11 conseils pour les patients atteints d’un cancer

cancertips

Le 14 février 2003, on m’a diagnostiqué un cancer incurable de stade IV. La vie s’est arrêtée puis transformée. La St Valentin est une toute autre fête pour moi désormais. Je l’appelle mon cancerversaire, un jour d’amour profond pour moi-même, de réflexion, de gratitude et de renaissance. Cela m’a pris une dizaine d’années pour en arriver là. Mais maintenant j’y suis et si vous venez d’être diagnostiqué, croyez que vous y arriverez aussi.

Heureusement un oncologue fou m’a donné la mauvaise date « d’expiration » il y a une dizaine d’années. Selon lui, j’aurais dû mourir l’année dernière. Eh bonhomme, pas si vite ! Si on vous a donné un de ces pronostiques, il y a de très bonnes chances pour que le vôtre soit érroné aussi. Une fois que j’ai trouvé un meilleur médecin pour ma maladie, tout un monde s’est ouvert à moi.

Comme vous devez le savoir, j’ai un sarcome bizarre à évolution lente (qui pourrait devenir agressif un jour). Et bien que je vive avec un cancer, je le fais de manière saine et harmonieuse. En fait, à l’un de mes derniers scanners, beaucoup de mes tumeurs étaient plus petites !

Pour beaucoup de malades, le cancer n’est plus une sentence de mort. Retenez bien cela. Je ne dirai jamais que la vie avec un cancer est facile mais elle peut être assez étonnante et riche, même en plein milieu de la douleur. Ici, je partage avec vous 11 astuces qui m’ont aidée à me sentir mieux tout au long du chemin. Je pense qu’elles peuvent vous être utiles également. Et je vous aime …

1. Lorsque les choses se corsent, prenez une grande respiration.

C’est le premier (et le plus important)  mouvement que vous puissiez faire lorsque les choses tournent mal. Sur votre chemin, il y aura des tas d’idées, de conseils, de théories et d’intimidation médicale. Votre souffle est la passerelle vers votre intuition, il vous aidera à naviguer dans le bruit.

Respirez et écoutez. Votre respiration a aussi le pouvoir de réduire le stress (plus sur cela ci-dessous). Lorsque nous sommes sur un vol long courrier, il est difficile de prendre des décisions et facile d’être déprimé, anxieux et épuisé. Respirez.

Loading...

2. Trouvez le meilleur oncologue pour votre maladie.

Si j’avais écouté le premier médecin, je ne serais plus là aujourd’hui. Triple greffe d’organes ? C’est juste stupide. Heureusement, j’ai été inspirée afin de voyager pour trouver le meilleur oncologue pour mon sarcome. Si vous êtes nouvellement diagnostiqué (quelle qu’en soit la gravité), je vous suggère vivement de faire de même. Votre vie est entre leurs mains. Est-ce qu’ils ont de l’expérience et ont-ils accès aux dernières recherches ? Sont-ils membres d’un réseau de collègues avec lesquels ils peuvent parler de votre cas ? Votre hôpital local ne vous apportera sans doute pas cela. Mon oncologue à Dana Farber Cancer Institute maitrise tous les traitements possibles actuels traditionnels pour ma maladie. Je n’ai toujours pas suivi de traitement conventionnel, mais si ma maladie devenait agressive, j’irais directement le voir.

Comment trouver un oncologue : commencez par chercher sur Google le top 10 des hôpitaux spécialisés dans le traitement du cancer. En plus de cela, utilisez votre réseau ! J’ai trouvé les meilleurs oncologues en parlant avec mon docteur, ma famille et mes amis.

3. Votre oncologue ne suffit pas.

Construisez une équipe alternative. Les praticiens de médecine alternative traitent votre corps tout entier, pas seulement les symptômes. Comment font-ils cela ? Avec des recommandations alimentaires, des suppléments minutieusement choisis, des techniques de gestion du stress, et d’autres thérapies alternatives qui améliorent votre bien-être général, tout en stimulant votre système immunitaire.

Comment trouver un médecin alternatif : Encore, utilisez votre réseau. Demandez autour de vous et interrogez l’éventuel candidat, acteur de votre guérison : il travaille pour vous après tout.

