Maladie de Lyme : enfin de l’espoir !

Les leçons du maitre Stephen Buhner

Il y a des thérapeuthes qui marquent leur génération, de par le travail de titan qu’ils mettent en place. L’un de ces thérapeutes s’appelle Stephen Buhner. Il est Américain, et c’est un grand monsieur des plantes. Grâce à lui, nous avons un protocole solide sur lequel nous reposer pour la maladie de Lyme.

Je vous présente ce protocole dans un article traduit de l’Anglais. Je voudrais remercier Scott Forsgren pour m’avoir laissé traduire et partager une partie de son article. Scott est l’éditeur et fondateur du site BetterHealthGuy.com, où il partage ses 17 années de périple avec une maladie chronique qui n’était qu’un Lyme déguisé.

Je voudrais aussi remercier Stephen Buhner pour m’avoir donné sa permission. C’est un homme très généreux. Cet article est basé sur sa présentation faite pendant la conférence sur la maladie de Lyme organisée par le docteur Klinghardt, à Bellevue, Washington fin 2009.

Je n’ai traduit qu’une partie, celle qui expose le protocole de base. L’article intégral, incluant les plantes du protocole secondaire, peut être consulté ici (en anglais).


La première séance avec le patient souffrant de Lyme peut être longue, parfois au delà de 2 heures. Buhner inclut une psychothérapie car la maladie a une dimension psychologique qui doit être prise en compte. Il établit un lien avec la personne afin qu’elle ne se sente pas seule dans cette terrible situation. Ceci suffit à faire remonter les fonctions immunitaires de la personne, à réduire l’anxiété, et à établir la confiance. Cela améliore aussi la capacité du patient à suivre le protocole, ainsi que le résultat final.

Buhner n’est en général pas un adepte des antibiotiques mais pour Lyme, il estime qu’ils ont un rôle à jouer. Un protocole à base de plantes combiné à une approche à base d’antibiotiques peut produire le meilleur résultat en début d’infection. Au delà de cette période, la plupart des patients avec qui il a travaillé ont suivi des cures d’antibiotiques mais n’obtiennent plus aucun bénéfice.

Loading...

Buhner a travaillé avec à peu près 700 personnes souffrant de la maladie de Lyme ces 5 dernières années, avec les résultats suivants, qui parlent d’eux même :

  • 75% d’éradication de la maladie
  • 15% de rémission totale ou quasi-totale de tout symptôme
  • 5% d’amélioration partielle
  • 5% sans aucun résultat

Les plantes sont extrêmement complexes. Ce ne sont pas des « médicaments à l’état brut », bien qu’elles soient considérées comme telles par le modèle occidental. La plupart des plantes possèdent entre 100 et 1000 constituants et ont des actions complexes sur notre système. « Elles ne se plient pas à un modèle réductionniste, et ceci rend les réductionnistes et leurs pensées linéaires complètement chèvre ». Leur utilisation relève plus de l’art que de la science.

Les actions des plantes médicinales sont hautement synergistes. La combinaison de plusieurs plantes ne peut pas être prédit par l’étude de ces plantes individuellement. Le dosage des plantes est aussi grandement variable. Certains clients ont besoin de quelques gouttes, d’autres ont besoin d’une cuillère à soupe afin d’obtenir un résultat.

Le protocole Buhner est né de l’étude de l’organisme lui-même (le spirochète). Buhner a essayé de comprendre pourquoi la maladie de Lyme mime un grand nombre d’autres maladies.

Le protocole est constitué de 4 facteurs clés qu’il est important de comprendre afin de traiter la maladie d’une manière efficace : … Lire la suite sur AltheaProvence