Mesdames il est enfin temps d’enlever ce soutien-gorge… pour de bon!

A quoi rêvent les femmes ? Je me suis rendue compte que pour nombre d’entre elles, leur rêve secret durant la journée est de penser à ce qu’elles pourront faire sitôt arrivées à la maison : glisser les mains dans le dos, les approcher de la peau nue et attraper l’attache de leur soutien-gorge. Et… l’enlever ! Laisser leurs seins libres ! Qu’ils puissent se balancer sans restriction, comme ils veulent. Ouf, quelle sensation de liberté ! Mais je me demande, si les soutiens-gorge sont gênants, et même si inconfortables, pourquoi tant de femmes les portent elles tous les jours ? Pourquoi l’impression d’inconfort et le sentiment de contrainte sont des signaux que nous préférons complètement ignorer ?

A priori, il ne semble pas exister de corrélation entre le fait de porter un soutien gorge et l’augmentation du risque de développer un cancer du sein. En tout cas, aucune étude n’a conclu dans ce sens. Mais en vérité, c’est plutôt qu’aucune recherche qui aurait pu montrer le contraire n’a été menée. Cependant, plusieurs études ont pointé le lien entre le fait de porter un soutien gorge et le cancer du sein. Mais sans en tirer de conclusion sur une éventuelle augmentation du risque de cancer. Mais il est tout à fait possible que dans les prochaines années, on s’étonne à posteriori de ne pas avoir compris avant le lien entre port du soutien gorge et cancer du sein…  Bon, pour le moment nous ne pouvons pas dire avec certitude que porter un soutien gorge favorise le cancer du sein, mais au moins nous pouvons prendre ces éléments préliminaires en considération et prendre pour nous mêmes une décision éclairée.

Et si le soutien-gorge faisait vraiment du mal ?

Le port d’un soutien-gorge peut gêner les tout petits vaisseaux lymphatiques. En  les comprimant, ceci peut alors conduire à une accumulation de la lymphe qui normalement devrait être évacuée par ces minuscules vaisseaux. Pour info, la lymphe est un liquide qui transporte des déchets, des bactéries, etc. en bref, un liquide toxique ! Lorsque les vaisseaux lymphatiques sont fermés, il y a moins d’oxygène et moins de nutriments qui peuvent être amenés aux cellules tandis que les déchets toxiques ne sont pas éliminés. Est-il possible que cette accumulation de toxines soit liée à la formation des kystes ? Les kystes mammaires sont une accumulation de fibres et de fluides, ils apparaissent sous forme de bosses dures dans le tissu des seins, et ces kystes sont reliés à un risque accru de cancer du sein.

Au cours d’une étude menée aux USA en 1991, 4 000 femmes âgées de 30 à 79 ans ont été interrogées sur leurs habitudes en matière de soutien-gorge. Plus de la moitié d’entre elles ont eu un cancer du sein diagnostiqué. La grande majorité des femmes interrogées n’étaient pas satisfaites de la forme ou du volume de leurs seins et préféraient porter un soutien-gorge uniquement pour avoir une poitrine plus « esthétique ».  Certaines d’entre elles portaient aussi leur soutien-gorge la nuit, et parmi celles-ci 3 femmes sur 4 ont souffert d’un cancer du sein. Et pour une femme sur 7 qui le porte plus de 12 heures par jour, on trouve un cancer du sein. L’étude a conclu que le risque d’un cancer du sein concernait seulement une femme sur 168 si elle ne portait pas de soutien-gorge. Exactement, le même niveau de risque que pour un homme !

Et si le soutien-gorge ne servait à rien ?

Personnellement, au quotidien, j’évite de porter un soutien-gorge. Evidemment, j’en porte un selon la façon dont je m’habille ou pour certaines occasions, mais c’est toujours plutôt minimal. Jusqu’à l’année derrière, je n’avais aucune idée du lien potentiel entre cancer du sein et soutien-gorge, mais j’avais déjà abandonné les soutien-gorges avec des armatures ou trop pigeonnants, surtout parce que je les trouvais extrêmement inconfortables et qu’il m’empêchait de bien respirer. Je sais que beaucoup de femmes avec une forte poitrine pensent que c’est tout bonnement impossible à envisager ! Mais savez vous que quand vous portez un soutien-gorge tout le temps, vous affaiblissez notablement les tissus de soutien de vos seins ? Anatomiquement, vous ne tirez aucun bénéfice à priver votre poitrine de la pesanteur. Bien au contraire ! Si vous laissez vos seins libres pendant un certain temps, ces fameux ligaments deviendront plus forts et vos seins seront naturellement mieux soutenus.  Une étude française a observé et mesuré les seins de 320 femmes âgées de 18 à 35 ans sur une durée de 15 ans. La conclusion bouscule les idées sur l’utilité des soutien-gorges, en clair, ils ne font rien de ce qu’on attend d’eux. Par exemple, ils n’aident pas à soulager les douleurs dorsales, mais au contraire les intensifient !  Encore mieux :  ils n’ont strictement aucune influence sur l’affaissement des seins. Selon l’étude, les soutien-gorges sont clairement une fausse nécessité. Les résultats de l’étude suggèrent que la poitrine gagnerait en réalité beaucoup plus en fermeté et serait bien mieux soutenue si elle n’était pas enfermée dans un soutien-gorge. Tout simplement, selon les chercheurs, parce que les soutien-gorges limitent la croissance et le renforcement des tissus de soutien des seins, ils se distendent ce qui affaiblit la poitrine et la conduit à s’affaisser plus rapidement. Et même mieux, l’étude a trouvé que les femmes qui osent l’expérience d’enlever leur soutien-gorge gagnent en moyenne une remontée des mamelons de l’ordre de 7 mm par an ! L’étude précise quand même que si vous avez passé 45 ans, le fait de ne pas porter de soutien-gorge aura probablement peu d’influence sur la remontée de la poitrine…

