Le curcuma : aspirine naturelle sans effet secondaire

curcuma4bVous avez des douleurs articulaires, musculaires, maux de dos, une vieille blessure qui ne guérit pas ou vous avez tout simplement des courbatures le lendemain de votre première partie de football de la saison. Voici un truc pour aider votre corps à guérir le tout rapidement.

Ingrédients:

200 ml d’huile d’olive extra-vierge
45 ml de curcuma
22 ml de poivre noir moulu
Mélanger le tout dans une petite bouteille.

Bien mélanger la bouteille avant chacune des utilisations.

Posologie:

15 ml avant le repas du matin et celui du soir. Vous devriez voir des résultats dans les premiers jours.

Comment choisir ses ingrédients:

Choisir le curcuma le plus orange foncé possible. Car une couleur orangée prononcée est signe d’une grande concentration en curcumine.

Choisir une huile d’olive extra vierge. Pour savoir si votre huile d’olive est concentrée en anti-oxydant. Prenez une cuillère d’une huile. Portez là à la bouche et faîtes là couler jusqu’au fond de la gorge. Ne vous étouffez pas! Si celle-ci donne un goût poivré en font de gorge, un petit côté piquant. Bingo, vous venez de goûté une huile d’olive riche en anti-oxydant. La plupart de celle-ci proviennent de L’Italie ou de la Grèce.

Pour le poivre noir moulu c’est préférable fraîchement moulu. Car il aura une plus grande concentration en pipérine

Le curcuma est un anti-inflammatoire très puissant. Il est liposoluble (Il doit être associé à une molécule de gras pour être absorbé par le corps, le pourquoi de l’huile d’olive extra-vierge lui aussi anti-inflammatoire). Le poivre noir moulu contient de la pipérine qui augmente de 1000 fois l’absorption de la curcumine contenu dans le curcuma.

Pour une synergie intéressante, assurez-vous de consommer du poisson gras riche en oméga3 au moins 3 fois par semaine.

3 commentaires à “Le curcuma : aspirine naturelle sans effet secondaire”

  1. Fiquet dit :

    J’aime votre site ,désire mieux vous connaître,et vous faire connaître.!! A bientôt.!!

  2. Floriane dit :

    Attention l’étude qui est citée a été réalisée avec de la nanocurcumine ( polyphenol du curcuma transformé CHIMIQUEMENT en nanostructure pour passer outre tous les systemes de protection de la cellule ) sachant que les nanos sont élaborées avec des solvants de synthése et du polyoxyéthyene et autres additifs pour transformer cette curcumine en Nano ! or plusieurs autres études ont démontré que les nanopolyphenols passant dans l’ADN provoquent des effets de cassure d’ADN et sont ainsi cancérigenes ! enlever la douleur pour se fabriquer un cancer demain … non merci ! lisez le livre de Lenglet qui vient de sortir aux editions Actes Sud sur les NANOS toxiques et ne laissons pas pervertir une formidable plante en frankenstein de la Phyto ! attention à la chimie qui vient pervertir les plantes. mieux vaut prendre des extraits conventionnels de curcuma , marier l’extrait de curcuma a la pipérine et au gingembre par exemple ..; et ainsi l’assimilation est aussi multipliée par 20 et l’effet anti douleur est aussi démontrée ! avec etudes a l’appui et des siecles d’utilisation en toute sécurité sans transformer chimiquement ces extraits de plantes fantastiques ( ref Shoba , Planta med , ou encore J Ethnopharm.,4, 229-32, 1981 )

  3. BAUJEAN SYLVIANE dit :

    j aime beaucoup vos conseil au sujet du curcuma merci pour tout

Comments are closed.