Un neurochirurgien de Harvard confirme que la vie après la mort existe

vie-apres-la-mort

Avons-nous une âme? Y a-t-il une vie après la mort? Depuis les débuts de l’histoire, la vie après la mort a été expérimentée par d’innombrables personnes qui sont revenues raconter leur histoire. Le compte-rendu le plus remarquable est celui vécu de première main par le neurochirurgien (pendant 25 ans) formé à Harvard, le Dr Eben Alexander. Ceci n’est pas juste une de ces histoires de l’au-delà qui peut être balayée d’un revers de main comme si c’était une hallucination. Avant d’examiner les détails de son expérience de l’au-delà et à quel point ils défient toute explication scientifique, explorons un peu son récit.

Avant son expérience, il ne croyait pas en l’existence d’un esprit non physique. Ayant fait ses études dans le cadre de la médecine universitaire occidentale, et ses collègues médecins profondément investis dans une perspective matérielle de l’univers, il pensait que l’idée d’une âme était bizarre. Comme la plupart des « sceptiques », il croyait que les histoires de l’au-delà étaient des hallucinations ou des produits de l’imagination humaine.

Le Dr Alexander a changé d’avis après avoir été dans le coma pendant 7 jours à la suite d’une méningite bactérienne sévère. Pendant son coma, il a fait l’expérience d’un voyage intense dans ce qu’il savait être l’au-delà, en visitant des espaces célestes et d’autres moins paradisiaques.

Après être revenu dans son corps et avoir vécu une guérison miraculeuse contre toute attente, il a écrit le best-seller du New-York Times « La Preuve du Paradis » (Proof of Heaven). Ce que le Dr. Alexander confirme, c’est que notre vie ici ne serait qu’un test pour aider nos âmes à évoluer et à croître, et que la façon dont nous y parvenons c’est de nous comporter avec amour et compassion. Voici quelques autres remarques surprenantes qu’il a faites:

vie-apres-la-mort2

– L’expérience de l’au-delà était si « réelle » et vaste que l’expérience de la vie en tant qu’un humain sur Terre semblait un rêve artificiel en comparaison.

Le tissu de l’au-delà était de l’AMOUR pur. L’amour dominait l’au-delà à un tel degré que la présence globale du mal était infiniment minuscule. Si vous souhaitez connaître l’Univers, connaissez l’Amour.

– Dans l’au-delà, toute communication était télépathique. Il n’y avait pas besoin de mots parlés, ni même de la séparation entre le moi et tout ce qui se passe autour de nous. Toutes les questions que vous posiez dans votre esprit obtenaient immédiatement une réponse télépathique aussi.

vie-apres-la-mort4

Quand on lui demande ce qu’il veut que tout le monde sache sur le domaine spirituel, il répond toujours que vous êtes infiniment précieux et aimé plus que vous ne pouvez l’imaginer.  Vous êtes toujours en sécurité. Vous n’êtes jamais seul. L’amour inconditionnel et parfait et Dieu ne néglige pas une seule âme.

« L’amour est, sans aucun doute, la base de tout. Pas une sorte d’amour abstrait, insondable, mais l’amour quotidien que tout le monde connaît, celui que l’on ressent en regardant notre conjoint(e) ou nos enfants, ou même nos animaux. Dans sa forme la plus pure et la plus puissante, cet amour n’est ni jaloux, ni égoïste, mais inconditionnel.

Telle est la réalité des réalités, la vérité des vérités incompréhensible et magnifique qui vit et respire au coeur de tout ce qui existe ou existera jamais, et il n’est absolument pas possible de comprendre ce que nous sommes ou qui nous sommes si nous ne connaissons pas cette vérité et si nous ne la ressentons pas profondément dans nos corps et dans toutes nos actions. »

Parlons maintenant crédibilité une minute. Qu’est-ce qui rend cette expérience tellement plus significative que d’autres récits d’expérience de mort imminente (EMI)? Le néocortex d’Eben était complètement hors d’état de fonctionner pendant la durée de son coma dû à sa grave méningite bactérienne, il n’y a donc aucune explication scientifique éclairant ce qu’il a vécu. En fait, il réfute 9 explications scientifiques éventuelles dans son livre.

vie-apres-la-mort3

Explorer les explications naturalistes

Examinons 5 explications potentielles qu’il décrit à l’annexe B de « La Preuve du Paradi ». Quelques-unes de ses explications ne pourraient nous être d’aucun secours, n’étant pas familiers avec la terminologie neuroscientifique. Voici donc les explications les plus courantes qu’il réfute, extraites de son livre.

1. Ce serait un « programme du tronc cérébral primitif pour soulager la douleur et la souffrance.  (« argument évolutionniste » – peut-être comme un vestige de stratégies telles que faire le mort des mammifères inférieurs?). Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.

2. La remontée déformée de souvenirs de parties plus profondes du système limbique (par exemple, l’amygdale latérale) qui est suffisamment protégé par des enveloppes successives de l’inflammation méningée, survenant, elle, principalement à la surface du cerveau. Ceci n’explique pas la nature abondante et richement interactive des souvenirs.

3. Une décharge de DMT. La DMT, un agoniste de la sérotonine survenant naturellement provoque des hallucinations et un état de rêve. Je suis personnellement familier des expériences de drogues liées aux agonistes de la sérotonine (LSD) de mes années d’adolescence, au début des années 1970. Je n’ai eu aucune expérience personnelle avec la DMT, mais j’ai vu des patients sous son influence. La riche ultra-réalité que j’ai vécue, exigerait les capacités auditives et visuelles du néocortex comme régions réceptrices du cerveau pour y générer une expérience audiovisuelle tellement riche, telle que je l’ai vécue dans mon coma. Le coma prolongé en raison de la méningite bactérienne avait gravement endommagé mon néocortex, qui est la zone où la totalité de la sérotonine, à partir des noyaux du raphé dans mon tronc cérébral (ou la DMT, agoniste de la sérotonine) aurait eu des effets sur les expériences visuelles ou auditives. Mais mon cortex était éteint, et la DMT n’aurait pas eu de place dans le cerveau pour agir.

DMT

4. Un phénomène de redémarrage – une accumulation aléatoire de souvenirs bizarres et épars venant de vieux souvenirs dans le néocortex endommagé, ce qui pourrait se produire avec le retour du cortex dans la conscience après une panne prolongée de l’ensemble du système, comme dans ma méningite. Surtout étant donné les subtilités de mes souvenirs élaborés, cela semble hautement improbable.

5. La génération de souvenirs insolites par une voie visuelle archaïque passant par le mésencéphale, utilisée abondamment chez les oiseaux mais rarement détectée chez les humains. Ce phénomène peut être mis en évidence chez les humains aveugles au niveau du cortex, du fait du cortex occipital. Cela ne fournit aucune explication concernant l’ultra-réalité dont j’ai pu témoigner et n’explique pas non plus le fait que les expériences visuelles et auditives étaient aussi interreliées.

Son compte-rendu d’EMI se présente comme le récit le plus crédible de tous les temps, et du fait de son contexte de formation scientifique matérialiste, nous avons de bonnes raisons de croire qu’il a réellement expérimenté une rencontre saisissante avec quelque chose au-delà de ce monde.

Sources:
New York Times
La Preuve du Paradis par le Dr. Eben Alexander
Spirit Science And Metaphysics

97 commentaires à “Un neurochirurgien de Harvard confirme que la vie après la mort existe”

    • sophie dit :

      Connaissez vous le livre des nde..expérience de mort imminente beaucoup d’expérienceur témoigne dans le livre et beaucoup de medecin qui au départ était septique on fini par croire qu’il y avait bien une vie après la mort ..

      • Pirate dit :

        Oui moi je l’est ce livre c’est incroyable tout ses écrit

      • André dit :

        Bonjour, Je viens de lire le reportage de ce médecin et je confirme avoir vécu exactement la même chose que lui au sujet du tissu dans lequel on se retrouve et oui on est au amour tout est amour un amour plus grand que la amour que nous vivons sur terre. Je faisais partie integrante de l ocean de lumière. J’avais 11 ans et je ne connaissais rien a tout ce qui touche la mort eminente et toute maniere c etait 1954 et ca se parlait pas dans les salons. Apres ce voyage, je n ai jamais ete pareille, de plus, depuis ce temps je peux voir en me concentrant un peu comme un faiseau de lumiere qui me rapp

  1. Kiias dit :

    Ça ne prouve rien. Et ses réponses pour contrer les hypothèses contraires sont clairement dénuées d’arguments. Il n’en sait effectivement rien du tout (pas plus que les autres) si une partie ou une autre du cerveau est capable de produire de l’imagination réaliste. Dire le contraire est prétentieux et faux. Trouvez d’autres arguments que ceux d’un névrosé qui voulait gagner de l’argent en vendant un livre.

