Une nouvelle recherche révèle que les gens qui réfléchissent trop et qui sont anxieux sont probablement des génies créatifs

génies-créatifs

Je pense que nous connaissons tous quelqu’un de nature inquiète ou qui réfléchit trop.

Il semble évident que ce genre de personne a besoin de beaucoup de temps pour établir ce qu’elle doit faire. Ces personnes peuvent parfois susciter des sentiments de frustration chez les autres, mais selon une étude récente, les personnes associées à ces traits sont ainsi parce qu’elles sont incroyablement développées et créatives.

Des chercheurs de King’s College à Londres ont mis en évidence les relations entre le fait d’éprouver de l’anxiété et d’avoir une imagination plus développée. Selon le Dr Adam Perkins, expert en neurobiologie et en troubles de la personnalité:

« Il m’était venu à l’esprit que s’il vous arrivait d’avoir une prépondérance de pensées auto-générées avec des teintes négatives, en raison des niveaux élevés de l’activité spontanée dans la partie interne du cortex préfrontal médian qui régissent la perception consciente de la menace, et que vous avez également une tendance à appuyer sur l’interrupteur d’alarme plus tôt que la moyenne, surtout parce que vous avez une forte réactivité dans les noyaux de l’amygdale basolatérale, alors cela signifie que vous pouvez éprouver des émotions négatives intenses même si aucun signe de menace n’est observable. Cela pourrait indiquer que, pour des raisons spécifiques neurales, ceux qui ont un score élevé en névrosisme ont une imagination débordante, qui agit comme un générateur intégré qui suit la menace. »

Dans un sens, l’inquiétude est la base de l’invention. Quand on s’interroge sur ce thème, cela est logique. La plupart de nos plus grandes percées au fil des ans ont résulté de l’inquiétude.

Les imaginations débordantes ont aidé l’humanité à révéler le meilleur d’elle-même. Encore une fois, le Dr Perkins dit:

« Par définition, les personnes enthousiastes et insouciantes ne réfléchissent pas aux problèmes et sont donc dans une situation défavorable lorsqu’elles résolvent des problèmes comparé à une personne plus névrotique. Nous avons des vérifications du bien fondé des données pour notre théorie, car il est facile de constater que beaucoup de génies semblent avoir une tendance sombre et malheureuse qui laisse deviner qu’ils se placent assez haut sur le spectre de la névrose. Par exemple, penser aux histoires de la vie de Isaac Newton, Charles Darwin, Vincent Van Gogh, Kurt Cobain, etc. Peut-être que le lien entre la créativité et le névrosisme a été résumé de manière très succincte par John Lennon quand il a dit: « Le génie est la douleur. »

Loading...

Alors la prochaine fois que vous regarderez de haut quelqu’un qui est inquiet, rappelez-vous juste qu’il ou elle est probablement un incroyable génie.

Source : Higher Perspectives, ESM

Loading...

Un commentaire

  1. Eclypsion dit :

    Il n’y aurait pas une inversion cause/conséquence? Si on a beaucoup d’imagination il est possible de prévoir le meilleur comme le pire dans chaque situation, et donc d’avoir une idée des conséquences quel que soit le scénario.

Comments are closed.