Comment faire pousser de l’herbe de blé

Découvrez dans cette vidéo comment faire pousser de l’herbe de blé facilement depuis chez vous. Je vous montre étape par étape tout ce qu’il faut savoir depuis le trempage jusqu’à la coupe de l’herbe de blé.

Voici les différentes étapes pour faire germer du blé, le semer et le faire pousser.

Ces différentes étapes sont le trempage, la germination, ensuite le semage et puis la pousse.

Il faut compter entre dix et douze jours du moment où vous le trempez jusqu’au moment où vous allez pouvoir le récolter et puis presser votre jus d’herbe de blé.

Le trempage

Pour le trempage vous pouvez compter une demie tasse à thé de graines pour une barquette d’environ 25 x 15cm et qui donnera entre 100 et 150 grammes d’herbe une fois arrivée à maturité.

Il est possible de mettre le blé directement dans la terre mais l’idée de trempage et de faire la germination dans les bocaux est d’accélérer un peu le processus.

Pour deux barquettes bien garnies, remplissez bien votre tasse à thé de graines de blé et vous aurez la bonne quantité.

Mettez vos graines dans les bocaux puis ajoutez de l’eau tiède jusqu’à bien les recouvrir.

Loading...

Vous verrez qu’une partie des graines restent à la surface.Il faut remuer vos bocaux à la main ou avec une baguette pendant une trentaine de secondes environ et vous verrez que vos graines vont toutes tomber au fond.

Si il en reste en train de flotter c’est qu’il y a de grandes chances pour que ces graines soient pas bonnes du coup enlevez simplement les mauvaises, mais normalement tout devrait aller au fond.L’idée c’est de faire en sorte que les graines s’imbibent comme il faut et de ce fait cela va accélérer le processus de germination.

Vous pouvez voir au dos de chaque paquet de graines que vous achetez d’une marque ou d’une autre qu’il est toujours marqué le temps de trempage et le temps de germination.

Par exemple pour le blé on peut voir: 12h de trempage et deux ou trois jours de germination.

Laissez simplement ensuite les graines dans l’eau pendant douze heures.

La germination

Une fois ces douze heures passées vous pouvez vider l’eau et bien rincer vos graines toujours à l’eau tiède.

Si vous avez une passoire mettez-les dedans puis rincez-les bien sous le robinet avant de remettre vos graines dans le bocal.

Laissez-les s’égoutter quelques minutes puis ensuite posez simplement votre bocal à l’horizontal en essayant de disperser un peu les graines pour avoir quelque chose de régulier.

Si vous avez pas ce type de bocaux vous pouvez simplement couper une bouteille d’eau, carrée de préférence et pour le couvercle, une simple gaze, un bas ou un morceau de moustiquaire fera l’affaire et faîtes tenir l’ensemble avec un élastique.

Ensuite il vous suffit de les rincer toutes les douze heures environ, toujours à l’eau tiède, bien les égoutter et au bout de deux ou trois jours vous pourrez les semer.

Dès que vous voyez le germe et les deux petites radicelles qui commencent à pousser votre blé est prêt à être semé.

Semer le blé

Prenez votre barquette que vous avez remplie de terre et préalablement humidifiée puis étalez ensuite vos graines de façon à ce qu’il ne reste pas de terre visible.

Le blé aime être bien serré et de cette façon vous aurez ensuite une barquette bien dense et bien optimisée.

Evitez quand-même de trop superposer les graines pour éviter des risques de moisissure.

Arrosez un peu mais sans tremper la terre puis recouvrez votre barquette avec une seconde puis répétez l’opération si vous avez d’autres graines à semer.

Vous pouvez superposer les barquettes mais n’en mettez pas plus de quatre par tas, ça commence à être lourd pour celle d’en bas sinon.

Pour le coup la seule barquette qu’il me restait était mon tournesol mais ça va très bien aussi et comme ça vous pouvez en profiter…  🙂

Si vous voulez avoir assez de blé pour pouvoir vous faire votre jus d’herbe le matin et le soir, il va falloir lancer une petite production afin d’avoir le bon roulement.

Dans ce cas profitez-en pour faire tremper la quantité de graines nécessaire pour vos barquettes suivantes en comptant toujours une demie tasse à thé pour ce type de barquette.

A chaque fois que vous allez semer vos graines vous pouvez donc également en remettre à tremper des nouvelles.

Prenez en compte qu’une fois votre herbe de blé coupée, vous pouvez la laisser repousser une seconde fois ce qui à un moment va vous laisser une bonne semaine de vacances tout en ayant votre jus d’herbe de blé quotidien.

La pousse de l’herbe de blé

Les deux premiers jours vous devez laisser les barquettes recouvertes les unes sur les autres afin de créer de l’obscurité pour les graines et également pour que les racines partent tout de suite dans la terre.

Il faut néanmoins les humidifier toutes les douze heures et vérifier que la terre ne soit pas trop mouillée ou trop sèche, c’est important afin que tout se déroule normalement.

Profitez-en pendant l’arrosage pour inverser les barquettes et mettre celle du bas au milieu, celle du milieu en haut et celle d’en haut en bas…  🙂

Au bout de deux jours normalement vous verrez des pousses de deux ou trois centimètres qui ne demandent qu’à se dresser et cela veut dire qu’il est temps de les découvrir.

Placez vos barquettes à un endroit où il y a une source de lumière mais ne les mettez pas au soleil directement.

Vous verrez que même pas une heure après les pousses se sont déjà dressées et commencent à changer de couleur.

Vérifiez toujours l’humidité de la terre toutes les douze heures environ et regardez simplement votre herbe de blé pousser de jour en jour, si vous voyez une petite goutte d’eau au bout de votre herbe cela veut dire qu’elle a tout ce qu’il lui faut..:-)

Une bonne indication également est de regarder les racines, elles doivent être bien blanches et vous verrez qu’elles vont rapidement prendre tout l’espace disponible.

