Intelligence et mémoire : les aliments qu’il faut éviter

intelligence

Fréquemment, nous mangeons des vitamines car elles font partie de l’alimentation. Alors que divers aliments aident à améliorer notre cerveau, il en existe certains qui desservent notre mémoire ainsi que notre intelligence. Car, d’après différentes études, une insuffisance en vitamine B peut avoir des résultats nocifs sur notre cerveau. Cette insuffisance générerait une diminution de nos facultés. Il faut donc savoir quels sont les aliments à éviter pour ne pas souffrir de ces difficultés.

Les denrées qui sont mauvaises pour l’intelligence

Les 7 groupes mentionnés ci-dessous ne sont pas les seuls aliments nuisibles. En effet, il existe d’autres aliments qui peuvent aussi porter préjudice au développement de notre cerveau et de notre intelligence. Ils ne sont donc pas du tout recommandés aux enfants. Mais vigilance, il faudra pareillement les éviter chez les adultes, parce que ces aliments peuvent troubler fortement notre productivité et notre conscience. Les voici:

Les édulcorants artificiels : On croit souvent que les édulcorants sont meilleurs que le sucre, particulièrement lorsque l’on suit un régime pour perdre des kilos. Cependant, c’est une erreur. Il est vrai que les édulcorants n’ont pas de calories, mais ils sont souvent contre-productifs pour notre organisme. S’ils sont pris sur une grande période, ils peuvent déclencher des lésions cérébrales et ralentir nos capacités cognitives.

Les protéines transformées : Ce groupe inclut la charcuterie, spécialement les produits industriels tels que les saucisses et le salami. Ces protéines n’isolent pas le système nerveux, à l’inverse, elles l’activent beaucoup trop. La même chose se crée alors dans le cerveau. Vous n’arrivez plus à maintenir votre concentration sur une activité, et vous avez du mal à répondre utilement à ce que l’on vous demande.

L’alcool : En plus de nuire sur le long terme à notre foie, l’alcool déclenche un « brouillard du cerveau », c’est-à-dire un trouble mental. Il affecte notre aptitude à penser avec clarté dans les instants les plus courants de notre quotidien: nous n’arrivons pas à nous rappeler d’une rue ou d’un nom, ou bien nous n’arrivons plus à dénouer des problèmes simples de calcul mental. L’alcool perturbe indiscutablement notre cerveau. Mais le plus grave, c’est que cela est irréversible.

Les aliments très salés : Nous le savons déjà, le sel n’est pas bon pour la pression artérielle, ni pour les maladies cardiaques. Mais il faut aussi savoir qu’il peut porter préjudice à l’activité de notre cerveau. Il délabre nos capacités à penser et raisonner. En réalité, cela signifie que le sel nuit à notre intelligence. De même, il peut favoriser des symptômes similaires à ceux de la drogue, c’est-à-dire un syndrome d’abstinence chronique.

Loading...

Les fritures : Ce sont tous les aliments liés à la restauration rapide, baignés dans de l’huile ou de la graisse chaude. Qui plus est, les fritures renferment des produits chimiques, des additifs, des arômes artificiels ainsi que des colorants. Elles influencent notre attitude, provoquent une hyperactivité et détruisent notre fonctionnement cognitif ainsi que les cellules nerveuses du cerveau. Parmi toutes les huiles utilisées pour la friture, l’huile de tournesol est la plus mauvaise!

Les céréales raffinées : Une seule céréale n’affecte pas notre intelligence: il s’agit de celle aux grains entiers, riche en fibres et utilisée pour prévenir le vieillissement. Si vous mangez des céréales raffinées (comme la farine blanche), vous serez plus susceptible de souffrir de confusion mentale ou de perte de mémoire.

Les graisses transformées : Ces graisses produisent également du cholestérol, provoquent l’obésité ainsi que certains problèmes cardiaques. Elles rendent notre cerveau plus lent, ce qui affecte normalement la qualité des réponses ou des réflexes lorsque l’on parle ou bien lorsque l’on conduit. Elles augmentent aussi le risque d’accident vasculaire cérébral. Si on en mange pendant un laps de temps assez long, le cerveau se mettra à fonctionner comme lorsque l’on est atteint de la maladie d’Alzheimer. Notre capacité d’esprit sera réduite.

intelligence-mémoire

Les denrées qui sont mauvaises pour la mémoire

Plusieurs aliments sont préjudiciables à notre cerveau. D’abondantes études en parlent. On peut rassembler ces aliments en cinq grands types distincts. Pour ne pas subir ces conséquences, nous recommandons d’éviter :

La viande rouge : La consommation de viande rouge peut nuire à la mémoire. Une étude de Boston a démontré que les gens qui mangent beaucoup de viande bovine ont une fonction cognitive plus faible que les personnes végétariennes, par exemple.

Les sucres : Certaines personnes mangent énormément de sucreries: elles ont donc un excès de sucre dans le sang. D’après l’Université de Berlin, ces personnes seraient plus susceptibles de souffrir de problèmes de mémoire.

La malbouffe : Les recherches menées par l’Université de Californie démontrent que les fast-food sont vraiment mauvais pour notre cerveau. En effet, ce type de nourriture est rempli de graisses transformées et d’additifs, ce qui est mauvais pour les synapses du cerveau. Cela agit aussi négativement sur les molécules liées à la mémoire et à l’apprentissage.

Le fructose : Il se retrouve dans tous les aliments transformés. On le retrouve aussi dans les aliments auxquels on ajoute du sirop de maïs (les sodas, les jus sucrés, les fruits en conserve). Il provoque une certaine lenteur dans le cerveau et produit des problèmes de mémoire. Une différence majeure entre et le fructose naturel des fruits et celui produit industriellement est que le premier ne se trouve pas dans la nature à des concentrations élevées, tandis que le dernier est ajouté à la plupart des aliments transformés, ce qui le rend omniprésent et difficile à éviter.

Les glucides simples : Ce groupe d’aliments inclut le lait (lactose), la farine et les sucres raffinés. Ils peuvent favoriser des problèmes de mémoire, en particulier chez les patients atteints de diabète de type 2. Ils réduisent aussi les performances scolaires.

2 commentaires à “Intelligence et mémoire : les aliments qu’il faut éviter”

  1. didine dit :

    je pense que vous avez oublié de citer le gluten responsable de la porosité intestinale qui facilite le passage des bacteries et des toxines vers le cerveau, et c’est la raison pour laquelle beaucoup de scientifiques pensent que beaucoup de problèmes du cerveau (manque de concentration, erosion de la mémoire, troubles du langage etc . . .) débutent dans les intestins.

  2. Solem dit :

    Bonjr. Mer6 pour ces précieuses infos. Mais avec toutes vos recommandations, que sommes nous donc censés consommer, puisque vous ne nous en avez rien proposé par la suite? Les faits sont une chose, les propositions et solutions en sont d’autres.
    Mer6!

Comments are closed.