Les 5 plus gros mensonges sur le virus Ebola mis en avant par les gouvernements et les médias

La protection des intérêts financiers des compagnies pharmaceutiques semble être beaucoup plus importante que la santé.publique. Les gens ne sont donc pas informés sur la vérité, sur la façon dont le virus Ebola se propage et comment ils peuvent augmenter leur capacité à survivre à une pandémie mondiale. Voici cinq des plus grands mensonges sur Ebola en ce moment.

Mensonge n°1) Ebola ne pourra jamais se propager hors de l’Afrique

Ce mensonge a été brisé quand on a enregistré des cas en Europe et aux USA. Non seulement Ebola s’est déjà étendue, mais des scientifiques de haut niveau disent que ce n’est que le début et que Ebola va se propager encore plus. [1]

Mensonge n°2) Ebola se propage par contact direct avec les fluides corporels

Ce mensonge médical scandaleux pourrait bientôt coûter la vie de millions de personnes innocentes. En vérité, le virus Ebola se propage dans l’air sur de courtes distances par l’intermédiaire d’aérosols – particules en suspention.

Ebola peut également se propager par l’intermédiaire de surfaces contaminées. Quand des patients infectés entre en contact avec une surface comme une poignée de porte ou un clavier, ils laissent derrière eux le virus Ebola, un virus qui survit pendant plusieurs minutes ou heures à l’air libre, en fonction des conditions environnementales (température, humidité, etc).

L’aptitude du virus Ebola à se propager via des surfaces contaminées explique pourquoi les victimes en Afrique ont été infectées dans les taxis. Cela signifie également toute forme de transport en commun – les avions, les ambulances, les métros – Peuvent héberger le virus et accélérer la propagation d’une épidémie.

Comme tous les virus, le virus Ebola est détruit par la lumière du soleil. Mais il peut rester viable pendant une période étonnamment longue dans des environnements où la lumière du soleil ne parvient jamais – comme les métros souterrains, qui sont les lieux de reproduction idéal pour la transmission virale.

Loading...

Mensonge n°3) Ne vous inquiétez pas: Les autorités sanitaires ont tout sous contrôle

Le mensonge global sur le virus Ebola qui a été répétée par les gouvernements est « Ne vous inquiétez pas, nous l’avons sous contrôle! »

Bien sûr, le fait qu’une victime infecté retourne dans son pays revenant d’Afrique, qui pendant 10 jours transporte le virus Ebola, dément catégoriquement les fausses promesses des autorités sanitaires qui prétendent avoir les choses sous contrôle.

En vérité, le virus Ebola est complètement hors de contrôle, ce qui est précisément la raison pour laquelle son apparition soudaine dans un hôpital de Dallas a surpris presque tout le monde. Le fait donne à réfléchir sur la question est que, malgré tout l’argent dépensé sur la «sécurité intérieure», il n’y a aucun moyen d’arrêter le virus Ebola de se déplacer d’une ville à une autre ou d’un pays à un autre.

Si le gouvernement américain a tout sous contrôle, alors pourquoi Obama a t-il récemment signé un décret autorisant la mise en quarantaine de toute personne présentant des symptômes de maladie infectieuse.

Derrière des portes closes au plus haut niveau des gouvernements, tout le monde sait que cette pandémie pourrait rapidement devenir un tueur mondial dont personne ne pourra arrêter.

Mensonge n°4) La seule défense contre le virus Ebola est un vaccin ou un médicament pharmaceutique

Ce mensonge peut laisser des millions de personnes mourir si l’épidémie d’Ebola s’aggrave. Dans une tentative désespérée pour s’assurer que Ebola génère des milliards de dollars de profits pour les fabricants de vaccins et les compagnies pharmaceutiques, la CDC, la FDA et même la FTC censurent régulièrement des informations véridiques sur les traitements naturels qui pourraient être prometteurs (tels que l’argent colloïdal).