4. Réduisez l’inflammation. Mangez des plantes.

En résumé : accueillez à bras ouverts les verdures magnifiques, les légumes, les oléagineux, les graines, les céréales complètes, les algues et les fruits. Eliminez les produits animaux (inflammatoires) –même s’ils sont d’origine biologique-, remplis d’hormones, en remplissant votre assiette avec des aliments d’origine végétale, entiers. Et pendant que vous y êtes, jetez les trucs transformés et raffinés, en particulier le sucre (il nourrit le cancer). En parlant de sucre, choisissez des fruits et des desserts à bas indice glycémique. Si vous ne souhaitez pas devenir complètement vegan/végétalien, faites des plantes vos plats principaux et des produits animaux leur accompagnement. Réduisez votre consommation de produits animaux à 2-3 fois par semaine et évitez à tout prix tous les produits agricoles d’usine. Pour de délicieuses recettes, jetez un oeil à cette rubrique du site de Kris ou pour les francophones, notre blog est une bonne source de très nombreuses recettes crues végétaliennes. Vous trouverez également quelques ouvrages de recettes crues végétaliennes ici et ici. Sur internet, de nombreux blogs en français ou en anglais sont spécialisés dans la cuisine végétale.

5. Faites du jus. Pas des jus sucrés.

Pas des jus en bouteilles, prêts à être consommés. Des jus verts frais, des jus qui guérissent, que vous faites vous-mêmes. Issus de l’agriculture biologique, c’est sans conteste le mieux si vous pouvez vous le permettre. A défaut, regardez les aliments les plus traités (et évitez-les à tout prix) et les moins traités dans l’agriculture conventionnelle et faites de votre mieux pour éviter tous les produits hautement traités (vous trouverez une liste ici). Sans l’ombre d’un doute, mon jus quotidien à bas indice glycémique m’a permit de m’épanouir malgré les obstacles. Ma règle de base pour faire un jus vert est le ratio de 3:1. Tros légumes verts pour 1 fruit à bas indice glycémique. Vous pouvez également ajouter du citron car il a très peu de sucre.  Les jus sont denses en nutriments, hydratants, énergisants et médicinaux. Si vous avez un blender, c’est bien aussi, faites-vous des smoothies verts à bas indice glycémique ou passez-les au travers d’un filtre à jus. A votre santé !

6. Choisissez des produits de soin/cosmétiques et des produits de nettoyage sains sans danger.

En moyenne, les gens utilisent 9 produits de soin par jour contenant environ 126 composants chimiques. Mais la FDA (comme l’ANSM, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de Santé en France) ne contrôle pas ni n’approuve la majorité de ces produits avant qu’ils soient mis sur le marché. Ils sont juste sujets éventuellement à des contrôles sans préavis. En plus, les compagnies ne sont pas obligées de tester leurs produits et sont autorisées à laisser des produits chimiques hasardeux sur leurs étiquettes. Tant qu’il n’y a pas eu de problème avec ces produits, ils ont toutes les chances de rester en rayon. S’il s’avère qu’un jour ils posent un problème, une étude sera menée qui déterminera leur dangerosité. Il n’est donc pas surprenant que de nombreux produits chimiques trouvés dans les produits de soin aient été liés à des augmentations du risque de cancer, à la stérilité, à des anomalies congénitales, des troubles hormonaux … Bébés, enfants, adolescents, adultes, nous sommes tous exposés quotidiennement à ces produits chimiques et nous ne savons pas tout sur leurs effets à long terme sur la santé. La même chose est appicable sur les produits ménagers. Est-ce que votre lessive est saine et sans danger ? Regardez de plus près. Si vous recherchez des produits de soin 100% naturels, 100% exempts de conservateurs, de produits chimiques au nom imprononçables, une large gamme est disponible ici pour tous les âges.

7. Les modes de vie sédentaires sont dangereux.

Bien qu’il soit important de se reposer, le manque d’exercice accélère en fait la dégénérescence du muscle, affaiblit votre résistance et votre immunité et crée encore plus de fatigue. Votre corps a besoin de bouger et de rester fort. Vous supportez les traitements contre le cancer beaucoup mieux et vous récupérez plus vite lorsque vous avez plus de tonus musculaire et de souplesse.
Est-ce que j’ai mentionné le péristaltisme intestinal ? Oui, ça aussi ! L’exercice réduit également l’inflammation et l’augmentation des stimulateurs comme les œstrogènes, l’insuline et l’IGF-1. Les études ont montré que même de courts moments d’exercices peuvent avoir des résultats impressionnants sur votre santé.
Vous n’avez pas besoin de beaucoup de temps ou d’équipements sophistiqués pour faire une différence.  Mais vous devez vous lever de votre chaise et vous engager dans une forme quelconque d’exercice modéré de manière régulière (presque quotidienne). Porter des poids légers, du yoga, de la dance, des arts martiaux, n’importe quoi qui vous tente ! Commencez par 10 minutes par jour et voyez si vous pouvez y consacrer jusqu’à 30 minutes.