    • jefferson dit :

      Kiias,

      On parlait d’un neurochirurgien de renommé, pas du dernier pecno qui a regardé le sujet sur Doctissimo…

      Pour ceux qui se posent des questions, lisez tout simplement son livre « La Preuve du Paradis » (Proof of Heaven).. Comme il le dit si bien, il se moquait des patients qui lui disaient avoir ces expériences surnaturelles… jusqu’au jour où il les expérimenta lui-même à la suite d’une maladie infectieuse inédite.

      En plus, pour montrer sa crédibilité, il tente d’expliquer dans un jargon médicale le-pourquoi-du-comment, je vous cache pas que j’ai très vite passé tellement c’était technique.

      En tout cas, prenez le temps de vous renseigner ça permet de réfléchir sur la vie qu’on mène. Et on saura tous ce qu’il se passera après qu’on ne sera plus de ce monde donc préparons-nous au mieux :).

    • michel dit :

      ok en voici la preuve pense tu qui a un etre humain sur la terre asser intelligent pout toite avoir inventer le monde

    • Lordo dit :

      Bien dit.

    • Philton dit :

      @Kiias Les gens qui font des NDE sont tjs dénigrés par ceux qui n’en ont pas vécu. il est impossible de prouver quoique ce soit bien évidemment. Mais, certaines personnes ont prouvé qu’elles pouvaient sortir de leur corps et ont rapporté ce qu’elles ont vu et entendu pendant leur état, les dires des médecins des inscriptions sous leur lit, même des gerns qui se réincarnent et qui sont capables de dire comment ils s’appelaient, qui les a tué etc…. Des choses impossibles à faire autrement. Maintenant, libre à vous de ne pas y croire. De toute façon, qu’on n’y croit ou qu’on n’y croit pas, ça ne change pas grand chose au final.

    • Sophie dit :

      C’est juste merveilleux de nous partager l’espoir que nous soyons qu’amour inconditionnel….dire qu’il est prétentieux et névrosé M.Kilas , câ aussi c’est basé sur rien du tout … peut-être qu’un seul regard dans un miroir vous refléterais la vrai vérité .

    • Mark dit :

      Kiias : Pour ce docteur, je n’ai pas lu son livre donc je ne connais pas ses arguments. En revanche ce qui est sur c’est que ceux qui vivent cette expérience rapportent souvent des faits qui ont été vérifiés, et non pas issus de l’imagination : Phrases entendues, objets présent, personnes, et même dans des lieux séparés d’où ils se trouvaient. Et ce, sans qu’aucune activité cérébrale ne soit détectée par l’.E.E.G, car la personne était « hors service ».

      Donc le cerveau qui produit de « l’imagination réaliste », ça ne tient pas la route une seule seconde. Ni par le fait que les E.E.G sont plats, donc plus aucune activité ni conscience. Ni par les éléments souvent rapportés. Ni par le déroulement de l’expérience, assez similaire chez les gens, alors que des délires et hallucinations d’un cerveau mourant, devraient être plutôt « décousus ».

    • Joseph dit :

      Premièrement Kiias , va falloir lire le livre avant de se poser un questionnement sur le sujet présenté . Deuxièmement je trouves ceci intéressant de voir qu’un médecin de renom puisse remettre en question la science dont il est lui-même un sujet important. Si cela te semble prétentieux bien il est encore plus prétentieux de vouloir rendre des hypothèses véridique .

    • le Falher dit :

      Bonjour 🙂
      Honnêtement bien parlé !
      Pourquoi vendre un livre et ce faire de l’argent pour une expérience soi-disant unique alors que nous sommes tous humains et depuis une éternité.
      Encore un qui est dans un système de consommation et apparemment ça ne lui sert pas de leçon ce rêve.
      Personne ne peut le dire ! Personne
      Mais par contre Mr je sais tout, redescendez sur terre et prenons en soins !

    • Celan dit :

      Effectivement, ça ne prouve rien. L’article va trop vite sur la question cruciale, à savoir si une partie du cerveau ne peut produire ces visions. D’ailleurs, parler de DMT, c’est se tirer dans le pieds, car le DMT est une substance qui agit sur le cerveau, et non sur l’âme!

      L’article ne creuse pas à savoir qui est ce gars. S’il peut avoir des croyances préalables. L’article ne cherche pas à critiquer, fouiller. On ne peut se fier à « ce qu’il disait avant » ou « ce qu’il pensait avant »…

      L’article a le défaut de savoir sa conclusion avant même d’arriver au bout. Il est déjà vendu à l’idée. Donc sans qualité. Il rebâche les clichés connus.

      Dire qu’il était névrosé et qu’il voulait gagner de l’argent vendant un livre est une attaque gratuite qui risque de discréditer ton propos, Kiias.

      Nous cherchons. Nous sommes agnostiques. Si nous lisons ça, c’est parce que nous souhaitons s’approcher d’une vérité intéressante.

      Peut-être que oui, peut-être que non…

    • Scheerer Suzanne dit :

      Moi je vous comprends, j’ai rencontré beaucoup de gens qui ont fait ce type d’expérience, c’est génial, ne le cachez pas, on s’en fou de ce que les autres pensent, à mon avis quand c’est négatif, c’est plutôt le résultat d’une sorte de jalousie, mais quand on a eu une telle expérience, notre devoir, c’est de témoigner.

  2. Labonté Lise dit :

    Je suis curieuse et à la fois je crois à la vie après la mort. Ce sujet m’attire énormément.

  3. Cet article est intéressant. C’est un sujet que j’effleure dans mon roman Nauranéüs – Le messager des Ancêtres. Ces informations supplémentaires m’inspirent pour mon prochain roman.

  4. Bourgeois Ch dit :

    Bien-sûr que moi j’y crois à cette forme de « vie’ après la mort. Pourquoi tant de personnes ayant vécu cette expérience raconteraient elles tant de mensonges sur ce qu’elles ont vu ,entendu? Avec quelquefois des versions légèrement différentes comme je survolais la pièce, je passais au travers des murs, j’avais une vision de 360°, j’ai vu mes proches me disant que mon heure n’était pas encore arrivée, et cette lumière décrite par tous tellement apaisante ,réconfortante. Par contre que ce soit le paradis avec un dieu ,là je doute…

  5. Valery dit :

    moi j’y ai toujours cru

  6. ThierryF dit :

    Blabla… N’importe quoi ! En appliquant le terme « neurochirurgien » à n’importe quel expérience de mort imminente, on veut nous faire croire à l’existence de l’au delà ! C’est pas le premier scientifique à essayer de nous vendre de la pseudo-science ( même des prix nobels l’ont fait) et ses « réfutations » n’en sont pas ! Qui peut réellement prouver les dires de ce qu’il a vécu… À part lui ! Il aurait tout aussi bien pu nous dire qu’il avait voyagé sur la lune pendant ce temps là et que rien m’expliquait ce phénomène.. Et pour cause: c’est sa parole contre la science !

    C’est tout

    • Odile dit :

      J’y crois parce que j’ai déjà vécu quelque chose de merveilleux; j’y suis allée au « ciel » (appelons-le ainsi pour nous situer) et j’y ai rencontré 8 personnes que je connaissais mais seulement une personne sur qui je pouvais mettre une prénom. Lorsque je suis revenue « sur terre » je me rappelle encore la déception que j’ai ressentie
      de quitter tout ce que je venais de vivre; j’étais tellement bien que je ne peux pas décrire tout l’amour que j’ai ressenti tout au long de cette expérience qui n’a duré que quelques minutes (je crois que ça n’a pas duré bien longtemps). Je n’ai pas lu le livre mentionné mais je me promets de le faire sous peu. Ça s’est passé en 1967 et j’ai encore tout en mémoire comme si c’était arrivé hier. Je n’ai plus jamais eu peur de la mort.

  7. Madanette dit :

    Il a bien dit dans le coma, son cerveau est donc toujours en activité est peu donc produire une imagination, le coma et la mort sont différent……

  8. Beni dit :

    Etant Chretien je confirme les dire du docteur, notre n est qu une simple enveloppe nous devons le quitter un jour. Alors vivant en bon terme avec les gens et fesant la gloire et le plaisir de Dieu, craignons le et marchant dans la lumière par la ouissance de son saint esprit je sais que vous le connaitrez il suffit de le desirer il est la bien plus reel que vous et moi

    • JLuc dit :

      Et où était notre âme avant que n’existe notre corps ? C’est étrange non ? Elle a eu besoin d’un support physique pour naître, mais elle lui survivra quand il se décomposera !
      Ça fait mal, mais c’est comme ça, la mort est un clap de fin. Après ? Rien ! Nada ! Comme avant la naissance.

