L’aquaponie, ou comment faire pousser des légumes grâce aux poissons

portable-fish-farm-at-growing-power

L’aquaponie est la combinaison de l’aquaculture (l’élevage de poissons comestibles) et de l’hydroponie (culture des légumes et de végétaux hors sol).

Cette technique est utilisée depuis des millénaires en Asie (rizipisciculture) et en Amérique Latine chez les Aztèques (chinampas). En Europe elle subit un énorme retard et a environ 20 à 25 années de retard sur l’Australie, l’Amérique, le Canada et le Japon.

Peut-être avez-vous déjà vu des vidéos d’aquaponie sur Youtube au détour de vos recherches pour faire transformer votre jardin en potager bio ou bien pour cultiver votre nourriture bio en appartement. Car oui, en effet, l’aquaponie permet de cultiver sur de toutes petites surfaces et c’est pourquoi elle se développe tant dans les zones urbaines.

12516142_926830974064612_1446119569_n

En Australie il n’y a pas un appartement qui n’est pas équipé d’un système aquaponique !

Loading...

Un système aquaponique représente un vrai écosystème autonome de plantes, d’animaux, de vers et de bactéries qui fonctionne de façon autonome et qui permet à ses propriétaires de produire des fruits, légumes et du poisson bio toute l’année, quelle que soit la saison.

Les végétaux et les poissons produits en aquaponie sont d’une qualité exceptionnelle et c’est un vrai plaisir que de retrouver le goût des aliments. Leurs qualités nutritives sont les mêmes qu’en agriculture biologique en terre contrairement à la culture hydroponique qui produit des aliments en carence et au goût fade.

En aquaponie, les légumes poussent deux à trois fois plus vite qu’en terre !

Etant donné que les racines des plantes sont en contact permanent avec de l’oxygène et des nutriments, les plantes poussent plus rapidement qu’en terre. Les densités de culture permises sont également plus importantes qu’en culture classique car les racines ayant tout ce dont elles ont besoin à disposition, ne se développent pas autant qu’en terre et ne se concurrencent pas entre elles. On peut ainsi facilement planter les légumes côte à côte, à seulement quelques centimètres les uns des autres.

Mais alors comment ça marche l’aquaponie ?

12511828_926830984064611_2116178781_n

Schéma du cycle de l’azote sur lequel repose un écosystème aquaponique.

Le procédé se veut écologique de A à Z. D’abord, grâce aux 90 à 95% d’économie d’eau qu’il permet. Au lieu des 100 m³ d’eau nécessaires pour produire un kilo de poisson en aquaculture, il n’en faut que 7 en aquaponie, tout en produisant des légumes. Merveilleux, non ?

Le peu de perte d’eau est dû à la croissance des végétaux qui absorbent cette eau pour grandir et vivre ainsi qu’à l’évaporation naturelle.

C’est aussi bio car les poissons ne sont nourris qu’à partir de végétaux, insectes, limaces, vers et plantes aquatiques, et qu’ils ne sont pas soignés aux antibiotiques car ils sont en pleine santé dans une eau parfaitement propre. Les plantes, elles, n’ont besoin d’aucun pesticide car elles sont également en pleine santé et qu’elles arrivent à se défendre elles mêmes.

En aquaponie, le seul intrant est la nourriture des poissons. On n’a pas besoin d’ajouter d’engrais ou de produits chimiques et il n’y a aucun rejet polluant.

12544071_926831247397918_1526455791_o

Basilic, salades, haricots, petits pois, tomates, poivrons, mâche, carottes, sauge, choux, lavande, géraniums, radis, œillets d’Inde sur moins d’un mètre carré et après seulement un mois et demi de culture en intérieur.

Vous voulez débuter l’aquaponie ?

Débuter l’aquaponie pour nourrir sa famille sainement ne coûte pas très cher si on sait bricoler un minimum. Pierre HARLAUT, d’aquaponie.biz vous donne tous les conseils, astuces et guides pour fabriquer son système aquaponique d’intérieur ou d’extérieur. Il propose également un ebook gratuit d’environ 80 pages.

Pierre a découvert l’aquaponie il y a un peu plus de deux ans grâce à une vidéo d’un aquaponiste américain et il s’en est tout de suite passionné. Après deux années à créer des dizaines de prototypes, il propose désormais quelques kits aquaponiques faits artisanalement sur sa boutique d’aquaponie (www.permacube.fr). Suite à l’engouement pour ses vidéos youtube, il vient même de créer un réseau social d’aquaponie qu’il a appelé Akaponik.com.

Les composants d’un système aquaponique

Pour fabriquer son système c’est simple, il faut une pompe, un aquarium pour y mettre les poissons, un petit bac qui servira de bac de culture et des billes d’argile en guise de substrat. La chose la plus dur dans la fabrication d’un kit aquaponique, c’est la fabrication du siphon-cloche automatique qui servira à faire des marées dans le bac de culture. Il va permettre d’alterner entre une marée haute qui apporte les nutriments et l’eau aux racines des plantes avec une marée basse qui permettra aux racines d’être à l’air et de respirer. Encore une fois, Pierre vous propose sur son site un schéma explicatif pour vous fabriquer le votre.

12557174_926831294064580_2129029505_o

Serre de Pierre HARLAUT lors de sa deuxième année d’expérimentations.

Chaque système aquaponique comprendra les éléments énumérés ci-dessous. Il y a beaucoup d’options à ajouter à ceux-ci et la personnalisation du système, en fonction de vos besoins et de vos objectifs. On peut ainsi ajouter des filtres, des bulleurs, des tuyaux pour cultiver en NFT ou bien des radeaux en polystyrène extrudé pour cultiver en Raft sur radeaux.

Nous vous détaillerons toute la fabrication d’un kit aquaponique de A à Z dans un prochain article.

Source: www.aquaponie.biz – Pierre HARLAUT