Enfant : un aliment peut déclencher plusieurs allergies

Les enfants qui se débarrassent d’une allergie pourraient bien en voir resurgir une autre, sous une forme plus sévère, alertent des pédiatres américains.

allergie enfant

Une allergie alimentaire peut en cacher une autre. Certains enfants qui pensent avoir résolu une allergie à un aliment pourraient en développer une autre, plus grave et plus persistante, l’œsophagite à éosinophiles.

Cette inflammation de la muqueuse de l’œsophage se caractérise par la présence en quantité anormale de polynucléaires éosinophiles, un type de globules blancs, dans l’œsophage. Cette pathologie s’avère être une forme sévère et douloureuse d’allergie dont la prévalence s’est développée ces dernières années. Elle se manifeste par des vomissements, une perte de poids, des bouffées de chaleur et des difficultés de déglutition. Elle peut se développer à tout âge, mais on la retrouve le plus souvent chez des enfants présentant des difficultés alimentaires.

Pour les chercheurs, une allergie à un aliment peut disparaître au profit d’une œsophagite à éosinophiles. « Ces deux allergies ont quelques éléments en commun, expliquent les auteurs, mais les patients avec œsophagite ne vont généralement pas pouvoir recouvrer une tolérance aux aliments qui déclenchent leur allergie », explique le Dr Jonathan M. Spergel, pédiatre allergologue à l’Hôpital pour enfants de Philadelphie, dans un communiqué de presse.

Repérer les premiers signes d’œsophagite

Pour les besoins de l’étude, les allergologues ont comparé ce type d’œsophagite à une allergie alimentaire qui se développe en réaction à la présence de protéines contenues dans certains aliments comme les noisettes, les œufs ou le lait.

1 375 enfants ont été étudiés entre 2000 et 2012. Au final, 425 ont présenté une allergie à des aliments comme le lait, les œufs, le soja et le blé. Parmi eux, 17 petits patients ont développé une œsophagite en réaction à un aliment, le même à l’origine de l’allergie alimentaire.

Des pédiatres allergologues de l’Université de Philadelphie demandent aux professionnels de santé d’être plus vigilants quand ils examinent les enfants souffrant d’allergies alimentaires afin de mieux déceler les éventuels premiers symptômes d’une œsophagite à éosinophiles.

source: topsante

Loading...
Loading...