Faites-vous caca de la mauvaise façon?

SquattyPotty

Nos ancêtres le faisaient. Les gens en Asie, en Afrique et certaines régions d’Europe le font encore. Alors, comment, nous, occidentaux avons nous fini par nous écarter de la meilleure façon d’aller aux toilettes?

La faute aux toilettes telles que nous les connaissons. Des trônes, les ont-ils appelés. Il s’avère que nous devrions nous accroupir, pas nous asseoir.

Dans une étude de 2003, 28 personnes en bonne santé se sont portées volontaires pour se chronométrer en faisant leurs besoins dans trois positions alternées: assis sur des toilettes standards, assis sur des toilettes basses, et accroupis. Ils ont non seulement enregistré combien de temps il leur a fallu, mais aussi combien d’efforts il a fallu. S’accroupir, l’étude a conclu, prend moins de temps et d’efforts.

« Il ya certainement un certain sens physiologique au fait de s’accroupir, » dit le gastroentérologue Anish Sheth, co-auteur des livres What’s your poo telling you? et What’s my pee telling me? « Dit simplement, il redresse le côlon. »

Lorsque nous sommes debout, le côlon (où les déchets sont stockés) est poussé contre le muscle puborectalis, qui maintient la continence fécale jusqu’à ce qu’il soit temps de rejoindre la salle de bains. S’asseoir seulement partiellement détend le muscle. S’accroupir le détend complètement, essentiellement en redressant le côlon. Cela facilite le processus d’élimination.

Les experts ont fait valoir que les maladies digestives comme la colite, la constipation, les hémorroïdes ont leur racines dans le fait que les gens soient assis et tendus sur les toilettes. Des études ont montré, par exemple, que plus de temps vous passez dans la salle de bain, à la lecture spécifiquement, plus vous êtes susceptible de développer des hémorroïdes, ou le gonflement des vaisseaux sanguins dans et autour de l’anus. Certains médecins recommandent même aux patients d’essayer de s’accroupir pour faire face à leurs problèmes de colon.

Loading...

Les toilettes à la Turque sont utilisées partout dans le monde aujourd’hui. En Asie, les toilettes publiques peuvent proposer deux toilettes occidentales, et deux toilettes à la Turque dans lesquelles l’utilisateur place ses pieds au dessus d’une ouverture dans le sol et s’accroupit. Les toilettes à la Turque peuvent être trouvées au Japon, en Russie et en France.

Alors que Sheth ne conseille pas actuellement à ses patients de s’accroupir, «je devrais probablement, » dit-il. « Je suppose que jusqu’à présent il n’y avait pas de moyen sûr. »

Sheth faisait allusion au Squatty Potty, un produit sorti il y a quelques années qui ressemble à un marchepied. Les utilisateurs placent leurs pieds dessus en position assise sur les toilettes, ce qui permet un angle d’accroupissement de 35 degrés.

Source : Everyday Health