Métaux lourds et Chlorella

Si vous vous intéressez pour quelque raison que ce soit aux métaux lourds et à leur élimination par tous les moyens sains et naturels possibles, cet article de Mike Adams pourrait vous inspirer :
chlorella

Si vous prenez de la chlorella, j’ai de grandes nouvelles pour vous aujourd’hui : je viens de terminer des recherches sur une douzaine de marques et de fabricants de chlorella, et j’en ai conclu que toutes se lient au mercure et le capturent avec une très grande efficacité. Ces recherches ont aussi démontré une grande affinité pour se lier à l’aluminium et à l’uranium, comme détaillé ci-dessous.

En même temps, la chlorella a montré une capacité petite ou nulle pour se lier au plomb, au cadmium, à l’arsenic et au cesium. Il est donc très important de comprendre ce que la chlorella peut et ne peut pas faire. Beaucoup de gens et de promoteurs de produits dans l’industrie de la santé naturelle clament que « la chlorella élimine les métaux lourds« . Cette allégation n’est pas entièrement justifiée. Comme cet article (et les résultats de laboratoire) vous le montreront, la chlorella est seulement efficace pour se lier à quelques métaux lourds, mais certainement pas à tous.

Par conséquent l’allégation selon laquelle « la chlorella élimine les métaux lourds » est un exemple de ce que je nomme « une idée floue ». C’est sans consistance et trouble les détails de ce qui est en fait la vérité. Si vous prenez de la chlorella, assurez-vous d’en comprendre les forces et les faiblesses ! Et la bonne nouvelle est que la chlorella est fantastique pour se lier au mercure.

Chlorella Biologique

La chlorella est exceptionnellement bonne pour se lier au mercure alimentaire

Chacune des marques de chlorella que nous avons testées a été capable de se lier à 93% au mercure et de le capturer dans l’acide gastrique du simulateur de digestion au Forensic Food Laboratory de Natural News. La plupart des marques de chlorella ont capturé le mercure avec une efficacité de 98 à 99%.

Voici les résultats que nous avons répertoriés parmi diverses marques et fabricants : Voir ici.  En examinant ces chiffres vous pourriez vous demander pourquoi la marque Swanson chlorella est considérablement basse avec 93%. C’est parce que Swanson ajoute du calcium à sa chlorella, réduisant la concentration de chlorella dans le produit final. Ses comprimés ne sont en fait pas du 100% chlorella.

Mais avant tout, chacune des marques que nous avons testées a été très efficace pour se lier au mercure dans le simulateur de digestion humaine fonctionnant dans notre laboratoire.

La capacité de capture de l’arsenic et du cadmium est très basse pour la chlorella

Mes tests de laboratoire ont montré que la chlorella n’est pas très bonne pour capturer et se lier à l’arsenic et au cadmium, deux autres métaux lourds majeurs qui menacent la santé humaine. En raison, dans ce type de mesure, de la marge d’erreur qui est proche de plus ou moins 10%, ces chiffres bas pour l’arsenic sont insignifiants.

Il semble que la chlorella a peu ou pas du tout de capacité à se lier à l’arsenic (J’ai trouvé cependant d’autres substances naturelles qui se lient à l’arsenic, et je vous les révèlerai dans de futurs articles).

Le potentiel de capture et de liaison de la chlorella peut être légèrement meilleur avec le cadmium, un métal lourd toxique qui contribue à l’inefficacité des reins. Mes tests ont montré une capture du cadmium à quelque chose entre 0% et presque 9%. Mais à nouveau, comme ceci se trouve dans la marge d’erreur, nous ne pouvons pas en conclure que la chlorella a un quelconque potentiel à capturer le cadmium (Encore une fois, il y a d’autres substances qui le font beaucoup mieux).

La chlorella légèrement meilleure pour capturer le plomb, mais toutefois pas de façon impressionnante

Dans mes tests, diverses marques de chlorella ont été capables de capturer le plomb depuis un minimum d’environ 2% juqu’à un maximum de 17% dans l’acide gastrique de notre simulateur de digestion.

