10 signes que vous êtes intolérant au gluten

Gluten

L’intolérance au gluten, appelée aussi sensibilité au gluten ou maladie coeliaque – quand elle est dans sa forme la plus sévère – peut présenter des symptômes qui vont de zéro symptôme à des symptômes potentiellement mortels, ou des problèmes de santé chroniques  et invalidants, ou n’importe quel stade entre ces deux extrêmes. Bien souvent, les symptômes ne sont pas concordants d’une personne à l’autre et c’est l’un des problèmes qui rendent si difficiles les tests sur le gluten ou sur les diagnostiques de la sensibilité au gluten pour les professionnels de santé.

D’après Katrina Plyler, voici 8 signes surprenants montrant que vous êtes intolérant au gluten :

1. Effets gastro-intestinaux

2. Mauvaise absorption des vitamines

3. Eruptions cutanées

4. Migraines

Loading...

5. Douleurs articulaires

6. Intolérance au lactose

7. Fatigue chronique

8. Fibromyalgie

Le Docteur Amy Myers indique également deux autres symptômes d’intolérance au gluten:

1 – « Symptômes neurologiques tels que les étourdissements ou la sensation de déséquilibre

2 – Déséquilibres hormonaux tels que le syndrome prémenstruel, le SOPK, ou une infertilité inexpliquée ».

D’après The Examiner.com, voyez ci-dessous cinq signes pas-si-évidents que vous êtes intolérant au gluten et que vous pourriez ne pas avoir remarqués :

1. « Vous êtes un adulte et vous avez pourtant encore des éruptions comme un adolescent :

Votre peau est le plus grand organe du corps  et est une fenêtre sur votre santé intérieure. C’est peut-être la raison pour laquelle le Docteur Dr. Alessio Fasano, du Centre de Recherche Coeliaque de L’université du Maryland, insiste sur le fait que l’ acné persistante est un signe d’inflammation dû au gluten qui peut affecter d’autres organes.

2. Vous vous réveillez en vous sentant mou, vous êtes fatigué toute la journée, et ne vous sentez jamais reposé:

Si vous n’êtes pas un couche-tard systématique et que vous n’arrêtez pas de couper la sonnerie de votre réveil chaque matin, il se peut effectivement que ce soit dû à votre régime alimentaire.  Un régime comprenant beaucoup de gluten peut non seulement provoquer de la fatigue chez une personne intolérante au gluten, mais cela peut réellement perturber votre rythme de sommeil et créer une sensation de malaise général, d’après des recherches.

3. Vous souffrez d’accès de mauvaise humeur, d’anxiété, de dépression ou ADD:

Il se pourrait qu’une  intolérance ou une allergie au gluten ne provoque pas de l’anxiété ou une dépression juste sans raison, mais cela peut vraimentaggraver les symptômes. Une étude    de 2010 du National Institutes of Health (NIH) (Institut National de Santé),  cite « des préoccupations importantes  concernant le nombre croissant de symptômes psychologiques  et de troubles mentaux chez les patients de la maladie ceoliaque.

4. Vous souffrez mystérieusement de douleurs articulaires  aux mains, aux genoux ou aux hanches:

Les douleurs articulaires peuvent être le signe de nombreuses maladies auto-immunes. Si vous n’êtes pas en surpoids, si vous ne faites pas des jogging exagérés, ou si vous ne souffrez pas d’arthrite, la réponse inflammatoire à une intolérance au gluten peut expliquer le fait que votre système enclenche une réaction vers vos articulations.

5. Vous êtes accablé par de fréquents maux de tête et des migraines:

Les causes de la migraine sont variées et mystérieuses, mais des études ont établi le lien entre un nombre croissant de maux de tête et de migraines chez les patients de la maladie ceoliaque, par rapport à la population générale. Dans une étude de 2001, le Dr Marios Hadjivassiliou de l’Hôpital Royal Hallamshire du Royaume Uni  a fait un rapport sur des patients dont les migraines diminuaient effectivement leur symptôme de migraine en respectant un régime sans gluten.

Et la situation empire ; le gluten a été lié à plus de 55 maladies! Oui, j’ai bien dit 55 maladies.

Si vous avez une sensibilité au gluten ou des symptômes d’intolérance au gluten, c’est Une Cause pour de Nombreuses Maladies.

Un article de synthèse dans le  New England Journal of Medicine  a répertorié  55 « maladies » qui peuvent être causées par la consommation de gluten (iv). Notamment l’ostéoporose, le syndrôme du colon irritable, la maladie inflammatoire du colon, l’anémie, le cancer, la fatigue, les aphtes (v) et la polyarthrite rhumatoïde, le lupus, la sclérose en plaques, et la plupart des autres maladies auto-immunes. Le gluten est aussi lié à plusieurs maladies psychiatriques (vi) et neurologiques, y compris l’anxiété, la dépression, (ii) la schizophrénie, (viii) la démence, (ix) la migraine, l’épilepsie, et la neuropathie (lésions nerveuses). (x) Il a également été associé à l’autisme (ix).

