EN TOUT CAS JE NE ME RABATTRAI PAS SUR LE LAIT SI C’EST CELA QUE L’ON CHERCHE A PRODUIRE, je n’aime pas ça du tout, le lait, ça m’écoeure, pas étonnant, avec tout ce qu’il contient. Les vaches sont vaccinées contre toutes les maladies, et en plus on leur donne de l’hormone de croissance pour activer la lactation, donc pas de lait, même bio. d’ailleurs, comment on peut faire confiance qu’il soit bio, quand on voit qu’on vend du soja qui serait du poison ?

  36. jj dit :

    Oui mais le soja , surtout le soja ogm on en mange ts les jours via la viande que l on consomme ( puisque c lar nourriture de base des animaux élevés industriellement)

    • ZIZI dit :

      à JJ

      je ne sais que répondre, peut-être que lorsqu’il passe dans le tube digestif des bovins, il est fermenté, ça le fermente ??? perso je ne mange pas de viande, donc cela ne me tracasse pas.

      par contre, je mangeais bcp de yaourts au soja faits maison, et ça m’embête, car j’en consomme bcp.

  37. Veve dit :

    Bonjour,
    On ne sait plus quoi consommer ! J’ai commencé à consommer du soja il y a environ 2 ans. J’ai remplacé pratiquement tout les produits laitiers par cela. Au printemps dernier, j’ai développé du lichen plan buccal. Est-il possible qu’il y ait un lien entre la consommation de soja et cette maladie ?

  38. Nathalie dit :

    Wow! et moi qui voulais commencer à en ajouter dans mon alimentation à cause que soit disant, c’est bon contre les bouffées de chaleur. Même si j’ai entendu dire que c’était un déclencheur de migraine, j’étais prête à tenter le coup. Mais là, je vais y repenser. Merci.

  39. François Isabelle dit :

    1- On parle des Japonais qui consomment du tofu, que ça appuie la thèse que si c’est bon pour eux ça doit être bon pour nous. Or ils consomment jusqu’à 100 fois plus d’iode dans leur alimentation que la moyenne occidentale. Ça pourrait tempérer l’effet nocif sur la fonction thyroïdienne, car on sait pertinemment que l’iode lui est fondamentale. Les défenseurs du tofu n’ont qu’à développer une goût marqué pour les algues, totalement absente de la diète occidentale!
    2- On sait que la glande thyroïde des gens du 4e âge est souvent au ralenti, or on leur donne des produits de remplacement de repas comme Boost et Ensure sont composées de protéines de soya. Ça ne fait que ralentir le métabolisme de ces gens, d’autant plus qu’une croyance répandue chez les médecins qu’un niveau un peu plus élevé de TSH (thyréostimuline) chez les personnes âgées est répandue donc « normale ».

  40. nathalie dit :

    cet article est très choquant !! il y a un nombre d’aneries monumentales sur le soja. Première chose le soja est bien efficace sur la pré-ménopause, car il contient des phyto-oestrogènes, en tant que naturopathe, je l’ai conseillé à des consultantes, et ça marche ! deuxièmement, les asiatiques mangent beaucoup de soja, en particulier les japonais, et ils sont en bien meilleure santé que nous ! ensuite la remarque sur les « intégristes qui mangent du soja tous les jours » qu’on me sorte des chiffres, car en tant que naturopathe j’entends tout le temps des remarques ‘sur les intégristes de la bouffe » mais je n’en rencontre jamais !!! perso, je mange du soja entre 2 et 4 fois par mois (tofu) et je ne connais personne qui en mange plus que ça, et je suis dans les milieux concernés par l’alimentation saine !! Pour continuer dans la même lignée, la « Food and Drug administration » ne donne pas au soja la qualification « GRAS », ça veut rien dire, il la donne à des aliments nocifs, un peu d’esprit critique et impartial serait le bienvenu merci !
    et pour finir sur cette remarque débilitante, sur les pays pauvres qui cultivent du soja, oui ça existe en particulier en Amazonie, on déforeste à cause de cela, pour faire du soja OGM destiné à nourrir le bétail d’amérique du nord, et d’europe (20% du soja importé pour nourrir le bétail en france vient d’amazonie) donc pour conclure ce sont les bouffeurs de viande et non de soja qui sont responsables de cela.
    Qui à écrit cet article et pour travaille-t-il ?
    Pour remettre les choses en ordre, le soja n’est pas malsain pour la santé, il contient des protéines assimilables (sinon les japonais qui en mangent beaucoup auraient des carences en protéines et ce type de carences est bien visible !!), mais comme tout produit contenant beaucoup de protéines il génère beaucoup de purines !! a partir de là il ne faut pas en abuser, mais c’est vrai pour tout ce qui est protéiné, et contrairement à la viande et aux poissons il ne contient pas de mauvais cholestérol. Le soja bio est produit en france, donc pas de problème d’éthique, ou d’inégalité nord-sud !! Vous pouvez consommer du tofu ou du lait de soja, après ce qui est lacto-fermenté est effectivement meilleur pour la santé (pas seulement dans le cas du soja), sans doute ne faut-il pas manger du tofu tous les jours, mais qui fait ça en france ??? Par contre manger de la viande tous les jours ça choque pas, avec les vaccins, la bouffe ogm donnée au bétail, la consommation d’eau que ça bouffe, les inégalités d’accès à la nourriture entre le nord et le sud que ça crée, avec le cholestérol que ça contient, mais non tapons sur le soja c’est vrai ça dérange les lobbyings de la viande.
    Et juste pour infos sur cette histoire d’hormones, oui le soja contient des phytos-oestrogènes, mais pour en avoir en grande quantité il faut en prendre en compléments alimentaires, et juste une question : la viande et le poisson ça ne contient pas d’hormones ? non les animaux n’émettent pas d’hormones c’est que dans le soja ??MDR !!!
    Cet article est inductif et démago je ne comprends pas qu’il reste sur ce site !!!