Continuez tous les jours de faire votre petite inspection et arrosez si nécessaire tout en observant les différentes étapes de croissance de votre herbe de blé.

Au bout d’une semaine à partir du jour de trempage, ce qui fait environ quatre ou cinq jours depuis qu’il a été semé, vous devriez avoir quelque chose qui ressemble plus ou moins à cette photo.

Au bout d’une semaine de croissance votre blé a atteint une bonne taille d’une quinzaine de centimètres plus ou moins et vous pouvez déjà le couper et faire votre jus mais vous pouvez le laisser pousser encore un peu. (ma main fait dix centimètres de large…)  🙂 

Vous pouvez le laisser pousser jusqu’à vingt ou vingt cinq centimètres tant qu’il reste bien vert et en bonne santé mais au delà je vous conseille de le couper, si il commence à jaunir c’est aussi que la terre manque de nutriments.

Coupez et conserver l’herbe dans des sachets en plastique hermétique pendant une semaine au réfrigérateur mais le mieux est de la couper et de la presser bien fraîche, c’est de cette manière que vous en obtiendrez la meilleure qualité.

Comme je pars ce weekend, j’en profite pour prendre avec moi la quantité qu’il me faut. On dirait pas comme ça sur la photo mais il y a 250 grammes dans ce sachet, de quoi me faire cinq petits shots…

Il va me falloir mon extracteur de jus mais comme je pars en voiture, je le prends avec moi cette fois… 😉

N’oubliez pas qu’une fois votre herbe coupée vous pouvez la laisser repousser une seconde fois, elle sera pas aussi riche que la première mais reste néanmoins très bonne et ça vaut la peine d’en profiter.

Maintenant que vous savez comment bien vous en occuper il ne vous reste qu’à attendre une petite semaine depuis la coupe pour pouvoir de nouveau avoir de l’herbe et ainsi pouvoir continuer à faire vos jus.

Si vous avez un bon roulement, normalement vous devriez toujours avoir assez d’herbe de blé pour vos jus et ainsi vous faire une petite cure d’une semaine pour commencer, puis deux, trois, un mois et si cela vous plaît, peut-être vous en aurez tout le temps…

Pour ma part je commence depuis quelques jours une petite cure d’un mois avec un jus le matin et un jus le soir, on va voir si j’arrive à toujours en avoir assez…  😉

La coupe

Une fois que votre herbe de blé est prête et que vous voulez faire votre jus, prenez un couteau qui coupe bien et coupez simplement votre herbe bien à ras du plateau.

J’utilise un couteau en céramique pour tous mes fruits et légumes, si vous en prenez soin ça coupe vraiment super bien et comme c’est pas du métal c’est mieux pour le contact et l’oxydation.

Ensuite placez vos barquettes au même endroit qu’avant puis laisser-les repartir en seconde croissance en vérifiant toujours l’humidité de la terre.

Pour la préparation du jus d’herbe de blé, comptez environ cinquante grammes d’herbe, ce qui va vous donner un petit shot de trois à cinq centilitres.

Si vous voulez savoir comment faire votre jus d’herbe de blé, j’ai fais une vidéo où je vous montre étape par étape avec un extracteur de jus

Cliquez simplement ici pour accéder à l’article et la vidéo.

Voilà maintenant que vous savez tout et que vous connaissez exactement toutes les étapes pour savoir comment faire pousser de l’herbe de blé et ainsi vous faire vos jus quotidiens, il ne reste plus qu’à mettre tout ça en pratique…  😉

Quant à moi je vous souhaite déjà un excellent weekend et vous dis à très très vite pour la suite…

Excellente soirée également !  🙂

Olivier

Manger pour Changer

A propos de l’auteur:
Je m’appelle Olivier Charles, j’ai 37 ans et j’habite actuellement à Genève. J’ai crée mangerpourchanger.com dans le but d’apprendre, mais aussi de partager avec vous mes connaissances et mes différentes expériences sur l’alimentation vivante ou le manger cru, tant ces changements alimentaires sont directement liés à notre qualité de vie et je dirais même au monde dans lequel nous vivons.
Si vous aussi vous ressentez le besoin d’améliorer considérablement votre état d’esprit et votre qualité de vie à tous les niveaux, alors nous allons partager ensemble une magnifique aventure !
Papa depuis 14 ans, je suis passionné de voyages, de surf & de grimpe, mais également d’alimentation et de l’impact qu’ont nos choix alimentaires sur notre santé, notre humeur, notre énergie,… mais aussi et surtout sur notre planète.
Il y a un peu plus de deux ans, je mangeais un peu de tout et n’importe quoi, au début janvier 2013, j’ai décidé pour plusieurs raisons de ne plus cautionner, donc de ne plus consommer aucun produit contenant de l’huile de palme.
Chose dite chose faite, le 1er janvier 2014, un an plus tard, je continue les bonnes résolutions et j’arrête également de manger de la viande rouge ainsi que du poulet. Dans ma lancée et pour continuer cette magnifique et enrichissante aventure personnelle, un peu avant l’été j’arrête également le poisson et par la même occasion tout être qui possède des yeux..;-)
Que reste-il me direz-vous ? ..tout le reste j’ai envie de dire…enfin presque !!
Voici donc ce qui va alimenter mon blog mangerpourchanger.com en grande partie, je suis crudivore maintenant depuis quelques mois, je me suis jamais aussi bien senti de toute ma vie et mon but est de progresser avec vous mais également de vous aider à apporter les changements en vous, afin de pouvoir vous aussi avoir cette énergie débordante et cette joie de vivre avec gratitude.