Un composé du brocoli, le « sulphoraphane » peut prévenir et traiter le cancer

brocoli

Le brocoli contient des niveaux élevés de sulforaphane, un composé qui s’est révélé lutter contre le cancer.

Maintes études ont montré que les crucifères, en particulier le brocoli, possèdent la capacité d’éloigner le cancer d’une manière ou d’une autre. Une étude récente a montré qu’une enzyme spécifique trouvée dans les légumes crucifères peut empêcher certains cancers de récidiver, en tuant les cellules souches cancéreuses. Une autre étude a montré que l’extrait de graines germées de brocoli réduit le risque de cancer de la bouche chez les souris qui étaient prédisposées à cette maladie.

Maintenant, une nouvelle étude du Texas A&M Health Science Center au Texas, se tourne vers un composé spécifique du brocoli et d’autres légumes crucifères, connu sous le nom de sulforaphane. Cette étude constate que ce composé peut non seulement prévenir le cancer, mais il peut aussi aider à le guérir. Dans cette étude, publiée dans la revue Clinical Epigenetics, les chercheurs ont utilisé un extrait de graines germées de brocoli, un supplément qui contient du sulforaphane. Ils ont mené l’étude pour tester si l’extrait était capable de prévenir ou même de guérir le cancer du côlon, et ils ont constaté que c’était bien le cas.

Les chercheurs ont suivi 28 participants âgés de plus de 50 ans qui ont fait l’objet d’une coloscopie de routine. Ils ont été invités à remplir un questionnaire sur leurs habitudes de consommation de légumes, puis, un peu plus tard, leurs niveaux de p16, un gène suppresseur de tumeur ont été mesurés dans leur côlon. Les personnes qui mangeaient davantage de légumes crucifères avaient des niveaux plus élevés de p16 dans leur côlon, et les niveaux restaient élevés même s’ils ne mangeaient pas de légumes tous les jours. Les chercheurs pensent que cela peut se produire car le sulforaphane déclenche la modification des gènes pour mieux prévenir la croissance tumorale.

« Cela évoque la possibilité que les mécanismes de l’épigénétique sont déclenchés initialement par le sulforaphane et ses métabolites, et les mécanismes en aval pourraient être poursuivis, au moins à court terme, même lorsque les composés ont été éliminés du corps, » ont dit les chercheurs.

Alors que beaucoup de suppléments à base d’extrait de graines germées de brocoli sont disponibles à l’achat pour tout le monde, les chercheurs remarquent qu’ils ne sont pas tout à fait certains que tous ces suppléments sont sûrs ou efficaces. Celui qu’ils ont utilisé semble être efficace, mais il est nécessaire de poursuivre la recherche pour que la preuve soit concluante.

Loading...

« Nous n’avons vu aucun effet indésirable sérieux chez les volontaires sains qui ont consommé des comprimés à base d’extrait de graines germées de brocoli pendant sept jours, « a déclaré Praveen Rajendran, l’un des auteurs de l’étude dans le communiqué de presse. « Nous avons utilisé un extrait de brocoli standardisé dans notre étude fourni par l’université John Hopkins. Ce supplément est en cours d’évaluation dans plusieurs autres essais cliniques à travers le pays, mais je ne suis pas sûr que d’autres suppléments similaires disponibles pour le public aient le même niveau d’ingrédients actifs, y compris le sulforaphane. »

En plus de cela, les chercheurs font observer qu’il peut y avoir des risques liés à l’utilisation à long terme de l’extrait de graines germées de brocoli. Le sulforaphane active une protéine appelée Nrf2, qui peut lutter contre le cancer, mais plus tard elle peut également contribuer à l’accumulation de plaque dans les artères. Par conséquent , les chercheurs avertissent les gens de ne pas commencer à prendre des suppléments sans consulter d’abord leur médecin.

« Nous ne sommes pas tout à fait prêts à recommander à tout le monde de prendre un supplément à base d’extrait de graines germées de brocoli, et il est certainement utile de rappeler ce que les nutritionnistes ont dit pendant des années : mangez vos légumes », a déclaré Rajendran dans le communiqué de presse.

Note importante: Le brocoli cuit et surgelé ne contiennent plus de sulforaphane. Pour se protéger du cancer de manière efficace il est nécessaire de consommer le brocoli cru en salade, en jus, ou des graines germées de brocoli, qui sont par ailleurs beaucoup plus riches en sulforaphane.

Source: Rajendran P, Dashwood W, Kang Y, Kim E, Johnson G, Fischer K. Nrf2 status affects tumor growth, HDAC3 gene promoter associations, and the response to sulforaphane in the colon. Clinical Epigenetics. 2015.