Minimiser les risques

Je pense que la raison principale qui pousse les femmes à porter des soutien-gorge est le poids de la société qui nous dit à quoi notre poitrine doit ressembler. Si les seins sont très petits, vous portez probablement des soutien-gorges pigeonnants et rembourrés, si les seins sont trop gros, vous portez sans doute un soutien-gorge qui les fait paraitre moins volumineux et plus toniques. Il y a aussi de nombreuses femmes dont la poitrine est vraiment petite et qui portent malgré tout un soutien-gorge, seulement pour que leur poitrine prenne plus d’ampleur. Si seulement, elles connaissaient les risques qu’elles prennent pour ressembler aux canons esthétiques…  Aux yeux de la société, les seins doivent être ronds, fermes et bien hauts. Mais il est évident qu’il y a peu de chance que ce soit le cas des femmes qui laissent leur poitrine libre, le galbe des seins n’est pas uniforme et stéréotypé !

Loading...

Si vous devez porter un soutien-gorge, choisissez le sans baleines et suffisamment large pour ne pas être trop serrée. Essayez de porter votre soutien-gorge le moins possible et massez vos seins une fois que vous les avez libérés. En aucun cas, vous ne devriez dormir avec votre soutien-gorge. Si vous êtes inquiète de laisser pointer vos mamelons, (incroyable quand même, on accepte de voir des bretelles de soutien-gorge ou un push-up, mais pas des mamelons !),  essayez de porter un débardeur sous votre chemise par exemple. Et de toute façon, c’est loin d’être la fin du monde !

Sources:

https://www.nouvelobs.com/les-internets/20130410.OBS7380/le-soutien-gorge-ennemi-du-sein.html

https://www.collective-evolution.com/2014/04/16/ladies-its-finally-time-to-take-off-that-bra-for-good/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1827274

http://www.brafree.org/bra_free.html

https://www.womentowomen.com/detoxification/the-lymph-system-and-your-health-2/2/

http://www.healingcancernaturally.com/breast-cancer-bras-lymph-nodes.html

https://chealth.canoe.com/condition/getcondition/fibrocystic-breast-disease

54 commentaires à “Mesdames il est enfin temps d’enlever ce soutien-gorge… pour de bon!”

  1. Manon dit :

    Juste merci pour cet article, je ne suis sûrement pas prête à me passer de soutien-gorge mais … j’approuve tes arguments

  2. Zoé dit :

    facile a dire quand on fait du 85 b
    Mais pour les poitrines généreuses ce n’est pas pareil…

    • Carole dit :

      Tout à fait d’accord, avec un 85E, il n’est pas question de les laisser libres… Cela est beaucoup plus gênant dans les gestes quotidiens. Et, soutif ou non, une grosse paire de loches fait bel et bien mal au dos !
      Mais comme tu dis, quand on fait un 85B, on ne peut pas comprendre cela.

      • Maryan dit :

        Je fais du 95F et franchement, quand je n’ai pas de soutif, je revis ! Et NON, je n’ai pas mal au dos A CAUSE de mes seins, mais parce que j’ai une mauvaise posture au bureau ! Cela n’a rien de gênant au quotidien, tout est naturel. Parce qu’on a été faites pour les porter comme ça : libres ! Et pour info : Non, non, non ils ne tombent pas !

      • nilo dit :

        Je fais un 85E et depuis quelques mois je me passe de plus en plus de soutien gorge… Au début ça tire, ça fait mal, j’étais obligée de les maintenir si je bougeais un peu trop. Maintenant je peux courir dans les escaliers, aucun soucis !

