Connaissez-vous le chou kale, ce légume superstar ?

Samedi dernier, comme à mon habitude la plupart des samedi, je faisais mon marché.

Activité somme toute banale, sauf que samedi dernier j’ai découvert un chou dont j’avais, jusqu’à présent, seulement entendu parler sur internet.

Ce légume arborait une étiquette : choux « curly kale » :

Chou kale sur l'étal d'un marché en France

Le maraîcher n’a pas pu me donner beaucoup plus d’informations, puisque c’était la première fois qu’il proposait des choux kale sur son étal : il n’avait même pas eu le temps d’y goûter lui-même !

Je vous présente dans cet article le chou kale, ses bienfaits, son goût, et terminerai par une recette idéale pour le découvrir.

Le chou kale revient en France

Si vous êtes Québecois (coucou les lecteurs québecois :)

Loading...
 ), vous ne comprendrez peut-être pas cet article, tant le kale est un légume banal outre-atlantique.

Or c’est loin d’être le cas en France !

Ici, le kale reste confidentiel : la très grande majorité des gens n’en n’ont jamais entendu parler. C’est pourtant un légume très ancien, puisqu’il était consommé en France au Moyen Âge…

A ce jour, il semble qu’il n’y ait qu’un seul producteur (Prince de Bretagne) qui le fasse pousser sur notre sol (le kale trouvé sur mon marché vient de ce producteur).

La Bretagne est réputée pour sa production de choux de tous types, il n’est donc pas surprenant que le kale y ait amorcé son retour en France…

Qu’est-ce que le chou kale ?

Mais qu’est-ce que le kale, à vrai dire ?

C’est un légume de la famille des Brassicacées, au même titre que les autres choux (vert, chinois, rave, de Bruxelle, broccoli, chou-fleur, …), ou encore le navet, la moutarde, ou le cresson.

D’apparence, il ressemble fortement au chou frisé, mais ça n’en n’est pas un :

Gros plan feuilles de chou kale

Les feuilles du chou kale sont très épaisses, malgré la cuisson elles sont restées fermes : il faut mâcher !

En termes de consistance, on a presque l’impression de manger un steak végétal. C’est déroutant mais très intéressant.

Il est apparemment possible d’assouplir les feuilles du kale en les caressant doucement (pour le manger en salade par exemple), mais je ne me suis pas encore aventuré à cela :) .

Au niveau du goût, et c’est bien là le plus surprenant, le kale reste relativement neutre. Si vous êtes sensible au « goût de chou » caractéristique, le kale est fait pour vous.

Le kale, un légume aux propriétés exceptionnelles

Pourquoi s’emballer autant pour un simple chou ? Car c’est un super-chou !

En effet, le kale est l’un des aliments les plus riches qu’il soit sur le plan nutritionnel.

  • Il est très riche en vitamine C : le kale est deux fois plus concentré en vitamine C qu’une orange : 50 grammes de chou couvrent les apports journaliers recommandés en vitamine C.
  • Il contient aussi beaucoup de vitamine A, qui est antioxydante
  • Sans oublier, de la vitamine K, qui intervient dans le métabolisme des os (elle protégerait de l’ostéoporose) et la coagulation du sang. 100 gr de kale couvrent plus de 6 fois les apports quotidiens en vitamine K !
  • Enfin, et comme la plupart des autres choux, il est plus riche en calcium que le lait : Cette remarque est là pour les personnes qui pensent qu’alimentation paléo (ou alimentation sans produit laitiers en général) rime forcément avec carence en calcium.
    Le kale est très riche en calcium, mais plus important encore, ce calcium est fortement biodisponible : 50 % du calcium présent dans le kale sera assimilé (contre 30 % pour le lait)

Autant d’arguments qui devraient vous donner envie de mettre du kale dans votre assiette !

Une recette paléo de kale

Le kale se cuisine comme la plupart des choux : à la vapeur, revenu à la poêle dans de la graisse de canard ou de coco, ou encore en soupes.

Il s’intègre également dans des recettes de smoothie.

Ce fut une première pour moi, je ne me suis donc pas aventuré trop loin : je l’ai simplement fait à la poêle.

Recette de chou kale aux lardons

Pôelée de kale aux lardons

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 20 minutes

Ingrédients

  • Un oignon moyen
  • Un demi chou kale
  • 250 grammes de lardons

Préparation

  • Eplucher le kale pour en séparer les feuilles et couper l’oignon
  • Faire bouilir les feuilles de kale 10 minutes
  • Dans une poêle, faire revenir les oignons, puis lorsqu’ils sont dorés, ajouter les lardons
  • Lorsque les lardons commencent à rosir, ajouter les feuilles de kale et couvrir
  • Laisser 5 minutes à feu moyen et manger chaud

Sur internet le kale est souvent préparé en chips, c’est quelque chose que j’essayerai prochainement.

Conclusion

A ma connaissance la filière existante « Prince de Bretagne » n’est pas bio : or ce sont les feuilles du kale que l’on mange, le chou kale est donc très sensible aux pesticides & autres engrais.

Espérons que l’engouement autour de ce légume incitera des filières bio à se lancer à grande échelle.

Et vous, avez-vous déjà goûté à des choux kale ? (ils peuvent être trouvé en région parisienne aussi)

Quelle a été votre impression ?

source: experiencepaleo