Manger Paléo expliqué en 300 mots

human-evolution

Les mauvaises habitudes alimentaires de notre société moderne sont une des principales raisons de la constante croissance de cas d’obésité, de problèmes cardiaques, de diabète et de plusieurs autres problèmes de santé. Ça et le manque d’activité physique.

Manger Paléo c’est un retour aux sources

C’est faire nos choix alimentaires en se basant sur ce que nos ancêtres mangeaient, et ce, pour optimiser notre santé. Ce n’est pas répliquer leur diète et style de vie à la lettre, c’est plutôt s’en inspirer pour faire des choix éclairés tout en tenant compte des changements sociaux et avancements technologiques d’aujourd’hui.

Manger Paléo c’est manger:

  • Légumes
  • Poissons
  • Viandes
  • Volailles
  • Oeufs
  • Noix
  • Fruits

Manger Paléo c’est éviter:

Loading...
  • Grains
  • Légumineuses
  • Sucres ajoutés
  • La plupart des huiles végétales et toutes les huiles hydrogénées

La zone grise:

Il existe quelques aliments qui peuvent être inclus dans la diète selon vos objectifs, besoins et prédispositions à bien les tolérer. Les produits laitiers, le riz, le chocolat noir (80% et plus) et quelques autres aliments rentrent dans cette catégorie. Ça sera à vous de voir et choisir.

Une assiette paléo typique :

Protéines (viande, poisson), légumes (épinards, laitue), bon gras (huile d’olive, noix de macadamia, huile de noix de coco), un peu de fruits.

En d’autres mots, manger paléo c’est des protéines, des bons gras, des glucides en quantité modérée (plus si on est très actif).

Il faut être discipliné, mais accepter que le monde dans lequel on vit n’est malheureusement pas très « Paleo-Friendly », donc une approche 80-20 ou 90-10 pour les plus perfectionnistes est de mise. C’est à dire, manger sous les principes paléo 80% du temps. Cette approche est peut-être blasphème pour un puriste paléo, mais selon nous ça rend le tout beaucoup plus réaliste à long terme, voir pour toute la vie.

Source : Manger paléo

4 commentaires à “Manger Paléo expliqué en 300 mots”

  1. Gaëtan dit :

    Je mange paléo depuis novembre 2013. j’ai perdu 15 kilos (de graisse, pas de muscle), c’est à dire deux tailles de pantalon, et je me sens mieux dans ma peau. Comme vous le dites dans l’article, je ne suis pas paléo à 100% car c’est difficilement tenable pour la vie sociale. Je fais de temps en temps ce qu’on appelle des « cheat day » (vous pouvez manger ce que vous voulez pendant toute la journée).
    Gaëtan

  2. didine dit :

    Mais je crois avoir lu quelque part, que les legumineuses sont bons pour la santé puisqu’ils sont une source importante de fibres ce qui est tres bon pour prevenir certains cancers. Alors que la, je lis qu’ils sont à eviter. J’aimerai bien que vous nous éclairez un peu sur ce sujet et merci.

    • admin dit :

      L’être humain a commencé a consommer des légumineuses entre il y a 30000 et 10000 ans donc nous y sommes un peu plus adaptés que la consommation de céréales et de produits laitiers qui ne sont apparus qu’à l’apparition de l’agriculture il y a 10-13000 ans. Mais le véritable régime paléolithique (période comprise entre -3 millions d’années et -12000 ans) ne comprend pas les légumineuses. Je dirais qu’elles peuvent être consommées en petite quantité et c’est conseillé de les faire tremper pendant une nuit pour les rendre plus digestes. Si on les fait germer c’est encore mieux.

  3. Sol delaforêt dit :

    Oui, et il semble aussi que les légumineuses soient acidifiantes.

Comments are closed.