Tramadol : un antidouleur aux effets secondaires redoutables

FRA: Medicament dangereux : le Di-Antalvic interdit

Le Tramadol, qui remplace le Di-antalvic, est surveillé par l’Afssaps

Le Tramadol, un médicament qui remplace le Di-Antalvic, aurait des effets secondaires importants. Cet antidouleur provoquerait notamment une forte addiction, révèle Le Parisien.

Depuis que Di-Antalvic a été retiré du marché en mars 2011, le Tramadol a été adopté par des millions de patients. Cet antidouleur dérivé de l’opium est très apprécié pour calmer le mal de dos et les douleurs articulaires. Il pourrait pourtant avoir des effets secondaires redoutables. Au point que l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de le surveiller.

La molécule de Tramadol est présente en France dans le générique du même nom et dans une vingtaine de médicaments, notamment le Tropalgic, le Contramal ou Ixprim. Mais les effets secondaires du médicament miracle sont inquiétants : vomissements,  troubles du sommeil, désorientation et « addiction importante d’une partie des patients« , prévient Le Parisien.

En France, premières overdoses en 2010

Un tiers des huit millions d’utilisateurs réguliers du Di-Antalvic se sont reportés ces deux dernières années sur des médicaments plus forts, comme le Tramadol. Plus de 12 millions de boîtes ont ainsi été vendues l’année dernière, soit une hausse de 30 %.

Loading...

Pourtant des malades ont été victimes d’overdoses dès 2010 en France. « Personne ne m’avait prévenu des effets addictifs. J’ai augmenté les doses et je suis devenu complètement accro », confie au Parisien un patient de 26 ans. Il a décidé de se sevrer seul au prix de « dix jours de cauchemar » après avoir eu un « trou noir de plusieurs minutes » devant son téléviseur.

Au Moyen-Orient : des effets dévastateurs

En Egypte en Libye ou à Gaza, le Tramadiol serait utilisé comme une véritable drogue. La plaquette de dix comprimés s’achète en pharmacie pour cinq dollars. Ses vertus : retarder l’éjaculation, donner de l’énergie,« oublier les problèmes », témoigne dans les colonnes du quotidien, un jeune homme de 22 ans, qui l’utilise depuis quatre ans.

Les utilisateurs réguliers souffrent de dépression, de fatigue, ou encore de problèmes rénaux ou intestinaux. En somme, le médicament miracle a tout l’air d’être un poison.

Depuis, d’autres scandales sanitaires ont éclaté: la dépakine responsable de malformations chez le foetus et de troubles tels que l’autisme; le médiator; le distilbène, les filles des patientes traitées présentent deux fois plus de risques de cancer. A cela s’ajoute la récente liste de médicaments inefficaces voire dangereux, vendus sans ordonnance contre les affections hivernales comme la toux ou le rhume.

Source : Francesoir.fr

11 commentaires à “Tramadol : un antidouleur aux effets secondaires redoutables”

  1. christine dit :

    the doctor gave me tramadol when I had shingles in my head. I took one, only one and went into coma
    luckily I was with friends

  2. Romain dit :

    L’Afssaps a changé de nom

  3. dauphin dit :

    pas vraiment étonnée sur le Tramadol…j en ai pris pendant 4 mois un chaque soir.efficace contre la douleur.de plus,je dormais bien et me sentais bien .à l arrêt du traitement j ai vécu l enfer surtout la nuit pendant 8 jours..impossible de dormir, bouffées de chaleur en continu insupportables…..en fait je ressentais le « manque »et je me suis rendu compte que c était 8 jours de sevrage atroce.

  4. Anne dit :

    Je prends du contramal depuis 2011, 4 par jour est impossible d’arrêter et j’en souffre, j’ai tout les symptômes décrit plus haut

  5. yaslamenace dit :

    jen ai pri une plaquettes par jour pendant 7 ans si jen avait pas je prenais du valtran du diazepam ou du rivotril voila 1 an que jai tous arreter mais voila 1 an que jai des troubles du sommeil je suis devenu agressif nerveux jet jai du mal a me concentrer

  6. Cora dit :

    Pour ma part le tramadol m’a permis de ne pas devenir folle de douleur suite à mon opération, alors que la morphine me rendait malade comme un chien. J’en avais pris auparavant pour des problèmes de dos, et c’est clair que c’est vraiment efficace contre la douleur. Je ne me retrouve que dans un effet néfaste cité, les troubles du sommeil. Si je prenais un ixprim le soir, ok je ne souffrait pas, je me sentais bien, mais le sommeil ne venait pas alors que je me sentais détendue. Mais comme à la base je souffrais vraiment, j’avoue je ne râlais pas de moins dormir. Par contre à aucun moment je n’ai vécu de sensation de manque ou d’addiction, pourtant après mon opération j’en prenais à haute dose. Celà doit dépendre des personnes.

