Un hôpital américain expulse McDonald. Il dit que l’alimentation contribue aux maladies chroniques.

McDonalds-690x361

La clinique de Cleveland dans l’Ohio, l’une des meilleures institutions de soins de santé aux États-Unis, a finalement mis McDonald à la porte en arrivant à la conclusion que la restauration rapide pourrait tout simplement ne pas être le meilleur choix pour les malades (ou n’importe qui, vraiment). Le fait de s’être débarrassé de la malbouffe est l’un des nombreux changements que l’hôpital déploie pour « promouvoir des choix alimentaires sains, l’exercice, et un environnement sans fumée. »

Le porte-parole de la clinique de Cleveland Eileen Sheil a dit,

Notre objectif est de réduire les facteurs de risque qui contribuent de manière significative aux maladies chroniques.

Eh bien merci, la clinique de Cleveland! Considérant que la nourriture de McDonald est pleine d’OGM, de glutamate, d’œufs qui sont un étrange mélange sans oeuf, de diméthylpolysiloxane (un silicone qui se trouve également dans le Silly Putty), et du silicate de calcium (un mastic utilisé sur les toits et le béton), vous verrez probablement une amélioration immédiate de la santé de vos patients.

Bien sûr trouver ces ingrédients dans la nourriture du géant de la restauration rapide n’est pas si surprenant – une grande partie de la nourriture de McDonald est entachée de plus d’une façon. Par exemple, contenant plus de 70 ingrédients, le très prisé McRib de McDonald est plein de surprises – y compris une technologie de « viande restructurée » qui comprend des parties d’animaux traditionnellement jetés rassemblés pour créer une matière de type côte. Il contient également un agent de blanchiment de la farine peu connu appelé azodicarbonamide.

C’est peut-être pour ça que le géant de la restauration rapide est en train de perdre de l’argent et de fermer des restaurants dans le monde.

La clinique de Cleveland est le 7ème hôpital des États-Unis qui retire McDonald de leurs cafétérias au cours des six dernières années. Bien que ce soit un grand pas dans la bonne direction, il y a plus de 5600 hôpitaux aux États-Unis, et un nombre incalculable de cliniques de soins d’urgence et d’autres établissements de santé. Ils n’ont pas tous des restaurants de restauration rapide sur le campus, mais si seulement la moitié d’entre eux se débarrassait de la nourriture toxique cancérigène qu’ils servent à leurs patients, nous verrions probablement une révolution en matière de santé.

Bien que McDonald était autrefois un nom très connu en Amérique, sa popularité est en déclin. D’autres pays refusent de permettre à la méga-entreprise de polluer son peuple avec des ingrédients alimentaires douteux. L’Islande, la Bolivie, les Bermudes et la Macédoine ont tous dit à McDonald où exactement où ils pouvaient se mettre leurs nuggets de poulet.

Loading...

Source : Natural Society

Loading...