Preuve révélatrice: le bicarbonate de soude et l’huile de noix de coco peuvent tuer le cancer

tuer-le-cancer

Une femme qui souffrait d’un cancer de la peau, un carcinome basocellulaire (situé sur la couronne de sa tête) a été guérie après l’insistance de sa fille pour qu’elle essaie une pâte de bicarbonate de soude, en l’appliquant directement sur la zone affectée.

Elle a d’abord résisté, mais Azizo,  sa fille, écrivaine respectée et un partisane de la médecine naturelle, a lu de nombreux articles sur des gens qui avaient guéri leur cancer en utilisant un mélange à partir de bicarbonate de soude.

Elle a eu trois chirurgies et chaque fois, le cancer est revenu encore pire. Finalement, elle a décidé de faire confiance à la nature et à sa fille, et a commencé à utiliser le bicarbonate de soude mélangé à de l’huile de noix de coco bio pressée à froid.

Sa fille lui a donc appliqué la pâte épaisse sur la zone touchée, consciente du fait que l’huile de noix de coco a des pouvoirs de régénération cellulaire de la peau. Elle a également appris lors de ses nombreuses recherches que l’huile de noix de coco est un complément efficace du bicarbonate de soude. Elle a juste appliqué le remède sur la zone touchée, sans frotter.

Le seul antibiotique que Azizo ait utilisé était le Polysporin Triple 3, appliqué seulement la nuit. Vous pouvez utiliser toute autre pommade antibiotique à titre de précaution contre les infections bactériennes dans la région douloureuse. L’argent colloïdal imbibé de coton pourrait fonctionner aussi bien.

Arrêtez d’utiliser la pommade lorsque la plaie se referme. Azizo a continué à appliquer le bicarbonate de soude et l’huile de noix coco, accompagné d’un coton imbibé de vinaigre de cidre et maintenu en place avec du microspore.  Cela permettait de faire pénétrer le bicarbonate de soude dans les racines du carcinome basal cellulaire. Le DMSO est un autre solvant encore plus efficace à cet effet.

Loading...

Azizo a appliqué le remède pendant 38 jours, sa mère était complètement débarrassée du cancer de la peau et la plaie était complètement guérie. Ce type de cancer de la peau n’est pas aussi mortel que le mélanome, mais il continue à s’étendre sur la peau jusqu’à sa complète guérison.

Elles ont utilisé du bicarbonate de soude ordinaire, rien de fantaisie ni de coûteux. Bien sûr, les rumeurs au sujet de l’aluminium dans le bicarbonate de soude sont totalement erronées. Le bicarbonate de soude contient bien de l’aluminium, sauf lorsqu’il est étiqueté « sans aluminium ».

Le bicarbonate de soude procure un environnement alcalin, et comme nous l’avons plusieurs fois montré, les tumeurs ne se développent que dans des milieux acides.

Histoire éloquente entre la vie et la mort

Vernon Johnston s’est adressé à l’Administration des Anciens Combattants et a appris qu’il avait un cancer de la prostate de stade III. Il était divorcé depuis peu, et assez démuni financièrement. Son cancer a fait des métastases dans la région de la hanche et s’est bientôt développé en cancer de stade IV. Il devait attendre plusieurs semaines avant le rendez-vous concernant la thérapie qu’il devait suivre, et l’un de ses fils lui a recommandé quelques produits qui pourraient rapidement alcaliniser  son organisme au niveau cellulaire.

Il a commandé du césium, qui n’est jamais arrivé. Il a utilisé du bicarbonate de soude et de la mélasse noire, et non du sirop d’érable, afin que le « cheval de Troie » de sucre ouvre largement les cellules cancéreuses et qu’elles reçoivent fortement l’influence alcaline du bicarbonate de soude qui finirait par entraîner la destruction des cellules cancéreuses.

la mélasse s’avère extrêmement basique par une forte concentration de minéraux tels que le potassium, le magnésium et le calcium alors que le sucre débarrassé de ses éléments minéraux est vraiment acidifiant.

Il a utilisé ce remède et deux semaines plus tard, sa scintigraphie osseuse n’a montré aucune propagation du cancer. Le PSA avait chuté de 22 à  5 puis à 1 au cours de son traitement et des prescriptions pharmaceutiques. En savoir plus sur l’histoire de Vernon ici.

En plus de son traitement, Vernon a reçu beaucoup de soleil, fait régulièrement des exercices de respiration afin d’augmenter l’apport d’oxygène à la zone touchée  et était passé à une alimentation plus saine à base de plantes.

Vernon a pratiqué activement l’imagerie positive, et tout cela est expliqué dans son livre « La danse de Vernon avec le cancer. Après le choc« . Vous pouvez consulter un extrait gratuit du livre ici et vous avez également la possibilité de l’acheter. Le livre a été écrit au cours des cinq années après le traitement alcalinisant au bicarbonate de soude. Vernon donne des conférences, et, depuis cinq ans, il est en bonne santé. Cinq ans plus tard, il n’a plus de traces du cancer.

Il convient de distinguer le mot « alcalin » du mot « alcalinisant ».  Certaines substances alcalines ne produisent pas l’alcalinité dans le corps, et certains aliments acides, comme les citrons (verts ou jaunes), deviennent réellement alcalinisants dans le corps. Pour être plus précis, ne comptez pas sur l’eau alcaline pour augmenter votre pH d’acide à alcalin. Le bicarbonate de soude est alcalin ET alcalinisant.

Le Dr Mak Sircus est un défenseur du bicarbonate de soude comme remède contre le cancer. Il a écrit un livre sur l’utilisation du bicarbonate de soude dans le traitement du cancer et d’autres problèmes de santé appelé Sodium Bicarbonate – Full Medical Review.

Un ancien médecin Italien est maintenant un praticien de la santé alternative. Il injecte une solution de bicarbonate de soude dans les vaisseaux sanguins qui alimentent les tumeurs, à partir de son expérience en tant que chirurgien en oncologie.

Le Dr Simoncini explique qu’il n’y a pas d’antifongique plus efficace et plus sûr que le bicarbonate de soude. Il affirme que le cancer se développe sur les colonies de champignons et même que les colonies fongiques créent le cancer. Ses recherches ont abouti à la suppression de sa certification médicale en Italie.

Le bicarbonate de soude mérite plus d’attention et d’examen. Au moins, il devrait être considéré comme traitement complémentaire pour les affections graves ainsi qu’une approche globale pour des affections mineures.  Les liens fournis dans l’article fourniront de plus amples informations.

Source : Real Farmacy

Sources incluses dans l’article de Real Farmacy:
www.healthy-holistic-living.com
www.curenaturalicancro.com
www.naturalnews.com
www.naturalnews.com
www.dmso.org
phkillscancer.com

Articles connexes: