Sa famille a arrêté de manger du sucre pendant un an, et voici ce qui s’est passé

famille-sucre

Il était une fois j’étais en bonne santé, du moins c’est ce que je pensais.


Bien sûr, je n’avais pas assez d’énergie pour tenir toute la journée, mais avec toutes les publicités à la télévision ventant les boissons énergétiques pour redonner de l’énergie, j’ai toujours pensé que je n’étais pas la seule dans ce cas. Et bien sûr, tous les gens de ma famille craignaient l’arrivée du froid et la saison de la grippe, mais encore une fois, je pensais que lorsque le mois de janvier arrivait tout le monde développait un certain nombre de microbes.

Du moins, c’est ce que je pensais jusqu’à ce que j’entende de nouvelles informations inquiétantes sur les effets du sucre.

Selon plusieurs experts, le sucre est ce qui rend tant de personnes malades et obèses. Plus je réfléchissais, plus cela faisait sens pour moi, beaucoup de sens. 2,1 milliards d’humains sont en surpoids ou obèses. Le taux de diabète est monté en flèche et les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde.

Selon cette théorie, l’ensemble de ces maladies et autres peuvent être reliées à une présence omniprésente toxique dans notre alimentation… le sucre.

Une idée géniale

J’ai pris toutes ces nouvelles connaissances et j’ai formulé une idée. Je voulais voir à quel point il serait difficile de vivre notre famille, moi, mon mari et nos deux enfants (6 et 11ans) une année entière à manger des aliments qui ne contenaient aucun sucre ajouté, que ce soit le sucre de table, le miel, la mélasse, le sirop d’érable, d’agave ou les jus de fruits. Nous avons également exclu tout ce qui était à base de faux sucre et les alcools sucrés. Nous n’avons mangé que ce qui était sucré naturellement (un fruit par exemple).

Une fois que nous avons commencé à regarder, nous avons trouvé du sucre dans les aliments les plus étonnants : tortillas, saucisses, bouillon de poulet, vinaigrette, charcuterie, biscuits apéro, mayonnaise, bacon, pain et même la nourriture pour bébé. Pourquoi ajouter tout ce sucre ? Afin de rendre ces aliments plus agréables au goût, rallonger la durée de vie et produire des aliments toujours moins chers.

Appelez-moi la tarée, mais éviter le sucre pendant un an m’a semblé une grande aventure. J’étais curieuse de savoir ce qui se passerait. Je voulais voir à quel point ce serait difficile, quelles choses intéressantes il pourrait y avoir, à quel point ma cuisine et faire mes courses changeraient. Après avoir poursuivi mes recherches, j’étais convaincue que retirer le sucre nous rendrait en meilleure santé. La chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’était à quel point ne pas manger de sucre me ferait me sentir mieux d’une manière bien réelle et tangible.

Loading...

Une année sans sucre plus tard.

C’était subtile, mais perceptible : plus je mangeais sans sucre ajouté, plus je me sentais en meilleure forme et énergique. Au cours de notre année sans sucre, l’une des règles était que, en tant que famille, nous pouvions avoir un dessert avec du vrai sucre par mois. Si c’était votre anniversaire, vous pouviez choisir le dessert. Quand septembre est arrivé, nous avons remarqué que notre palais commençait à changer, et lentement, et nous avons de moins en moins apprécié le dessert sucré mensuel.

Mais quand nous avons mangé la tarte à la banane multicouche que mon mari avait demandée pour son anniversaire, je savais qu’il se passait quelque chose de nouveau. Non seulement je n’ai pas aimé ma part de tarte, mais je n’ai même pas pu la finir. Elle avait un goût mielleux à mon palais désormais sensible. J’en ai eu mal aux dents. Ma tête a commencé à tourner et mon cœur s’est emballé, je me sentais très mal.