Selon le Dr. Mark Hyman, il était d’usage de considérer que les problèmes liés au gluten ou la maladie ceoliaque ne concernaient que les enfants qui avaient de la diarrhée, une perte de poids et un retard de croissance. Maintenant, nous savons que vous pouvez être âgé, gros, et constipé et souffrir quand même de la maladie ceoliaque ou d’une sensibilité au gluten.

La sensibilité au gluten est en fait une maladie auto-immune qui crée une inflammation dans tout le corps, avec des effets à large spectre vers tous les systèmes organiques y compris votre cerveau, votre coeur, vos articulations, le système digestif, et plus. Elle peut être la cause unique se masquant derrière de nombreuses « maladies » différentes. Pour remédier à ces maladies, il vous faut traiter la cause – qui est souvent une sensibilité au gluten – pas seulement les symptômes.

Cela bien sûr ne signifie pas que TOUS les cas de dépression ou de maladie auto-immune ou n’importe lequel de ces autres problèmes sont causés par le gluten chez tout-le-monde – mais c’est important de penser à le rechercher si vous avez une maladie chronique.

En négligeant d’identifier une sensibilité au gluten ou une maladie ceoliaque, nous générons des souffrances inutiles et la mort pour des millions d’Américains. Les problèmes de santé causés par la sensibilité au gluten ne peuvent être traités par de meilleurs médicaments. Ils ne peuvent être résolus qu’en éliminant 100 pourcent du gluten de votre alimentation.

Alors, que faire? Eh bien, faites-vous tout d’abord tester par votre médecin. Demandez-lui  de faire un bilan complet pour être sûr qu’il n’y a rien d’autre en cours, puis essayez un mode alimentaire sans gluten en restant très attentif aux éventuels signes que vous êtes intolérant ou sensible au gluten.

Références:

(i) Ludvigsson JF, Montgomery SM, Ekbom A, Brandt L, Granath F. Small-intestinal histopathology and mortality risk in celiac disease. JAMA. 2009 Sep 16;302(11):1171-8.

(ii) Rubio-Tapia A, Kyle RA, Kaplan EL, Johnson DR, Page W, Erdtmann F, Brantner TL, Kim WR, Phelps TK, Lahr BD, Zinsmeister AR, Melton LJ 3rd, Murray JA. Increased prevalence and mortality in undiagnosed celiac disease. Gastroenterology. 2009 Jul;137(1):88-93 (Prévalence croissante et mortalité dans la maladie ceoliaque non diagnostiquée).

(iii) Green PH, Neugut AI, Naiyer AJ, Edwards ZC, Gabinelle S, Chinburapa V. Economic benefits of increased diagnosis of celiac disease in a national managed care population in the United States. J Insur Med. 2008;40(3-4):218-28.

(iv) Farrell RJ, Kelly CP. Celiac sprue. N Engl J Med. 2002 Jan 17;346(3):180-8. Review.

(v) Sedghizadeh PP, Shuler CF, Allen CM, Beck FM, Kalmar JR. Celiac disease and recurrent aphthous stomatitis: a report and review of the literature. Oral Surg Oral Med Oral Pathol Oral Radiol Endod. 2002;94(4):474-478.

(vi) Margutti P, Delunardo F, Ortona E. Autoantibodies associated with psychiatric disorders. Curr Neurovasc Res. 2006 May;3(2):149-57. Review.

(vii) Ludvigsson JF, Reutfors J, Osby U, Ekbom A, Montgomery SM. Coeliac disease and risk of mood disorders–a general population-based cohort study. J Affect Disord. 2007 Apr;99(1-3):117-26. Epub 2006 Oct 6.

(viii) Ludvigsson JF, Osby U, Ekbom A, Montgomery SM. Coeliac disease and risk of schizophrenia and other psychosis: a general population cohort study. Scand J Gastroenterol. 2007 Feb;42(2):179-85.

(ix) Hu WT, Murray JA, Greenaway MC, Parisi JE, Josephs KA. Cognitive impairment and celiac disease. Arch Neurol. 2006 Oct;63(10):1440-6.

(x) Bushara KO. Neurologic presentation of celiac disease. Gastroenterology. 2005 Apr;128(4 Suppl 1):S92-7. Review.

(xi) Millward C, Ferriter M, Calver S, Connell-Jones G. Gluten- and casein-free diets for autistic spectrum disorder. Cochrane Database Syst Rev. 2004;(2):CD003498. Review.

(xii) Green PH, Jabri B. Coeliac disease. Lancet. 2003 Aug 2;362(9381):383-91. Review.

Sources de l’ Article:

Huffington Post Dr. Mark Hyman

Easy Immune Health

Dr. Amy Myers

health.usnews.com

3 commentaires à “10 signes que vous êtes intolérant au gluten”

  1. Mama Rosa dit :

    Merci pour ces très riches infos

  2. Yoann dit :

    Bon je me dis que je vais vous aider à mieux comprendre le truc… Les intolérances au gluten / lactose sont en effet un phénomène lié à la fibromyalgie et aux problèmes de fatigue chronique. Mais l’intolérance au gluten n’est pas la CAUSE initiale. La cause, c’est ce qu’on appelle LGS, Leaky Gut Syndrome ou « Syndrome de Perméabilité Intestinale » en français. Testé et éprouvé par moi-même et des milliers de gens 😉

Comments are closed.