5 raisons surprenantes et peu connues pour lesquelles vous prenez du poids

L’obésité est devenue un énorme problème aux Etats-Unis. Quelle est l’ampleur de ce problème? Il est rapporté qu’ 1 Américain sur 3 sont obèses aujourd’hui. C’est une statistique qui ne peut plus être ignorée maintenant. Le phénomène de l’obésité n’épargne pas la France qui pourrait rattraper le taux d’obésité des États-Unis d’ici 2020 selon certaines études. En 2009, 1 Français sur 7 étaient obèses et 1 sur 3 en surpoids.

Dans son article, Americans Are Huge: 5 Surprising Reasons Why We May Be Getting Fatter, (Les Américains sont énormes : 5 raisons surprenantes pour lesquelles nous pouvons être plus gros), l’auteur, Martha Rosenberg note que le poids de l’Américain moyen a augmenté de 12 kg dans les 4 décennies entre 1960 et 2000, ce qui pour elle, est associé à 5 facteurs clés.

Toutefois, ces facteurs peuvent être surprenants pour beaucoup, considérant qu’aucun d’eux ne mentionne la cause de prise de poids la plus évoquée, à savoir les calories.

Alors que les calories sont certainement un élément crucial du problème, il y a un beaucoup d’autres facteurs environnementaux et du mode de vie qui sont susceptibles de jouer un rôle beaucoup plus significatif, principalement parce que la plupart des gens ne réalisent pas qu’ils sont affectés par ces facteurs, et ne parviennent donc pas à les prendre en compte. Ces facteurs sont les suivants:

1. Les antibiotiques dans la nourriture et les médicaments

Loading...

Ce que la plupart des gens ne parviennent pas à comprendre, c’est la forte connexion entre notre microbiote et le gain de poids. Des preuves irréfutables suggèrent un lien complexe entre l’utilisation excessive des antibiotiques et le gain de poids.

Il y a une tendance générale à traiter toutes les infections avec des antibiotiques. Le problème avec l’utilisation excessive des antibiotiques, c’est que cela élimine les bonnes bactéries de vos intestins. Les bactéries bénéfiques (probiotiques) sont en fait si cruciales pour votre santé que les chercheurs les ont comparées à un « organe nouvellement reconnu ».

Les Etats-Unis utilisent 15 mille tonnes d’antibiotiques chaque année pour élever les animaux d’élevage. Cela représente environ 80 % de tous les antibiotiques utilisés aux Etats-Unis. Dans le bétail, les antibiotiques sont utilisés pour prévenir les maladies et également promouvoir la prise de poids.

Une recherche suggère que la viande gorgée d’antibiotiques a le même effet de gain de poids sur les humains qui la consomment.

2. Autres médicaments qui favorisent la prise de poids utilisés dans la production du bétail

D’autres médicaments utilisés pour faire grossir le bétail ont les mêmes effets sur les humains. La Ractopamine en est un exemple. Ce médicament bêta-agoniste fonctionne en tant que promoteur de croissance en augmentant la synthèse des protéines, ce qui rend l’animal plus musclé.

En médecine humaine, les bêta-agonistes sont également présents dans les médicaments pour traiter l’asthme, et un gain de poids récalcitrant est en fait une plainte fréquente chez les patients asthmatiques utilisant Advair (un médicament bêta-agoniste) – et c’est à un tel point que le fabriquant a ajouté « gain de poids » aux effets secondaires.

D’autres pays ont banni l’utilisation de stimulateurs de croissance sur les animaux, et pour une bonne raison. Ces médicaments sont connus pour causer l’infertilité, les malformations congénitales, le handicap et même la mort.

 3. Perturbateurs endocriniens

De nombreux produits ménagers courants contiennent des perturbateurs endocriniens, dont certains sont structurellement similaires aux hormones telles que l’oestrogène et peuvent donc affecter les fonctions corporelles normales d’une personne.

Des exemples comprennent le bisphénol-A (BPA), les PCB, les phtalates, le triclosan, les pesticides agricoles et ignifuges. (à noter que le BPS remplaçant le BPA n’est pas moins toxique).

Certains produits chimiques agricoles, le glyphosate en particulier, peuvent également affecter votre poids en anéantissant les bactéries bénéfiques du côlon. Une recherche récente a montré que le glyphosate cause une perturbation extrême des fonctions et des cycles de vie des microbes, et affecte tout particulièrement les bactéries bénéfiques, ce qui permet ainsi aux pathogènes de proliférer.

Aux Etats-Unis, la vaste majorité du glyphosate que les gens consomment vient de produits génétiquement modifiés, comme le sucre, le maïs, le soja, et le blé séché cultivé de façon conventionnelle. En plus de modifier votre flore intestinale, le glyphosate amplifie également les effets délétères d’autres résidus chimiques d’origine alimentaire et les toxines alimentaires.

