Cette vitamine peut arrêter la croissance des cellules cancéreuses – et nous en avons besoin de 25x plus que ce que pense le gouvernement

vitamine-d-cancer

De quelle vitamine avons-nous besoin en quantités 25 fois supérieures à ce que croit le gouvernement pour être en bonne santé ?

Quelle carence en vitamine affecte plus de la moitié de la population, n’est presque jamais diagnostiquée, et a été liée à plusieurs types de cancers, l’hypertension artérielle, les maladies cardiaques, le diabète, la dépression, la fibromyalgie, la douleur musculaire chronique, la perte osseuse, et les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques ?

Quelle vitamine est presque totalement absente de notre alimentation ?

Quelle vitamine est la cause cachée de tant de souffrances mais est si facile à trouver ?

La réponse à toutes ces questions est la vitamine D.

Au cours des 10 dernières années de ma pratique, mon objectif a été de découvrir ce dont le corps a besoin pour fonctionner de façon optimale. Et je me suis intéressé en particulier au rôle des nutriments spécifiques au fil des années qui passaient.

Loading...

Deux études récentes dans The Journal of Pediatrics a constaté que 70 % des enfants américains ne reçoivent pas suffisamment de vitamine D, ce qui les expose à un risque plus élevé d’obésité, de diabète, hypertension artérielle et des niveaux insuffisants de bon cholestérol. Une carence en vitamine D peut également augmenter le risque de développer une maladie cardiaque plus tard dans la vie de l’enfant.

Dans l’ensemble, 7,6 millions des enfants américains, soit 9 % étaient carencés en vitamine D,  et 50,8 millions de plus, ou 61 %, avaient des niveaux insuffisants de vitamine D dans leur sang.

Au cours des 5 dernières années, j’ai testé presque tous mes patients pour la carence en vitamine D et j’ai été choqué par les résultats. Ce qui est encore plus étonnant, est ce qui se produit lorsque mes patients retrouvent un niveau de vitamine D optimal.  Ayant constaté ces résultats, il n’y a aucun doute dans mon esprit que la vitamine D est un atout incroyable pour votre santé.

C’est pourquoi, dans le présent article, je veux expliquer l’importance de cette vitamine essentielle et vous donner 6 conseils sur la façon d’optimiser vos niveaux de vitamine D.

Commençons par examiner son impact prodigieux sur la santé et les fonctions de chaque cellule et chaque gène de votre corps.

Comment la vitamine D régule les gènes et les cellules

La vitamine D a une influence considérable sur la santé et les fonctions de vos cellules. Elle réduit la croissance cellulaire (qui favorise le cancer) et améliore la différenciation des cellules (ce qui donne aux cellules un état anti-cancer). Ceci rend la vitamine D l’un des inhibiteurs du cancer les plus puissants et explique pourquoi une carence en vitamine D a été liée aux cancers du côlon, de la prostate, du sein et des ovaires.

Mais ce qui est encore plus fascinant, c’est la façon dont la vitamine D régule et contrôle les gènes.

Elle agit sur un récepteur de la membrane de la cellule, qui ensuite envoie des messages à nos gènes. C’est de cette façon que la vitamine D contrôle tant de fonctions différentes – de la prévention du cancer, à la réduction de l’inflammation, la stimulation de l’humeur, le soulagement des douleurs musculaires et de la fibromyalgie, et la robustesse des os.

Ce ne sont que quelques exemples de la puissance de la vitamine D. Quand nous en manquons, cela impacte tous les domaines de notre biologie et notre homéostasie, car elle affecte la façon dont nos cellules et les gène fonctionnent. Et beaucoup d’entre nous sommes déficients pour une raison simple…

Par exemple, une étude a révélé qu’une supplémentation en vitamine D pouvait réduire de 80 % le risque de diabète de type 1.

Votre corps fabrique la vitamine D lorsqu’il est exposé à la lumière du soleil. En fait, 80 à 100 % de la vitamine D dont nous avons besoin vient du soleil. L’exposition au soleil qui fait un peu rougir notre peau (appelée dose érythémale minimale 1) produit l’équivalent de 10 000 à 25 000 unités internationales (UI) de vitamine D dans notre corps.

