L’ingrédient secret dans votre jus d’orange

jus-orange-ingredient-secret

Est-ce que vous achetez votre jus d’orange au magasin? Si vous le faîtes, je suis sûr que vous faites attention d’acheter celui qui est 100% pur jus d’orange et non celui qui est fait à partir de concentré. Car c’est quand même le plus sain, sans doute? Le plus naturel? Celui qui est sans aucun additif? Celui qui est vendu dans les bacs réfrigérés, si bien qu’il est probablement presque aussi bon que s’il venait juste d’être pressé?

Si je vous le décris, vous allez soit me détester, soit m’adorer lorsque vous aurez fini de lire l’article. Car en vérité, ce jus d’orange que vous prenez grand soin de choisir n’est probablement rien de tout ce qui vient d’être décrit. Vous avez fait des hypothèses fondées sur la logique. L’industrie alimentaire suit sa propre logique fondée sur les économies d’échelle. Ce qui fonctionne pour vous dans votre cuisine quand vous faites un ou deux verres de jus ne fonctionne simplement pas lorsqu’on en produit des milliers et des milliers de litres à la chaîne.

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi chaque verre de jus d’orange Tropicana Pure Premium a exactement le même goût, quelque soit l’endroit du monde où vous l’achetez ou quelque soit le moment de l’année où vous le buvez? Ou bien, peut-être que votre marque est Minute Maid, ou Joker, ou Andros. Quelle que soit la marque, je poserai la même question. Pourquoi le goût est-il toujours le même? Pourquoi donc le Minute Maid n’a jamais le même goût que le Tropicana, mais a toujours le même goût quelle que soit la bouteille de la même marque?

D’une manière générale, les boissons qui ont toujours le même goût suivent des recettes. Ce sont des choses comme Coca Cola ou Pepsi ou un Frappé Mcdo. Lorsque vous faites du jus d’orange à la maison, chaque préparation a un goût légèrement différent, selon les oranges à partir desquelles vous l’avez préparé. J’espère que vous entendez déjà des petits signaux d’avertissement.

La raison pour laquelle votre jus d’orange acheté en magasin conserve invariablement la même saveur repose davantage sur la chimie que sur la nature.

Faire du jus d’orange devrait être assez simple. Cueillir des oranges. Les presser. Verser le jus dans un carton, et voilà!

Loading...

Mais en réalité, il y a une étape importante qui est un secret de polichinelle dans l’industrie des jus d’orange. Lorsque les oranges sont pressées, le jus est stocké dans des réservoirs de stockage géants, et surtout, l’oxygène est retiré. Cela permet essentiellement de garder le liquide (jusqu’à un an) sans se gâter; mais ce liquide que nous pensons être du jus d’orange n’a pas du tout le même goût que celui du jus d’orange Tropicana qui sort du carton (source)

En fait, il est assez fade. Donc, l’industrie utilise des arômes pour redonner du goût au jus d’orange désoxygéné:

Lorsque le jus est débarrassé de son oxygène, il est également débarrassé des composés qui fournissent les saveurs. Les producteurs de jus de fruits embauchent donc des compagnies d’arômes et de parfums, les mêmes que ceux qui élaborent les parfums pour Dior et Calvin Klein, pour concevoir des arômes à rajouter au jus pour lui rendre son goût frais. Les aromes ne figurent pas dans la liste des ingrédients sur l’étiquette car ils sont techniquement dérivés de l’huile et de l’essence d’orange. Et pourtant, ceux qui travaillent dans l’industrie vous diront que les arômes, qu’ils soient faits pour du jus d’orange reconstitué ou pasteurisé, ne ressemblent en rien à ce que l’on trouve dans la nature. Les arômes ajoutés au jus pour le marché Nord Américain tendent à contenir des quantités élevées de butyrate d’éthyle, un produit chimique dans l’arôme du jus d’orange fraîchement pressé dont les compagnies de jus ont découvert qu’il était le préféré des Américains. Les Mexicains et les Brésiliens ont des préférences différentes. Les arômes fabriqués pour le jus destiné à ces marchés sont constitués de substances chimiques différentes, par exemple le décanal, ou les terpènes comme la valencine.

