Une infirmière en oncologie démissionne après 17 ans de services pour promouvoir des thérapies naturelles du cancer à la place

infirmiere

Pour la plupart des gens, un diagnostic de cancer est considéré comme une sentence de mort, et les pronostics sinistres des médecins n’aident certainement pas non plus.

Poussés par la peur (et c’est compréhensible dans la plupart des cas), les patients souffrant de cancer se soumettent à l’avis de leurs médecins et acceptent la chimiothérapie, en dépit du fait qu’il a été récemment démontré qu’elle rend les tumeurs cancéreuses plus agressives.

Avec de plus en plus de produits chimiques, les OGM et autres produits cancérigènes dans notre environnement, la décision de suivre la voie médicale dite « moderne » ou bien de choisir une approche plus naturelle et holistique concernera d’innombrables millions de personnes dans les années à venir.

Quelle est la bonne décision ? Pour une infirmière de longue date en oncologie, la réponse est claire.

Quitter l’industrie « conventionnelle » du cancer

Après avoir travaillé pendant 17 ans dans un emploi lucratif comme infirmière en oncologie, Valérie Warwick n’a finalement eu d’autre choix que de partir.

Valérie Warwick avait toujours été sceptique quant à l’utilisation de la procédure très coûteuse et débilitante pour traiter les patients, comme elle le dit à son hôte, Chris Wark, qui a survécu au cancer sans chimio, dans la vidéo ci-dessous.

Loading...

« Ma première pensée était : comment pouvez-vous donner des poisons à des gens en espérant qu’ils guérissent…. ? »

Maintenant, Valérie Warwick a choisi une approche centrée sur la nutrition dans son travail comme guérisseur holistique.

Dans l’interview avec Chris Wark ci-dessous, du site Chris Beat Cancer (visitez sa page Facebook et inscrivez-vous à sa chaîne YouTube ici), elle décrit son expérience, y compris les moments difficiles qu’elle a eus en voyant les patients et leurs familles souffrir de la chimio, des radiations et des mauvais choix de nutrition, et elle donne également des informations sur des traitements naturels prometteurs.

Parmi les faits importants, la question « pourquoi les médecins ne sont autorisés à proposer aucune autre thérapie » (à 24:44), ce qu’elle a appris à des cliniques alternatives contre le cancer (à 30:11) et ce qu’elle pense de l’huile de cannabis (à 43:00).

Transcription résumée de la vidéo:

9’26: Ce que les patients du cancer ont besoin de savoir avant de consentir à un traitement conventionnel : elle a découvert que ce dont les patients ont réellement besoin est de nutrition ; ils meurent de faim ; leur corps n’a rien sur quoi se régénérer ; et en même temps, on attaque leur système immunitaire avec du poison. La chimiothérapie ne tue pas les cellules-souches du cancer. Donc il y a deux situations : ou bien, on a tué toutes les cellules cancéreuses, mais le système immunitaire ne peut pas agir, donc le cancer reviendra ; dans la deuxième situation, le nombre de cellules cancéreuses a seulement diminué et alors on est réellement en danger. Car alors on est résistant à la chimio. Le cancer est un mécanisme de survie, les cellules s’adaptent à la chimio.

13’35: Les conseils en nutrition que les patients du cancer obtiennent de leur médecin

Non aucun conseil en nutrition. Ils leur donnent des céréales, pleines de sucres et de produits chimiques. Leur médecin leur dit de manger ce qu’ils veulent, ce dont ils ont envie (glaces, milkshakes, cheeseburgers). Elle a eu un patient souffrant d’un lymphome et qui saignait des gencives, de partout. Elle pensait que ça ressemblait au scorbut.

14’47: L’importance cruciale de la vitamine C pour les patients atteints de cancer

Elle a donc conseillé à la femme du patient de demander au docteur de lui donner de la vitamine C. Le médecin a répondu qu’il ne le ferait pas et qu’il n’y en avait pas à l’hôpital. Valérie Warwick savait qu’il mentait car la vitamine C avait été utilisée comme partie d’un traitement auparavant. Il a tout de même accepté de lui donner de la vitamine C orale 2 ou 3 fois par jour, 500 mg. Ses boutons ont disparu, ses gencives ont arrêté de saigner et sa bouche s’est cicatrisée.

La vitamine C est un antioxydant qui sert à combattre les dommages dus aux radicaux libres. Les radicaux libres provoqués par la chimio ou la radiothérapie sont littéralement explosifs. Cela vide votre corps de vitamine C.