  7. Lejeune dit :

    Bonjour. J’ai lu l’article et franchement ça me contrarie.

    Car ce médicament est un générique ==> Générique du TRADONAL! D’où, déjà pose des soucis autres que le médicament de BASE! Des composants, et très souvent d’enrobages, sont autres que dans celui de base. Sa façon et son temps de dissolution pour se répendre dans le corps.

    Mais où pensez-vous que les firmes agissent pour avoir un prix plus bas sur le marché ?

    Le soucis en soi n’est pas du tout le médicament, mais est l’incapacité de pas mal de gens à lire les notices! Leur entourage aussi pourrait et/ou devrait-être averti, prendre conscience, que la personne devant le prendre est peut-être tellement pris par la douleur, que de lui-même il ne saurait peut-être pas savoir lire la notice, poser les bonnes questions aux médecins, aux pharmaciens !

    Incapacités de beaucoup de médecins également, qui ne disent pas l’effet gravissime, des effets indésirables que ce type d’antidouleurs fort peut causer si IL EST MAL UTILISE! Tout ça pourquoi? Parce qu’ils ont des avantages, entre autres, ds avantages avec certaines firmes et prescriptions !

    Et à cause de médecins négligeant, tout comme de patients – en détresse je sais – mais négligeant aussi, ont va retirer le TRADONAL du marché ??? Et des personnes qui en font un usage correct, qui en ont vraiment besoin, qui font le sevrage comme il se doit, vont à nouveau se retrouver à devoir prendre quelque chose de PLUS FORT!

    D’ailleurs qu’est-ce qu’un sevrage? C’est une diminution progressive de consommation. Et certainement pas un arrêt complet du jour au lendemain! Cela se fait accompagné de son médecin traitant. Et si il vous en reste une plaquette dans la pharmacie, on ne joue pas l’automédication avec des médicaments fort, prescrit logiquement, avec prudence.

    Beaucoup de médicaments sont avec une limitation de prise. Cela avec une raison, pas juste pour vous embêter! Donc forcément quand on en prend plus que les doses journalières les effets de base ne sont pas augmentés, par contre les effets addictifs oui !!!

    Quand je vois un article pareil, je souhaiterais tellement envoyer un courrier, envoyer une pétition, au ministre de la santé dans mon pays, mais comme dans beaucoup c’est franchement inutile actuellement, surtout quand je vois le désastre qu’elle crée niveau santé. Et bien vite le changement de ministre !!!

    Et quand je vois les commentaires que j’ai lu sous l’article, 1 seul est logique, tous les autres sont des témoignages de personnes n’ayant absolument pas suivit les consignes.

    Je vais déranger avec mon commentaire, mon opinion ? Et bien tant mieux! Si cela crée des prises de consciences sur les mauvais usages et non pas un produit à incriminé !!!

    Lejeune Mireille Belgique et franchement dégoûtée !

    • Lejeune dit :

      Et pour ne pas aller faire de modifications dans mon commentaire, j’ajoute ici que oui le Tramadol à bien plus des effets indésirables éprouvés par la majorité des patients que le Tradonal. D’où les génériques sont très souvent bien différent de ce que vous le pensez.
      Et je parle de la suppression du Tradonal, vu que lorsque l’on nous retire du marché un générique, les autres suivent et l’original aussi !

  8. BOLMONT dit :

    je prends du tramadol depuis 3 mois, non seulement la douleur de l’arthrodèse n’est pas calmée, mais j’ai beaucoup de mal à supporter les effets indésirables. Bloquée sur mon lit depuis ma deuxième intervention, je ne peux me tenir debout la fonction urinaire bloquée, il me faut pousse pour éliminer. j’ai vraiment peur. Pense au suicide, mon intestin me fait mal, j’ai déja subi l’ablation du sygmoïde et colon gauche. Je vois mon m »decin demain, j’ai les suées et je perds de mes facultés. Pourquoi laisser ce médicament ? ma cousine qui en prenait 8 par jour est décédée d’un cancer il y a 2 mois ‘estomac et intestins)

  9. milandre michel dit :

    je prend un comprimé tous les matins de tramadol lp 150 depuis au moins 10 ans et tout va très bien. j ai toujours un peu de douleurs mais moindre. j ai appris a vivre avec.J ai essayé plusieurs fois de ne pas en prendre le matin mais arrivé a midi je ne tiens plus

Comments are closed.