      • viesier dit :

        J’ai également une forte poitrine (100H). pendant toute la durée de la grossesse je ne portai plus rien tellement mes seins étaient douloureux et après l’accouchement, mes seins étaient tellement gonflé qu’il m’était totalement impossible de supporter un soutif … certes ils sont lourds mais je me sens bien mieux sans ( eh oui, vous savez la sensation désagréable des bretelles qui entravent votre peau …celle qui vous demande un bon massage à la fin de la journée …)… ma poitrine n’est peut etre plus ferme ni arrondie mais j’assume de sortir en ville les seins libre…
        Je m’oblige à mettre un soutif pour le travail car sinon, ce n’est pas  » conventionnel » mais une fois rentrée chez moi je fais tout sauter !
        On peut avoir une forte poitrine et se sentir libéré… rien n’est incompatible

    • julie dit :

      Je fais aussi un 85E , j’ai arrêter de porter des soutien-gorge il y a environ 1an, du jour au lendemain alors que je pensais franchement que ça me serait désagréable. Et bien aujourd’hui ce qui m’est désagréable c’est de porter un soutien gorge!! Je n’ai pas les seins qui tombent plus qu’avant (forcement un A est moins lourd qu’un E) Je porte un debardeur sous mes t-shirt quand je juge que c’est nécéssaire et encore jamais personne ne m’a fait de remarque!! je vous invite a essayer!

  3. JulieC dit :

    Juste gênant d’avoir froid et que ça pointe, ça excite les hommes. Et avec les seins plats c’est pas joli. Mais je les choisis pas trop serré, légers et doux. pas trop rembourrés mais juste assez pour galber naturellement sans trop. Il y a aussi le fait que courir et faire du sport sans soutien… mais voyez-vous moi j’ai toujours cru que mes seins sont tombés après la grossesse car je n’avais pas d’argent pour m’acheter de bons soutiens, j’en avait sans armatures et trop grands pour moi. Mais merci cela fait réfléchir. Mais j’ai forte croyance que les maladies sont reliées aux problèmes émotifs.

  4. Alex dit :

    En effet Julie, c’est excitant quand ça pointe, on a le goût dles mordiller 😀

    • Anna dit :

      voila justement ce qu on veut eviter… en milieu social ou professionnel, ça fait passer la plus sage des femmes pour une qui veut se taper tout ce qui bouge… pire qu un signal lumineux sur la face, alors que c’est juste un signe que le temps s’est rafraichi…

    • Lau dit :

      Pour éviter que les mamelons ne pointent mon truc est d’y mettre un sparadra.

  5. Minoune dit :

    De lire ces articles me hérissent!!! Le soutien gorge n’est pas nocif pour la femme! Il suffit juste que la femme est sa VRAI taille et comme 80% environ des femmes ne connaissent pas leur VRAI taille et bien elles mettent des choses souvent trop petites d’où certains problèmes! Quand vous faites du 38, vous n’allez pas acheter du 36 en chaussures! Là c’est pareil! Si les baleines sont correctement positionnées, pourquoi il y aurait un pb? Il faut acheter sa taille et de la qualité, arrêtz les Undiz, etam, choisissez de vraies marques de corseteries qui ne fabriquent pas en Chine et il y en a, croyez moi!!! Demandez conseils dans une vraie boutique et pas dans les chaines!

    • Laetitia dit :

      Je plussoie !

    • Rinslet dit :

      Je veux bien mais il faut avoir les 150 euros à mettre dans un soutien – gorge…

    • Coleen dit :

      C’est vraiment exact,
      Jeune ma maman m’emmenait chez une femme qui vendait exclusivement de la lingerie, elle m’a apprit à bien acheter le bonnet à ma taille et à bien positionner ma poitrine dans cette lingerie.
      J’ai une très jolie poitrine et j’aime mettre un soutien-gorge

  6. trovato dit :

    j’adhère complètement à cette théorie, libérons-nous de tous les carcans, même si je porte un soutien-gorge en dehors de chez moi, je me sens plus libre en n’en portant pas, aussi, je fais un « mix » entre les dictats et la nécessité de me sentir libre (dans tous les sens du terme!!!)
    quelles que soient les circonstances, mon bien-être passera toujours en premier, je m’habille comme bon me semble, la mode se démode, et vivent les différences !!!!!!!!!

  7. Biduhule dit :

    Personnellement, faisant du 110D, lors des jours de glandouille à la maison, je ne porte pas de soutif… Résultat ? Mal au dos. Pendant des années je portais de mauvais soutifs, les armatures qui rentrent dans les « côtés », je connais par coeur, c’est une horreur. Et un jour, chez les amerloques, je suis allée dans une boutique de lingerie grande taille. J’ai essayé plusieurs soutifs et en suis venue à essayer un soutien gorge soit disant ultra pigeonnant, un peu rembourré avec un galbe particulier à l’intérieur… Non seulement il me fait une poitrine magnifique mais en plus, depuis que je porte ce modèle, j’ai beaucoup, beaucoup moins mal au dos.
    En bref, toute cette histoire pour dire que je rejoins Minoune, un soutien gorge pile poil à la taille, adapté à la morpho’ et de bonne qualité fait réellement la différence.

  8. Lili dit :

    Vivent les tétons qui pointent ! Et si ça excite les hommes, ben…c’est leur problème. P’tet même bien qu’ils pointeront aussi :p héhéhé. Et que ça fera naîre des histoires mignones. Qui sait ? Et puis on va quand même pas se faire toutes petites à cause des réactions des mâles.

