Pourquoi Steve Jobs et Cie ont gardé leurs enfants éloignés des iPads

Les dirigeants de la Silicon Valley transforment le monde en un environnement totalement technologique, mais se montrent comme parents particulièrement réticents à l’égard de ces applications innovantes, écrit Nick Bilton, journaliste spécialiste de la technologie auprès du journal américain The New York Times. Bilton a en effet constaté que l’élite de la Silicon Valley contrôle de manière stricte l’utilisation de la technologie par leurs enfants.

« Le défunt Steve Jobs a admis à l’époque que ses enfants n’avaient jamais utilisé un iPad, un des grands succès d’Apple », explique Nick Bilton. Jobs faisait également remarquer aussi que l’utilisation de la technologie était particulièrement limitée dans sa maison.

Plus tard, il est apparu que Jobs n’était pas une exception. Dans la famille de Evan Williams, un des fondateurs de Twitter, les enfants n’ont pas non plus de tablettes et en outre, la lecture de livres imprimés est encouragée. Chris Anderson, ancien rédacteur en chef du magazine de technologie Wired, a même admis qu’il ne tolérait pas d’écran d’ordinateur dans la chambre de ses enfants.

« Nous avons constaté en premier les dangers de cette technologie et je ne veux pas que mes enfants puissent être confrontés à ces problèmes », a affirmé Anderson pour justifier ces restrictions.

Bilton dit avoir constaté que la plupart des pionniers de la technologie limitent l’utilisation de gadgets comme les tablettes ou les smartphones par leurs enfants à 30 minutes par jour pendant la semaine, alors que d’autres ne tolèrent l’usage de la technologie que pendant le week-end.

A partir de l’âge de dix ans, les enfants de ces pionniers peuvent, selon le journaliste, utiliser pour la plupart un ordinateur, mais uniquement pour leurs travaux scolaires.

Loading...

Hannah Rosin, journaliste auprès de The Atlantic, a constaté un phénomène similaire chez les concepteurs d’applications pour enfants. « Là aussi, il a semblé que le divertissement numérique est tabou pendant la semaine », dit-elle.

Les restrictions par rapport à la technologie se reflètent aussi souvent selon les observateurs dans le choix des écoles que les entrepreneurs de Silicon Valley réservent à leurs enfants.

Beaucoup de cadres d’entreprises de Google, Yahoo, Apple et eBay semblent en effet avoir inscrit leurs enfants à la Waldorf School dont la philosophie ne laisse aucune place à la technologie qui selon la direction, représente une menace pour la créativité, le comportement social et la concentration des élèves.

BTLV
Express.be

Loading...

4 commentaires à “Pourquoi Steve Jobs et Cie ont gardé leurs enfants éloignés des iPads”

  1. >wr dit :

    Parce quil ya des gens qui laissent le smartphone ou tablette a leur enfants toute la journée, qui laissent leur enfants avoir une tele dans leur chambre avec un PC ayant acces a internet illimité ???

    • barou dit :

      perso je n’ai même pas la télé chez moi donc encore moins dans la chambre de mes enfants, un seul ordi dans le bureau pas très accessible pour eux car c’est le seul endroit ou l’on fume mais je suis plutôt considérée comme une extra terrestre et énormément d’enfants ont la télé dans leurs chambres et le PC aussi sans surveillance, sans parler du portable et de la tablette….. certains ont 5 téléviseurs chez eux (même dans les toilettes parfois!!!!!)
      lors de l’entree en 6° de ma grande le proviseur a dit que l’utilisation du portable était interdit dans l’enceinte du collège….. murmures des parents et question : « et s’ils doivent nous appeler ?  » (et là ô surprise il y a le téléphone fixe au collège et les enfants ont le droit de l’utiliser pour nous appeler!)
      Bref le problème vient évidement des parents qui ne peuvent plus eux même se priver d’écran!

  2. Sabine dit :

    Oui, il y a des parents qui laissent leurs enfants toute la journée (ou presque) devant la télé, un ordinateur, une tablette, un smartphone et parfois plusieurs en même temps.
    Ah… les nounous de substitution c’est bien hein.

    Si les parents ne veulent pas s’occuper de leurs enfants, il ne faut pas en faire. Surtout pour les foutre devant des écrans. Les gamains ne sont pas sociable et vont avoir des problèmes sociaux. Beaucoup font déjà des séances chez le psy… ça c’est comme respecter les limitations PEGI pour les jeux. Moins de 18 ben c’est moins de 18 et pas moins de 10 ans.

    Vraiment déprimant cette génération de parents qui ne souhaitent pas éduquer leurs enfants correctement et qui choisissent la facilité.

    (Note : J’ai 4 enfants qui n’ont pas regardé un écran de télé avant leur 3 ans et encore c’était limité, et aucun n’avait accès à ordinateur, tablette ou smartphone avant leur 10 ans pour raison scolaire avec usage limité. Ils se portent tous très bien et son très bien intégrés hein… nous ne sommes pas une famille qui ne veut pas de technologie, nous faisons juste très attention avec nos enfants. Mon mari et moi étant des anciens « gamers » on ressent la différence.)

    • Noé dit :

      Bonjour,

      Sabine je suis tout à fait d’accord avec vous quant à la restriction de l’utilisation de ces appareils, mais il ne faut pas jeter la pierre sur les parents qui sont simplement des acteurs de leur génération.

      Pour ma part, j’ai la chance de pouvoir rester à la maison pour éduquer mes enfants (oui, il faut le dire, c’est une chance de pouvoir se permettre d’être femme au foyer) mais ce n’est pas le cas de tout le monde. La plupart des femmes travaillent de nos jours, et des enfants occupés à la maison, c’est rassurant pour les parents.
      De plus, c’est très difficile de dire non à ses enfants car même en leur expliquant pourquoi ils ne peuvent pas jouer autant qu’ils le souhaiteraient, ils ne le comprennent pas et le prennent comme une punition. Bien souvent mon fils me demande ce qu’il a fait quand je lui dis non et j’ai beau lui expliquer, il le prend comme un désavantage par rapport à ses petits camarades qui eux peuvent utiliser leurs consoles, tablette etc..

      En bref, même si je suis d’accord avec vous sur le fond, je trouve cruel de dire que des parents parents ne devraient pas faire d’enfants s’ils veulent pas s’en occuper.

      (P.S. : J’ai trois enfants de 19, 16 et 7 ans, qui sont tous les trois stables et ont de bons (voire très bons) résultats scolaires).

Comments are closed.