      • SamuelC dit :

        JLuc, on ne peut pas se contenter de produire quelque inférence logique que ce soit à propos de ce type d’expérience, et ce tout simplement parce qu’il s’agit d’expérience. Penser que l’âme a besoin du corps pour s’exprimer n’est pas suffisant pour prouver que l’âme n’existe pas (si c’était là ce que tu cherchais à prouver). Les penseurs matérialistes réduisent l’âme au fonctionnement du cerveau, au fait qu’elle n’est que la configuration des réseaux de neurones, ce qui n’est en fait qu’une hypothèse – même si c’est pas mal ce que la science actuelle est en train d’esquisser. Et tu dis que l’âme «naît» avec le corps. Or, on ignore d’abord vraiment ce qu’est l’âme. Puis, on ne sait pas si l’âme apparaît pour permettre au corps (à la matière) de se mouvoir ou si cette âme, avant d’atteindre le corps, était déjà présente avant et flottait dans le temps et dans l’espace (dans l’infini), un peu comme l’air qui «attend» d’être respiré (excuse-moi l’expression). De même, et c’est là le débat principal découlant de cet article, on ne sait pas si l’âme poursuit son existence en dehors du corps après la mort. Tout ce dont on dispose, c’est de plusieurs témoignages d’individus qui ont vécu ce qu’on appelle une expérience de mort imminente. On n’aurait pas tout à fait tort de penser que ces gens qui ont vécu cela ont l’avantage de dissiper leurs doutes à propos de l’après-vie; ils sont presque convaincus, à la manière des adeptes religieux, des croyants. Je dis l’«avantage» parce qu’ils partagent un espoir intemporel, ce qui se fait actuellement rare dans l’esprit des gens. À mon avis, cet espoir est d’une richesse étrange mais raisonnable qui permet à une personne de désirer exister, puisqu’elle peut désormais attribuer un sens plus personnel à son existence. La vérité est importante – et c’est un peu là le propre de la science et de la philosophie -, mais il semble que plusieurs religions et croyances aient ceci en commun qu’elles cherchent à accorder à l’être humain une paix, une plénitude intérieure et un respect, une affection mutuelle pour autrui et s’accorder sur l’existence d’une réalité plus grande que soi (ex. Dieu, Allah, l’infini, etc.). On peut alors concéder que cela fait partie intégrante des besoins de l’être humain d’aspirer à l’infini, à la paix et à la justice et de croire qu’il y a plus divin, plus puissant et plus intelligent que soi (une réalité qui nous transcende, qui nous dépasse). Ce qu’il y a alors d’universel en l’homme tend à faire partie de la vérité. Mais ce qui est vrai, du moins, c’est que toutes ces choses, les gens y aspirent. On ne sait pas si elles existent ou si certaines d’entre elles existent, mais je pense qu’il est tout naturel de se questionner sur cette réalité mystérieuse qu’est celle de l’être humain et de son intériorité. Pour le darwinisme, croire en une réalité inexistante pourrait peut-être constituer une forme de trait qui contribuerait à une meilleure adaptation dans une situation où la vie d’un individu est en danger. Mais pourquoi s’accrocher au non-être, pour reprendre les mots de Parménide, lorsqu’on peut trouver bien d’autres choses auxquelles s’agripper, des choses qui existent, qui font partie de l’être? Serait-il possible que l’esprit s’accroche à quelque chose de possible et d’existant sans toutefois savoir pleinement, dans son intelligence, ce qu’il y a de plus grand que lui? Je pense qu’on a le choix, JLuc, de croire ou non, et que ce n’est pas à la science ou à la société en général de nous dicter ce en quoi nous avons ou non à croire. Je suis personnellement chrétien, mais je suis aussi étudiant en biologie et en philosophie, et cela ne m’empêche pas de m’ouvrir. C’est un choix. 🙂

        • Kismoune dit :

          PUISQUE VOUS ETES UN HOMME INTELLECTUEL ET CHRÉTIEN PRATIQUANT, JE VOUS CONSEILLE DE LIRE LE CORAN TRADUIT EN LANGUE FRANÇAISE ,JE VOUS ASSURE QUE VOUS SERIEZ CONVAINCU QU’IL Y A UNE VIE APRES LA MORT A 100%.

      • Stephane Bedard dit :

        J’ai un exemple simpliste mais bon… Mettons que l’âme c’est de l’air et qu’un ballon rempli d’air est notre corps et notre âme… Je crève le ballon, celui-ci est « mort » mais l’air existe encore… Je souffle un autre ballon, c’est un nouveau corps qui vit, etc Selon moi, ce ne sera pas la première fois que nous allons mourir… et renaître.

      • Monique dit :

        Avant notre mort, notre esprit etait dans un monde premortel en presence de Dieu et cette separation etait necessaire pour que nous puissions progresses. La vie sur terre est un test pour voir si notre esprit sera capable de maitriser notre corps physique pour retourner en presence du Pere.

    • Rif dit :

      Jr suis tout à fait d’accord. Je suis musulman rt pourtant tout ce que le Docteur vient de vivre et décrit comme tel et dans la bible et le coran et la Thora. Dieu est la source de l’amour, c’est lui l’amour , et pour atteindre cette source d’amour, il n’y a qu’un seul chemin et c’est le chemin de l’humanisme. Le monde part a la dérive justement car l’humanisme est en voie de disparition. Aimons et respectons tout ce que la nature produitvet le monde serait tellement meilleur. J’aime tout être humain sans distinction de race, ni de religions, tel devrait être la devise universelle de tout Être qui se dit Humain. Love you all

      • pennegues dit :

        Vous nous dîtes d’aimer tout ce que la nature produit et le 24 Septembre vous allez torturer d’innocents animaux pour satisfaire votre dieu !
        J’ai fait deux NDE, et comme beaucoup d’entre eux je suis en empathie avec tout ce qui existe, je suis vegan et je ne coupe aucune fleur ou autre (je ne mange que des graines et des fruits) je respecte aussi les minéraux que je ne casse pas ni ne sculpte, pas parce que la lumière ma l’a ordonné, mais par ressenti directe. Je ne crois pas qu’une personne qui prétend que son dieu est un dieu d’amour puisse égorger sans se poser des questions sur le bien fondé de tels actes de barbarie. Je ne suis pas croyant mais issu d’une famille pratiquante chrétienne. Echanger avec la lumière ne veut pas dire qu’un dieu existe, simplement qu’il y a des forces, certaines bienfaisantes, d’autres malfaisantes, et que tout dépend de nous en fait.

    • Lola dit :

      Dsl Béni, mais si tu es Chrétiens, et que tu suis Christ et son enseignement, Il n’a jamais parler de vie après la mort…mais plutôt de résurrection Jean 5: 28, 29.
      Biensûr, par pour tout de suite…mais c’est la base de son enseignement et l’espérance qu’il promet à ceux qui font sa volonté, ou plutôt à ceux qui font la volonté de DIeu…tout est dit dans la bible…
      Même qu’il n’y a rien après la mort…Ecclésiaste 9: 5, 10.

  9. Améthyste dit :

    Les athées et leur perpétuel nihilisme… On leur offre de beaux témoignages, et ils préfèreront croire au néant, que leur vie n’a aucun sens, aucun but, si ce n’est que d’entrer en contradiction permanente.

    Ce sont les premiers à juger, critiquer, pointer du doigt les croyants et vouloir animer des débats sur ce sujet délicat en affirmant que Dieu n’existe pas, tant ils n’aiment ce qu’ils ne peuvent comprendre.

    La foi ne s’explique pas. Elle se vit.

    En attendant, on n’a peut-être jamais su prouver que Dieu existait, mais on n’a jamais su démontrer qu’il n’existait pas

    • JLuc dit :

      La charge de la preuve incombe à celui qui affirme l’existence. On ne peut pas prouver une inexistence. Sinon, prouvez-moi donc qu’il n’y a pas de théière en orbite autour de Jupiter.
      La foi est le nom que l’homme a toujours donné à son ignorance, certains préfèrent y rester malgré les avancées formidables de la connaissance humaine.
      On prête des interventions du Dieu le plus populaire sur un territoire grand comme la Suisse, sur quelques centaines d’années, et ça ne choque personne ? Pourquoi délaisser 99% de la Terre ? Pourquoi avoir attendu 200.000 ans après l’apparition de l’homo sapiens ? Et aujourd’hui, il fait quoi ? Il est à la retraite ? Notez la décroissance de ses actes avec le temps (et l’avancée des connaissances…) : il crée la Terre, il la noie, il détruit des cités, il guérit des épidémies, … et aujourd’hui ? Il apparaît sur des toasts ! Cartes postales divines.
      Soyons sérieux…

      • Celan dit :

        Ton commentaire est intéressant, mais il est aussi fragile que tes interlocuteurs: ils croient d’emblée, tu ne crois pas d’emblée, tout le monde se chicane en vain.

