Non, ce n’est pas un hoax: des hot dogs contiennent vraiment de l’ADN humain

hot-dogs-human-dna

Si vous avez déjà mangé un hot dog lors d’un barbecue, vous avez probablement subi le commentaire sarcastique: « Vous allez vraiment manger ça? Avez-vous la moindre idée de ce qu’ils mettent dans les hot-dogs ?! « 

Alors que des morceaux d’insectes, des globes oculaires, et ce morceau dur curieusement non identifiable pourrait traverser votre esprit, toute suggestion qu’un hot-dog contient de l’ADN humain parait probablement facétieux. Ca ne devrait pas. Une part stupéfiante de 14,4% des échantillons testés pour « The Hot Dog Report » par Clear Food – qui fournit des analyses moléculaires de marques d’aliments couramment achetés – a été par euphémisme jugée « problématique ».

Selon le rapport:

« Clear Food a trouvé de l’ADN humain dans 2% des échantillons, et dans 2/3 des échantillons végétariens. »

Ce n’est pas tout. Si vous êtes végétarien ou si vous avez des restrictions alimentaires pour des raisons religieuses ou éthiques, il est important que vous sachiez le peu d’importance accordée à l’étiquetage:

« 10% des produits végétariens contenaient de la viande. » Du poulet s’est montré dans une saucisse végétarienne et du porc a été trouvée dans un hot-dog végétarien.
Les plats végétariens avaient des étiquettes exagérant la teneur en protéines « d’autant que 2,5 fois. »
– Les plats végétariens étaient aussi responsables de 67% des cas dans le rapport où a été détecté de l’ADN humain
4 échantillons végétariens sur 21 ont eu ces problèmes d’hygiène.
Du porc avait été substitué au hasard à la place du poulet ou de la dinde énumérés dans les ingrédients de l’étiquette dans 3% des échantillons « dans les produits de toutes les gammes de prix. »
– Des substitutions inattendues sont survenues avec une fréquence surprenante. Globalement, le nombre et le type d’ingrédients non mentionnés étaient: poulet (10 échantillons), porc (9), boeuf (4), dinde (3), et agneau (2).

Loading...

Les hot dogs semblent être surnommés de la « viande mystère » pour des raisons parfaitement valables.

Avec de telles conclusions troublantes, peut-être que la question devrait être posée à nouveau:

« Allez-vous vraiment manger ça?? »

Source: theantimedia.org