Juste une mauvaise herbe, ou une plante méconnue qui renforce la santé?

pourpier2

Le Pourpier, connu également sous le nom de Portulaca oleracea, est considéré comme une mauvaise herbe commune par beaucoup et il peut même pousser dans votre jardin en ce moment sans que vous l’ayez voulu. Il a tout d’abord été cultivé en Inde et en Perse et se propage au reste du monde. Certains cultivateurs ou agriculteurs l’arrachent et le jettent avec les déchets verts et autres mauvaises herbes, tandis que d’autres le cultivent spécifiquement pour se nourrir. Le Pourpier est une mauvaise herbe esthétiquement attrayante avec des feuilles charnues et souvent des fleurs jaunes, mais ses bienfaits pour la santé sont encore plus désirables.

Ces graines puissantes poussent sous de nombreux climats

Les graines de pourpier sont si puissantes qu’elles peuvent rester viables dans les terres jusqu’à 40 années – et c’est une culture naturelle – sans OGM! Il pousse dans un jardin bien entretenu et dans des climats arides, souvent tout aussi bien. Cette plante résistante offre des avantages similaires pour notre système immunitaire et notre santé globale.

Souvent appelé « mauvaise herbe du porc » (et ce serait certainement meilleur pour vos porcs que certaines des graines OGM que de nombreux agriculteurs utilisent pour nourrir leur bétail),  le pourpier contient plus d’ Omega 3 que de nombreuses huiles de poisson! Cette mauvaise herbe a également l’un des plus hauts niveaux de vitamine A de tous les légumes à feuilles vertes (1320 UI/100g, fournit 44 % des AJR). Les aliments riches en Vitamine A peuvent nous aider à nous protéger de nombreux types de cancer et contribuent à améliorer la santé des yeux.

Puissant antioxydant

En outre, le pourpier regorge de deux types de pigments alcaloïdes de bétalaïne – des bétacyanines rougeâtre et des bétaxanthines jaunes, qui sont également des antioxydants et des antimutagènes. Dans le pourpier se trouvent également de la vitamine C et les vitamines du complexe B, y compris la riboflavine, la pyridoxine, la niacine, ainsi que des caroténoïdes, des oligo-éléments comme le fer, le magnésium et le calcium.

Avec tous ces avantages nutritionnels et les grosses sommes d’argent que nous dépensons dans les suppléments pour améliorer notre santé, il semble que le pourpier devrait être élevé du  statut de mauvaise herbe à un aliment quotidien stimulant la santé. Le pourpier réunit un ensemble puissant de santé, c’est une évidence.

Recettes de pourpier

Salade de légumes d’hiver au pourpier et graines de tournesol

Loading...

Rouleaux de printemps aux sardines grillées & pourpier

Salade de pourpier, tomate cerise et maïs

Chaud-froid de cèpes grillés, tomate de pays et pourpier

Salade de pourpier et sa vinaigrette au citron

Pourpier, si discret, et pourtant

Moules au pourpier, piment d’Espelette et crème au Xérès

Salade de tomates et de pourpier d’été

Gazpacho post-farcis anti-gaspi au pourpier (retour de glane d’été)

Channa Kulfa ki Subzi – Sauté de pourpier aux pois chiche

Mousse de pélardon, aux radis, betterave Chioggia, courgettes douces, pourpier et basilic

Salade de radis japonais et pourpier d’hier

Salade de pourpier, rattes du Touquet et câpres

Salade de pourpier d’hiver – Clayton de Cuba – au curcuma et graines de courge

9 commentaires à “Juste une mauvaise herbe, ou une plante méconnue qui renforce la santé?”

  1. Zephyrin dit :

    En Guadeloupe une variété de pourpier est vendue sur les marchés, les feuilles sont bien plus grosses et la couleur diffère un peu.

    En Martinique, dans mon enfance le pourpier présenté sur la photo nous servait de jeu lors de nos dînettes.

    Toutefois, le pourpier rentre dans la composition d’une soupe à base de feuillages : Soupe z’habitants, http://www.macuisinecreole.fr/2011/01/soupe-zhabitants.html

    Parfois on trouve du pourpier dans le calalou (soupe verte à base de feuilles).

  2. CARDAMOME dit :

    Merci pour le clin d’oeil avec ma recette « Salade de pourpier, tomate cerise et maïs »
    J’adore cette salade, hélas, je n’ai plus de jardin mais j’en trouve pas loin de chez moi à l’automne

  3. t.lahsini dit :

    largement consommé au maroc , le pourpier est très apprécié par les cuisinières marocaines qui le préparent à la vapeur puis bien assaisonné avec de l’huile d’olive, citron confit ail et paprika sans tout comme la mauve d’ailleurs.

  4. bedir dit :

    Dans le sud est algérien , cette plante est connue sous le nom de  » bourtlag « ou  » bendreg  » et est très consommée .

  5. avril dit :

    le pourpier s’achète en graines dans toute bonne jardinerie. et je confirme que c’est bien une plante rustique (voire envahissante): jj’habite dans une zone à climat semi continental (hiver froids, ete chauds) et elle est gentiment en train d’envahir le gazon (au départ elle était dans un pot de fleurs). Vaut mieux pas que je dise à mon mari que ses graines peuvent résister pendant 40 ans …. :=)

    • louri dit :

      On trouve du pourpier c’est une mauvaise herbe ça pousse partout où c’est humide. J ai même sur mon balcon dans mes plantes fleuries.il suffit de faire attention on en trouve partout

  6. kamel dit :

    En Algérie on ne cultive pas du pourpier, on le trouve à l’état sauvage. C’est une mauvaise herbe qui se reproduit partout dans les champs et même à la rive des fossés.

Comments are closed.