La science a fini par l’admettre : les légumes biologiques sont beaucoup plus sains et ont meilleur goût !

Oui, c’est maintenant bien établi ! La science reconnait que la production biologique est beaucoup plus saine que les végétaux cultivés conventionnellement. Ce fut la conclusion après l’étude de 343 publications en faisant des comparaisons entre des choses telles que la qualité nutritionnelle et la sécurité d’aliments végétaux respectivement biologiques et non-biologiques, comme les légumes, les fruits et les céréales.(1)

Biologique contre conventionnel

Les récoltes et les aliments biologiques ont clairement montré un avantage dans des domaines comme : avoir plus d’antioxydants et aussi contenir moins fréquemment des résidus de pesticides. Par exemple, les plantes cultivées conventionnellement utiliseraient normalement leur accès à l’azote synthétique pour produire des sucres et des amidons, ce qui en retour conduirait la plante à contenir des concentrations plus basses des autres nutriments bénéfiques dont nous avons tant besoin. Les résidus de pesticides étaient de 3 à 4 fois plus susceptibles d’être trouvés dans des aliments non-biologiques, là où des produits biologiques en contiennent habituellement entre 10 et 100 fois moins.

Comme les plantes biologiques n’ont pas à gérer les pesticides chimiques, elles doivent produire des niveaux plus élevés de phénols et polyphénols. Ceux-ci sont utilisés comme défense contre les insectes qui les mangent ce qui, en fait, conduit à une meilleure saveur et un meilleur arôme (2). Mais également, les phénols et les polyphénols aident à la prévention des maladies chez les humains qui peuvent être provoquées par des dommages oxydatifs (par exemple des arrêts cardiaques, quelques types de cancers et maladies coronariennes).

Un plus proche regard sur les micronutriments

La vitamine C, le fer, le magnésium et le phosphore se sont révélés être plus présents dans les aliments biologiques pour plus de la moitié des comparaisons effectuées, tandis que les nitrates, qui sont des composés toxiques, étaient plus bas dans les récoltes biologiques la plupart du temps. (3) Ils ont aussi trouvé le double des quantités d’un métal lourd toxique contaminant, le cadmium, dans les récoltes cultivées conventionnellement par rapport aux récoltes produites biologiquement, ce qui est considéré comme un risque supérieur au niveau de la sécurité sanitaire quand il est consommé.

L’étude du British Journal of Nutrition de l’université de Newcastle en Grande-Bretagne a trouvé que les aliments biologiques et les récoltes présentaient des antioxydants d’une concentration de 18 à 69% plus élevée, ce qui signifie que si nous choisissons de les manger, nous obtenons de 20 à 40% de plus d’antioxydants, ce qui équivaudrait à avoir deux portions supplémentaires de fruits et légumes par jour !

Sources:

Loading...

(1) news.wsu.edu
(2) www.thekitchn.com
(3) americannutritionassociation.org