  9. Geraldine dit :

    Sinon ça ne vous vient pas à l’idée que l’on peut porter un soutien-gorge parce que quand ils sont secoués, ça fait mal ? Je ne fais pas du 110D, mais un simple 90C, et quand je marche, le ballottement me fait très très mal, il faut que je soutienne mes seins avec les bras ou les mains. Très élégant de marcher dans la rue en se tenant la poitrine. Et s’il faut courir pour attraper le bus, n’en parlons pas ! Et alors les cahotements du bus, c’est un autre poème.

    Je ne mets de soutif ni trop grand ni trop petit, je ne veux ni les aplatir ni les rembourrer, je me fiche éperdument de savoir si le soutif me fait une belle poitrine ou pas, je veux juste être soutenue quand je suis en mouvement.

    Je n’ai jamais éprouvé aucune gêne avec un soutien-gorge, et je ne comprends pas ces femmes qui disent n’avoir qu’une envie en rentrant chez elles : l’enlever. Moi je retarde ce moment au contraire, car je sais qu’au moindre pas, ils vont balloter, et donc me faire mal, donc je l’enlève lorsque je sais que je ne vais plus bouger, ou très peu.

    J’ai l’impression que cet article a été écrit par une femme qui reste toute la journée à la maison à regarder la télé, c’est pas possible autrement…

    • Laetitia dit :

      Entièrement d’accord avec toi! Vivent les soutiens gorges!!

    • Shalinka dit :

      Même idées et mêmes impressions. Mes seins ne me font pas mal comme toi mais je trouve juste l’impression de ballotement désagréable quand je cours, bouge etc. En revanche, comme toi « je veux juste être soutenue quand je suis en mouvement » (je me fiche d’une quelconque esthétique), et j’ai également « l’impression que cet article a été écrit par une femme qui reste toute la journée à la maison à regarder la télé » ou bien une femme qui fait un bonnet A ou B…

      • Anna dit :

        tout à fait d’accord avec vous mesdames… avec mon 105D, je me vois tres mal rester sans soutien gorge… alors je teste des marques, des coupes, des matières, et quand j’en trouve un bon, j’en choisis plusieurs modeles pour être tranquille un moment. Sinon, c’est « oreilles de cocker ».

    • Imen dit :

      C’est incroyable tu viens de dire exactement ce que je voulais dire! Impossible de bouger sans soutif, et maintenir ses seins avec son bras c bof quoi, et c pas si inconfortable au contraire c lorsquz j’en porte pas que je me sens mal à l’aise!

      • patou dit :

        C’est une question d’habitude je porte des soutif pour aller travailler bien sûr et faire du qport
        Mais il est tout à fait possible de rester sans la journée
        Jai commencé à le faire en vacances, pour une questions d’habitude et de petit geste
        Maintenant je reste sans des que possible et vous savez quoi ça a remonter ma poitrine !!!!

  10. Laetitia dit :

    lol on n’a qu’à aller voir en Afrique ou les femmes ne portent pas de soutient gorges voir ce ça donne  » le renforcement naturel des ligaments »
    C’est quoi cet article? Une farce?
    Les seins c’est en gros de la graisse dans une poche de peau…. Les muscles et ligaments sont derrières et ne soutiennent strictement rien du tout !
    Une poitrine mal soutenue ou pas soutenue tombe… Je sais pas c’est comme la pomme de Newton, la gravité ils appellent ça…
    Je ne comprend même pas qu’on puisse croire ce genre d’âneries, il faut effectivement un bon soutient gorge qui n’abîme pas la peau, ne comprime pas les seins, n’aille pas à l’encontre de leur implantation, c’est ça qui les abîmes et c’est clair que la majorité des femmes sont mal conseillées dans le choix de leur sous vêtements…
    En plus des seins qui ballotent c’est moche et bcp trop sexualisé dans notre société pour être acceptable et vivable, c’est indécent.

    • Spouty dit :

      Simple précision anatomique: la poitrine des femmes est effectivement une boule de graisse qui contient la glande mammaire le tout contenu dans un ressac de peau. Les muscles et les ligaments sont une autre histoire. Tu as effectivement le pectoral ainsi que d’autres muscles qui se situent sur la paroi thoracique et donc en dessous de la masse graisseuse mais tu as oublié les muscles peauciers, autrement dit les muscles situé sous/dans la peau, qui ne sont pas reliés aux os. Ils sont entre autres responsables du hérissement de nos poils ou des frissons superficiels.
      Ces muscles peauciers sont aussi présents au niveau de la poitrine et participent grandement à son soutient. Il est donc normal que les fortes poitrines s’affaissent naturellement sans soutient. Leur poids est trop important pour une faible capacité musculaire. Le port d’un soutient gorge adapté est donc nécessaire pour une meilleure répartition des charges et un soulagement des tensions. Il est pourtant tout aussi important de se réserver des moments voire des périodes où laisser le soutient de côté et stimuler la tonicité musculaire. Si le moindre mouvement des seins est douloureux pour la peau il faut peut-être envisager de consulter son gynéco et/ou un dermato et se faire des massages pour apaiser les tensions de la peau.