A ce moment-là, le médecin a donné de la vitamine C à haute dose, je pense environ 1000 mg par jour. Cela l’a beaucoup aidé.

Chris dit qu’il donnait à ses visiteurs 40 000 mg par jour en perfusion. Et Valérie Warwick dit qu’on peut en donner jusqu’à 100 g.

23’00: Comment les médecins tirent profit de la chimiothérapie

Elle dit qu’elle ignorait que les médecins tiraient profit de la chimio et que la plupart des autres infirmières l’ignoraient également. Elle cite l’exemple d’une personne qui avait 4 bactéries et que l’on avait montée dans le service d’oncologie où on lui donnait une chimiothérapie : c’est pour elle de la pure folie, puisque cela revient à combattre toutes ses défenses immunitaires. Les médecins (aux usa) reçoivent 60 % des bénéfices sur les chimios. Ils ne feraient sûrement pas ça à leurs mères.

24’44: Pourquoi les médecins ne sont autorisés à proposer aucune autre thérapie

S’ils le faisaient, ils auraient un rapport au Conseil de l’Ordre ; ils seraient radiés. Et ils seraient mis à l’écart par leurs pairs. C’est un milieu où il ne faut pas faire d’écart. Elle même, lorsqu’elle a parlé de la vitamine C, on lui a demandé « vous ne faites pas partie de « ceux-là », voulant dire, ceux qui parlent de nutrition ; elle était considérée comme une dissidente.

Elle avait discuté d’un traitement avec la famille d’un patient souffrant de basocellulaire : il s’agissait d’un traitement à base d’aubergine. Quelqu’un avait déposé un rapport contre elle pour cela.

Ils ne peuvent donner de conseils en nutrition ; ils sont prisonniers d’un système qui les paie plutôt bien mais ne tolère que les traitements de chirurgie, chimio et radiothérapie, quels que soient les résultats.

Tout le système médical a été piraté par les compagnies pharmaceutiques car il y a une pilule pour chaque trouble et ils méprisent la nutrition, ou juste pour la prévention, mais ne dîtes surtout pas que la nutrition peut guérir, ou inverser la maladie, car alors, vous aurez des problèmes.

29’23: Pourquoi elle a finalement quitté le service d’oncologie

Eh bien, c’était une accumulation de toutes ces issues dramatiques, ainsi que des bienfaits retirés de mon propre changement de nutrition, c’était juste phénoménal. Je ne pouvais plus appartenir à ce genre de service. J’ai déménagé pour aller en Arizona.

30’11: Ce qu’elle a appris après avoir travaillé dans plusieurs cliniques alternatives

Vous n’êtes pas obligé d’aller dans une clinique lointaine pour vous soigner, mais vous avez besoin de soutien pour établir votre programme. Et il y a des ressources que vous pouvez utiliser. Par exemple la thérapie à la Vitamine C. Vous pouvez copier le protocole, puis aller voir un naturopathe ou le thérapeute de votre choix qui établira cette thérapie pour vous et alors vous pouvez suivre le protocole. Ce n’est pas très difficile.

31’31: Les bienfaits de l’oxygène, la thérapie à l’ozone et EWOT

C’est un antioxydant puissant – il donne de l’oxygène à toutes les cellules – aide à assimiler les nutriments –  guérit – détoxine – anti-âge – inverse le processus de la maladie – c’est réellement un miracle – EWOT : exercise with oxygen therapy ; (exercice combiné à l’oxygéno-thérapie) ; ils vous mettent un masque à oxygène et vous vous entraînez sur un vélo d’entraînement.

Le GB400 : technologie – Méditation : augmente votre système immunitaire, diminue le stress

36’00: L’impact qu’a le stress sur le système immunitaire

Le stress a un grand impact sur votre système immunitaire : il peut l’inhiber. Tous les patients du cancer ont un stress profond et chronique même avant le diagnostic. Cela les rend vulnérables et lorsqu’ils ont le diagnostic, leur stress monte en flèche. Elle parle d’un site (alternative-cancer-care.com) sur la « psycho-oncologie » : il montre le cheminement du stress qui bloque le système immunitaire et conduit vers le cancer. Le sucre bloque le système immunitaire pour 4 à 6 h à chaque morceau de sucre que vous prenez. Donc, vous êtes stressé, et que faites-vous ? Vous prenez du sucre.

Maintenant, elle coach des personnes qui ont le cancer (mywellnesstutor.com).