    • Bork dit :

      Ce que j’adore c’est cette propension qu’ont justement les extrémistes alimentaires à hurler au complot dès que quelque chose ne va pas dans leur sens.
      L’auteur a juste donné une info prouvée scientifiquement, crier au complot c’est juste montrer que votre raisonnement est basé sur un fanatisme de croyances que vous refuserez de remettre en cause même la preuve sous le nez, m’enfin en même temps… naturopathe… petit rappel :
      « Pour la médecine scientifique, la naturopathie est une pseudo-science, voire du charlatanisme: bien que se présentant comme un corpus théorique, les principes et méthodes de la naturopathie ne reposent pas sur une démarche scientifique de nature hypothético-déductive et fondée sur la preuve. La naturopathie invoque des concepts incompatibles avec les connaissances contemporaines d’autres domaines de la science, telle la notion d’énergie vitale, qui est une notion considérée en biologie comme une croyance irrationnelle. »

      Tout ça pour dire que les « intégristes de la bouffe » ou les « extrémistes alimentaires », c’est normal que vous ne les rencontriez pas, c’est vous de toute évidence… si cela vous parait normal alors il est logique que vous ne captiez plus le côté fanatique de vos propos et ne vous considériez pas comme intégriste, pourtant vous refusez en bloc une étude scientifique pour nous asséner des coups de croyance sur la caboche… je crois que c’est assez explicite…
      Pour le coup c’est votre discours qui est démago car vous êtes tout simplement incapable de produire une étude scientifique étayant votre propos, ce qui n’est pas le cas de cet article.
      Est-ce si compliqué pour les extrémistes de la bouffe d’admettre qu’un jour au moins UNE SEULE FOIS DANS LEUR vie, ils aient pu se tromper et rectifier le tir ? Certains appellent ça l’humilité, mais de toute évidence ce n’est pas une notion inculquée en naturopathie…

    • François Isabelle dit :

      La FDA est sous l’influence de puissants lobbies dont celui des producteurs de soya qui est d’ailleurs OGM à 95% aux É.U. Qui dit OGM dit usage d’herbicides glyphosate à outrance dont la production mondiale approche les 500,000,000 kg/an. On en a probablement tous d’accumulé dans notre organisme contrairement aux dires des fabricants. Ça va prendre plus que des naturopathes pour venir à notre secours;-)

  41. Kohlman Robert dit :

    Je remercie Nathalie pour ce dernier commentaire qui remet les pendules à l’heure…

  42. Poia dit :

    Une alimentation variée, de saison en quantité raisonnée et quelques périodes de jeûn…..ça me va très bien!!

  43. Anne dit :

    Lisez toujours la composition des biscuits (même bio), ils contiennent souvent du soja et souvent même en très petite quantité (1% …). Difficile donc de ne jamais consommer de soja mais, possible d’en éviter un maximum.
    Il y a 20 ans, la patronne d’un magasin bio m’avait dit d’éviter à tout prix le soja non fermenté du fait que ça infantilisait l’humanité. Je n’avais pas compris à l’époque mais je lui faisais confiance… Merci pour votre article!

  44. jean-marie dit :

    J’ai bcp enseigné la nourriture saine et fait bcp d’étude sur le sujet (avec toutes ses contradictions). Ma conclusion finale après toutes ces années est mangez un nourriture le moins transformée possible (au mieux pas du tout) comme la mère nature nous le présente est en fin de compte la vrai solution. Mais une chose que j’ai bien compris c’est que l’être humain en général a bcp de difficulté a changer ses habitudes alimentaires puisque reliée à son affectivité, à son enfance.

  45. Julie dit :

    Et cela est vrai même pour les laits de soya BIOS ?

  46. Inès dit :

    Qu’en est-il des protéines de soja vendues en magasins bio ? Quels aliments peuvent apporter les protéines nécessaires à un régime végan ?

  47. christine dit :

    Il y a très longtemps…alors que l’on soignait mon mari pour un cancer, j’avais lu que les asiatiques avaient le corps qui s’était adapté ( trypsine) depuis de très nombreuses générations…contrairement à nous….????!!!!! je l’utilise avec parcimonie donc.

Comments are closed.