      Il est vrai que cet article concerne plus les petites poitrines dont le poids est juste suffisant pour provoquer un développement musculaire « optimal » de la peau (un peu comme un petit poids à soulever dans une salle de de muscu ^^). Cependant, les personnes dotées d’une poitrine plus importante peuvent suivre ces conseils de temps en temps et surtout, préférer le confort à la mode ainsi que prendre des soutient gorges adaptés choisis sur des conseils personnalisés.

      Le reste ne tient qu’aux goûts de chacune il n’y a qu’une seule et unique règle après tout: Enjoy your boobs 😀

    • Maryan dit :

      En Afrique, les enfants restent longtemps pendus aux seins de leur mère, ce qui cause cet « affaissement » mammaire.

      • nilo dit :

        C’est faux. D’un les enfants allaités ne sont pas « pendus » aux seins de leurs mères. Un enfant qui tète ne tire aucunement sur le sein.
        Ce qui abime les seins dans la maternités, ce sont les brusques changements de taille de poitrine. Cela concerne donc la grossesse, ainsi qu’éventuellement les premières montées de lait les premiers jours, parfois les premières semaines d’allaitement. Ensuite, la lactation se régule et les montées de lait se font bien plus discrètes.
        Les sevrages trop rapides sont aussi mauvais car ils entraînent des montées de lait inadaptés à l’offre.
        Le meilleur pour la poitrine est un sevrage très long qui permet à la lactation de s’adapter et à la poitrine de reprendre sa taille initiale (qui ne sera pas forcément celle d’avant grossesse, celle ci modifiant la poitrine qu’il y ai allaitement ou non ensuite).
        Personnelement mes deux grossesses ont foutu un bon coup à ma poitrine, prendre 3 tailles en quelques semaines ça ne fait pas du bien…
        Par contre elle n’a pas bougée en 4ans1/2 d’allaitement (dont 16mois des jumeaux, encore en cours).
        Je ne porte quasi plus de soutif depuis quelques temps et je ne ressens plus de pesanteur, plus de douleurs. Malgré mon 85 E.

    • Annie dit :

      Oui je pensais à la même chose, les femmes dans les tribus africaine (entre autres) qui ne portent jamais de soutien-gorge. Leurs seins tombent énormément! Personnellement, je ne suis pas convaincue non plus et je crois aussi que de porter le bon soutien-gorge est l’idéal. C’est vrai que plus de la moitié des femmes ne portent pas la bonne taille. Moi j’ai une poitrine forte et je suis, au contraire de l’article, tellement inconfortable sans soutien-gorge. Je ne me vois pas sortir de la maison sans … même si je ne sors pas, j’en porte un et même la nuit souvent.

  11. anne dit :

    Je suis totalement d’accord avec Laetitia, nous avons tous vu des documentaires sur les femmes africaines qui ne portent pas de soutien-gorge !

  12. Laura dit :

    Ces femmes africaines, allaitent leurs enfants parfois jusqu’à l’age de 3 ans et contrairement à la femme occidentale, ne possèdent pas de tire-lait et n’ont pas de guigoz, or on sait que l’allaitement affaisse la poitrine, donc mauvais exemple.
    Pour répondre à Laetitia, une poitrine pas soutenue tombe, certes, mais une poitrine habituée à l’aide du soutien-gorge H24 tombera ENCORE plus quand l’aide aura disparu.
    En revanche, pour celles qui pensent que ne pas porter de soutien-gorge enjolivera le galbe, c’est faux, mais la poitrine, comme d’autres parties du corps peut se muscler, et il y a des tonnes d’exercices faisables qui permettent de tonifier la poitrine, TONIFIER pas REMONTER 🙂

    • Zentillegirafe dit :

      Dire que l allaitement affaisse la poitrine est faux. Ce qui fait tomber la poitrine ce n est pas l allaitement, mais la grossesse avec la prise de poids et l augmentation de la poitrine de manière violente et une perde de poids rapide après. Si le poids est perdu lentement avec une bonne hygiène des seins, ils restent supers.
      Je trouve que l allaitement a raffermi mes seins parce que la sussion stimule la peau et la raffermi comme un massage. J ai allaité mes deux enfants dont le dernier 11 mois et j ai une poitrine magnifique.
      Mais effectivement le choix de parler des femmes africaines qui ont les seins qui tombent n est pas judicieux dans la mesure ou elles ont bien plus d enfants que nous (en moyenne 7-8) par femme…

      Ne pas porter de soutien gorge est pour moi handicapant mais avant je ne trouvais pas de soutien gorge adapté et ce n était pas mieux.