Il a fallu que je reste une bonne heure allongée sur le canapé à tenir ma tête avant que je commence à récupérer. « Décidemment », j’ai pensé « j’ai toujours été malade à cause du sucre, mais est-ce que c’est parce qu’il était partout, que je ne l’avais jamais remarqué avant ? »

Après notre année sans sucre terminée, j’ai compté les absences de mes enfants à l’école et je ai décidé de les comparer à celles des années précédentes. La différence a été spectaculaire, Ma fille aînée, Greta, est passée de 15 jours d’absence à 2 jours d’absence l’année dernière.

Maintenant que notre année sans sucre est terminée, nous nous laissons aller de temps en temps, mais nous mangeons très différemment. Nous apprécions le sucre en toutes petites quantités, nous évitons les aliments de tous les jours et nous gardons le dessert pour des occasions vraiment spéciales. Mon corps semble me remercier pour cela. Je n’ai pas peur de manquer d’énergie.

Et quand la saison de la grippe arrive, je n’ai plus envie de me cacher sous le lit avec mes enfants. Mais si nous attrapons quelque chose, notre corps est plus équipé pour combattre la maladie. Nous sommes moins malades et nous guérissons plus vite. A ma grande surprise, après notre vie sans sucre, nous nous sentons tous en meilleure forme et plus forts.

Et ce n’est pas rien.

Sources:
Everyday Health
Esprit science métaphysiques
originally featured
Truly Mind

46 commentaires à “Sa famille a arrêté de manger du sucre pendant un an, et voici ce qui s’est passé”

  1. fifi dit :

    Le surcre est un aliment qui retarde la cicatrisation des tisssus dans les organes alors Il ne faut pas s’étonner de la diminution des maladies infectieuses du quotidien…demandez à un spécialiste du diabète. bref, une meilleure éducation de la population est nécesssaire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Moa dit :

      Un ‘présence omniprésente’ représente un pléonasme. Une omniprésence suffit. L’article devrait présenter la personne qui a écrit ce récit, plutôt que de le traduire simplement en donnant la source. Cela augmenterait sa crédibilité. Puis, le titre est en quelque sorte mensonger, tant en sa version française qu’en celle en anglais. Il fait croire que la famille a carrément arrêté de consommer toute sorte de sucre, y inclus celui des fruits, ce qui n’est pas le cas.
      J’apprécie l’initiative de faire attention à ce que l’on mange, c’est très important, tout comme l’éducation en matière de nutrition.
      Par contre, je ne comprends pas l’élimination du miel. Le miel d’origine contrôlée et dont la production respecte les réglements actuels n’est en rien mauvais pour la santé, tout au contraire. Bien sûr, il faut en consommer de manière modérée. En plus, mis sur une plaie, il aide à sa cicatrisation, il est même utilisé dans certains hôpitaux pour cette propriété antiseptique (voir http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/hopital/articles/15433-miel-cicatrisation.htm). Pourquoi enlever le miel?

      • admin dit :

        Effectivement le miel étant chargé d’antioxydants, le sucre qu’il contient devient inoffensif. Mais je crois qu’ils ont tellement consommé de sucre dans leur vie qu’ils ont voulu faire un gros break. Même le sucre des bananes les dégoutte maintenant… L’article ne précise d’ailleurs pas s’ils ont aussi arrêté les féculents, qui contiennent des glucides complexes. Mais le sujet de l’article concerne bien le sucre raffiné, ajouté dans énormément d’aliments industriels. Le sucre devient un poison s’il est extrait. Les jus de fruits ne sont pas à conseiller non plus car dépourvus de fibres, ils sont absorbés trop vite par l’organisme et peuvent provoquer des pics de glycémie. Le miel reste très sucré donc le consommer en petite quantité…

        • Melissa dit :

          Ce n’est pas le sucre des bananes qui les dégoûte, mais le gâteau, il est bien précisé pourtant !! Ils mangent du sucre naturel ( présent dans les fruits par exemple ) sans problème.

      • Annie dit :

        Est-ce que la sirop d’érable (le vrai) n’est pas aussi bon pour la santé? En tout cas, c’est naturel.