        L’agnosticisme: est entièrement ouvert autant à une possibilité qu’à l’autre.

        Jusqu’ici, personne ne me convainc de rien.

    • Sébastien t dit :

      Amethiste: Peut-être qu’à la place de lire la Bible vous auriez pu lire le dictionnaire ? Le nihilisme ce n’est PAS croire au néant et ce n’est pas toujours lié à l’athéisme. Beaucoup d’athées pensent qu’il y a un but à leur vie…
      Du reste vous avez raison, on ne sait pas prouver la non existence de Dieu, mais il en est de même pour Odin, le monstre en spaghettis volant, et les licornes ! C’est pour cette raison évidente que la preuve doit être apportée par celui qui affirme l’existence, sinon on peut aller très loin !

      Si votre Dieu a créé l’univers, il est assez grand pour se défendre tout seul et pour se manifester autrement que dans les uniques rêves d’un neurologue !

  10. valery Ot dit :

    C’est une verite’ incontestable, seul l amour parfait y entrera., j ai besoin d une copie du livre.

  11. Flo'eah dit :

    J’aurai pu y croire s’il n’avait pas été fait mention de Dieu à l’intérieur… La religion étant par essence irrationnel, il est illusoire de rationaliser ses preuves ou conséquences…

    • Celan dit :

      Oui. Oubliez Dieu. Les vieilles terminologies n’amèment à l’expérience nouvelles que de la marde!

      Nous parlons de la réalité de l’énergie et jusqu’où vont ses effets sur nos vies.

  12. Kiiines dit :

    L’Homme a besoin de coire que la mort n’est que le commencement. Mais là c’est vraiment prendre les gens pour des couillons. Un scientifique « docteur de Harvard » ne peut pas valider une hypothese uniquement sur son experience personnelle. L’article utilise son titre de Doc comme argument suprême et se veut plus qu’approximatif sur les arguments censés être scientifiques et irréfutables.
    Du grand n’importe quoi!

  13. galmiche justine dit :

    Tant qu’une personne n’est pas morte on ne saura jamais ce qu’il y a apres la mort… la decorporation et le voyage astral sont des choses frequente chez une personne dans le coma , bref rien de nouveau pour moi !

  14. Munzila Jackson Dodão dit :

    Je croix à ce qu’il a écrit. C’est l’une des preuves que le Paradis existe réellement.et que la vie après la mort physique existe aussi.

  15. littlebamboo dit :

    Très intéressant… scientifiquement ! mais l’Amour permet d’y croire même sans cela, les plus sceptiques trouveront toujours quelque chose à redire, cela pourrait leur être une excuse à une étroitesse d’esprit et à ne pas chercher à améliorer leur comportement sur cette terre.

  16. FloMarceau dit :

    http://www.thewire.com/entertainment/2013/07/proof-heaven-author-debunked/66772/

    Aie aie aie… Il n’aura pas fallu longtemps pour que le soufflé retombe…

  17. James dit :

    Ouai j’aime bien le « hautement improbable » pour démonter une théorie … C’est pas très scientifique comme démonstration ça.

    Il prend ce qu’il arrange pour ajouter de l’eau à son moulin.

    Dommage on avait envie d’y croire.

  18. nkog-nzok dit :

    CA y est.
    Ils arrivent vers la lumière.
    Mais les forces négatives voilent encore beaucoup les yeux clairs.

  19. CHATAZ Colette dit :

    difficile pour certains de croire qu’après la mort, nous aurons une autre vie !! Pourtant, je vous assure que je suis saine d’esprit. J’ai essayé de faire partager ma vision, mais certains ne semblent pas me croire. Je ne leur demande pas, j’ai juste voulu faire partager cette vision, afin de comprendre « pourquoi moi » et je n’ai pas trouvé la réponse. Je la trouverais certainement un jour. Ce matin là….. suis allée retirer mon courrier et en me retournant, mes yeux se posent sur un monsieur du quartier, qui avait perdu sa fille dans un accident de voiture pas très loin de chez nous.(Elle était accompagnée de sa tante, décédée aussi.) Il est vrai que chaque fois que je le rencontrais, j’avais de la compassion pour lui, il semblait accablé par le chagrin, même après tant d’années, il marchait toujours le corps voûté et tête baissée. Cette gamine, je la voyais quand elle venait choisir un film vidéo (à l’époque des cassettes vidéo, nous avions un dépôt.) On échangeait quelques mots, sans plus. Je me souviens qu’elle était souvent vêtue de couleur bleu claire. Donc ce jour là, j’aperçois cette personne, mais à ses côtés marchait d’un pas allègre sa fille, vêtue de couleur bleu clair, jupe et haut et chandail. En l’espace de quelques secondes, je me suis arrêtée, je les regardais venir vers moi, ébahie de la vision, j’avais reconnue sa fille, elle avait des cheveux noirs mi-longs. Elle m’apparaissait telle que je l’avais vue. J’ai voulu aller vers lui et lui dire « qu’il ne fallait plus qu’il soit triste, car sa fille marchait à côté de lui ». C’est la chose qui m’est venue à l’esprit… Quelque chose m’a retenue et je n’ai pu me libérer de cette vision en lui parlant. Quelques temps plus tard, j’ai rencontré sa femme au magasin, et je lui ai parlé de la vision. Elle m’a regardé d’un drôle d’air, a hoché la tête. En voyant dans ses yeux, qu’elle semblait ne pas me croire, je n’ai pas insisté et en la saluant, suis repartie.Quelques temps plus tard, j’attendais le moment venu, je n’ai pas voulu m’avouer vaincue, je devais lui faire passer le message et cette fois-ci, comme j’insistais, elle m’a répondu que j’avais vu le diable en elle. J’étais consternée par sa réponse. Je sais que cette famille est témoin de Jéhovah. Ce qui explique peut-être sa réponse. Et, par une pure coïncidence, je ne rencontre plus ce monsieur. Excusez-moi si j’ai été longue dans mon récit, mais il fallait que je vous explique en détails, afin que vous compreniez, et peut-être me donner une réponse….

    • Celan dit :

      Ce qui m’intéresse dans ton commentaire, c’est: « Elle m’apparaissait telle que je l’avais vue »…

      Ce qui nous intéresse dans tout ça c’est: comment fonctionne le cerveau et/ou la conscience…

  20. pascal dit :

    Très intéressant et pourtant pourquoi en douter

  21. laboureur annette dit :

    oui il y a une vie apres la mort qui n en ai pas une dailleurs
    nous retrouvons nos proche et les animaux que nous avons aimer n en douter pas mon grand pere decede depuis plus de 20 ans ma rendu visite voila ma conviction faite le bien sur cette terre car cela va imfluencer votre vie prochaine

  22. Titoulegroschat dit :

    Comment voulez-vous réunir l’ensemble des commentaires en positifs? Il y aura encore longtemps, des incroyants. Des Saints Thomas, qui diront, ah, oui, c’était pourtant vrais! Moi, j’ai connu une petite mort, et j’ai plongé quelques temps de l’autre côté. C’est blanc, c’est bon, on s’y sent super bien, vidé de tout négatif. Bien, seulement bien. Le retour à cette réalité a été bien douloureuse. Mais une certitude, cette réalité, ne dure que quelques secondes dans le véritable état. Je suis sûre qu’on a quelques enseignements à récupérer, dans ce tout petit laps de temps. Et je suis entièrement de l’avis de ce médecin, tout ce que l’on fait doit l’être avec un vrais sentiment d’amour. Les erreurs qui sont faites par intérêt, méchanceté, calcul, et le reste, cela est très chèrement sanctionné. Par contre, si on se reprends vite, et que l’on s’évertue a agir avec discernement, respect et amour, je pense que nous sommes tous susceptibles d’être pardonnés.

  23. Aouassi dit :

    Je confirme qu’il y a bien une autre vie après la mort .Quand vous revenez sur terre vous pleurez de toutes les larmes de votre corps tellement déçu de revenir !!