38’00: Tests essentiels que chaque patient du cancer devrait avoir

Elle explique à ces personnes les tests concernant les substances naturelles et la chimiothérapie.  Le sang est séché. Il s’appelle le laboratoire des gènes RGC qui sèche le sang recueilli. Ils testent votre sang et les cellules cancéreuses qui circulent par rapport à de nombreuses substances naturelles anti-cancer. Ils le testent également par rapport aux chimiothérapies. Et ils vous disent ce qui est efficace contre votre cancer. Il est également connu sous le nom du « test de sensibilité à la chimio ».

Un autre test est le « oncoblot » : vous indique le nombre de cellules cancéreuses en circulation. Il peut détecter des cancers de façon précoce.

40’00: Ce que chaque patient nouvellement diagnostiqué a besoin de savoir

Il doit savoir qu’il a le choix. Il existe les chimiothérapies, qui sont toxiques et fonctionnent rarement ; en fait, le corps guérit en dépit de la chimio. Il y a des réponses qu’ils peuvent avoir par les tests pour savoir ce qui va être efficace dans leur cas. Ils peuvent changer d’alimentation qui a un effet beaucoup plus puissant sur la guérison du corps que n’importe quoi d’autre. Ils peuvent examiner leur style de vie et repérer ce qui les a conduits là où ils en sont. Ils peuvent augmenter leur oxygène, en respirant et en faisant du vélo. Avoir la thérapie à l’oxygène à haute dose, des hautes doses de vitamine C

43’00: Son opinion sur l’huile de cannabis

L’huile de cannabis est incroyable : un cancer de la langue, complètement guéri, des lymphomes, des leucémies, cancers du sein, cancers du côlon. C’est un médicament puissant. C’est un antalgique qui ne bloque pas le système immunitaire ni le système nerveux central, donc c’est beaucoup plus sûr que la morphine.

Ressources mentionnées:

Valérie Warwick peut être contactée via www.mywellnesstutor.com

Crème Curaderm fabriquée à partir d’aubergine pour le basocellulaire et le carcinome cellulaire squameux
http://www.curaderm.net/

Test RGCC ONCOSTAT PLUS
Teste votre cancer contre 98 médicaments et 45 composés naturels pour savoir auxquels il va répondre.
Teste également 72 gènes liés à des tumeurs.
https://www.rgcc-group.com/?tests

Liste complète de toutes les substances testées par les tests ONCOSTAT PLUS
https://www.rgccusa.com/files/1714/1342/7247/List-of-all-Test-Peformed.pdf

ONCOblot Blood Test sanguin pour détection précoce : ce test permet de détecter un cancer de 2 millions de cellules comparé à une mammographie positive montrant 4,5 milliards de cellules.  http://oncoblotlabs.com/

Protocole pour la Vitamine C à Haute Dose IV
https://riordanclinic.org/patient-care/therapies/vitaminc
http://www.doctoryourself.com/RiordanIVC.pdf

Comment faire votre propre vitamine C liposomale
http://qualityliposomalc.com/process/index.html

Protocole pour la vitamine C orale à haute dose
https://www.chrisbeatcancer.com/high-dose-vitamin-c-protocol-for-cancer/

Thérapie à l’ozone
http://www.oxygenhealingtherapies.com/Medical_Ozone_Cancer.html

L’ozonateur d’eau que j’utilise peut être acheté ici

Exercice EWOT avec l’oxygénothérapie    http://www.oxygenhealingtherapies.com/exercise_with_oxygen_therapy.html

Cannabis médical https://www.medicalcannabis.com/

Documentaire sur les Etudes de recherche sur le cannabis   https://www.youtube.com/channel/UCd6YT9YUqOr_aa0qVgkq0gQ

Liste des résultats de la recherche sur le cannabis   http://www.letfreedomgrow.com/cmu/GSCListJan2014CONDITIONS.pdf

GcMAF
Le GcMAF est une protéine de liaison à la vitamine D qui active les macrophages, cellules du système immunitaire qui reconnaissent, engloutissent et détruisent les matières étrangères et produisent des molécules effectrices. Les cellules cancéreuses produisent une enzyme appelée nagalase, qui tente de réduire l’activation des macrophages. Le GcMAF réduit la nagalase et rétablit l’intégrité du système immunitaire, ce qui lui permet d’éliminer efficacement le cancer et de rétablir l’équilibre homéostatique.
http://gcmaf.timsmithmd.com/book/book/4/

Sources:
althealthworks.com
www.chrisbeatcancer.com

Loading...