Regarder des larmes au microscope révèle quelque chose de bouleversant.

larmes

Lorsque nous sommes tristes, endoloris, chagrinés, nous versons des larmes. Lorsque nous pleurons ou sommes surpris aussi. Mais est-ce les mêmes larmes à chaque fois?

C’est ce qu’a voulu découvrir Rose-Lynn Fisher à travers son projet intitulé «  topographie des larmes ». Cette chercheuse a étudié au microscope plus de 100 larmes différentes et ce qu’elle a découvert est surprenant ! En effet, chaque type de larme a une texture différente.

Rose-Lynn Fisher a ainsi pu classer les larmes en trois catégories: de base, réflexes et psychiques. Ces dernières sont versées lorsque la personne ressent des émotions intenses. En réalité, toutes les larmes sont constituées des mêmes substances élémentaires, à savoir des huiles organiques, de l’eau salée, des enzymes et des anticorps. Mais ce qui change à chaque fois, ce sont les molécules additionnelles qui caractérisent chaque type de larme.

Larme de rire à en pleurer

tear1-620x

 

Larmes de changement

tear2-620x

 

Larmes de chagrin

tear3-620x

 

Larmes provoquées par des oignons

tear4-620x

 

Larmes basiques

 

Larmes de retrouvailles intemporelles

 

Larmes de fin et de commencement

 

Larmes de l’élan, réorientées

 

Larmes de soulagement

tear9-620x

 

Larmes de possibilité et d’espoir

 

Des larmes de joie au moment initial

 

Larmes de souvenir

tear12-620x

Tout comme les flocons de neige et les empreintes digitales, aucune larme ne se ressemblent. Je ne peux pas croire les différences qu’il y a entre elles.

Source: Rose-Lynn Fisher