      • marina dit :

        Dsl mais il est ecrit dans le texte suppression des aliments avec sucre ajouté. Il est dit aussi que les fruits sont consommés

  2. Llilou du 59 dit :

    Bonjour,
    j’ai lu attentivement votre post, sensible à la malbouffe. C’est une belle et courageuse initiative que vous avez prise là! Votre corps peut vous en remercier.
    Une question me vient immédiatement à l’esprit, comment avez vous gérer les repas de vos filles durant cette année? Quand les enfants mangent à la cantine, chez des amis,… il me semble difficile d’appliquer le zéro sucre…
    Bravo encore!

  3. Moss dit :

    L’année dernière J’ai décidé de ne plus manger toutes les viandes , que ce soit rouge ou blanche. Mais je manges du poisson les légumes et beaucoup de fruit . J’adore les fruits. Aujourd’hui , 11 mois . Je me 70 % mieux que par avant . Je suis un homme cardiaque. Opérer de 2 pontages et je souffre de hypertension et de hyperglycemia. Il y a un an j’ai aussi arrêter prendre mes pilules du cholestérol. J’ ai perdu 20 livres et je vais au gym . Mon cardiologue était contant et il m’a parlé d’une chose logique . Il a dit l’être humain à développer 3 poison blanc dans son régime alimentaire . La farine blanchis , le sel et le sucre . Après que j’ai lu votre histoire avec le sucre je penses que je vais essayer de vivre sans sucre. Mais ce que me préoccupe , c’est les fruits . Je les aime beaucoup.

    • admin dit :

      La famille présentée dans l’article n’a pas arrêté les fruits. Ils ont peut-être arrêté ou diminué seulement les fruits les plus sucrés comme les bananes et les dattes. Ne vous privez pas des fruits, surtout si vous les aimez. Si vous désirez baisser la part de glucides et augmenter la part de lipides dans votre alimentation, vous pouvez privilégier les fruits peu sucrés, comme le concombre, les fruits rouges (baies), la pastèque, les pommes peu sucrées etc … A chacun de trouver le ratio de macronutriments qui lui convient le mieux, et ce dernier peut varier au cours de la vie et des saisons.

    • kiboua dit :

      Notre prophete mohamed a parlè des malfaits des 2blancs le sel et le sucre du bienfait du jeun sur l organisme

  4. GUELMI dit :

    En supprimant le sucre, est ce qu’ils ont perdus des kilos?

  5. nicolas dit :

    Il y a du sucre naturel à la place je crois que sa s’apell stavia ou stalvia une plante

  6. Julie dit :

    est-ce qu’il y avait une suppression des fruits ?

  7. Arzen dit :

    Article très intéressant, il est vrai qu’on trouve du glucose jusque dans la viande hachée ou n’importe quelle sauce vendue dans le commerce. Consommant moi même très peu de sucre je ressent très souvent la sensation de malaise décrite dans l’article. Il m’est par exemple impossible de manger plus d’une bouchée de kinder ou de bonbons/biscuits préparés dans le commerce sans avoir la bouche qui brûle et être écoeuré rapidement. Je n’ose imaginer son état lorsqu’elle a mangé un gâteau à la banane…

  8. aziz dit :

    Bonjour,

    Très bonne initiative en plus le courage de le faire en famille . J’ai très apprécie, avant nos ancêtres ne mangeaient de sucre leur nourriture étaient à base de protéine en gros c’est pour cela il n y avais de maladie cardiovasculaire, mais des maladies infectieuses.

    C’est bien d’avoir une vie saine continué comme ça et bonne courage.

