Comment contrôler les niveaux d’acide urique de 10 manières différentes

goutte

Des niveaux élevés d’acide urique dans le sang, également appelés hyperuricémie, peuvent résulter soit d’une production accrue d’acide urique dans le corps, soit d’une diminution de son excrétion par les reins.

Cela peut conduire à des problèmes tels que l’arthrite goutteuse, les calculs rénaux et l’insuffisance rénale. Des études récentes ont également associé les taux élevés d’acide urique dans le sang à l’hypertension et les maladies cardiovasculaires.

Les niveaux d’acide urique normaux sont :

  • Hommes : 3,4 – 7,0 mg/dL
  • Femmes : 2,4 – 6,0 mg/dL

Les valeurs peuvent varier selon les laboratoires.

Les facteurs qui peuvent contribuer à un niveau élevé d’acide urique comprennent : une alimentation riche en purines (les purines sont décomposées en acide urique),  la consommation excessive d’alcool, l’insuffisance rénale, l’obésité, l’hypothyroïdie, la génétique, les facteurs endocriniens (ou hormonaux) et des conditions métaboliques telles que le diabète ou l’acidose ainsi que certaines autres maladies.

Certains cancers, les agents de la chimiothérapie ainsi que d’autres médicaments, comme les diurétiques, peuvent également y contribuer. L’exercice, le jeûne, et les régimes sévères peuvent également élever les niveaux d’acide urique de façon temporaire.

Loading...

Un certain nombre de conseils peuvent aider à réduire et contrôler les niveaux d’acide urique. En même temps, il est nécessaire d’obtenir un diagnostique correct par un professionnel de santé.

Voici les 9 meilleures façons de contrôler les niveaux d’acide urique.

1. Le vinaigre de cidre

Le vinaigre de cidre ayant des propriétés naturelles nettoyantes et détoxifiantes, il peut aider à éliminer du corps  les déchets comme l’acide urique. Il contient de l’acide malique qui aide à décomposer et éliminer l’acide urique. Le vinaigre de cidre aide également à restaurer l’équilibre acido-basique du corps et apporte ses bienfaits anti-inflammatoires et antioxydants.

1 – Ajouter une cuillère à café (ou à soupe) de vinaigre de cidre non pasteurisé à un verre d’eau.

2 – Buvez cette solution deux ou trois fois par jour.

Vous pouvez augmenter progressivement la quantité de vinaigre de cidre jusqu’à deux cuillères à café par verre d’eau et continuer ce remède jusqu’à ce que votre niveau d’acide urique ait baissé.

Note : Ne prenez pas de vinaigre de cidre excessivement car il peut faire baisser le taux de potassium du corps. Il peut également interférer avec les médicaments diurétiques.

2. Le jus de citron

Bien qu’il puisse sembler que le jus de citron va rendre le corps plus acide, en fait, il produit un effet alcalinisant et aide à neutraliser l’acide urique. De plus, sa teneur en vitamine C aide aussi à baisser les niveaux d’acide urique.

  • Pressez le jus d’un citron dans un verre d’eau tiède. Buvez-le le matin à jeun. Continuez pendant au moins quelques semaines.
  • Vous pouvez en plus prendre des suppléments de vitamine C. Pour les dosages adaptés, consultez votre médecin.

3. Les cerises

Les cerises et les baies foncées contiennent des phytonutriments qui aident à réduire les niveaux d’acide urique. De plus, les baies violettes et bleues contiennent des flavonoïdes appelées anthocyanines qui aident à éliminer l’acide urique et réduire les inflammations et les rigidités.

  • Mangez une demi-tasse de cerises chaque jour pendant quelques semaines. Vous pouvez également boire une ou deux tasses de jus de cerises pendant à peu près 4 semaines.
  • Ajoutez aussi des myrtilles, des fraises, des tomates, des poivrons et d’autres fruits et légumes riches en vitamine C et antioxydants à vos repas.

4. Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est hautement efficace pour baisser l’acide urique et réduire les douleurs de la goutte. Il aide à maintenir l’équilibre naturel alcalin du corps et rend l’acide urique plus soluble et plus facile à éliminer par les reins.

  • 1 – Mélangez 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau ;
  • 2 – Buvez-en jusqu’à 4 verres par jour pendant deux semaines. Vous pouvez le boire toutes les deux ou quatre heures.