      • nilo dit :

        Je suis d’accord pour l’allaitement 🙂 4ans1/2 d’allaitement dont 16 mois des jumeaux n’ont en rien abîmés ma poitrine 🙂 par contre, les grossesses, ouille…

  13. Esmeralda dit :

    J’ai dû porter des soutiens-gorge à peine 1 année scolaire en Seconde, et pas tous les jours, principalement pour le problème des tétons qui pointent, car en réalité je n’en avais pas vraiment besoin (mes seins sont ni petits, ni gros). En Première, j’ai laissé tombé définitivement, ils m’opressaient et je n’étais pas à l’aise avec. Depuis, je n’en ai jamais reporté et mes seins sont fermes et beaux ! Pour le problème des tétons qui pointent… mes longs cheveux sont parfaits pour ça et au pire, est-ce si grave ?
    Pourquoi les femmes continuent de porter des soutiens-gorge « pour les autres » car la société l’impose, alors qu’une fois rentrées chez elles, elles les retirent…
    C’est un peu comme le maquillage, les femmes se maquillent pour la société, pour plaire aux normes imposées, mais une fois rentrées, elles se démaquillent… Quoi, sortir pas maquillée ?! Quelle horreur…!!!
    Je ne fais plus rien pour la société ou pour plaire aux autres, je fais les choses pour moi, je suis pareille chez moi et quand je sors ! Pourquoi vivre d’artifices ?

    • Elie dit :

      Est-ce que c’est aussi le cas pour les poils? Qui est pratiquement imposée par la société…
      « les poils aux jambes c’est moche, on dirait un homme » « aux aisselles euuurk » etc

      Combien de fois changes-tu un haut? bas ou quoi? les pulls peuvent se mettre plus longtemps par exemple…

      Donc oui, nous sommes régis grandement par la société 😀
      J’approuve donc: soyons qui nous sommes, qui nous voulons être, arrêtons d’agir selon ce que la société veut nous dicter.

      Maintenant pour les soutif, je déteste ça mais sans c’est horrible pour bouger et tout (se tenir les seins H24 xD)
      Mais il est vraiment obligatoire que quand on fait du sport (ça tire trop sinon … )

      Et niveau maquillage, dans certains pays, comme on peut voir pour les STARS américaines (!), on sort pratiquement en pyjama pas maquillé quand on va faire « des courses banales » ou « acheter un journal » etc 😉
      C’est surtout en Europe qu’on est autant « Je vais chercher le COURRIER, faut que je sois par-fai-te pour sortir 😀 » c’est… n’importe quoi x)

      Bisous, bon weekend 😉

  14. Sonia dit :

    J’en ai porté toute ma vie. Sauf pour dormir car oui ça compresse..comme tout vêtement qui serre…Mais suite à une visite d’un gynéco d’ailleurs très bien, qui m’a donné de multiples conseils pour se préparer à bien vieillir..avant ménopause …comment muscler périnée, geste pour ne pas avoir de fuite urinaires plus tard, palper les seins pour détecter une anomalie, perdre du poids et même régime nutritionnel..et quelle ne fut ma surprise quand il me dit; surtout tjrs garder son soutien gorge, sauf pour dormir…mais j’avoue être moins convaincue par cette dernière recommandation pour la simple raison que je ne supporte plus le soutien-gorge , ma cage thoracique est un peu enfoncée et le porter devient un supplice (je ne respire plus correctement)..j’ai décidé de m’en passer…suis mieux sans. Je fais 95C

  15. Audrey dit :

    Sinon vous auriez pas une idée pour augmenter le volume des seins naturellement ? MDR.
    Pour de bon, même si cet article convaint des femmes ou pas dailleurs, que ce soit pour les gros ou les petits seins, si on veut porter des soutifs on porte des soutifs. Si on veut pas on veut pas. Mais faut arrêter avec ces histoires de cancer. Ma grand mère est décédé d’un cancer du sein et elle a jamais porté de soutifs de sa vie. Ah oui par contre elle fumait. Le cancer est une maladie qui peut toucher chacun et chacune d’entre nous. Pas parce qu’on va porter ou non des soutien gorge.

  16. julielanne dit :

    Comme quoi, nous sommes toutes différentes, et c’est à ce niveau là, d’ailleurs, que le dictat de LA poitrine parfaite peut être naturellement remis en question. mais bon, à la limite là n’est pas le sujet….
    Par contre, certaines ne comprennent pas que l’on puisse rêver d’enlever son soutien gorge en rentrant chez soi, moi par exemple, c’est l’inverse, je ne comprends pas comment on peut prendre du plaisir à en porter.
    J’ai des petits seins depuis mon accouchement, et franchement, merci la nature!
    Là, mon principale problème depuis, c’est que je ne trouve pas de soutien gorge non rembourré + push up + sanglé+ ++++++++++ rhaaaaa… au secours!
    Du coup je n’en mets plus DU TOUT jamais depuis quelques années et OUI c’est une véritable libération. VRAIMENT et PROFONDEMENT.
    Et oui, on voit parfois mes tétons mais je dis merde! Merde parce que je ne suis pas QUE sexuelle, et le regard de ses messieurs, je les zappe, et si ils portent un regard sexuel sur mes tétons, c’est LEUR problème, pas le mien.
    bon, vous avez compris le principe. On peut vivre le sein libre et heureuse.

  17. Martin claire dit :

    Je suis en accord avec la réponse d’Amin, aussi je pense que chacune est libre de faire ce qui lui plait!!! Pour ma part ,je continuerai à porter un soutien gorge même si cela déplait à mon mari!
    Je voudrais bien savoir qui a écrit cet article que je trouve douteux !Le raccourci cancer du sein /soutien gorge ne tient pas la route! Cela serait trop simple!