Le problème est que la plupart d’entre nous ne sommes pas suffisamment exposés au soleil.

L’utilisation exagérée de crème solaire est l’une des raisons. Bien que ces produits aident à protéger contre le cancer de la peau (mais ils contiennent presque tous de l’aluminium!) – ils bloquent également 97 % de la production de la vitamine D de votre corps.

Si vous vivez dans un climat nordique, vous ne bénéficiez pas de suffisamment de soleil (et donc de vitamine D), surtout en hiver. Et vous ne mangez probablement pas suffisamment des rares sources alimentaires naturelles de vitamine D : les poissons gras sauvages comme le maquereau, le hareng et l’huile de foie de morue.

De plus, une peau mature produit moins de vitamine D.  Une personne moyenne de 70 ans ne crée que 25 % de la vitamine D créée par une personne de 20 ans. La couleur de la peau a une influence également. Les personnes à la peau foncée produisent également moins de vitamine D. Et j’ai constaté des carences très sévères chez les Juifs et les Musulmans Orthodoxes qui restent couverts tout le temps.

Avec toutes ces causes de carence en vitamine D,  vous pouvez comprendre pourquoi il est si important de se supplémenter suffisamment de cette vitamine. Malheureusement, on ne vous dit pas vraiment quelle est la bonne quantité de vitamine D à prendre.

Le gouvernement recommande 200 à 600 UI de vitamine D par jour. C’est la quantité dont vous avez besoin pour éviter le rachitisme, une maladie causée par la carence en vitamine D. Mais la bonne question est : de combien de vitamine D avons-nous besoin pour une santé OPTIMALE ? De combien en avons-nous besoin pour prévenir les maladies auto-immunes, l’hypertension, la fibromyalgie, la dépression, l’ostéoporose, et même le cancer ?

La réponse est : Beaucoup plus que vous ne le pensez.

Une étude récente du Dr Michael Holick, pionnier de la vitamine D, Professeur de Médecine, Physiologie et Dermatologie à l’Ecole de Médecine de l’Université de Boston, recommande un apport jusqu’à 2000 UI par jour – ou suffisamment pour maintenir les niveaux de 25 hydroxy vitamine D dans le sang de 75 à 125 nmol / L (nanomoles par litre). Cela peut sembler élevé, mais c’est en toute sécurité : Les sauveteurs ont des niveaux de 250 nmol / L sans toxicité.

Notre gouvernement recommande actuellement 2000 UI comme limite supérieure d’apport en vitamine D – mais même cette quantité peut ne pas être suffisante pour notre population privée de soleil ! Dans les pays où l’exposition au soleil fournit l’équivalent de 10 000 UI par jour et les gens ont des niveaux de vitamine D de 105 à 163 nmol / L, les maladies auto-immunes (comme la sclérose en plaques, le diabète de type 1, les maladies inflammatoires de l’intestin, la polyarthrite rhumatoïde et le lupus) sont rares.

Ne craignez pas que les quantités élevées soient toxiques : une étude sur les jeunes hommes en bonne santé recevant 10 000 UI de vitamine D pendant 20 semaines n’a révélé aucune toxicité.

La question qui demeure est : Comment pouvez-vous obtenir les bonnes quantités de vitamine D ?

6 conseils pour avoir les bonnes quantités de vitamine D

Sauf si vous passez tout votre temps à la plage, mangez 850 g de saumon sauvage par jour, ou descendez 10 cuillères à soupe d’huile de foie de morue par jour, se supplémenter en vitamine D est essentiel. La quantité exacte nécessaire pour obtenir un niveau sanguin dans la fourchette optimale (100 à 160 nmol / L) variera en fonction de votre âge, de la région où vous vivez, du temps que vous passez au soleil et même de la période de l’année. Mais une fois que vous aurez atteint un niveau optimal, vous serez étonné des résultats.