Note : Ne prenez pas ce remède d’une façon régulière ; et ne suivez pas ce remède si vous souffrez d’hypertension. Les personnes âgées de 60 ans ou plus ne devraient pas boire plus de 3 verres de bicarbonate de soude par jour.

5. L’huile d’olive

La plupart des huiles végétales deviennent rances lorsqu’on les chauffe ou on les transforme. Les huiles rances détruisent la très importante  vitamine E du corps, alors qu’elle est essentielle pour contrôler les niveaux d’acide urique.

Optez pour de l’huile d’olive pressée à froid plutôt que des graisses végétales, du beurre ou autre pour cuisiner. L’huile d’olive contient des acides gras mono-insaturés qui restent stables lorsqu’on les chauffe. De plus, elle est riche en vitamine E et antioxydants, et offre des propriétés inflammatoires.

6. L’eau

Boire beaucoup d’eau aide à optimiser la filtration de l’acide urique. Cela aide à diluer l’acide urique et aide les reins à en éliminer les excès  par l’urine.

De plus, lorsqu’on boit de l’eau correcte régulièrement on peut réduire le risque de crises de goutte récurrentes. Dans une étude basée sur internet présentée au congrès annuel de 2009 du Collège Américain de Rhumatologie (American College of Rheumatology), des chercheurs ont constaté que des participants qui buvaient 5 à 8 verres d’eau dans la période de 24 heures précédant une attaque de goutte possible, avaient 40 % de risque en moins d’avoir cette attaque si on les compare à ceux qui ne buvaient qu’un verre d’eau ou moins.

  • Buvez au moins 8 à 10 verres d’eau dans la journée ;
  • Ajoutez aussi davantage de liquides et des fruits et légumes riches en eau dans votre alimentation.

7. Une alimentation faible en purines

Les purines sont des composés contenant de l’azote qui se décomposent en acide urique augmentant ainsi les niveaux dans le corps. On les trouve principalement dans les protéines animales.

Evitez les protéines animales comme la viande, les abats, le poisson et la volaille.

Les légumineuses, la levure, les champignons, les asperges et les haricots sont également riches en purine. La bière aussi est riche en purines.

8. Des aliments riches en fibres et des féculents

Les aliments riches en fibres aident à réduire les niveaux d’acide urique en l’absorbant puis en l’éliminant du corps. Vous pouvez aussi manger des féculents car ils ne contiennent que de faibles quantités de purines.

Les pommes, les poires, et les fraises sont quelques exemples d’aliments riches en fibres que vous pouvez intégrer dans votre alimentation. Les féculents sont des aliments comme le riz, le tapioca (également appelé sbudana), le quinoa, les pommes-de-terre, l’avoine et les bananes.

Vous pouvez aussi boire des infusions de papaye verte pour éviter l’accumulation d’acide urique et traiter les problèmes liés à l’acide urique et à la goutte. La papaïne des papayes vertes aide le corps à maintenir un état alcalin et agit comme agent anti-inflammatoire.

9. Le jus d’herbe de blé

L’herbe de blé aide à restaurer l’alcalinité dans le sang. De plus, elle est riche en vitamine C, chlorophylle et des phyto-éléments qui favorisent la détoxification. C’est également une bonne source de protéines et d’acides aminés, une bonne alternative aux protéines des protéines animales.

Il suffit de boire deux cuillères à soupe de jus d’herbe de blé mélangées avec un filet de jus de citron par jour jusqu’à ce que votre niveau d’acide urique soit descendu.

Encore quelques conseils

  • Limitez votre consommation d’alcool car elle interfère avec l’élimination de l’acide urique ;
  • Evitez les sirops de maïs à haute teneur en fructose ou le sirop de glucose-fructose car ils ont tendance à augmenter les niveaux d’acide urique ;
  • Faites de l’exercice régulièrement et maintenez-vous à un poids de santé. On pense que les tissus gras tendent à augmenter la production d’acide urique ;
  • Ayez une alimentation équilibrée riche en glucides complexes et faible en protéines. Evitez les glucides raffinés comme le pain blanc, les gâteaux et les bonbons.
  • Réduisez les aliments riches en matières grasses car ils diminuent les capacités de l’organisme à éliminer l’acide urique.

Sources:
Rheumatology.org
Onlinelibrary.wiley.com
Top10homeremedies.com

Un commentaire

Comments are closed.