  18. Noël dit :

    Voici de quoi alimenter la conversation. De nombreuses études ont mis en avant le fait que les femmes en Asie se sont mises à développer des cancers du sein depuis qu’elles portent un soutien-gorge…. http://www.alternativesante.fr/alerte/les-dangers-du-soutien-gorge

  19. Cha dit :

    J’ai lu une panoplie de vos commentaires, mais certains me semblent un peu « désinformés » à savoir que lorsqu’on mentionne les femmes africaines aux seins qui pendent, il faut tout de même prendre compte de la culture qui impose à certaines femmes selon leurs coutumes, de s’aplatir les seins avec deux « rouleaux » tenus avec les mains, ce dès les premiers signes de puberté (à savoir, le moment ou leurs seins font leur apparition) or une poitrine pendante et plate, est signe de beauté et est privilégiée pour plaire aux hommes de leur village. Chez nous les dictats et moeurs de la société on fait qu’à l’époque il y avait le corset, puis les premiers soutien-gorges on fait leur apparition, avec des formes tout aussi étranges que (im)portables?!… le port du soutien est donc un argument au départ esthétique, de la même manière que certaines portent des talons hauts. Maintenant, faut-il en porter ou pas? je dirais qu’il ne faut pas le faire pour répondre aux moeurs de la société.

    Et non, pour répondre à une autre, « pointer » des seins, ce n’est pas impudique et indécent, car le corps de l’être humain est naturel, tout comme les poils, qu’on les accepte ou pas, c’est ce qui nous rapproche le plus de notre nature animale, ce qui est impudique, c’est la pensée qu’on y met derrière. Ca me rappelle cette époque ou l’on a inventé le premier bikini, et que ça choquait tout le monde de voir un nombril!

    Mais si le soutien vous apporte un confort, et bien portez-en! Si c’est un vêtement que vous appréciez pour sa beauté, faites-vous plaisir! mais si vous arrêtez d’en porter car il ne vous apporte rien, qui pourra bien vous juger? et si c’est un homme, dites lui bien qu’il faudrait peut-être qu’il s’achète un porte-bourse!

  20. Fanny dit :

    Je tiens seulement à dire que j’étudie présentement en analyse biomédicale et que ce n’est pas le système lymphatique qui trnsporte les nutriments et les déchets. C’est le système cardiovasculaire (le sang, le coeur (qui pompe le sang) et les vaisseaux sanguin (dans le quel le sang circule)). Effectivement, c’est le sang qui dans nos capillaires effectue les échanges gazeux avec les alvéoles, dans nos poumons. C’est aussi le sang qui reçois les nutriments du système digestif. Et c’est encore le sang qui est filtré dans le glomérule (partie des reins) (c’est en partie de cette manière que les déchets sont formés puis évacués (l’urine)). Nos cellules sont aussi alimentées par le sang qui achemine les nutriments jusqu’à celles-ci et qui reçois les déchets provenant des cellules.

    • admin dit :

      les déchets sont dans la lymphe, pas dans le sang… mais il parait que vous n’apprenez aps la lymphe en école de médecine…

  21. Coco dit :

    J’ai arrêté de porter le soutien-gorge depuis 5 ans maintenant et je dois dire que ce n’est nullement parce qu’ils pourraient être la cause du cancer du sein. C’est juste tellement plus confortable pour moi! (J’avoue que j’ai une petite poitrine par contre) Je fais carrément tout sans soutien-gorge mais je dois dire que ne pratique pas la course à pied ou autre sport avec impact. J’ai l’impression que mes seins sont plus fermes mais ce que j’ai remarqué le plus c’est qu’au début c’était inconfortable de descendre les escaliers rapidement mais c’est disparu très rapidement alors je crois au renforcement des ligaments.

    Je suis une personne très modeste mais j’arrive toujours à m’habiller sans soutien-gorge, même l’été. Je met un débardeur en dessous l’hiver et l’été, j’achète des débardeurs non-élastiques qui épousent moins les formes du corps. Ou bien des débardeurs avec une double épaisseur de tissus au niveau de la poitrine. Il y a toujours une manière de se débrouiller. Juste des vêtements plus amples peuvent faire l’affaire. C’est vraiment sympa d’économiser sur le prix des soutien-gorges!

  22. lila dit :

    vous avez raison. j’ai du me faire operer deux fois de papillomes intracanalaires et les medecins n’ont pas su me dire quelle etait la cause… mais ils ont effectivement dit que cela pourrait venir des soutiens gorge. retirez les mesdames des que vous le pouvez 🙂

  23. Liberté dit :

    Que de commentaires pour ce sujet qui visiblement passionne les foules! à raison d’ailleurs! Les dangers du soutien-gorge ne sont pas un mythe. De nombreuses études montrent depuis quelques décennies ses effets néfastes sur la santé, le pire étant bien entendu le cancer, mais il n’est pas le seul!. Le SG est un facteur de risque de diverses pathologies, ce n’est donc pas systématique… même si les problèmes sont très fréquents. Cela dépend de chacune, et bien entendu de la « qualité » du SG et s’il est bien « adapté » à la poitrine… rappelons que la nature a conçu les seins pour tenir tout seuls, pas maintenus, et encore moins comprimés… c’est donc tout à fait logique s’il crée des problèmes.

