Construire un lit surélevé.

Construire un lit surélevé. 

Hello Vol West,
Voilà que depuis début mars nous expérimentons en famille (couple avec 2 enfants « 2 ans et 5 ans » ) la culture hors sol. Ce projet a germé d’une réflexion durent l’hiver. Notre situation en ville nous à très naturellement mener à la culture surélevé. Pour faciliter le travail et empêcher l’accès aux enfants qui sans surveillance aurais très vite trouver drôle d’y jouer.
Pour faire d’une pierre deux coups, j’ai décidé de construire nous même la structure, en bois de récupération. Pour la matière première, du bois de récupération de palettes perdues dans la zone industrielle non loin de la maison pour éviter les kilomètres superflus. Pour isoler le bois de la terre et de l’humidité, du plastique bulle emballage également récupération. Sur le font, pour permettre le drainage, nous avons disposé des cailloux récupérés eux aussi aux bord d’une gravière.
Après avoir récupéré toute la matière première, nous voici parti pour la fabrication de la structure en bois. Pour cela j’ai séparé les éléments des palettes les un des autres avec un marteau de charpentier. Par la suite j’ai effectué la découpe avec une scie pliable. Montage et surtout apprentissage des techniques de travaille du bois ( poursuite d’apprentissage des savoir-faire ).
La seule contrainte fut les dimensions, car il fallait passer sans encombre dans l’ascenseur au dernier étage de l’immeuble (5ème étage).
Durent l’hiver, un travail de recherche et de lecture de livres traitant des techniques de culture à la lecture de l’almanach pour connaître les périodes lunaire adéquate pour un travail en harmonie.
Ils faut préciser qu’au niveau de la culture nous vivons dans une région vinicole, c’est dire que mon expérience jusque la se limitai à la culture de la vigne ( que nous travaillons depuis 4 ans sur notre temps libre  ).
Pour la suite, un petit tour pour sélectionner du terreau, semence et des plantons (salade, tomates chanvre et herbes aromatiques bio) qui ornerons notre jardin.
Jusqu’à présent le bilan est très positif, notre seul échec se situe dans le faite que nous avons sous-estimé la place que prendrai nos salades. Ce qui à donné des salades qui se développe mal par manque de place . Pour compléter nous avons poursuivi par compléter le reste des plantations dans d’anciennes casseroles récupérées.
Amicale salutation d’un fidèle lecteur de ton blog qui reste pour moi une référence.
Loading...