Par exemple, une étude a montré que la supplémentation en vitamine D pourrait réduire de 80 % le risque de diabète de type 1. Dans l’étude sur la santé des infirmières (une étude concernant plus de 130 000 infirmières de plus de 3 décennies), la supplémentation en vitamine D réduit le risque de 40 % le risque de sclérose en plaques. J’ai vu de nombreux patients atteints de douleurs chroniques, douleurs musculaires et fibromyalgie en carence de vitamine D – un phénomène qui a été documenté dans les études. Leurs symptômes se sont améliorés lorsqu’ils ont été traités avec de la vitamine D.

Enfin, il a été prouvé que la vitamine D aide à prévenir et à traiter l’ostéoporose. En fait, elle est encore plus importante que le calcium. C’est parce que votre corps a besoin de vitamine D pour assimiler correctement le calcium. Sans des niveaux adéquats de vitamine D, l’intestin n’absorbe que 10 à 15 pour cent du calcium alimentaire. La recherche montre que plus la dose de vitamine D est élevée, plus elle protège les os.

Donc, voici mes conseils pour obtenir un niveau optimal de vitamine D :

1. Faites-vous tester pour la vitamine D 25-OH. Les fourchettes actuelles considérées comme « normales » vont de 25 à 137 nmol / L ou 10 à 55 ng / ml. Elles sont correctes si vous voulez éviter le rachitisme – mais pas pour une santé optimale. Car pour cela, la fourchette devrait être de 100 à 160 nmol / L ou 40 à 65 ng / ml. A l’avenir, il se peut que ce niveau optimal soit réévalué à la hausse.

2. Prenez le bon type de vitamine D. La seule forme active de vitamine D est la vitamine D3 (cholécalciférol). Recherchez ce type de vitamine D. Beaucoup de vitamines et de prescriptions de vitamines D contiennent de la vitamine D2 – qui n’est pas biologiquement active.

3. Prenez une quantité suffisante de vitamine D. Si vous avez une carence, vous devriez la corriger avec 5000 à 10 000 UI de vitamine D3 par jour pendant 3 mois – mais seulement avec un suivi médical. Pour les doses d’entretien, prendre 2000 à 4000 UI par jour de vitamine D3. Certaines personnes peuvent avoir besoin de doses plus élevées sur le long terme pour maintenir les niveaux optimaux en raison de différences dans les récepteurs de vitamine D, la vie dans les pays du nord, ou trop sédentaire, ou encore la couleur de peau.

4. Surveillez vos taux de vitamine D jusqu’à ce que vous soyez au niveau optimal. Si vous prenez des doses élevées (10 000 UI par jour), votre médecin doit également vérifier votre calcium, phosphore et niveaux d’hormones parathyroïdiennes tous les 3 mois.

5. Souvenez-vous que cela prend de 6 à 10 mois pour « remplir le réservoir » de vitamine D si vous êtes carencé. Lorsque vous avez atteint le taux optimal, vous pouvez réduire la dose à la dose d’entretien de 2000 à 4000 unités par jour.

6. Essayez de consommer des sources alimentaires de vitamine D. Elles comprennent :

  • Les huiles de foie de poisson, comme l’huile de foie de morue. Une cuillère à soupe (15 ml) = 1360 UI de vitamine D
  • Saumon sauvage cuit, pêche durable, (100 g = 3,5 oz) = 360 UI de vitamine D
  • Maquereau cuit, pêche durable (100 g = 3,5 oz) = 345 UI de vitamine D
  • Sardines, pêche durable (50 g = 1,75 oz) = 250 UI de vitamine D
  • Un oeuf bio = 20 UI de vitamine D.

Vous comprenez maintenant pourquoi je suis si passionné par la vitamine D. Cette vitamine est cruciale pour une bonne santé. Alors, ciblez dès maintenant un niveau optimal et constatez à quel point votre santé s’améliore.

Maintenant, j’aimerais avoir de vos nouvelles…

Avez-vous éprouvé des symptômes de carence en vitamine D ?

Pensez-vous que vous ne recevez pas assez de soleil ?

Avez-vous constaté des améliorations de votre santé avec davantage de soleil ou en corrigeant une carence en vitamine D que vous auriez pu avoir ?

A votre santé,

Mark Hyman, MD

Source: drhyman.com