Le rocker légendaire Neil Young a sorti un album entier pour boycotter Monsanto

neil-youngg

Neil Young, doté d’un franc-parler, est membre du Rock and Roll Hall of Fame

Le rock and roll a toujours été ancré dans le mépris de l’autorité, et il a également été aussi utilisé comme outil de changement social et de protestation depuis des décennies.

Alors que la plupart des musiciens choisissent de protester contre des sujets tels que les guerres et les occupations illégales, ou des problèmes et des injustices spécifiques dans certaines chansons, rarement, voire jamais, des musiciens consacrent un album entier pour protester contre une entreprise.

Mais c’est exactement ce qu’a fait une rock star légendaire fin juin 2015, avec la sortie d’un nouvel album intitulé « The Monsanto Years » (Les années Monsanto).

Le boycott de Neil Young contre Monsanto continue

En se mouillant tout d’abord en annonçant un passage à des t-shirts en coton biologique et un boycott de ceux en coton OGM, Neil Young, la rock star en question, n’y est pas aller de main morte avec son nouvel album.

L’album met aussi en vedette les fils de Willie Nelson, Lukas et Micah selon le magazine Rolling Stone, et est sorti le 29 juin avec une tournée commencée en Juillet, Intitulée le Rebel Content Tour.

Loading...

Nelson est co-fondateur de Farm Aid, une série de concerts qui aide à soutenir les petits agriculteurs, ceux qui été attaqués par Monsanto via des poursuites et des fausses promesses liées à leurs semences génétiquement modifiées et produits chimiques agricoles.

Les fils de Nelson sont actuellement membres d’un groupe appelé Promise of the Real, et ils ont rejoint Young pour l’album.

Parmi les nouveaux titres de Promise of the Real, les titres A Rock Star Bucks A Coffee Shop et Monsanto Years font partie de l’album en commun car ils sont tout indiqués pour être inclus dans The Monsanto Years.

Auparavant, Young a également appelé à un boycott contre Starbucks car ils font partie de la Grocery Manufacturers Association, qui a poursuivi l’état du Vermont aux Etats-Unis sur sa loi de l’étiquetage des OGM.

Le boycott de Starbucks a eu une couverture médiatique considérable, montrant encore une fois la puissance de la célébrité pour mettre enfin en lumière certains problèmes.