Les entreprises qui offrent des huiles essentielles bénéfiques et des produits d’argent colloïdal ont déjà été menacés d’arrestation et de poursuites pénales par la FDA . Les médias traditionnels reste complice de l’oppression systématique des remèdes naturels, l’impression de la propagande de la FDA, tout en évitant complètement toute information équilibrée qui pourrait mettre en évidence les capacités anti-viraux extraordinaires de nombreuses plantes médicinales.

Si nous voulons vraiment arrêter la propagation de cette pandémie virale en ce moment, les gouvernements et les médias devraient inciter les citoyens à stimuler leurs défenses immunitaires en consommant des aliments plus nutritifs, des épices, et des plantes anti-virales (qui comprennent la menthe, le basilic, le romarin , la cannelle, l’origan et le curcuma pour n’en nommer que quelques-uns).

Tout le monde doit être immédiatement invité à s’assurer qu’ils ont suffisamment de vitamine D circulant dans le sang, et ceux qui ont des faibles taux de vitamine D – devrait être invités à prendre des suppléments de vitamine D.

Mais au lieu de pousser le public à améliorer leur fonction immunitaire et augmenter leurs défenses naturelles contre le virus Ebola, tout le monde dit ridiculement de « laver les mains » et attendre qu’une société pharmaceutique aura la formule magique pour un vaccin contre le virus Ebola.

Mensonge n°5) Ebola est sorti de nulle part et a été un coup de chance aléatoire de la nature

La version moderne du virus Ebola qui est en circulation aujourd’hui peut effectivement être un virus transgénique, selon un scientifique qui a écrit un article en première page dans le plus grand journal du Liberia.

« Ebola est un organisme génétiquement modifié (OGM)« , a déclaré le Dr Cyril Broderick, professeur de pathologie des plantes, dans un article en première page publiée dans l’Observateur du Libéria. [2]

Il poursuit en expliquant:

Il existe une expérience militaire américaine qui effectue des tests d’armes biologiques, sous le couvert de l’administration de vaccins pour lutter contre les maladies et améliorer la santé, pour soutenir plus cette demande de recherche en génie génétique, le gouvernement américain a breveté Ebola en 2010 et revendique aujourd’hui la propriété intellectuelle sur le virus Ebola et toutes ses variantes.

Ce numéro de brevet est CA2741523A1, Cela signifie que le gouvernement américain prétend tout contrôle de la recherche d’Ebola, aussi, parce que tout projet de recherche impliquant la réplication du virus violerait le brevet du gouvernement.

En fait, la capacité de transmission nettement améliorée de la souche Ebola circule actuellement (par rapport aux épidémies précédentes au cours des années passées) a convaincus beaucoup de gens que cette souche a été « militarisé ».

Plusieurs scientifiques américains ont ouvertement appelé à la dépopulation mondiale en utilisant des armes biologiques génétiquement modifiés comme le virus Ebola.  [3]

Dr Eric Pianka de l’Université du Texas à Austin aurait préconisé l’utilisation du virus Ebola pour effacer 90% de la population humaine, selon Life Site News.

Il semble qu’il pourrait bientôt obtenir son souhait. Si l’explosion actuelle du virus Ebola continue, la population mondiale pourrait être en péril et plusieurs millions pourraient mourir.

Ceux qui souhaitent survivre à une pandémie mondiale doivent apprendre comment se préparer en lisant les informations disponibles dans cet article et sur www.Biodefense.com

Sources:

[1] http://theextinctionprotocol.wordpress.com/2…

[2] http://www.liberianobserver.com/security/ebo…

[3] http://www.lifesitenews.com/news/fbi-interes…

NaturalnewsMaplante.com

2 commentaires à “Les 5 plus gros mensonges sur le virus Ebola mis en avant par les gouvernements et les médias”

  1. Chantalou dit :

    Je lis depuis plusieurs mois les billets de M. Jean-Marc Dupuis qui est à mon avis anti-alarmiste et très terre-à-terre. Voici son point de vue, contraire au vôtre : http://www.santenatureinnovation.com/ebola-le-mensonge-generalise/

  2. Chantalou dit :

    En voici un autre tout aussi intéressant et plus récent : http://www.santenatureinnovation.com/ebola-bravo-les-occidentaux/

Comments are closed.