Je plante, tu arroses, nous récoltons

Les Incroyables comestibles, vous connaissez ? Non, pas encore… Ce mouvement né en Grande-Bretagne il y a quelques années fait son chemin en France où des projets démarrent un peu partout. Alors forcément, un jour, il y aura de la nourriture à partager près de chez vous !

L’homme est enthousiaste. Et pour cause : le coordinateur des Incroyables comestibles en France, François Rouillay, constate avec joie l’immense succès remporté par ce « nouvel art de vivre par le partage et le choix conscient de produire et consommer localement dans un esprit d’entraide ».

« Servez-vous librement ! »

Une charte est rédigée et, en pratique, la méthode se déroule en 5 étapes. Ça démarre avec une photo. Pour montrer l’intention d’engager une action sur le territoire, les jardiniers se prennent en photo devant la pancarte de leur ville. Puis, il faut communiquer.

La presse locale, les réseaux sociaux, Internet : tout est bon pour faire connaître le projet.
Ensuite, bien sûr, il s’agit de passer à l’action et de faire son bac ou sa jardinière devant chez soi, sans oublier la fameuse pancarte : « Nourriture à partager, servez-vous librement, c’est gratuit ! »…
La 4e étape consiste à « polliniser », c’est-à-dire à organiser des actions conviviales, pédagogiques, etc. « C’est en train de fleurir en Suisse, en Belgique et ça démarre en Espagne », raconte l’Alsacien qui n’en revient pas de ce succès foudroyant.

Enfin, les jardiniers vont tenter de rallier le conseil municipal de leur ville pour qu’une coopération se mette en place.

Transformer la ville en potager…

Et ça marche ! Les comportements changent ; les initiatives sortent de terre un peu partout.

Loading...

L’intégralité de l’article de Natalie Georges dans Rebelle-Santé n° 153 (épuisé)