  24. koltes dit :

    je veux croire que rien n’est fini lorsqu’on est mort , je crois en Dieu , son fils Jésus nous a promis la vie éternelle , quoi de plus beau , on part en paix

    • Lola dit :

      Effectivement, Jésus a promis la vie éternelle mais si tu es Chrétiens, et que tu suis Christ et son enseignement, Il n’a jamais parler de vie après la mort…mais plutôt de résurrection Jean 5: 28, 29.
      Il donne ainsi la possibilité à ceux qui ont perdu un être cher de le revoir…Jésus est venu sur terre pour donner sa vie  » afin que quiconque croit en lui est la vie éternelle…sur terre pas au ciel dans son paradis futur, une fois qu’il reviendra éliminer la méchanceter sur la terre et détruit la source de la méchanceté c-a-d le diable…celui qui l’a tenté dans le désert …lit les Evangiles tout y est dit, mais lire la bible en entier est beaucoup mieux….
      Biensûr, par pour tout de suite…mais c’est la base de son enseignement et l’espérance qu’il promet à ceux qui font sa volonté, ou plutôt à ceux qui font la volonté de DIeu…tout est dit dans la bible…Même qu’il n’y a rien après la mort…Ecclésiaste 9: 5, 10.

  25. JARREC dit :

    Que ne fait pas l’homme pour penser (et espérer) qu’il est et qu’il sera toujours. Je fais des rêves dans lesquels je me sens dans une certaine réalité. Mais ils empruntent toujours quelque chose à un moment que j’ai vécu. Nous ne sommes que des organismes sur lesquels vivent des milliers d’autres organismes. Nous-mêmes vivont sur des organismes qui composent l’univers dans lequelnous sommes enfermés, et nos pauvres théories basées sur un éventuel au-delà avec. La nature ne crée rien, elle génère seulement des organismes qui se multiplient pour donner naissance à d’autres, pendant que les précédents vieillissent et meurent. Et cela est valable pour l’homme qui n’est qu’un animal parmis les autres, sauf qu’il a un disque dur un peu plus développé (et ça n’est même pas certain) que les autres animaux. La preuve, l’homme qui n’a jamais rien inventé mais toujours copié la nature est axé aujourd’hui sur l’intelligence (dite) artificielle. Stephen Hawkins, un des plus grands savants de notre époque a mis en garde contre ce genre de « progrès » qui pourrait bien se retourner contre nous. Mais il est difficile de réaliser qu’en fait nous ne sommes rien. Avant notre venue au monde nous n’existions pas, et après notre mort, nous continuerons à ne pas exister. Le reste, Amour, Gloire et Beauté, le bien, le mal, ne sont que des comportements adaptés pour essayer de vivre ensemble. C’est tout. Dieu ou les dieux n’existent pas et la nature, puisqu’il faut lui donner un nom, est amorale et ne sait même pas, elle-même, qu’elle existe. Vivre sa vie d’homme en respectant les autres serait déjà une belle chose. Le reste est du blabla pour croyant parce qu’ effrayé. Navré de vous décevoir.

  26. TIAIPOI dit :

    je soutien et ateste que le comentaire  » du neurochirurgien de harvard confirment que la vie existe aprés la mort  » tien la route ,conformement à l’EVANGILE DU CHRIST ,si nous avons une trés bonne compréhension …..Et le mot clé est L’AMOUR……..

    • Lola dit :

      Dsl, l’enseignement de Jésus ne parle pas qu’il y a une vie après la mort il dit lui même en Jean 5: 28, 29 :
       » Ne vous étonnez pas de cela, parce que l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix et sortiront « .
      En donnant sa vie pour nous il a démontré l’amour qu’il porte aux humains et leurs donnent la possibilité de revoir les personnes qui leurs sont chères…il dit lui même qu’il est la résurrection et la vie…Jésus a toujours comparé la mort à un sommeil profond que seul DIeu peu réveiller, il est la « clef » de l’amour de Dieu
      Ecclésiaste 9: 5, 10 est tout aussi clair :
      « Les vivants savent qu’ils mourront ; mais les morts eux ne savent rien …Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le avec ta force , car il n’y a ni oeuvre, ni plan, ni connaissance, ni sagesse dans le Shéol (la tombe commune aux hommes) le lieu où tu vas… »

      • Bills dit :

        L’âme

        Souvent ce terme est employé dans la Bible dans le sens de « personne », « individu », comme il est employé encore de nos jours (d), mais pourquoi les « Témoins de Jéhovah » n’insistent-ils pas sur la distinction si importante entre l’âme et le corps dont parle la Parole de Dieu? (e)

        Prenons quelques exemples:

        Page 1449: au paragraphe « âme morte ou cadavre », on oublie de citer l’exemple important de 1 Rois 17.21 qui nous montre que l’âme est une chose différente de l’enveloppe corporelle: « Elie s’étendit sur l’enfant – qui était mort – trois fois, et il cria à Yahweh, et dit: Yahweh mon Dieu ! fais revenir, je te prie, l’âme de cet enfant au-dedans de lui. Yahweh écouta la voix d’Elie et fit revenir l’âme de l’enfant au-dedans de lui et il vécut. » (Voir aussi Actes 20.10 ).

        Et que dire du passage d’Apocalypse 6.9? « Je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été égorgés pour la Parole de Dieu… » Que font donc ces « cadavres inconscients » à crier ainsi dans le ciel alors que, selon la théorie de la Société, ils devraient être dans la tombe en attendant la résurrection? (cf. Apocalypse 20.4 ) (31) .

        Page 1458: au paragraphe « l’âme distinguée de l’esprit », on cite 1 Thessaloniciens 5.23: « que l’esprit et l’âme et le corps qui sont vôtres »… Est-ce que le titre normal de ce paragraphe n’aurait pas dû être: « l’âme distinguée de l’esprit et du corps »?

        Les « Témoins de Jéhovah » aiment souligner que « le mot « âme » est appliqué, non seulement aux hommes, mais encore aux animaux » (32). Cela est exact, mais pourquoi ne pas préciser aussi:

        que le même mot hébreu désigne le corps (ou la chair) des hommes et des animaux? Pourtant 1 Corinthiens 15.39 nous dit clairement: « Toute chair n’est pas la même chair; mais autre est celle des hommes, autre la chair des bêtes… »
        que seul l’homme a reçu le souffle divin (Genèse 2.7), ce qui le différencie de tous les animaux? Si tu veux d’autres informations sur les mensonges de la watchtower and tract society suit donc ces liens: http://www.info-sectes.org/tj/tmn.htm et http://tjrecherches.chez.com/ONU.htm

  27. christine dit :

    Cancer..décès….j’ai fait mes propres expériences en 22 ans…….des bonnes, des mauvaises …. .lu beaucoup de livres, de témoignages..j’ai été un peu touche à tout et très curieuses !!!! .pour moi, c’est maintenant l’évidence et cela m’a beaucoup aidé, à l’époque et aussi dans ma vie actuelle mais cela n’engage que moi.

  28. key dit :

    Sacré kiias on aura toujours nos lots de terriens septiques, déjà lis le livre et renseigne toi sur la chose depuis la nuit des temps:)
    Après tu pourras te permettre de faire le scientifique et de plus nous savons très bien que la science tous les 10 ans revient sur ce qu’ elle a démontré.

  29. albert elkaim dit :

    il était dans un coma prolongé décidé par ses médecins pour le soigner, mais non dans un coma naturel, deux choses distinctes un coma prolongé on le soignait dans son sommeil mais un coma naturel c’est tout simplement la mort pure et simple maintenant il y a la vie après la mort personne n’est revenu pour nous raconter l’au delà

    • céline dit :

      je suis tombé dans un coma apres une grosse émoragie au bout presque de mon sang et j ai vu la lumiere elle m attirait c était tellement beau et pur je voulait juste aller dans cette lumiere comme un passage et au bout elle brillait ,mais ma mere ma rappeller que j avait une petite fille a m occuper et je suis revenu

  30. Bodo dit :

    Pour avoir vécu cette expérience en 98 après un accident de moto, JE CONFIRME avoir vécu une expérience très similaire, quand je dis similaire, l’expérience diffère mais la leçon, le ressenti et tellement d’autres détails sont STRICTEMENT IDENTIQUES.
    pourquoi douter? cette expérience est tellement belle…
    Imaginez l’époque ou les gens pensait (et c’était tellement logique) que la terre était plate! et ou un illuminé soutient qu’elle était ronde, n’était ce pas dur a croire pour les scientifiques de l’époque ou pour le cerveau de penser que les habitants de la deuxième extrémité ne tombaient pas dans le vide :).
    Le cerveau humain n’est pas construit pour comprendre certaines notions comme l’infini par exemple (on sens bien que cela nous dépasse) ou d’inventer une couleur qui n’existe pas, toutes ces limites n’existent plus lors de cette expérience, il s’agit bien la d’une expérience SURNATURELLE ou toutes ces limites humaines deviennent LOGIQUES.
    La leçon retenue de cette expérience est « tu aimeras ton prochain comme toi même » dans le sens propre et littéral de la chose (comprendra qui pourra). n’est ce pas la une certaine logique de conduite pour la vie terrestre et qui est bien mise a mal ces derniers temps?
    17 ans après, cela ne me dérange plus de me faire traiter d’illuminé, et dans ce cas précis, les sceptiques ne font de mal qu’a eux mêmes…

    • pennegues dit :

      Bonsoir,
      N’Est-ce pas simpliste ce commandement « tu aimeras les autres comme toi même » ? car pour aimer les autres, le plus souvent il faut s’oublier, oublier ses propres besoins pour palier à ceux des autres justement.
      Si j’avais le choix (je ne l’ai pas) j’aimerais être moins altruiste et penser un peu plus à moi, bref m’aimer aussi et faire passer l’autre en second, de temps à autre. Je continue à dire que cette notion d’amour total est insatisfaisante, incomplète. Celui qui n’a pas vécu les deux types de NDE, la positive et la négative, ne peut pas prétendre comprendre dans sa totalité cet étrange phénomène. Je n’irais pas jusqu’à prétendre désirer faire une NDE négative, mais il est frustrant de ne pas avoir de réponse exhaustive sur ce sujet tellement controversé.