4. Edulcorants artificiels

80356621

Encore une fois, il y a un malentendu énorme quand il s’agit des édulcorants artificiels. Ils sont commercialisés comme « light »,  mais la recherche suggère qu’ils ont l’effet inverse.

Il a été démontré que les édulcorants artificiels stimulent l’appétit, augmentent les envies de glucides, et le gain de poids. Les édulcorants artificiels trompent notre cerveau en lui faisant croire qu’il reçoit du sucre, et comme le sucre n’arrive pas, le cerveau signale qu’il a besoin de glucides. D’où un cycle promouvant le gain de poids.

Une étude citée dans un article récent de Democrat & Chronicle, a « constaté que ceux qui boivent fréquemment des sodas light avaient une augmentation du tour de taille 500 % plus importante que ceux qui n’en boivent pas ».

5. Marketing furtif pour la malbouffe

Les enfants sont la cible principale du marketing de la malbouffe. Nous le voyons aux caisses de supermarchés où se trouvent des barres de chocolat, bonbons et sodas placés de manière stratégique à la hauteur des yeux des enfants. Ce type de marketing doit être efficace, car 1 enfant sur 3 aux Etats-Unis sont considérés obèses aujourd’hui. Ce type de style de vie est évidemment au détriment des enfants d’un point de vue aussi bien physique qu’émotionnel.

Les enfants sont maintenant exposés au marketing par l’intermédiaire de la licence des marques, (les marques négocient l’endroit où leurs produits seront placés), le placement des produits, les écoles, le marketing furtif, les DVD, les jeux et l’internet. Selon un rapport de l’Institute of Medicine (IOM), les enfants âgés de 2 à 11 ans voient maintenant une moyenne de 10 pubs pour les aliments à la télé par jour.

Le Rapporteur Spécial des Nations Unies sur le droit à la nourriture, Olivier De Schutter a averti récemment que « l’obésité est une menace globale de santé plus grande que l’utilisation du tabac ». La Société Américaine d’Oncologie Clinique (American Society of Clinical Oncology – ASCO), a également récemment publié une prise de position concernant l’obésité et le cancer, dans laquelle ils indiquent aussi que « l’obésité est en train de dépasser rapidement le tabac comme principale cause évitable de cancer ».

Pendant le Sommet de cette année de l’Organisation Mondiale de la Santé, De Schutter a exhorté les nations à unir leurs forces pour placer des règles plus strictes sur les aliments malsains, en disant « Tout comme le monde s’est mobilisé pour réglementer sur les risques du tabac, une convention cadre courageuse concernant les régimes alimentaires adéquats doit maintenant être établie ».

Comment éviter tous ces facteurs de gain de poids

Comme mentionné précédemment, l’un des principaux moyens d’éviter la prise de poids est d’examiner la qualité de la nourriture que vous mangez, plutôt que la quantité (calories).

Les aliments biologiques ne contiennent pas (ou très peu) de conservateurs chimiques nocifs, d’hormones, ou de pesticides qui causent le gain de poids.

N’approchez pas des aliments excessivement transformés car vous auriez la frustration de découvrir que ce que vous mangez est rempli des facteurs de prise de poids énoncés plus haut.

Si des aliments sont montrés dans des pubs, c’est pratiquement inévitable qu’ils soient mauvais pour vous.  Quand avez-vous vu une pub pour des pommes ou des choux kale pour la dernière fois?

Achetez des aliments complets, biologiques et cuisinez-les vous-même. Cela va automatiquement réduire votre consommation de sucre, qui est la cause fondamentale de la résistance à l’insuline et au gain de poids. Si vous achetez des produits bio, vous allez également réduire votre exposition aux pesticides et aux ingrédients génétiquement modifiés, et en écartant les aliments transformés, vous allez automatiquement éviter les édulcorants artificiels et les graisses trans néfastes.

Les graisses saines sont essentielles, alors, assurez-vous de ne pas consommer les mauvaises graisses. Les sources de graisses saines à ajouter à votre alimentation comprennent les avocats, les noix de coco et l’huile de coco, les huiles de noix bio extraites à froid et des noix et graines crues.

Optez pour des récipients alimentaires en verre pour éviter les perturbateurs endocriniens.

Faites de ce processus un cheminement d’apprentissage, instaurez des changements à votre rythme et amusez-vous dans cette démarche. Manger sainement ne doit pas être une lutte.

Un commentaire

  1. Ehui pierre dit :

    Slt je viens vers vous pour que vous me conseillée. Je suis tres mince et j aimerai prendre du poids j ai 62kg et je voudrais avoir 85 a 90 kg je suis ivoirien et marin de profession merci de repondre

Comments are closed.