    A toutes celles et ceux qui souhaitent creuser le sujet, je vous invite à venir consulter mon site sur les dangers du soutien-gorge : Freetheboobies.fr. Vous trouverez en particulier beaucoup d’informations et de références sur le diaporama d’Yves.

    A celles qui s’imaginent ne pas pouvoir s’en passer, regardez les femmes qui ont réussi, leurs témoignages, en particulier avec des poitrines généreuses… preuve que vivre seins libres, c’est tout à fait possible, cela demande simplement un peu plus de persévérance. Et l’effort est amplement récompensé, vous ne le regretterez pas. La curiosité est une grande qualité. Profitez-en également pour revoir votre opinion sur les africaines aux seins nus…

  24. Ju dit :

    Hé les filles, pourquoi se prendre la tête avec tout ça ? Honnêtement, chacune fait ce qu’elle veut, non ? Je connais des filles qui font du petit B et qui ne se sentent pas à l’aise sans soutif et d’autres qui font un bon E et qui détestent en porter. Alors cette gueguerre sur « le soutif c’est pas bon/ non c’est indispensable » est un peu inutile, vous ne croyez pas ? De toute manière, on ne va pas regarder sous les t-shirt les unes des autres. Alors moi je dis: l’important c’est de se sentir bien et de porter ce que l’on veut.
    Amicalement.

    • Liberté dit :

      Bonjour Ju,

      Je ne crois pas qu’il s’agisse d’une discussion inutile, bien au contraire, vu les risques très sérieux sur la santé (nous sommes sur un site de santé alternatif). Tu dis qu’on ne « regarde pas sous les t-shirt des autres » mais c’est précisément ce qu’il se passe, vu la pression sociale qu’il existe à vouloir faire porter un SG aux femmes malgré tout bon sens… Il existe une véritable police des mœurs, en plus d’une police de la pensée.

      Certaines femmes connaissent des reproches de leur famille, amies, collègues ou entourage (surtout au féminin, les femmes étant les premières à se juger!) alors que d’autres à l’opposé on la « chance » de ne pas du tout être importunées, ou assez peu disons. Il y a une clairement une inégalité là-dessus.

      Pour de multiples raisons, les femmes ne font, dans les faits, pas toujours ce qu’elles aimeraient faire, d’autres n’ont même pas idée qu’elles se font du mal en portant cette chose au quotidien (même la nuit pour certaines, c’est loin d’être rare).

      En ce qui concerne le rapport entre la taille des seins et l’aisance sans soutien gorge, il y a une grande part de psychologique, qui s’ajoute comme tu le dis à une sensibilité (tactile, physique) propre à chaque femme. Pouvoir en discuter c’est le moyen de mettre le doigt sur des tabous et de faire prendre conscience qu’il s’agit dans la grande majorité des cas, d’un faux besoin.

      Reste à compter sur la bonne volonté de chacune pour qu’elle tente l’expérience… mais ça, personne ne peut le faire à leur place. Souvent les a priori ont le dessus alors qu’il n’y a vraiment rien à perdre à essayer (par exemple tranquillement chez soi dans un 1er temps). Se sentir bien est justement le cœur du sujet. Se libérer d’une dépendance dont on a pas forcément idée, c’est un petit bonheur. Internet regorgent de témoignages dans ce sens, les filles qui en parlent ne sont pas prêtes à en remettre.

      Vivre seins libres, ça n’empêche pas de s’autoriser de temps à autre des subterfuges tels que le SG ou la brassière. L’idée de base c’est vraiment de faire prendre conscience de la nocivité du SG, mais rien que ça c’est difficile vu l’accoutumance au SG et « l’implantation culturelle ». C’est à chacune d’adapter son usage en pleine conscience et de manière raisonnable… Après on peut tout à fait comprendre sans pour autant adhérer, que certaines femmes aient du plaisir à porter des soutien gorges. Mais dans ce cas, mieux vaut connaître les règles essentielles et savoir quoi porter : 80% des femmes ne portent pas de SG à leur taille! les gens ignorent les risques des matières synthétiques, alors que les matières naturelles (coton, soie, chanvre, etc) ont des propriétés formidables qui conviennent tout à fait. Il y a le problème des armatures aussi. Une femme avertie en vaut deux! Ce qui est regrettable, plus encore que l’ignorance – qui n’est ni nécessairement volontaire, ni une fatalité – c’est le déni de réalité! Mais au rythme ou vont les choses, on ne pourra bientôt plus dire qu’on ne le savait pas…

      pardon si j’ai été un peu long, mais j’avais besoin de développer…

      bonne année et bonne santé!

Comments are closed.