3 À 4 LAITAGES PAR JOUR : UNE RECOMMANDATION ABSURDE ET DANGEREUSE, À ABOLIR SANS DÉLAI(T)

Quand les autorités sanitaires vont-elles enfin reconnaître qu’elles ont eu tort de promouvoir les laitages dans le but de « prévenir les fractures » ? Quand vont-elles faire amende honorable et réviser leurs recommandations (les fameux 3 à 4 laitages par jour) comme je les y invite depuis 2004 ?

Ces questions se posent de manière aigüe alors qu’une grande étude est parue dans JAMA Pediatrics, qui vient une nouvelle fois mettre à mal le mythe selon lequel il faudrait boire plus de lait dans les premières décennies de la vie pour prévenir les fractures à un âge avancé.

Que dit cette étude ? Elle a suivi pendant 22 ans plus de 96 000 hommes et femmes âgés de 50 ans issus de l’Etude des Infirmières et de l’Etude de suivi des professionnels de santé. Les chercheurs de l’Ecole de santé publique de Harvard, qui pilotent ces deux grandes cohortes, ont cherché à établir une association entre la consommation de lait dans l’adolescence et le risque de fractures plus tard dans la vie.

Résultats : après contrôle des facteurs de risque connus, chaque verre supplémentaire quotidien de lait au cours de l’adolescence était associé à un risque significativement plus élevé de fracture du col du fémur chez les hommes. Chez les femmes, la consommation de lait n’était associée ni à une augmentation du risque de fracture, ni à une diminution de ce risque. […]
Lire la suite sur le blog de Thierry Souccar

Loading...