  9. VANDENBEMPT dit :

    J’ai lu attentivement vos messages et textes, et j’y retrouve les même effets, antérieurement je mangeais beaucoup de confiserie, des Glaces Magnum, pâtisseries, chocolats ( pas d’alcools, vins ou soda ), alors comme je prenais du poids, au point de ne plus rentrer dans mes chemises et pantalons, j’ai décidé de supprimer toutes les sortes de confiserie, les pâtisseries, les glaces sous toutes leurs formes, les bonbons en barres et conjointement évité les charcuteries et les une fois de la viande par semaine, avec sauces naturelles ( rien de de la grande distribution ). J’ai perdu 14 kg en une année, et j’ai eu la joie de rentrer dans mes chemises et pantalons, avec une silhouette plus conforme. Tout cela avec la même méthode expliquée plus haut, ne me suis pas intéressé aux produits dits de  » régime  » ( rien que de la pub/fric ) pour le reste Je mange un peu plus de légumes et au moins deux fruits par jour. Précision, je n’ai pas voulu me couper de tout, aussi, une fois par mois je prends une glace  » de qualité « , une petites confiserie, mais très peu, car cela ne me goûte plus, un anniversaire une portion de gâteau, rien d’autre, jamais de soda, ni jus d’orange ( sauf nature et pressée ). Voilà l’expérience que j’ai vécue et en suis vraiment ravi. J’ai fais passer le message à tout mon entourage, et pour certains cela marche. Conclusion alcool = abstinence totale – tabac = abstinence totale – soda ( coca etc…) plus rien. Sucre très peu et très rarement, voire dans le texte. Et je suis bien dans ma peau, pas de problème vasculaires, beaucoup de souffle, un appétit constant et là un petit-déjeuner très copieux ( sans croissant ou viennoiseries, pains gris, avec fromage, confiture, miel, et un peu de choco ( attention pas Nutella , graisses à l’huile de palme ), déconseillé par les médecins.

  10. Aurelie dit :

    C’est très intéressant, mais un peu partial comme point de vue. En effet, quand il liste les produits qui contiennent du sucre (et c’est hallucinant !) on peut comprendre qu’ils ont largement changé leur alimentation. Il faudrait connaître leur type d’alimentation avant cette année-là. Mais ils ont du en arrêtant le sucre, très certainement diminuer leur consommation de produits industriels ou plats préparés, et manger très certainement plus de fruits, et on peut le penser aussi plus de légumes. C’est donc un changement global d’alimentation et de qualité d’aliment qui produit ces effets. Ce n’est pas du tout pour minimiser l’effet du sucre, mais pour regarder l’alimentation d’un point de vue plus global, et voir pour tout le monde les leviers d’action que l’on peut avoir.

    • Moa dit :

      Oui je suis parfaitement d’accord. Ils ont changé carrément de régime alimentaire.

    • Liona dit :

      Bien vu!

      « Une fois que nous avons commencé à regarder, nous avons trouvé du sucre dans les aliments les plus étonnants », s’ensuit une liste d’aliments industriels courants. On peut imaginer qu’ils consommaient régulièrement ce genre de produits sans trop se poser de questions avant de se lancer dans l’expérience. Et que leur 365 jours sans sucre fut l’occasion de faire un grand ménage dans leur corps en diminuant drastiquement la bouffe industrielle -donc pas seulement le sucre mais aussi toute une série d’additifs, de graisses trans/hydrogénées, faux sucres, etc-
      Qui ne sentirait pas mieux en les évitant?

      Je ne pense pas que le sucre même blanc soit aussi démoniaque qu’on le croit, à condition d’être consommé avec grande parcimonie. Tous les produits que l’auteure cite sont loin de ne contenir que du sucre ajouté. Ils contiennent généralement une foule de crasses innommables qui sont, à mes yeux, bien plus nocives pour la santé que le sucre.

  11. peregrine dit :

    Il faut tout de même situer: cette famille est américaine.
    Ceci implique deux choses:
    Tout d’abord, pour les européens lisant ceci, sachez que le sucre « là-bas » n’est pas du même niveau qu’ici. « Notre » sucre est essentiellement issu de canne à sucre ou de betterave. Aux Etats-Unis, c’est du sirop de maïs (qui est vraiment beaucoup plus sucré!). Essayez de goûter au moins une fois à un bonbon où à une pâtisserie américaine (faite avec les matières premières trouvées sur place) et vous verrez que vous non plus ne supporterez pas le goût, sucré à l’excès! Peut-être avez vous remarqué que, dans certaines séries américaines, des parents se plaignent que les bonbons rendent leurs enfant « fous » ou « surexcités »? Eh bien c’est le sirop de Maïs! J’ai tenté l’expérience et (alors qu’en France je mange des bonbons de temps en temps), manger un tout petit bonbon américain m’a carrément fait tourner la tête!!