      • Bodo dit :

        Oui ce commandement est assez simpliste de prime abord, et j’avoue avoir eu le même raisonnement que vous avant ma NDE.
        Je me sens donc forcé a détailler le « comprendra qui pourra »quitte a paraître ennuyeux ou compliqué…
        Lors de ma NDE j’ai eu un « stage » accéléré sur l’explication de certaines situations de ma vie imbriqué au film de ma vie qui me faisait percevoir la raison de chaque étape de ma vie comme une explication logique, je reconnais que c’est assez compliqué a expliquer comme a percevoir, et bien évidement que je ne me rappelle que de quelques bribes, mais pour vous donner un exemple concret, l’accident de moto pour lequel j’étais hospitalisé n’était pas un hasard, mais cela ressemblait plutôt a un enchaînement de raisons d’une logique implacable, un peu comme lorsqu’on retrouve une pièce de puzzle a tel point que je comprenais cette raison et surtout que cette explication me satisfaisait!! (1 an d’hôpital tout de même)
        A vrai dire, j’ai reçu mon explication lors de cette fameuse NDE ou j’ai perçu la nuance de ce commandement. et je me rappelle de cet exemple ou j’ai été mis en situation, ou je me saisissait d’une sucette tenue dans la main d’une petite fille qui était très peinée car pour elle cette sucette représentait beaucoup, et ou j’ai ressenti physiquement la peine de cette petite fille.
        J’ai alors compris que ce commandement était proportionnel a la personne a qui on causais du tort et de l’intention première de cet acte.
        Que le châtiment divin dont tout le monde parle était en fait la mise en situation du sujet a la place de son alter ego. Une sorte de jugement logique en fait … Si je dis du mal de C devant B et bien ma mise en situation est de me retrouver a dire du mal de C a B EN PRÉSENCE de C, et ressentir la peine faites a C. Et idem dans le cas ou je fais une bonne action a C sans qu’il le sache, la mise en situation se fait TOUJOURS devant le protagoniste et ON EN RESSENT la portée de son acte , le plus minime soit il, pour le bien comme pour le mal, et le paramètre « intention » est bien présent, on est dévoilé, il n’y a plus de faux semblant , de fausses excuses ni de mensonges on est mis a nu…Imaginez maintenant le ressenti d’une personne comme Hitler (je suis Juif et ma grand mère est revenue des camps) si il ressent physiquement et moralement les douleurs qu’il a lui même infligé aux autres, pas seulement a ses victimes mais aussi a la descendance de ses victimes, son châtiment est juste la perception de la portée de ses actes… n’est ce pas la une explication plus plausible que de simplement brûler en enfer?
        Je ne prétends rien d’autre que ce que j’ai vécu et ressenti, je ne parle pas au quotidien de ce vécu, mais uniquement aux personnes aptes a capter que le cerveau humain est bridé et qui sont demandeurs d’explications, la mort n’est pas la fin de la vie, mais j’ai acquis la conviction que la vie est plutôt une étape entre l’avant naissance et l’après vie.
        Avant cette NDE j’étais plutôt cartésien et n’étais pas prédisposé du tout a croire en ce que je ne voyais pas, aujourd’hui je suis un peu plus enclin a réfléchir avant de rejeter certaines idées qui me dépassent.
        Je comprends que mes propos puissent déranger, mais comme je pense aussi que plusieurs commentaires émanent de personnes ayant vécu une expérience similaires, je profite de cette tribune et qu’ils comprendront mes propos.
        Concernant Dieu dans mon expérience il n’était pas présent mais omniprésent, j’ai eu affaire a des êtres (3) que je qualifierais plutôt d’anges.
        Je pense aussi qu’il doit y avoir certains « niveaux » dans cette expérience, mais pour ma part, je n’ai rien vécu de négatif dans cette expérience!
        Ceci est la première fois que je partage mon expérience sur le net, soyez indulgent 😀

        • Bodo dit :

          Ah et surtout, je confirme le caractère « divin » de cette expérience, mais rien et vraiment rien (et c’est assez curieux) ne faisait référence a une QUELCONQUE religion.
          Il s’agit avant tout d’une leçon « divine » d’humanité, de la ligne de conduite a adopter lors de son passage dans cette vie terrestre, il me semble qu’une religion telle qu’elle se doit d’être, se doit d’être juste le moyen d’y parvenir.
          Je trouvais important de le souligner…

          • paquita dit :

            Merci pour votre témoignage. Ma mère qui aurait 100 ans cette année, partageait déjà , a l’âge de 12 ans, la conviction d’un au delà après la mort physique, le corps retourne a la terre et l’âme s’échappe car elle est immortelle. Bien plus tard, elle a lu les livres de lobsang rampa qui confirmaient ses croyances. Il est temps de se réveiller, l’homme d’aujoud’hui’ a le pouvoir de comprendre que rien ne meurt, tout se transforme.

        • pennegues dit :

          Bonjour et merci pour vos explications.
          J’ai moi aussi fait .. deux NDE positives, enfant et j’avais gardé la possibilité d’échanger avec ce que j’appelais « ma lumière » (elle était mon secret) après mon retour à la vie terrestre.
          Je peux tout à fait dire que je n’ai jamais connu la vie d’un enfant normal puisque je passais mon temps à offrir ce que j’avais aux autres, et c’est encore ainsi aujourd’hui et ce, contre mon grès. Je voudrais penser parfois à moi, je n’y arrive pas, c’est une croix que je porte depuis l’enfance. Imaginez-vous sur le quai du RER (bien long donc) une personne veut se suicider, à qui va-t-elle s’adresser parmi la foule ? à moi et adieux mon arrivée à l’heure à mon travail. Je ne crains pas la mort, je ne vois pas comment il pourrait m’être reproché qq chose, je suis vegan, je respecte au mieux la végétation et les minéraux, pas par principe mais par ressenti : si je fais du mal j’ai mal, c’est aussi simple que ça. Je ne croix pas en dieu (mais suis d’une famille croyante). Les NDE peuvent éveiller un enfant : j’ai su lire à 3 ans et je me posais pas mal de questions. Une fois, lors d’une très forte fièvre, j’avais 5 ans, ma mère m’a porté devant un crucifix devant lequel je me trouvais face à face pour la première fois. J’ai vu ce corps décharné de Jesus et j’ai ressenti une profonde douleur et compassion pour ce corps. Je n’ai jamais dès lors pu croire en Jesus comme être d’amour puisqu’il se montrait sans pitié envers cette enveloppe corporelle, humble et serviable. Je sais qu’il peut être difficile de s’imaginer que nous ne faisons pas qu’un avec notre corps terrestre et que nous lui sommes redevalable et devons être respectueux envers lui. Spontanément, avant même cette « révélation » du corps du christ, lorsque je me cognais, je demandais pardon à mon corps, le soir je lui disais bonsoir. Oui un enfant qui a fait deux NDE n’est pas tout à fait comme les autres.
          Maintenant je sais que la personne qui a tenté par deux fois de me tuer (ma mère) n’est pas un monstre : le mal qu’elle m’a infligé a fait de moi un être d’amour.
          Alors comment cette femme pourrait-elle être plus tard punie du mal qu’elle me fit puisque celui-ci m’a rendu meilleur ? le yin et le yang en fait.
          Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le ressenti de ce que l’on peut faire aux autres, mais j’ai une carence, je ne peux pas comparer l’avant NDE de l’après, je n’ai pas de souvenir de l’avant, car trop jeune.
          Et curieusement, j’ai la nostalgie d’une vie médiocrement égoiste, une vie comme tout le monde en fait. Juste pour savoir si on est plus heureux en recevant qu’en donnant ?
          Votre expérience est riche parce que vous avez la connaissance des deux bords, d’une certaine manière je vous envie. J’ai eu accès à de nombreux témoignage de personnes ayant fait des NDE, je suis réconforté lorsqu’elles expriment cette compassion qu’elles ont ressenti pour leur corps lorsqu’elle le voyait d’en haut mais je n’ai trouvé aucun témoignage de personnes ayant conservé cette compassion après leur retour à la vie. terrestre.

