Les bénéfices des huiles de poisson

omega3

L’huile de poisson contient de l’EPA (acide eicosapentanoïque) et du DHA (acide docosahexanoïque); les deux sont des acides gras oméga-3. Ces acides gras à longue chaîne se sont révélés avoir de nombreux effets positifs.

Faisant partie des membranes cellulaires, les acides gras permettent de former une barrière physique pour bloquer les virus, les bactéries et autres molécules étrangères. Ils régulent également la circulation de substances entrantes ou sortantes des cellules. Du fait que les occidentaux ont tendance à manger beaucoup de plats préparés contenant beaucoup d’acides gras oméga-6, l’équilibre naturel est perturbé. Le régime alimentaire conventionnel des occidentaux fournit de faibles quantités d’acides gras oméga-3, ce qui a été lié à l’augmentation de nombreuses maladies chroniques d’aujourd’hui.

Les bienfaits des Oméga-3

  • Anti-inflammatoires
  • Améliorer la fonction immunitaire
  • Traiter la maladie de Crohn
  • Diminuer le taux élevé de triglycérides
  • Aider les prématurés à combler le retard de croissance
  • Aider à traiter la dépression
  • Réduire l’athérosclérose
  • Peuvent réduire le risque de cancer
  • Utilisés pour traiter la schizophrénie et le TDAH (déficit de l’attention avec hyperactivité)
  • Peuvent aider à diminuer l’hypertension
  • Peuvent être utilisés pour traiter les maladies rénales.

Où les trouve-t-on?

L’EPA et le DHA se trouvent dans le maquereau, le saumon, le hareng, les sardines, la morue, les anchois, le thon et le gibier. Deux à trois portions de poisson par semaine sont suggérées. L’huile de foie de morue contient de grandes quantités d’EPA et de DHA. Dans une très faible mesure, les acides gras oméga-3 provenant de sources végétales, telles que l’huile de lin, peuvent se convertir en EPA.

Dosages habituels

Bien qu’il n’y ait pas de limite fixée pour les acides gras oméga-3, les recommandations jusqu’à 3 grammes sont considérées comme sûres. La plupart des recherches concernant l’huile de poisson pour des personnes ayant divers problèmes de santé, recommandent au moins 3 g d’EPA plus DHA – sachant que pour obtenir cette quantité, cela peut nécessiter de prendre 10 g d’huile de poisson, car généralement, les huiles de poisson ne contiennent que 18 % d’EPA et 12 % de DHA.

Double vérification

Vérifiez auprès de votre thérapeute avant de prendre plus de 3 ou 4 g d’huile de poisson par jour. En effet, des doses plus élevées peuvent provoquer une hausse des taux de sucre dans le sang et de cholestérol chez certaines personnes qui prennent un supplément.

Les huiles de poisson agissent en fluidifiant le sang, de sorte que vous ne devriez pas en prendre avec des médicaments anticoagulants ou si vous avez des problèmes de coagulation du sang. Certaines personnes qui prennent des suppléments sont sujettes à des saignements de nez. En raison de ses très hauts niveaux de vitamines A et D, les femmes enceintes ne devraient pas prendre d’huile de foie de morue.

Loading...

Achetez avec vigilance

L’huile de poisson est facilement endommagée par l’oxygène, si bien que quelques milligrammes ou UI de vitamine E doivent être inclus dans tous les suppléments d’huile de poisson. En outre, les personnes qui se supplémentent avec de l’huile de poisson devraient prendre des suppléments de vitamine E (de 50 à 100 UI par jour) pour protéger les EPA et DHA dans le corps contre les dommages oxydatifs.

Achetez des capsules étiquetées « distillé » ou « distillation moléculaire », ce qui garantit qu’elles sont pratiquement exemptes de PCBs, de mercure et de plomb, qui ont tendance à s’accumuler dans certains poissons. Une désignation « sans cholestérol » indique habituellement qu’il y a eu distillation. Assurez-vous de stocker vos capsules et suppléments d’huile de poisson dans le réfrigérateur.

Certaines personnes qui se supplémentent avec plusieurs grammes d’huile de poisson pourront éprouver des désagréments gastro-intestinaux et des renvois à l’odeur de poisson. Il a été rapporté que la forme d’acide gras libre à enrobage entérique (ou gastro-résistant) ne causait pas les symptômes gastro-intestinaux qui se produisent souvent lorsqu’on prend des suppléments réguliers d’huile de poisson.

Les bienfaits pour la santé pour les personnes souffrant de la maladie de Crohn ont été documentés avec une forme spéciale d’acides gras libres d’EPA/DHA d’huile de poisson à enrobage entérique.