L’intelligence humaine est en déclin

La technologie : un cerveau artificiel qui fait le travail à notre place!

Dr. Gerald Crabtree, généticien à l’université de Stanford, a publié une étude qu’il a faite pour suivre la progression de l’intelligence de l’Humain moderne. Il en a conclu que l’intelligence des êtres humains, en moyenne, est sur une pente descendante depuis un certain temps.

Selon son étude, Dr. Crabtree pense que des changements involontaires dans le code génétique humain, couplés au développement de la technologie qui facilite notre accès au confort, a… disons… abruti l’espèce humaine.

« Les nouvelles découvertes, en génétique, anthropologie et neurobiologie, prédisent qu’un grand nombre de gènes sont à la base de nos aptitudes intellectuelles (ndlr : cerveau gauche) ou émotionnelles (ndlr : cerveau droit), ce qui rend ces aptitudes extrêmement fragiles. L’analyse de la vitesse à laquelle les gènes subissent des mutations, et du nombre de gènes nécessaires pour la santé intellectuelle et émotionnelle de l’être humain, indique que nous sommes certainement en train de perdre ces capacités.

Je parie que si un citoyen moyen de la Grèce Antique, vivant à Athènes vers 1’000 av. J. C., apparaissait tout à coup à notre époque, il ou elle ferait partie des personnes les plus brillantes et les plus malignes parmi nous tous, avec une bonne mémoire, une grande variété d’idées, et une vision claire des problèmes essentiels. De plus, je suis certain qu’il ou elle serait l’un des plus stables psychologiquement. Je ferai aussi ce pari pour les anciens habitants de l’Afrique, de l’Asie, des Indes ou des Amériques, 2’000 à 6’000 ans avant nous. 

Nous, les Êtres Humains en tant qu’espèce, sommes extrêmement fragiles intellectuellement, et nous avons probablement atteint notre pic d’intelligence il y a entre 2’000 et 6’000 ans, une époque où chaque individu était exposé à la Loi de la sélection naturelle. Quand la technologie rend la vie facile pour tous, l’Être Humain n’a plus besoin de faire d’efforts pour s’adapter. On peut conclure qu’à notre époque, notre intelligence à tous est compromise, en comparaison avec nos ancêtres d’il y a 3’000 à 6’000 ans.

Cela ne signifie pas que tous les humains sont sur le déclin. Bien que nos gènes soient fragiles, la qualité de l’éducation a rendu notre société robuste, ce qui permet aux connaissances d’être distribuées rapidement entre tous les individus.

Loading...

Nous avons besoin de temps pour réfléchir à ce problème. Il y a 300 ans, personne n’avait aucune idée du niveau scientifique que les humains auraient au XXIe siècle. Nous serons capables de parer à ces difficultés avec de nombreuses solutions humaines et morales. »

Le fluorure de sodium : une substance qui fait baisser le Q.I. !

La conspiration du fluorure de sodium (fluoride en anglais) fait partie de celles qui se sont révélées exactes suite à une étude faite par l’Université de Harvard : cette substance, ajoutée à l’eau du robinet dans de nombreux pays « pour des raisons médicales », détruit les facultés du cerveau ! Le fluorure de sodium est aussi un des composants des « dentifrices au fluor ».

Selon l’avocat Paul Beeber, « il est parfaitement insensé de continuer cette expérience de fluorisation de l’eau avec nos enfants comme cobayes, lorsqu’on sait en plus que cela convient à l’agenda politique de nos Élites. Même si le fluorure de sodium réduisait effectivement le nombre de caries chez les enfants, est-ce que des dents saines sont plus importantes qu’un cerveau sain ? Il est temps d’écarter la politique de ce sujet, et d’arrêter la fluorisation au niveau mondial ! »

Selon Wikipédia, les États-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Brésil, le Chili, la Malaisie et l’Irlande sont les pays les plus touchés (plus de 50 % de la population). En France, 3 % de la population reçoit de l’eau contenant du fluorure de sodium a l’état naturel. Il n’y a pas de fluorure de sodium dans l’eau en Belgique, et la dernière expérience de ce type en Suisse s’est arrêtée en 2003.

Les pesticides tuent les parasites… et les neurones !

Une étude publiée dans le PNAS démontre que les pesticides – toujours plus utilisés dans la production de nourriture industrielle – créent des changements persistants dans la structure du cerveau, ce qui produit une baisse de l’intelligence et des facultés cognitives. C’est notamment le cas de l’insecticide chlorpyrifos (CPF) qui attaque le cerveau même dans des quantités minimes.

En ce qui concerne les pesticides dans la nourriture pour enfants, le résultat des recherches est résumé ainsi : « L’exposition à des pesticides durant cette période critique du développement de l’individu peut avoir des effets négatifs à grande échelle sur le développement du cerveau et du comportement.

Le sirop de maïs : un élixir de stupidité !

Des chercheurs britanniques ont découvert un lien entre la baisse du Q.I. et la consommation de nourriture industrielle transformée (= avec des additifs alimentaires à l’intérieur). L’équipe de recherche suivait les habitudes alimentaires de 14’000 enfants, et leur faisait faire des questionnaires à des intervalles réguliers. Les chercheurs ont découvert que quand un enfant consommait un régime à base de nourriture transformée dès l’âge de 3 ans, le déclin du Q.I. commençait dans les 5 ans qui suivaient. Au contraire, un enfant du même âge qui avait un régime riche en nutriments, en fruits et en légumes, devenait plus intelligent durant une période de 3 ans.

L’un des principaux ingrédients que l’on trouve dans cette nourriture industrielle, et dans toutes les boissons sucrées industrielles de la planète, est le sirop de maïs à haute teneur en fructose, plus connu sous le nom de sirop de glucose-fructose, un sucre enrichi artificiellement.

Les chercheurs ont découvert que ce composant est particulièrement nocif pour le développement de l’intellect et de la mémoire, et que son utilisation au niveau mondial pourrait détruire les capacités intellectuelles des consommateurs du monde entier ! La version officielle de l’étude va même jusqu’à dire que « le sirop de glucose vous rend stupide ! »

Conclusion

La technologie et la mutation des gènes sont peut être des causes du déclin de l’intelligence humaine, mais plus sérieusement… réfléchissez un moment à ce que vous vous infligez, à vous et votre entourage… et si la solution pour éviter le déclin de votre cerveau n’est pas dans le changement de vos habitudes alimentaires.

le_sucre_caché

On est ce qu’on mange, encore plus lorsqu’on est un enfant. Voulez-vous des enfants intelligents ?

Sources:
LeTop.io
True Activist
Natural Society