Loading...

Mettez-vous régulièrement ce super-aliment dans votre assiette ?

De manière tout à fait empirique (mais j’assume :) ), on peut imaginer 3 catégories d’aliments :

  1. Dans le bas du tableau, les aliments pauvres d’un point de vue nutritionnel, les « calories vides ». Ces aliments correspondent à toutes les inventions modernes de l’homme, il s’agit de produits transformés qui n’apportent que du sucre, des produits chimiques, et surtout, des problèmes de santé à long terme !
  2. Au milieu, les aliments normaux : légumes & fruits de saison, viande, poissons, fruits de mer, etc. Des aliments à varier, ils sont le socle de toute alimentation saine
  3. Enfin tout en haut, les super-aliments : ils sont des concentrés de vie, des aliments aux propriétés nutritionnelles exceptionnelles. Pour une santé au top, ce sont des aliments à mettre régulièrement au menu.

Quelques exemples de super-aliments ?

L’avocat, la sardine, le kale, l’huile de coco, les abats, les fruits rouges, …

Mais il en a d’autres : cette semaine, je vous parle d’un super-aliment qui ne fait peut-être pas partie de votre alimentation aujourd’hui.

On le trouve facilement dans tous les supermarchés de France, de Belgique, de Suisse, du Canada.

Ce super-aliment, c’est le foie de morue.

Consommez-vous du foie de morue, ce super-aliment du régime paléolithique ?

Consommez-vous du foie de morue, ce super-aliment paléo ?

Je vois déjà la moue dégoûtée de nombre d’entre vous :

Loading...

Peut-être ai-je déjà perdu la moitié des lecteurs de l’article à l’annonce de ce super-aliment…

L’huile de foie de morue est souvent associée à de mauvais souvenirs d’enfance.

Vous savez, cette pince à linge que l’on met sur le nez d’un enfant qui fait la grimace, pour qu’il avale sans trop de difficulté une cuillère du fameux élixir :)

Ne partez pas !

Le but de cet article est de vous inciter à remettre le foie de morue dans votre assiette car :

  • Le foie de morue préparé que l’on trouve aujourd’hui n’a plus rien à voir avec l’huile odorante d’autrefois
  • C’est paléo
  • C’est bon pour vous mais surtout…
  • Vous n’êtes plus un enfant :)

Trois raisons de consommer du foie de morue

Parmi les carences les plus fréquemment observées dans notre alimentation moderne, on retrouve souvent en trio de tête les vitamines A et D, ainsi que les oméga-3.

Et le foie de morue, vous l’avez deviné, apporte justement des vitamines A, D, et des acides gras oméga-3 :

Vitamine A : la vitamine A favorise le développement de l’ossature, et elle permettrait notamment de soulager les rhumatismes. Elle joue un rôle dans la régénération du tissu cutané et rend votre peau encore plus belle. Enfin, la vitamine A joue un rôle fondamental dans la bonne santé des yeux.

Vitamine D : La vitamine D joue un rôle très important dans le métabolisme du calcium. Elle favorise donc la croissance des os et permet d’éviter la décalcification, Elle diminue ainsi les risques de fracture chez les personnes plus âgées. Enfin, la vitamine D aurait un effet protecteur contre plusieurs cancers (cancer de la prostate, du colon et du sein notamment), et préviendrait les maladies cardio-vasculaires.

Oméga-3 : On ne présente plus cet acide gras aux multiples vertus. Les oméga-3 sont excellents pour soigner la dépression, l’anxiété et la maladie d’Alzheimer. Ils préviendraient certains cancers mais aussi de nombreuses pathologies cardiovasculaires, auto-immunes, inflammatoires. Enfin, ils jouent aussi un rôle dans la régulation de la pression artérielle (effet positif sur l’hypertension).

Mettez du foie de morue dans votre assiette pour faire le plein de vie !

Comment consommer le foie de morue ?

La façon la plus simple & pratique reste en entrée, avec des crudités.

Sur la page Facebook d’Expérience Paléo, je poste souvent des idées d’entrées :

Ajouter une petite conserve de foie de morue à côté est une manière très saine de commencer un bon repas paléo !

Ne jetez surtout pas l’huile de la conserve, qui est bourrée d’oméga-3 : utilisez-là plutôt en assaisonnement.

Avec les beaux jours qui arrivent, le foie de morue aussi une super idée pour pique-niquer : le format en conserve se transporte bien (et c’est également vrai pour la sardine ou le maquereau).

Vous pouvez aussi mélanger le foie de morue à du persil haché et à de l’échalote ciselée, et rehausser le tout d’un filet de jus de citron.

Servez ce pâté alors sur des feuilles d’endives ou des tranches de chou rave cru (les fameux « toasts paléo » proposés par un lecteur du blog).

Cultiver la curiosité alimentaire

Manger paléo est pour beaucoup de gens un retour vers la simplicité, mais cette simplicité ne doit pas rimer avec ennui ou ascétisme. Au contraire, ce doit être un voyage plein de surprises :

Après tout, le mot « Expérience » dans Expérience Paléo veut aussi dire que l’alimentation paléo va vous aider à faire de nouvelles expériences.

En d’autres termes, soyez curieux !

Le style de vie paléo s’inscrit dans une démarche de curiosité alimentaire, de découverte.

Coincé entre le thon et les sardines, au-dessus des maquereaux, vous trouverez le foie de morue au rayon « conserves de la mer » :

N’oubliez pas de faire le plein de ce super-aliment la prochaine fois que vous passerez faire quelques courses !

Consommez-vous déjà du foie de morue ?

Si non, pourquoi ?

Vous trouvez cet article sympa ? Parlez-en à vos amis (merci) :

Expérience paléo

Loading...