    Ensuite, la famille citée ici (qui fait suffisamment figure d’exception pour être citée dans des articles de presse!) a juste décidé d’arrêter les « sucres ajoutés ». En France, des produits « sans sucres ajoutés » se vendent partout, très bien, et depuis des années. Pas besoin de faire d’effort particulier pour trouver un jus d’orange sans sucres ajoutés, par exemple!
    En fait, en arrêtant le sirop de maïs ajouté, cette famille a mangé comme une famille française « normale »!
    C’est tant mieux pour eux, et ça montre bien l’ignorance de la population américaine de la dangerosité de qu’ils ont dans leurs assiettes. Récemment, des mouvements de protestation se sont tout de même constitués pour lutter contre les légumes et fruits, imposés dans les cantines scolaires par la première dame!!
    Mais ça n’apprend pas grand chose aux européens!

    • Désillusion dit :

      Le sirop de maïs n’est autre que du sirop de glucose utiliser en France depuis des décennies dans l’agro-alimentaire; confiseries; boulangeries et pâtisseries.

      • mag dit :

        non, le sirop de mais s’appelle « sirop de glucose-fructose », il est différent du simple sirop de glucose. Et son omniprésence aux USA vient de leur politique agricole qui écoule les trop gros stocks de mais du pays, problème que nous n’avons pas en France.
        Si certains veulent aller plus loin dans l’étude de l’alimentation américaine, il y a un livre juste écoeurant : « toxic », je vous préviens, vous risquez de vomir à la lecture, non seulement pour les transformations industrielles mais aussi pour la gestion des élevages et l’impact écologique…écoeurant mais édifiant.

  12. andré dit :

    Bonjour,

    J’ai fait l’expérience d’arrêter totalement le sucre (sauf les fruits) et ce fût une expérience extraordinaire 🙂
    Le goût et l’odorat sont décuplés, j’ai plus d’énergie, j’ai totalement arrêté de fumer (spirale positive de mener une vie saine), je me sens beaucoup plus libre, j’ai développé une gestion plus saine des émotions (à la place de manger sucré), j’ai perdu 2 kilos de graisse sur 21 jours, je suis de super humeur, plus jamais malade,… Que du bonheur 🙂 Je vous invite à le faire vivement

  13. chris69 dit :

    Oui je suis parfaitement d’accord.

  14. Justine dit :

    Quel article intéressant!!
    Cela fait bientôt plus de 3 ans que les médecins m’ont dit que je faisais des hypoglycémies fonctionnelles ( à chaque fois que je mange du sucre je tombe en hypoglycémie) Après des mois avec un médicament qui aggravait mon cas, toute seule j’ai fait des recherches et j’ai découvert que mes hypoglycémie pouvaient être liées à une intolérance au gluten ou réciproquement on ne sait pas!
    3 ans que je ne suis presque plus malade, que mon poids est stable, que je suis bcp moins fatiguée!
    Faire attention à ce qu’on mange est devenu essentiel dans notre société actuelle!
    Merci pour cet article!

