Un lobbyiste affirme que le Roundup de Monsanto est bon à boire, il panique quand on lui offre un verre

lobbyiste-monsanto

La chaîne de télévision Canal+ a rencontré le Dr. Patrick Moore pour un documentaire. Le Dr. Moore, qui prétend être un expert écologique et est actuellement le leader pour Ecosense Environmental, a déclaré à l’enquêteur que le désherbant Roundup de Monsanto n’était pas responsable de la montée en flèche des taux de cancer en Argentine.

Cette affirmation est va à l’encontre du rapport de l’Organisation mondiale de la Santé de la semaine dernière citant le désherbant comme une cause probable de cancer.

Peu de temps après que l’entrevue a commencé, elle a pris une tournure surréaliste.

Le Dr. Moore a insisté sur le fait que le Roundup est bon à boire, après quoi l’intervieweur a fait la seule chose logique que l’on pouvait faire dans cette situation. Il a offert au médecin un verre de l’herbicide pour lui laisser l’opportunité de prouver son affirmation. Ce qui suit est le texte de cet échange.

Dr. Patrick Moore: “Vous pouvez en boire un grand verre (de Roundup) et ça ne fait aucun mal.”

Canal+: “Ah bon, vous en voulez, j’en ai là…”

Loading...

Moore: “Avec plaisir ! Bon en fait, pas vraiment… Mais je sais que ça ne me ferait pas de mal.”

Canal+: “Ah bah alors, j’en ai ici, du glyphosate. ”

Moore: “Non, je ne suis pas stupide.”

Canal+: “Ah ok, donc c’est dangereux, ok?

Moore: “Non, les gens essaient de se suicider régulièrement et ils se ratent.”

Canal+: “Dites la vérité, c’est dangereux.”

Moore: “Ce n’est pas dangereux pour les humains.”

Canal+: “Alors vous êtes prêt à en boire un verre?”

Moore: “Non, je ne suis pas un idiot. Interviewez-moi sur le riz doré.”

Canal+: “On l’a fait.”

Ensuite Moore termine brusquement l’interview en traitant le journaliste de « connard » et part en colère.

Greenpeace, une organisation à laquelle le docteur était lobbyiste dans les années 1970, a fait cette déclaration en 2008 en ce qui concerne le Dr. Patrick Moore:

Patrick Moore se présente souvent sous un faux jour dans les médias comme un « expert » de l’environnement ou même un « écologiste », tout en émettant des opinions anti-environnementales sur un grand nombre de questions et en prenant une position nettement anti-environnementale. Il exploite également des liens de longue date avec Greenpeace pour se vendre en tant que conférencier et porte-parole d’entreprises, en prenant généralement des positions que Greenpeace combat.

S’il est vrai que Patrick Moore était membre de Greenpeace dans les années 1970, en 1986, il retourna brusquement sa veste sur les questions mêmes qu’il défendit passionnément par le passé. Il affirme qu’il « a vu la lumière », mais ce que Moore a vraiment vu était une occasion de gain financier. Depuis, il est passé de défenseur de la planète à un représentant rémunéré des pollueurs industriels.

Patrick Moore fait la promotion d’opinions anti-écologiques telles que la coupe à blanc, l’énergie nucléaire, le saumon d’élevage, la production de PVC (vinyle), les cultures génétiquement modifiées, et l’exploitation minière. Les clients de ses services de conseil sont des entreprises que Greenpeace a dénoncé pour leurs méfaits environnementaux, y compris Monsanto, Weyerhaeuser, et BHP Minerals.

Visionnez la vidéo de Canal+ ci-dessous:

Un commentaire

  1. Sol Delaforêt dit :

    Excellent !!! Ca devrait d’ailleurs être le test obligatoire à faire : ceux qui vendent un produit, devraient d’abord l’ingérer publiquement !
    J’ai moi-même fait cette expérience deux fois : la réponse de frayeur a été la même que celle de la vidéo.
    – à un médecin qui me proposait un traitement esthétique : « Vous vous le feriez à vous, Docteur? » – Moi, mais pourquoi ? (expression de peur sur le visage!!).
    – à un forum sur les lobby après une émission tv : au représentant, je pose la question : « prenez-vous tous ces produits? » – « Ah mais non, je n’en ai pas besoin, moi! ».

Comments are closed.