Les formules varient pour donner à une marque son goût spécifique. Si votre goût est subtil, vous pouvez avoir remarqué que Minute Maid a un arôme de bonbon. C’est largement dû à aux arômes que Coca-Cola a choisi. Quelques compagnies ont même demandé la fabrication d’arômes qui imitent ceux d’un concurrent populaire, créant ainsi une « salle des miroirs » des arômes. Malgré les multiples définitions ou interprétations de ce que devrait être un jus d’orange fraîchement pressé sur le marché, la plupart des arômes ont partagé une source d’inspiration: une orange Valencia de Floride au printemps. (source)

Pourquoi ces arômes ne figurent-ils pas dans la liste des ingrédients?

Bonne question! Comme avec tous les aliments industriels, c’est à cause de nos lois alambiquées et tortueuses sur l’étiquetage. Vous voyez, ces « arômes sont fabriqués à partir de sous-produits de l’orange. Même si ces ‘sous-produits’ sont si chimiquement manipulés qu’ils ne peuvent plus guère être considérés comme des « sous-produits ». (source). Comme ils sont fabriqués à partir de produits extraits d’oranges, ils peuvent être ajoutés au jus d’orange sans être considérés comme un « ingrédient », malgré le fait qu’ils sont modifiés chimiquement.

Alors, que faire?

Pourquoi buvez-vous du jus d’orange? demanderais-je tout d’abord. Le jus retiré du fruit est juste du fructose concentré sans les fibres naturelles, la pectine, et d’autres bienfaits qui rendent un fruit entier bon pour vous. Saviez-vous, par exemple, qu’il faut environ 6 à 8 pommes moyennes pour faire une seule tasse de jus de pomme? Vous ne pourriez sûrement pas manger 6 à 8 pommes moyennes en une seule fois. (moi, je peux à peine en manger une!). Mais il est facile d’avaler une tasse de jus de pomme sans y penser, et vous voudriez peut-être même en reprendre. C’est pourquoi le jus de fruit est dangereux. Il rend beaucoup trop facile la consommation de beaucoup trop de sucre.

Alors, mon premier conseil est de perdre cette habitude des jus de fruits. C’est cher et ça n’en vaut pas la peine.

Mon deuxième conseil est de ne boire que des jus que vous faites vous-même.

Et finalement, prenez la décision de ne plus entrer dans le système d’alimentation industrielle autant que vous le pouvez. Si vous apprenez quelque chose de cet article, c’est que vous ne savez jamais ce qui est dans vos aliments à moins que vous ne le produisiez, récoltiez, ou prépariez vous-même. Ou au moins, (et plus pratique pour beaucoup, y compris moi-même) payer quelqu’un en qui on a confiance pour le faire, comme les fermiers de mon Marché des Fermiers, l’éleveur chez qui j’achète mon boeuf nourri à l’herbe, ou le chef cuisinier de mon restaurant local qui accepte de répondre de façon transparente à mes questions au sujet des sources des ingrédients et de ce qui se trouve dans le plat que je commande.

Kristen Michaelis

Food Renegade

4 commentaires à “L’ingrédient secret dans votre jus d’orange”

  1. MALINOWSKI dit :

    tres bon , alors je vous adOOOOOOOOre

  2. Ben dit :

    Merci pour cet article ! Dois-je m’inquiéter que mon eau acheté en bouteille a toujours le meme gout quel que soit la saison ? 😉

  3. cemekepirketou dit :

    C’est pour ça que je bois du Kombucha, fait à la maison pour se débarrasser des boisons industrielles qui donnent soif !

  4. lazar dit :

    merci beaucoup pour ces informations

Comments are closed.