Les compteurs intelligents pourraient entraîner une énorme surfacturation de 582%

La plupart des gens comprennent que les factures des services publics sont un mal nécessaire s’ils veulent vivre dans le monde moderne, même si ces factures absorbent une grande partie de leur revenu mensuel. Cela dit, peu de gens sont disposés à payer plus que ce qu’ils devraient payer, et pourtant, selon un nouveau rapport ahurissant, certaines personnes paient beaucoup plus que ce qu’ils devraient. Beaucoup plus !

Comme indiqué sur le site Web Boing Boing, une équipe de chercheurs de l’Université de Twente à Enschende, aux Pays-Bas, et de l’Université des Sciences Appliquées d’Amsterdam ont répertorié des factures erronées dans un article examinant l’efficacité des compteurs électriques « intelligents », allant de -32% à +582% de la consommation électrique réelle en un mois.

Le document note également que, paradoxalement, la surfacturation est principalement due à des caractéristiques économiques des anciens compteurs d’énergie, car elles ajoutent des parasites sur la ligne qui interfèrent avec le signal sans fil et, par conséquent, trompent les compteurs. (ARTICLE LIÉ: Lisez Le compteur Linky augmente le risque de cancer, de diabète et d’hyperactivité)

« Les compteurs d’énergie électroniques remplacent les compteurs électromécaniques conventionnels. Les consommateurs se plaignent parfois de relevés et de facturation plus élevés après l’installation d’un compteur électromagnétique, mais il n’existe pas de cause claire ou générale pour le moment », indique un résumé des conclusions. « Des interférences électromagnétiques ont été observées entre les convertisseurs d’alimentation actifs utilisés dans les systèmes photovoltaïques et les compteurs électromagnétiques. La réduction des niveaux d’interférence a permis d’éliminer les lectures imprécises des compteurs électromagnétiques. »

Au total, cinq des neuf compteurs intelligents testés ont fourni des lectures nettement supérieures à la quantité réelle d’énergie utilisée, tandis que deux ont en fait donné des lectures inférieures à la quantité d’énergie consommée.

Les chercheurs ont constaté les écarts les plus importants en associant des variateurs de lumière à LED à des ampoules basse consommation.

Loading...

Une fois leurs expériences terminées, les chercheurs ont ensuite démonté les compteurs intelligents testés pour savoir s’ils pouvaient découvrir la cause de ces énormes écarts. Au cours du processus, l’équipe de chercheurs composée de trois personnes a découvert que les compteurs générant des taux de consommations bien plus élevés utilisaient une bobine de Rogowski dans la construction, tandis que les compteurs présentant des index artificiellement inférieurs utilisaient des capteurs à effet Hall. Mais dans les deux cas, les compteurs mesuraient de façon inexacte la quantité d’énergie réellement utilisée.

Il n’était pas clair dans le résumé si les compteurs testés étaient réellement utilisés, que ce soit aux Pays-Bas ou ailleurs. Si ces deux types de compteurs sont utilisés, certains paient moins pour l’électricité qu’ils utilisent, alors que la plupart paient beaucoup, beaucoup plus.

En plus de coûter beaucoup plus d’argent aux consommateurs, certains chercheurs affirment que les compteurs eux-mêmes sont dangereux pour la santé. Et certains législateurs au niveau des Etats prennent des mesures.

Le sénateur d’Etat Patrick Colbeck du Michigan a témoigné devant le Comité de l’énergie et de la technologie de l’habitat début mars au sujet d’un projet de loi – HB 4220 – qui permettrait aux propriétaires de refuser l’installation de compteurs intelligents chez eux sans payer d’amende. Il a fondé son opposition aux compteurs intelligents sur des recherches indiquant qu’ils peuvent causer un large éventail de problèmes de santé, en plus d’une menace pour la cybersécurité posée par leur installation et leur utilisation, car ils sont sans fil et transmettent des données à la société de services publics.

Lors de son témoignage, Monsieur Colbeck a déclaré qu’il pensait que les compteurs intelligents « mettaient en danger nos maisons, notre pays, et, franchement, certains des fournisseurs d’électricité. »

D’autres soulignent les problèmes concernant la confidentialité des compteurs intelligents. Les données sur l’électricité consommée peut être hackée à partir d’un compteur numérique et utilisée par des criminels rusés pour en déduire quand les habitants sont à la maison et quand ils sont sortis – pour aller travailler en particulier – ce qui leur fournit une large plage horaire pour entrer dans la maison sans être dérangés.

L’utilisation de compteurs intelligents présente également des dangers physiques. Comme Natural News l’a signalé, certains compteurs intelligents imposés par le gouvernement ont spontanément pris feu, exposant ainsi les résidents à des pertes de vies humaines et à la perte de leurs biens.

Risque d’énorme surfacturation également présent en France

Dans cette vidéo de septembre 2018 un homme a vu sa facture multipliée par 4 :

Témoignage d’une personne qui a vu sa facture multipliée par 3 en 4 ans :

« Un compteur Linky a été installé chez moi en 2012 (je réside à Noizay, et ma commune était l’une des premières du département 37 où les tests Linky ont été conduits).

Depuis lors, ma facture d’électricité n’a cessé de grimper en flèche :

45 € / mois en 2011
70 € / mois en 2012 (suite à l’installation de ce compteur)
105 € / mois en 2013
125 € / mois en 2014
150 € / mois en 2015

j’en suis aujourd’hui à 172 € mensuels d’électricité. Soit un total multiplié par 4 en 5 ans, et une augmentation exponentielle de mes factures depuis l’installation du Linky !

Je précise que :

– nous sommes seulement 2 personnes dans notre domicile
– la maison est chauffée AU GAZ ET AU BOIS !!!
– j’ai remplacé en 2012 mon ballon d’eau chaude (que je croyais très énergivore) mais la facture n’a pas cessé de grimper
– j’ai remplacé ma machine à laver en 2015 (je la croyais énergivore aussi), et la facture grimpe toujours

bref, aujourd’hui nous avons la consommation d’une famille de 6 personnes utilisant uniquement l’électricité comme source d’énergie !

J’ai contacté EDF, leur faisant part de mes interrogations quant à ces factures astronomiques. Au téléphone, ils étaient eux- mêmes étonnés de ma consommation au vu de mes équipements et de mon mode de chauffage. Ils se sont déplacés à mon domicile en 2015 pour contrôler le Linky, et d’après eux, tout est normal ! Or, ma consommation relevée ne correspond pas DU TOUT à la réalité. Et lorsque nous débranchons absolument TOUS les appareils dans la maison, le compteur continue de tourner !

Bref, il y a un problème avec mon compteur Linky, je peux en témoigner. Les chiffres relevés par Linky ne correspondent pas du tout à la réalité de ma consommation.

Par exemple, durant les mois d’hiver, celle-ci explose, or, comme je vous l’ai indiqué, je n’utilise pas d’électricité pour chauffer la maison, donc, pourquoi cette augmentation en flèche l’hiver ?

Par ailleurs :

– Les compteurs Linky empêchent les lampes tactiles de fonctionner (en fait, elles s’allument et s’éteignent toutes seules une fois que le Linky est installé !), cela m’a bien été confirmé par le technicien, mais une fois l’installation terminée ! donc, j’avais 3 lampes tactiles, toutes bonnes pour le rebut…

Tant que tous les points concernant ces compteurs ne sont pas éclaircis (ondes, consommation, etc), il est primordial de refuser leur installation. J’ai accepté l’installation du Linky chez moi en 2012, j’aurais bien mieux fait d’empêcher cette installation ! »

Sources:
newstarget.com
stoplinky76320.wordpress.com