Tag Archives: surpoids

Antioxydants, anti-vieillissement

C’est le fonctionnement même des cellules qui génère des radicaux libres. Les antioxydants naturels présents dans l’alimentation viennent contrer ces agresseurs responsables du vieillissement.

Les antioxydants aident à contrer les effets négatifs des radicaux libres. Telle une centrale thermique miniature, la cellule en présence d’oxygène produit de l’énergie en brûlant du sucre et des graisses. Ce phénomène libère des radicaux libres, c’est-à-dire des atomes ou molécules instables (un électron en trop ou en moins). (…) Lire la suite sur L’observatoire des aliments

Oui, on peut prévenir le cancer de la prostate !

Peu d’hommes et de médecins, spécialistes urologues comme généralistes, savent quelles sont les causes – elles sont multiples – du cancer de la prostate, dit aussi cancer prostatique.

Il faut dire que cela ne les intéresse pas outre mesure. Ils ont été formés dans toutes les facultés d’Europe pour faire des diagnostics et proposer les meilleurs traitements. La prévention qui était un des premiers soucis de la médecine chinoise il y a des millénaires semble ne pas faire partie de la mission du médecin et du chirurgien du XXIe siècle. C’est pourtant ce que le grand public attend avec une impatience grandissante. Lire la suite →

Le changement (mais quel changement ?), c’est maintenant !

Par Arnaud Cocaul, membre du Think Tank ObésitéS, médecin nutritionniste.

D’après des données issues de l’étude NutriNet-Santé* supervisée par le Professeur Serge Hercberg, le fait de manger sous le coup d’émotions négatives, comme la solitude affective, impacte davantage le comportement alimentaire féminin. Les données recueillies dégagent une forte émotivité alimentaire chez 52% des femmes contre 20% pour les hommes.

Le fait de se mettre au régime ou de se sentir au régime provoque une dégradation de la prise alimentaire chez les femmes. On observe un risque de doublement de la probabilité d’être en surpoids. Dans cette situation, les hommes sont nettement moins touchés par cet état de fait. Lire la suite →

Manger gras ne rend pas gros, mais ceci, oui

Dans les années 60, une idée complètement fausse a commencé à circuler autour des tables : manger gras fait grossir.

Faux. Manger gras ne vous rend pas gras. C’est l’excès de calories absorbées par rapport aux calories dépensées (activité physique, mode de vie) qui fait grossir. De tous les aliments, ce sont les sucres et les féculents (glucides) qui font le plus grossir parce qu’ils perturbent le métabolisme et l’appétit. Or, la plupart des produits « 0 % de matière grasse » en sont bourrés.  Lire la suite →

Activité physique et longévité

Par Paleo Quebec

Si vous êtes un nouveau venu sur notre blogue, bonjour!

Vous avez peut-être lu plusieurs de nos articles dont les titres vous ont accroché. Vous avez lu qu’il était possible d’atteindre une meilleure santé en adoptant un mode de vie paléo, soit une combinaison d’habitudes alimentaires, de pratique d’activité physique et d’habitudes de vie…

La chandelle

Vous avez réussi à jeter votre la bouffe transformée de votre garde-manger, vous réussissez à mieux dormir et à prendre un peu de soleil, mais pour ce qui est de l’exercice, il y a un problème : vous vous y mettez, un peu, beaucoup, puis plus du tout. Votre motivation va et vient à son propre gré et vous n’êtes pas sûr si le jeu en vaut la chandelle. Permettez-moi de vous convaincre, le jeu vaut au moins cette chandelle :  Lire la suite →

Le pain et les pommes de terre seraient aussi addictifs qu’une drogue

Selon une étude américaine, certains aliments, notamment des féculents comme les pommes de terre ou le pain blanc, pourraient être aussi addictifs qu’une drogue dure. En effet, ils activeraient la même zone cérébrale que l’héroïne par exemple.

Pourquoi certaines personnes ne parviennent-ils pas à résister à la mie moelleuse d’une bonne baguette ? Ou encore à la chair d’une frite dorée ? Parce que ces aliments sont aussi addictifs qu’une drogue. C’est du moins ce qu’affirment des scientifiques américains dans une étude publiée par la revue American Journal of Clinical Nutrition.

Lire la suite →

ALIMENTATION: Bien mâcher permet de mieux contrôler son poids

Une étude précédente avait déjà montré que consommer une soupe à petite gorgées réduisait de 30% la quantité totale consommée. Une autre, plus ancienne, que les mangeurs rapides (fast eaters) consomment 90 grammes de nourriture à la minute, à comparer à 70 g/mn pour les gastronomes. Cette étude plus récente, publiée dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics, confirme que manger lentement et surtout bien mâcher, contribue à réduire l’apport alimentaire en favorisant le contrôle de l’appétit.

Bien mâcher est reconnu comme un principe efficace pour réduire l’apport alimentaire et donc le risque de surpoids mais peu d’études ont précisément abordé le sujet de la mastication.
Pour étudier l’effet de la mastication sur l’importance du « repas », ces chercheurs de la Texas Christian University ont suivi 45 participants, âgés de 18 à 45 ans, de poids normal, en surpoids ou obèses.  Lire la suite →