  15. Seghier Djamel dit :

    une meilleure nutrition bio et équilibrée comme le dit si bien l’adage  » mieux vaut prévenir que de guérir  » merci pour toutes ces informations qui sont pour moi un plus à ajouter à mes connaissances oh! combien maigrichonnes … merci

  16. Melina dit :

    J’ai aussi arrêté le sucre depuis plus d’un an à cause d’une candidose (le candida raffole du sucre semblerait il) et je me sens effectivement mieux depuis et j’ai perdu 15 kg je n’ai plus envie de m’y remettre que du naturel…

  17. Liane dit :

    Moi j’ai vraiment pas de la misère à le croire. Plus on en mange, plus on en veut et plus on est fatigué et qu’on manque d’énergie. Malheureusement, c’est un cercle vicieux. Et j’irais plus loin que le sucre moi, les protéines c’est pareil. On en manque trop pour ce que le corps à réellement besoin. Il y a quelques années (3-4), pendant 2 mois j’ai fait un test. Je n’ai mangé que des fruits et légumes. Non seulement ma faim est disparue mais mon énergie et ma santé est revenue au galop. Et idem pour l’aspartame. Détrompez-vous si vous croyez que ça sera différent. J’étais rendu à boire 6 à 8 canettes de Pepsi diète par jour. Jusqu’à tout récemment. Quand j’ai réalisé que c’est ce qui me donnait toujours faim et toujours des trucs plein de sucre, de glucides. J’ai stoppé net, j’ai remplacé par plus d’eau, du thé vert de qualité (qui en passant coupe l’appétit dans mon cas) et tranquillement je reprend le contrôle de mon corps, ma santé, comme je l’ai jadis toujours si bien fait (malheureusement il y a des évenements dans la vie qui font qu’on dérape grave). Je n’ai plus ces envies de sucre et de toujours manger. Et je me sens beaucoup mieux. Sans compter que l’énorme fatigue que je traine depuis un an, fout tranquillement le camp 🙂

  18. Sourati dit :

    Effectivement le sucre est l’un des produits néfastes à notre cher corps. En ce qui concerne leur expérience de un an sans sucre je ne suis pas du tout convaincue à moins qu’ils soient des grands consommateurs de fruits, sinon, impossible de tenir hypoglycémie oblige. J’ai essayé même pas une semaine en sortant du lit j’avais les jambes qui tremblaient. Il a fallu que je prenne des fruits pour pallier le manque de sucre raffiné.

    • admin dit :

      Il y a aussi les lipides comme source d’énergie, ainsi que les protéines. Et c’est ce qu’ils ont fait: moins de glucides, plus de lipides sains, et des protéines sans excès.

    • mag dit :

      J’ai tenu un an sans glucides, oui il y a de la fatigue et des vertiges liés à l’hypoglycémie, mais ça n’a duré que quelques jours, le temps de l’adaptation. 1 à 2 semaines sont nécessaires pour que le corps bascule sur le métabolisme des graisses, il produit alors des corps cétoniques qui deviennent le carburant principal, on gagne en énergie, en endurance, en résistance, c’est un état qui s’appelle la cétose. Dans cet état là, plus d’hypoglycémie possible puisque le corps peut utiliser à volonté les graisses alimentaires ou celles en réserve, personnellement j’étais accroc à la nourriture et découvrir la cétose m’a permis de tester qu’on peut oublier la faim !
      Je suis allée encore plus loin puisque je suis aujourd’hui capable de jeûner 16 heures tous les jours (jeûne intermittent), ce qu’un « bruleur de sucre » aura du mal à faire…
      Et pourtant je suis ultra sportive…
      J’ai réintroduit les glucides uniquement par gourmandise (mais occasionnellement) et juste parce que maintenant je suis capable de gérer mes prises alimentaires.

      • Miri dit :

        J’ai beaucoup <3 votre intervention, car moi suis dans le même cas que celui qui était le vôtre, incapable de gérer mes prises alimentaires. Je devrais essayer!

      • Miri dit :

        Supprimer les glucides signifiait -il dans votre cas supprimer les fruits et produits laitiers ? Merci.

