Les 10 pires aliments pour la digestion

blé

Certains de ces aliments ne sont intrinsèquement pas bons pour la digestion, et certains vont exacerber les problèmes digestifs courants. Que manque-t-il à cette liste, à votre avis ?

1. Le gluten : Cette protéine trouvée dans le blé, l’orge et le seigle. Le gluten est l’aliment numéro un pour occasionner les plus grands dommages, à mon avis. En plus d’être l’élément déclencheur de la maladie coeliaque, il existe une grande part de la population qui a une intolérance au gluten sans avoir la maladie coeliaque. Le gluten est très difficile à broyer dans le corps. Les grosses molécules non broyées provoquent des gaz, des ballonnements et l’inflammation. Des chercheurs ont prouvé que le gluten littéralement dissocie, « déboutonne » la connexion entre les cellules qui tapissent l’intestin grêle, ce qui entraîne un intestin poreux.  Tant que les personnes avec les problèmes gastro-intestinaux n’ont pas eu les tests prouvant qu’ils ne réagissent pas au gluten, ils feraient mieux de ne pas s’en approcher.

2. Les produits laitiers : Lorsque nous pasteurisons et homogénéisons du lait, nous transformons complètement sa substance. La protéine trouvée dans le lait, appelée caséine, est très allergène et inflammatoire. Elle stimule également une forte réponse à l’insuline, ce qui peut freiner la combustion des graisses et nous faire retenir l’eau et avoir l’air boursoufflé (oops!). Le lactose, qui est le carbohydrate (glucide) dominant du lait, peut aussi être très difficile à digérer, en témoigne le très grand nombre de personnes intolérantes au lactose. L’intolérance au lactose est différente d’une allergie au lait., car l’allergie est largement due à la caséine. Le yaourt et le kéfir, qui sont des produits laitiers fermentés ne devraient être consommés que par ceux qui sont exempts de symptômes gastro-intestinaux et qui ne sont pas sensibles aux produits laitiers.

3. Le soja : le soja contient des inhibiteurs de la protéase. La Protéase est une enzyme utilisée par le corps pour décomposer les protéines. Aussi, quand nous consommons du soja, nous consommons des composés qui freinent la digestion. Le soja contient également des glucides (carbohydrates) qui ne sont pas reconnus par le système gastro-intestinal humain, de sorte qu’ils restent entiers et non digérés. Lorsque ces grosses molécules non digérées arrivent à l’intestin grêle – qui aime que tout soit broyé aussi petit que possible – les gaz, les ballonnements et les crampes sont le résultat. Consommé régulièrement, le soja va générer une réponse inflammatoire dans l’intestin grêle. Le soja fermenté présente des caractéristiques différentes et n’entre pas dans la même catégorie que les produits transformés à base de soja comme le tofu, le lait de soja, les vermicelles de soja, les flocons de soja, les pâtés, les fromages et les protéines de soja. Les produits fermentés du soja y compris le miso et la sauce de soja peuvent être utilisés.

4. Le sucre : L’aliment qu’on ne présente plus, le sucre fait des ravages dans le système gastro-intestinal principalement du fait de trois facteurs : il supprime la fonction immunitaire, nourrissant les bactéries et les levures pathogènes dans l’intestin, générant ainsi l’inflammation. Le sucre représente une très large catégorie et se réfère aux produits très sucrés ou aliments sucrés transformés également, tels que les gâteaux, les bonbons, les biscuits, les céréales sèches, les bagels, crackers, etc Les personnes qui ont une prolifération de candida albicans, le syndrome du colon irritable, l’inflammation chronique du colon (ou maladie de Crohn) et la maladie coeliaque se porteraient mieux en réduisant drastiquement leur consommation de sucre jusqu’à ce que leurs symptômes disparaissent.

Loading...

5. Les haricots et les légumineuses : les haricots et les légumineuses contiennent des composés appelés lectines et saponines. Ces composés aggravent le colon poreux, et entretiennent le cycle d’inflammation et de stimulation immunitaire. Leurs glucides (carbohydrates) sont très difficiles à digérer, ce qui est démontré par la très grande demande de produits tels que Bean-o. (produit pour éliminer les gaz).

6. La famille des solanacées : Ces végétaux comprennent les tomates, les pommes de terre blanches, l’aubergine et le poivron. Ils font partie de la famille botanique des solanacées et contiennent une variété de composés, y compris la solanine, qui peuvent aggraver l’intestin poreux, et également réduire l’énergie cellulaire dans les intestins. Les personnes ayant un système digestif fragile, devraient éviter la famille des solanacées jusqu’à ce qu’ils aient suivi un programme complet de régénération du colon.

7. Les fausses graisses / graisses trans : En plus d’être très difficiles à digérer, ce qui peut déclencher des symptômes de gaz, des ballonnements, des crampes et des selles molles (quelqu’un a-t-il vu la publicité pour Olean?: un substitut de graisses), ces graisses inhibent l’absorption optimale des nutriments en accélérant le transit intestinal. Les graisses trans rendent également les cellules et leurs membranes plus rigides, ce qui diminue la communication cellulaire et la fluidité.

8. Les faux édulcorants : Le principal symptôme digestif causé par les faux édulcorants se traduit par les gaz et les ballonnements. De nombreuses personnes modifiant leur mode alimentaire passent à des versions sans sucre de leurs bonbons préférés pour rencontrer une quantité de problèmes digestifs qu’ils n’avaient jamais eus avant. Il est préférable de les consommer très modérément, ou pas du tout.

9. Les gommes et les épaississants : Les gomme de Guar, de xanthane, et carraghénane ont toutes montré qu’elles provoquaient des colites dans les tests sur les souris. Les personnes ayant des colites et la maladie de l’intestin irritable devraient éviter ces produits. Si vous avez fait un régime de détoxification ou si vous êtes passé du lait de vache à une autre sorte de lait, et que vous continuez à avoir les symptômes gastro-intestinaux, vérifiez sur l’étiquette que ce produit ne contient pas de gommes.

10. Le colorant rouge : le colorant rouge est inflammatoire, perturbe les transmissions nerveuses, réduit la production d’énergie et est directement toxique pour les cellules.

Dr. Jillian

Fix your digestion

2 commentaires à “Les 10 pires aliments pour la digestion”

  1. Alice Nature dit :

    Est ce que le tofu lacto-fermenté entre dans la catégorie des aliments à éviter ?
    Le quinoa contient également des saponines, faut-il aussi s’en abstenir ?
    Merci pour vos réponses 🙂

  2. jeanna simard dit :

    je trouves ca tres interessant et j, aimerais en savoir plus merci

Comments are closed.