8. Dormez comme un champion.

Des nuits correctes de sommeil, particulièrement entre 23h et 7h, vous aideront à guérir, vraiment. Non seulement vous serez capable de mieux répondre aux traitements, mais le sommeil réparateur active les propres capacités régénératrices du corps. Vous n’avez pas à entrer dans les ordres et avoir une stricte et parfaite hygiène de sommeil, vous avez juste à créer les conditions pour dormir plus régulièrement. Gardez votre chambre fraîche, éliminez toute lumière, arrêtez le café après 12h – ou remplacez-le par du thé vert (café = 140 mg de caféine par tasse / thé vert = 25 mg), mettez la pédale douce sur l’alcool et buvez-le plus tôt en même temps que vous mangez (l’alcool perturbe la mélatonine et la glycémie), donnez-vous du temps pour vous relaxer et adoptez une attitude aimante : Je suis en paix, calme et somnolent !

9. Battez-vous contre votre stress.

Le stress entraine le relâchement dans le corps de toute une cascade d’hormones. C’est très bien quand vous avez besoin de courrir ou de vous échapper rapidement d’un endroit. Mais lorsque la source du stress est prolongée, comme le diagnostic d’un cancer qui prend des années ou même toute une vie à gérer, le stress peut devenir votre ennemi numéro un.
Être diagnostiqué cancéreux est l’un des évènements les plus traumatisants qui puissent arriver dans la vie de quelqu’un. Mais il y a des façons de gérer la panique afin que cela n’affaiblisse pas votre système immunitaire, ne perturbe pas votre sommeil et ne crée pas plus de maladie dans votre corps. La méditation, la randonnée dans les bois, la poterie, le yoga – tout ce qui peut vous faire sortir de vos pensées et vous faire réinvestir votre corps / votre cœur. En plus de cela, vous pouvez avoir besoin du bon vieux support d’un professionnel. Oui, un psy.
Renseignez-vous également sur la technique de l’EFT (Emotional Freedom Technique ou Tapping), c’est absolument remarquable. Découvrez ce qui fonctionne pour vous et n’oubliez pas les bons vieux massages de temps en temps. Nous transportons tant de problèmes dans nos précieux tissus.

10. Acceptez où vous êtes maintenant.

L’acceptation inconditionnelle est la voie du guerrier spirituel. Cela demande du courage pour accepter la situation présente, d’être présent et de vous aimer exactement comme vous êtes. Vous êtes votre réalité. Vous êtes votre vérité. Pouvez-vous changer ? Absolument ! Mais même parler du changement nous place dans le futur. Et bien qu’il y ait incontestablement un temps pour cela, construire une base solide dans le moment présent vous permettra de vous aimer et de prendre soin de vous constamment. Arrêtez pour une minute. Accordez-vous du soutien. Si vous êtes obsédé par tout ce qui pourrait être mieux, alors vous devez promettre de passer autant de temps à réfléchir à ce qui est incroyablement bien maintenant.

Lorsque l’on m’a diagnostiqué mon cancer, mon seul but était la rémission. Tout le reste semblait être comme un échec colossal. Et même pire, ma faute. Onze années plus tard, je suis un maître en mon propre conseil. Je m’accepte, j’accepte le cancer et tout le reste. Est-ce que cela signifie que j’ai abandonné ma santé ? Bien sûr que non !

L’acceptation est différente de la renonciation. Cela signifie que quoi qu’il arrive, vous ne vous abandonnerez pas.

Et voici la part qui contribue à votre bien-être global : l’acceptation vous permet de vous reposer, de vous renouveler et de vous reconstruire. Vous êtes votre propre ange-gardien.

La vie ne commence pas quand « ceci, cela ou une autre chose » est résolu. La vie, c’est maintenant et elle est géniale !

11. Eduquez-vous.

Voici deux ouvrages qui ont été des bouées de sauvetage pour moi :

 Life Over Cancer de Keith Block, médecin.

 Crazy Sexy Cancer Tips de Kris Carr (votre serviteur- écrire ce livre a sauvé ma vie).

Vous êtes un membre chéri de ma famille virtuelle et je vous aime. Continuez à prendre soin de vous.

Source: kriscarr.com

Traduction: veganbio.com