          J’ai beaucoup apprécié le témoignage de Monique de Solemne sur YouTube :
          https://www.youtube.com/watch?v=KcDxdn_hvQc
          Elle évoque à un moment la culpabilité de comprendre plus vite que les autres (après sa NDE lorsqu’elle a repris ses études) j’ai moi aussi eu très souvent ressenti de la culpabilité d’avoir la solution « sans réfléchir » ou de connaître la pensée de certaines personnes sans qu’elles ne le sachent (télépathie) etc.
          Curieux que des expériences de NDE positives puissent entraîner de la douleur par la suite, lors de notre vie sur terre. Bref pour moi, la vie après la mort et la revie : c’est une croix, sans jeu de mots. Je vois que vous utilisez le terme « divin » c’est une notion qui m’échappe car pour croire au meilleur il faut accepter de croire au pire, donc Dieu ne pourrait être dieu que s’il est aussi le diable. Accepteriez-vous l’idée du terme divin pour définir le « Mal » ?
          Merci pour votre confiance et d’avoir témoigné de votre expérience.
          Bonne journée

          • pennegues dit :

            je me relis et je vois des fautes d’orthographes, je vous prie de m’en excuser.

          • Bodo dit :

            Qui suis je et comment pourrais je porter un quelconque jugement et donc vous répondre…
            Juste ceci, la personne qui a causer du mal a autrui devra en répondre devant cette même personne (sans que cette même personne soit forcement décédée ni même consciente de ce jugement, on parle bien d’un monde « parallèle » ou les personnes sont se qu’on qualifie dans notre langage « d’âmes ».
            c’est cette même âme qui s’envole laissant l’enveloppe charnelle derrière, c’est cette même enveloppe charnelle composée entre autre du cerveau qui empêche la réflexion de dépasser ses propres capacités de réflexion au delà de ce qui lui parait « normal »
            lors de cette confrontation, tous sera transparent, la motivation de cet acte précis, l’intention, les circonstances, absolument tout est ouvert y compris les conséquences de ce même acte, alors si cela a débouché sur un bienfait, ceci sera crédité sur la balance de celui qui a provoqué l’acte et allégera sa « peine » en fonction toujours de l’intention première.
            En d’autres termes, si vous avez été victime de quelqu’un de malfaisant, vous ne le saurez probablement jamais, c’est cette même personne qui sera confrontée a ses méfaits/bienfaits et qui devra porter en lui la responsabilité sans pouvoir se trouver des excuses qui dans ce bas monde peuvent alléger la conscience, cette justice est universelle et sans défauts, ce n’est donc pas a vous de vous soucier du traitement de cet acte, la personne ayant causer ce tort supportera les conséquences de son acte a hauteur des dégâts causés, un effet papillon en somme mais qui nous dépasse largement.
            Voila

  31. pennegues dit :

    Quelque chose m’interpelle, c’est cette notion d’amour inconditionnel, très « chrétien » et pour avoir été membre sur un forum de personnes ayant fait des NDE, je peux dire que la très grande majorité d’entre eux se référait à « Dieu » j’étais un des très rares à ne pas associer cette lumière toujours évoquée à une divinité.
    Je n’ai pas fait de NDE négative, par contre je sais que de nombreuses personnes en ont fait mais que l’association NDE négative/péché les empêchent de les évoquer. Il n’y a pas d’amour dans ces expérience là, que de l’horreur et de la souffrance. Autre chose : certaines personnes décédées ne savent pas qu’elles le sont et leur esprit erre entre deux dimensions (cf les tours du 9/11 où de nombreuses personnes douées de capacités paranormales témoignent du nombre d’esprits perdus qui errent dans cet espace). Où est l’amour dans ces situations ? je dois reconnaître que comme beaucoup, j’ai plus de compassion pour les autres, humains et animaux, des possibilités télépathiques, bref le genre de petits cadeaux avec lesquels beaucoup reviennent de ce voyage, et qui pourrait témoigner d’une rencontre « bénéfique » (encore que l’empathie n’est pas un cadeau pour celui qui la ressent) mais ceux qui ont fait une expérience négative, pourquoi l’ont-ils faite alors qu’ils ne sont pas plus mauvais que le quidam moyen ? les choses sont beaucoup plus complexes que ce gentil médecin cherche à nous le faire croire.

  32. croispastout dit :

    Bon au risque dans mon commentaire d’en choquer certains ( et je m’en excuse ) je vais vous exposer mon avis et il n’engage que moi biensûr.
    Je n’ai aucune religion ce qui ne m’empeche pas d’aimer certaines personnes et de ne pas en aimer d’autre, le concept d’aimer tout le monde, mon prochain etc ne convient pas pour moi a mon statut d’animal et oui nous en sommes tous.
    Comme les animaux plus « primitifs » que nous ( et encore a prouver ) nous sommes regient par des instincts, prédation, territoire, sex, possesion etc
    La seule différence pour moi c’est que l’homme a conscience de sa mort programmée à la difference des autres animaux et voulons donc tout faire pour se convaincre du contraire.
    De la naissent des religions nous invitant a croire que rien n’est jamais fini que tel ou tel dieu nous accueillera, veille sur nous etc etc. Que cela aide plein de gens j’en suis ravi et je pense que c’est un bien pour ces personnes. Je rappel a toutes fins utiles également que la plupart des grandes guerres ont été des guerres de religion avec tous les travers que nous connaissons et ce quelque soit la religion.
    De la naissent des récits d’expériences surnaturelles, de reincarnations, de voyage extra corporel mais je me pose une question tout de même:
    Si les personnes sont présentes pour nous parler d’expérience après la mort on est tout de même obligé, quoi que l’on en pense de se dire qu’il faut donc être mort. Car parler d’expérience de mort imminente ca reste quand même du  » je suis donc toujours vivant pour en parler » et donc que savons nous d’après la mort.
    Les expériences bizarres, positives, négatives restent des expériences alors que le cerveau ( soit du a l’état du cerveau soit du aux drogues medicamenteuse et autre ) est toujours en activité ou alors avec de très court moment de « déconnexion » ce qui ne peut s’apparenter à une mort définitive du cerveau.
    Pour moi ce n’est pas le même débat que de conclure qu’il y a quelques chose après la mort en parlant de phénomène de personnes qui ne le sont pas en definitive.

    • pennegues dit :

      Si j’avais le choix, j’aimerais qu’il n’y ait rien après la mort (Nirvana = néant) mais pourtant j’en doute pour avoir fait deux NDE (déclaré cliniquement mort deux fois). Je ne pense donc pas que votre raisonnement soit satisfaisant sur ce point.
      Par contre je me pose la question de la définition actuelle de « cliniquement mort » soit : arrêt cardiaque et respiratoire, encéphalo plat.
      Nous savons que des personnes présentant ces trois particularités sont parfois ramenées à la vie (je pense entre autres à l’animation suspendue utilisée pour réparer des blessures mortelles) :
      elles ne respirent plus
      leur cœur est arrêté
      leur encéphalo est plat.
      La technique consiste à vider entièrement la personne de son sang pour le remplacer par une solution saline froide qui fait descendre la température corporelle à 10°. Les médecins disposent alors de plusieurs heures pour réparer les organes blessés, ils réinjectent le sang ensuite et les fonctions vitales repartent.
      Ils ont donc été en état de mort clinique totale durant plusieurs heures et pourtant, ils sont maintenant vivants.
      Une femme morte durant plusieurs heures a pu une fois ramenée à la vie décrire le déroulement de l’opération.
      Curieux puisqu’elle était en état de mort apparente et que son cerveau ne fonctionnait pas ?

    • Bills dit :

      Certes mais si c’est le cerveau qui crée ces expériences cela signifie qu’elles sont des hallucinations. Hors nous avons une montagne de preuve qui démontrent que ce ne sont pas des hallucinations. La est la question!