        • mag dit :

          Ca s’est fait progressivement. J’ai commencé par le régime Seignalet pour soigner mon acné adulte, donc j’ai supprimé gluten, lait et yaourts en conservant toutes fois les fromages au lait cru. Ensuite j’ai bifurqué sur le régime paléo en supprimant alors les légumineuses, les fruits très sucrés et les pseudo céréales (sarrasin et quinoa) puis je suis allée encore plus loin en supprimant les tubercules, j’étais en  » low carb », c’est-à-dire en cétose (pour info c’est le régime qui soigne les épileptiques et qui pourrait ralentir le cancer, les maladies dégénératives comme Alzeimer…
          Mon régime cétogène était donc à 50g de glucides environ (idem que le régime Atkins en phase d’attaque), pour celà je mangeais 4 oeufs ou 100-150 g de poisson ou 100-150g de viande par repas, une énorme salade composée avec surtout des légumes feuilles (épinards, laitue, céleri), radis, fenouil, poivrons, tomates, persil…à volonté, le tout dans une bonne rincée d’huile d’olive, olives, avocats et tous les légumes gras à volonté aussi (l’avocat est juste magique comme coupe faim pour toute la journée !!!). Pour la cuisson j’utilise beurre ou huile de coco. Baies autorisées (framboises par exemple) et chocolat très noir, 1 barre par jour.
          Le truc c’est de pas lésiner sur le gras pendant la transition, quitte à le réduire ensuite, mais sans glucides, le corps ne stockera quasiment rien. La 1ère semaine on perd du poids car les muscles se vident de glycogène et de l’eau qui l’accompagne, le corps réclame du sucre tous les jours mais au bout d’1 ou 2 semaines, par miracle, on se retrouve sans cette faim et on se sent … tellement bien … on plane, c’est la cétose !!!!!! et après la perte de graisse abdominale se fait toute seule…

          • Miri dit :

            Oui le régime cétogène a aussi d’autres applications comme tu le relèves. Merci beaucoup Mag pour toutes ces indications détaillées ! Je vais creuser 🙂

          • mina dit :

            Bonsoir,

            J’ai lu l’article ainsi que les commentaires avec interet.
            J’ai néanmoins une petite question.
            Peut-on quand même consommer de l’hermesetas? ou autre chose du même style? (sucralose, …)
            Le fait de ne plus consommer de sucre du tout mais utiliser ce genre de produit (qui si j’ai bien compris ne provoque pas de pic glycémique) permet-il de rentrer en cétose?

            merci

          • admin dit :

            Les édulcorants artificiels sont tous toxiques (hermesetas, sucralose, etc.)
            Vous pouvez utiliser la Stévia sans danger, elle a pratiquement 0 calorie et a un bon pouvoir sucrant.

    • Liane dit :

      Il faut savoir que se sevrer du sucre, c’est comme se sevrer de la boisson pour un alcoolique ou se sevrer de la drogue pour un drogué. Le corps devient dépendant au sucre, pas pour rien que les industries en ajoute partout partout. Pour avoir fait quelques jeûne hydrique (à l’eau seulement) dont un de 14 jours, un de 10 jours et un de 7 jours… Ces symptômes en sont de manque et non de défaillance. Tu dois impérativement boire beaucoup d’eau. L’humain peut vivre longtemps sans manger mais non sans boire de l’eau. Dès que vous comprenez celà, tout se fiat tout seul.

  19. NANCY dit :

    Pour avoir mangé très peu de sucre pendant des mois, je vous assure que la vigilence de notre cerveau y est aussi grandement améliorée.

  20. snoopy dit :

    Plus je lis les commentaires, plus je me demande si la plupart ont vraiment lus cet article !!!
    Mettez des lunettes ou prenez une loupe si vous voyez mal. Enfin bref…
    Perso, j’aimerais avoir sa volonté pour faire pareil.

    • Miri dit :

      ^ Voilà un commentaire constructif de décharge virtuelle d’un trop plein de frustration quotidienne vraisemblablement…comme le dit son auteur auquel les interventions précédentes ont déplu, des fois il reste l' »enfin bref »… et peut être la réduction de la prise de sucre, justement, lol..

  21. Quenon dit :

    Quand vous dites ne plus manger de sucre, est ce que les sucres lent que l’on retrouve dans les féculents font partie des aliments que vous avez arrêté ? Merci de votre réponse.

Comments are closed.