Bien que ces résultats sont légèrement meilleurs que pour l’arsenic et le cadmium, ils ne sont toujours pas très impressionnants (J’ai en fait développé une formule qui peut se lier au plomb et le capturer à près de 100%, et elle n’est pas basée sur la chlorella).

En raison de cela, je ne considère pas la chlorella comme très puissante pour se lier au plomb. Cela signifie que les gens qui ont essayé de prendre de la chlorella à travers, par exemple, des herbes de la Médecine traditionnelle chinoise dans l’espoir de « bloquer » le plomb n’obtiennent pas finalement les défenses alimentaires qu’ils avaient espéré.

La chlorella extrêmement bonne pour capturer l’uranium

Le véritable choc dans tout cela est que la chlorella a une très haute capacité à se lier et à capturer l’uranium alimentaire.

Mes tests de laboratoire ont montré une capacité de la chlorella a capturer l’uranium allant d’un minimum de 88% à un maximum de 97%.

L’uranium, en passant, n’a pas la même sorte de profil toxique que le plomb, le cadmium ou le mercure. Ce n’est normalement pas un élément à éviter en priorité majeure, excepté dans le contexte de retombées nucléaires ou pour les gens vivant dans des régions qui ont été touchées par des armes à l’uranium appauvri.

Dans un scénario de retombées, des isotopes d’uranium radioactif peuvent se trouver dans la nourriture, l’eau et l’air. En fonction de cela, ils peuvent facilement empoisonner quiconque vit dans la région. Dans ce contexte, la protection alimentaire contre les isotopes d’uranium radioactif peut être extrêmement valable, et la chlorella peut jouer un rôle significatif pour sauver les vies dans un tel scénario. Mais dans la vie quotidienne, les isotopes d’uranium sont normalement une menace insignifiante dans les aliments.

La chlorella ne se lie pas au cesium-137

Au cas où vous vous poseriez la question, la chlorella a une très petite capacité à se lier aux isotopes de cesium radioactif tels que le cesium-134 ou le cesium-137

[…] J’ai testé plus de 1000 substances sur leur potentiel à se lier au cesium et j’ai trouvé une formule qui capture très efficacement les isotopes de cesium radioactif. Presque toutes les substances ont failli à ce test, parce que le cesium est un élément particulièrement difficile à capturer.

Le potentiel de la chlorella à se lier aux isotopes de césium est également très pauvre, allant de 0% à juste au-dessous de 15% mais, avec la masse de résultats arrivant, à fixer au-dessous de 4%.

A nouveau, ces chiffres ne sont pas scientifiquement significatifs, nous devons donc conclure que la chlorella n’a pas de capacité spéciale à se lier aux isotopes de cesium.

La chlorella montre un potentiel à se lier à l’aluminium

Il est intéressant de constater que la chlorella est l’un des très rares superaliments qui a un potentiel solide à se lier à l’aluminium alimentaire. Cette propriété est tout-à-fait rare, et la plupart des aliments relâchent en fait de l’aluminium plutôt qu’ils ne se lient à lui.

La chlorella s’est révélée comme ayant un potentiel modéré à se lier à l’aluminium. Dans mes tests, j’ai constaté que la chlorella provoquait une réduction de 12% à 42% de l’aluminium dans une solution synthétique d’acide gastrique suggérant une simulation de digestion.

Cela est à ranger dans les incertitudes statistiques, et les résultats se sont maintenus avec consistance dans une marge de 30% pour la plupart des marques.

Ce qui est démontré ici c’est que la chlorella est tout-à-fait efficace pour se lier à l’aluminium et pour l’éliminer durant la digestion.

Résumé du potentiel de capture des métaux lourds par la chlorella

  • Mercure : très élevé
  • Uranium : élevé
  • Aluminium : moyen
  • Plomb : bas
  • Cesium : près de 0
  • Cadmium : près de 0
  • Arsenic : près de 0

Veg an’ Bio

Un commentaire

  1. […] voir aussi : Métaux lourds et Chlorella […]

Comments are closed.