  33. JGE dit :

    Je ne suis pas du tout ébloui du commentaire du neurosurgeon, Dr Raymond Moody. La bible révèle qu’il existe une autre vie après la mort que certains de nous perçoivent différemment. D’après certains de nous chrétiens, il existe un lapse de temps entre vie et mort, et un lapse de temps considerable de la mort a la vie. Et, pour très peu de nous, temps n’est pas un membre de l’equation quand on rend son dernier soupir ici-bas pour se rendre a l’autre destination « animée ». Mourir, on dirait bien, c’est remettre a Dieu Le souffle de vie qui faisait de nous les humains (êtres animés, ou vivants), des immigrants légaux dans ce monde ici-bas; ce souffle de vie qui représentait notre unique passeport d’admission dans ce monde-ci. Avec ce souffle de vie, il semblerait être une violation flagrante de pénétrer certains autres cieux autre que la terre.
    A travers certains songes que j’ai eus par moments, il semblerait que l’existence d’un autre monde reel pour les humains après la mort parait vraiment éminente. Comme si, il ne s’agirait pas d’une longue période de repos, ou d’attente dans le sépulcre attendant le retour éminent du Dieu créateur comme l’a si bien cru certains de nous. Adieu au monde ici-bas, et bienvenue a l’autre dimension réelle!
    Certes, le retour aura lieu dans les nuées célestes, ou les survivants, et les morts en Christ auront l’opportunité de voir leur créateur face-a-face pour le départ éventuel, en route pour Canaan, la cité sainte de Dieu.

    • pennegues dit :

      Bonjour Lola,
      Votre commentaire n’est pas une argumentation, car vous partez d’un simple postulat : dieu et Jesus existent. Il s’agit d’une croyance irrationnelle, pas d’un argument scientifique.
      Aucune preuve de l’existence de Jesus, et évidemment aucune preuve qu’un dieu d’amour existe non plus.
      Vos songes sont … des songes, souvent utilisés par les livres dit « sacrés » d’ailleurs, mais ils ne sont pas une réalité en soi.
      Dommage d’utiliser un sujet aussi sérieux que celui des NDE pour venir faire du lavage de cerveau, ou si vous préférez : « évangéliser ». Ce n’est pas de cela dont nous avons besoin.

      • Bills dit :

        Lola récite les paroles de la watchtower qu’elle croit, sans même s’interroger, être la parole de la bible qui pour elle est bien-sûr sans conteste la parole de Dieu. 2000ans plus tard la même ruse fonctionne encore…

  34. yo dit :

    hey,
    cette expérience a été vécues de nombreuses fois par beaucoup de gens depuis très longtemps. Plus qu’on ne le croit, parce qu’ils ne parlent pas de ça. Parce qu’on ne les prend pas au sérieux.

    Le message que ces personnes veulent nous dire après ça est tout simple : L’amour pur et dur. La gentilesse, ce qui nous fait nous sentir bien et faire se sentir bien les autres. C’est peut être inconfortable mais il n’y a pas de danger dans ce discours, tout va bien, ce sont des encouragements.
    Ils disent aussi que nous avons beaucoup plus de pouvoir que ce que nous le pensons.
    Et ça c’est le point. Une chose qui nous effraie encore plus que la mort, c’est l’ampleur de notre propre pouvoir.

    Peu importe vos croyances ne vous chicanez pas 🙂 Faites en sorte que votre vie soit la meilleure possible, suivez votre instinct et soyez sympa.

  35. jaber dit :

    bonjour

    Louange à Dieu le créateur de tout.
    La vie après la mort notre Prophète Mohammed que paix et salut soit sur lui nous l’a révélée il y a 1436 ans.
    gloire à Dieu le tout puissant
    bonne journée à tous

  36. golden dit :

    J’étais aussi un grand sceptique à ce sujet (une vie après la mort)
    Ayant perdu mon fils Jonathan d’un cancer, j’ai lu le livre du docteur Eben et ensuite j’ai changé d’avis.
    Non pas à cause de la perte de mon fils, mais surtout de l’amour que je ressens autour de moi, car je sais qu’il est la.
    Ma fille à été voir une medium avec une simple photo de mon fils (elle était non croyante) et est revenue complètement bouleversée par ce qu’elle à entendu.
    Je tiens à signaler que cette médium ne se fait pas payer et qu’elle ne pouvait pas savoir certaines choses qui étaient confidentielles entre mon fils et ma fille.
    Croyez ou ne croyez pas à une vie après la mort, chacun son opinion ou sa conviction, c’est tout à fait normal, mais nous,nous savons que Jonathan vit une autre vie,dans l’amour éternel et que la ou il est et bien il ne souffre plus.
    Il attend simplement de nous accueillir lui même quand notre tour sera venu à chacun,car la ou il est le temps n’existe pas et il est heureux.

  37. Alexandre Pisani dit :

    Bonjour
    Je me permet d’aborder la question sous un angle différent et irréfutable qui validera ainsi toute façon de décrire la question de la vie après la mort.
    Le concept de mort n’existe pas autrement qu’une infinité de morts qui se succède pour former un tout qui est la vie.
    Je précise.
    La mort est le désassemblage d’une forme que l’on a nommé. La forme est composée d’autres formes qui se reassemblent autrement ou de façon similaire immédiatement après le désassemblage.
    Ces formes existent à tous les niveaux de fréquences.
    Les fréquences dont je parle sont les fréquences électromagnétiques qui composent l’univers.
    Le corps humain et les autres formes plus ou moins visibles directement ou indirectement (lorsqu’on dispose de la technologie adequate) par les yeux des êtres humains sont des amalgames structurés composés parfois de cellules, de mollecules, d’atomes, de photons, le tout vibrant à des fréquences accessibles à notre perception.
    Il est indiscutable que les fréquences que nous, êtres humains percevons sont situées dans une tranche très réduite des fréquences existantes dans l’univers et à fortiori dans le monde qui nous entoure et nous englobe.
    Un exemple simplifié est que nous ne percevons les couleurs que du rouge au violet. Nos scientifiques et ingénieurs nous ont à nouveau devoilé les frequences au-delà des couleurs de l’arc-en-ciel et ont commencé à exploiter légèrement les hautes et basses fréquences, les micro-fréquences, etc pour quelques applications qui ébaït notre primitivité. En jouant avec ondes porteuses, modulation de frequences, micro-ondes etc nous parvenons à structurer des messages que nous nous échangeons avec nos technologies naissantes hf, WiFi, 3-4G, etc.
    Ils démontrent ainsi aux plus sceptiques que la structuration de ce qui n’est pas visible à leurs yeux existe bel et bien.
    Il ne serait que nombrilisme, suffisance, orgueil, peur, ou simple stupidité que de croire que seul le monde visible est incroyablement complexe et le seul qui soit composé d’un nombre immense de structures (formes).
    La vie existe évidement aussi dans l’invisible.
    Nous sommes nous même évidement un assemblage de parties visibles et invisibles, structurées, destructurables, et reassemblables à des vitesses qui varient selon la tranche de fréquence à laquelle elles appartiennent.
    Notre âme, sans nul doute, est une de celles-ci.
    Et l’intuition qu’elle existe, comme l’a si bien décrit Descartes, suffit à le prouver.
    La vie est partout, avant, après, plus petite, plus grande, rythmée par ses infinités de petites morts successives, et forme un ensemble que certains appelle Dieu, d’autres Amour, tous l’Etre, que nous avons la chance d’efleurer avec le Verbe.

  38. Lilo91 dit :

    Bonjour,
    Dieu/Jésus est différent de la Religion!si vous comprenez sa vous avez déjà compris beaucoup! le meilleur conseil que je puisse vous donnez du moins a ceux qui lisent ce poste c’est de faire sa propre expérience(je précise pas l’expérience du coma ou autre expérience concernant la mort) mais de tout simplement chercher si Dieu existe avec un cœur qui le désire,un cœur sincère et honnête c’est la clé et arrêtez de perdre votre temps par ceux que vous voyez et entendez.Notre logique humaine sera toujours a l’inverse de celui Dieu.

  39. picot dit :

    moi je pense que l’on est comme une fleur on pousse et…poubelle

    • Nuwels dit :

      c’est une croyance comme une autre. Ce qui est sur c’est aucune preuve ne le démontre.

    • golden dit :

      Vous êtes vous déjà demandé pourquoi nous parlons et évoluons de la sorte et sommes toujours avides de connaissances et de curiosité,alors que les autres mammifères sont inférieurs à nous.
      Ils ont leurs langages,mais pas la parole ! (moins intelligents disons)
      Que pensez-vous de cela, le chaînon manquant qui nous à peut être permis d’être ce que nous sommes à ce jour.
      Peut être dû à la volonté divine et oui peut être pour certains,mais moi j’en reste persuadé.

  40. Jeff dit :

    « Ce que le Dr. Alexander confirme, c’est que notre vie ici ne serait qu’un test pour aider nos âmes à évoluer et à croître, et que la façon dont nous y parvenons c’est de nous comporter avec amour et compassion. » Il ne confirme pas, il affirme donc que le paradis existe et que l’enfer c’est bien ici? C’est la définition que je me fait aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *